Quelques notes Chartraines de nos amis trotteurs

 

1ère course-  Diégo du Houlet a fini fort

 

 

2ème course – Duc Quick a gagné de bout en bout facilement. Dune de l’Aunay s’est montré fautif dans  la ligne droite alors qu’il était deuxième.

 

IMG_20180929_135545

4ème course –  Facile victoire de Free Man dans une épreuve où Faithful (notre photo) s’est enlevé à la sortie de l’ultime tournant, alors qu’il était deuxième

 

IMG_20180929_142409

5e course – Elfe Atout fautif dans la ligne droite d’arrivée alors qu’il avait du gaz, n’a pu ennuyer Enzo D’Arcy dans la victoire.

 

IMG_20180929_163451

9ème course – Bettina de Tillard 3ème à eu le mérite d’être le seul trotteur à revenir des 25 mètres.
Publicités

Francheville: Un hippodrome comme nous les aimons !

     Situé à 120 km de la Capitale, l’hippodrome de Francheville accueille chaque année les meilleures écuries de Normandie et Région Parisienne. 8 km après Verneuil /Avre sur la route de l’Aigle, l’hippodrome du Cheval noir avec sa piste de 1200 mètres, mais sélective vous livre souvent de futurs gagnants.

 

 

IMG_20180815_140645

Glasgow City bat Giotta Buissonay plus facilement que la distance affichée entre eux !

 

IMG_20180815_140931

Giga Pearl…Fille de Pearl Queen  !

 

IMG_20180815_141148

Glasgow City

 

IMG_20180815_143432

Facile bat…facilement Fan de Paris…Certainement deux poulains utiles

 

 

IMG_20180815_160724

Escaline remporte le Prix Joachim Marteau sous les couleurs de Pauline Prodhomme

 

IMG_20180815_164725

Du monde sur l’hippodrome de Francheville

IMG_20180815_164846

Crêpes, Gaufres, Glaces de quoi faire…A prix  honnête!

IMG_20180815_165301

Un cadre agréable

IMG_20180815_173335

Chic Etoile et André Le Courtois, lauréats du Prix Georges Pinsard -épreuve principale du jour

IMG_20180815_174651

Chic Etoile bat Cenorina…

IMG_20180815_175926

Après l’effort le réconfort

Portrait : Willy Michel

IMG_20180102_142036
La solitude de l’entraîneur au moment du départ

 

 

 

Si je vous dis: Viking de Tillard, Scott Coucou, Cinq Avril, Un Colobane, Artic Cab en tant qu’entraineur, cela ne vous interpelle pas ? Et si je vous parle du très bon Grand Frère en tant que driver,alors…toujours pas ? Bon, bah c’est que vous faites parti de ceux à qui je dois présenter un entraineur, driver méconnu du grand public: Willy Michel !

Agé de 41 ans , Willy a longtemps travaillé pour Valéry et Benjamin Goetz. Installé depuis plus de 10 ans à son compte dans la Manche, cet entraineur peut afficher à son tableau de chasse, 54 gagnants pour 1103 courses courues. Egalement excellent driver, malgré son manque d’expérience au haut niveau ( faire gagner Grand Frère en tant qu’apprenti, fallait le faire) Willy capitalise 73 victoires pour 1370 sorties, ce qui est un bon ratio. Ce garçon, discret est souvent demandé en tant que cash driver par Emmanuel Varin, Cyril Travert.

 

IMG_20180102_130712
Féline de Bais et Willy Michel. Va gagner sa vie en province

 

Ce mardi 2 Janvier, Willy Michel avait déplacé…deux de ses pensionnaires à Vincennes !  Féline de Bais et Egée Quesnot. Si la pouliche, mise dans le camion pour accompagner sa compagne d’écurie, afin d’essayer de prendre ses premiers gains, a rempli sa tâche en récupérant une 6ème place, grâce à une succession de disqualifications, Egée Quesnot n’a pu ramener le moindre euros, mais a prouvé à son entourage qu’elle avait les moyens d’en faire ‘une’ dans le temple du trot.

 

IMG_20180102_141241
Eric Raffin et Egée Quesnot

 

Confiée à Eric Raffin, la fille de Quaker Jet partie vite, puis reprise en bas de la descente s’est rapprochée dans le dernier tournant, possédait à coup sûr les moyens de l’emporter, lorsqu’une de ses concurrentes au galop, a percuté la malheureuse pouliche de M. Hamouda, la faisant afficher sur le ‘panneau de gauche’

 

IMG_20180102_133250

 

IMG_20180102_132936
L’élégante Egée Quesnot au heat d’échauffement…La queue en l’air à la Ozo !

 

 

 

Tout est à refaire et dans ces moments là, faut vraiment un moral à toutes épreuves pour ne pas perdre son énergie. Le retour a dû paraître bien long à Willy…Mais le Manchot peut garder espoir, Egée Quesnot va lui en gagner ‘une’ rapidement. C’est tout ce que l’on peut souhaiter à cet homme .

Les chevaux qui m’ont fait aimer les courses . No 7. Monquier

e318d4f2ac72dea9cc464cb66fde0c0e
 
      Nous n’avons pas étudié le cheval dans les mêmes écoles, Monsieur ! Vous étiez à Vaugirard quand j’étais à Saumur. J’apprenais le pas espagnol quand vous débitiez du saucisson sur votre étal, et vous en étiez probablement au steack haché quand j’enseignais le trot raccourci !
  • Jean Gabin, Le Gentleman d’Epsom (1962), écrit par Michel Audiard

Numéro 7 : Monquier

 

Un beau jour de février…direction l’ancien Laval via le train, l’hippodrome se trouvait quasiment en face de la gare . Cette longue sortie m’a permis de faire connaissance avec un cheval dont je suis complètement tombé amoureux…Monquier ! Un fils de Villequier B, donc petit fils de Kerjacques… Ce Monquier , je l’ai découvert à Laval lors des heats d’échauffements…il volait. C’est en l’emportant de loin devant un certain Mourotais que mon cœur s’est mis à battre chaque fois que le cheval de Monsieur Royer foulait une piste.
Après avoir décu deux fois, le poulain reprit avec le printemps le cours de ses succès à …Bihorel les Rouen, Elbeuf , Clairefontaine. Puis,  vint le Grand Jour…Vincennes. Lors des débuts de Monquier dans le temple du Trot, je n’étais pas présent car il y avait course à Ecommoy…Après avoir assuré le jeu simple au PMU et le couplé avec un autre concurrent qu’un ami avait vu gagner en champion à Caen, un dénommé Mon Tourbillon
Résultat des courses : Premier Mon Tourbillon, deuxième Monquier à 13/1…un peu déçu le gars !
La suite de sa carrière a été marquée par des succès, gâchés par des contre-performances souvent inexpliquées. Une de ses meilleures performances fut dans le Critérium Continental
( http://www.letrot.com/fr/fiche-horse/monquier/Y2pbbAAEAQMM/performance/1982-08-22/7500/6/ )
Dans le Prix de Selection 1984 , Monquier fini 3ème en rendant 25 mètres à un certain…Ourasi âgé de 4 ans . Puis après une quatrième place dans le Critérium de Cagnes sur Mer et une victoire à Vincennes, ce fut une fin de carrière triste qui aurait pu lui être évitée…
Monquier n’était pas un Grand Champion, mais un rude adversaire lorsqu’il était au top. Le genre de cheval que l’on aime.
Au haras, la reproduction du bel alezan fut très quelconque. Monquier est mort à 15 ans, mais je n’en connais pas la cause.

 

La suite au prochain épisode ..

Les chevaux qui m’ont fait aimer les courses . No 2. Tidalium Pelo

 
      Nous n’avons pas étudié le cheval dans les mêmes écoles, Monsieur ! Vous étiez à Vaugirard quand j’étais à Saumur. J’apprenais le pas espagnol quand vous débitiez du saucisson sur votre étal, et vous en étiez probablement au steack haché quand j’enseignais le trot raccourci !
  • Jean Gabin, Le Gentleman d’Epsom (1962), écrit par Michel Audiard
 Je vais essayer de vous parler de mes souvenirs de Turfiste. Cela fait certainement ‘vieux con’, mais il est temps que les ‘jeunes cons’ soient au parfum au sujet des chevaux qui ont comblé mes rêves. Il y aura Trotteurs, Galopeurs et Sauteurs mélangés au gré de mes souvenirs.

 

Numéro 2 : Tidalium Pélo

tidaliumPelo

Photo trouvée sur le site:  http://www.harasdangerville.com/haras.php

 

    Après avoir connu les Sauteurs et Galopeurs,  j’ai fait connaissance bien plus tard avec les  Trotteurs. Les Roquépine, Une de Mai, Upsalin, QuéridoII, Sablon de l’écurie Georges Moreau dont j’étais fan sans oublier Toscan le Montesson. Mais le premier trotteur dont je suis tombé amoureux a été le ‘Grand diable noir’, Tidalium Pelo ! Lauréat sur tous styles de pistes, au monté, attelé, ce trotteur était la force et la beauté. Le modèle qui vous fait aimer le trot.  Bien que la génération des T était remarquable avec les Toscan, Tony M, Tabriz, Tiki R , la vedette méditerranéenne, Tidalium Pelo a gagné Amérique, Cornulier, en Suéde, Italie, Allemagne, Cagnes sur Mer etc etc.
Ce magnifique cheval noir m’a marqué par sa présence majestueuse en piste, sa force et les misères qu’il a pu connaître au cours de sa vie. Je me souviens de lors de l’une de ses victoires dans le Prix d’Amérique,  le jour de l’incident entre Vismie et Une de Mai, avoir fait la ligne droite de Vincennes en poussant ‘mon trotteur’ (côté pelouse) aussi vite que le cheval de Monsieur Lemarié (enfin j’exagère un peu) . Tidalium Pélo a évité la mort en cours de voyage via le train, afin de disputer une course en Italie. On l’a retrouvé en urgence absolue, mais si son compagnon de voyage (Roc Wilkes, à Gérard Malé) est mort, le ‘Grand Noir’ s’en est sorti. Déception au haras avec le trotteur drivé par Jean Mary, qui a eu une descendance disons peu glorieuse.
   Tidalium Pélo est mort le jour de ses 30 ans , est enterré près de ses propriétaires.

La suite au prochain épisode ..