Bush Brave: gagnant du Derby Polonais

 

qhcktkqTURBXy81MWUwZDYwZDQxNTAxMWYyNDkxODgwMDc0ZGQ2NTc3ZC5qcGVnk5UDAADNCgDNBaCTBc0DFM0BvJUH2TIvcHVsc2Ntcy9NREFfLzE0MGIxY2ZlN2YwYWM1MmVkYzAxMGQ3MDk3OGU4NGJlLnBuZwDCAA (2)Foto: EurosportWspaniałe zwycięstwo Bush Brave w Derby

 

 

Fot. EQIS Photo – Dawid Tomiczek

 

   Bush Brave a remporté le Derby Polonais ce dimanche sur l’hippodrome de Varsovie. Acheté …1800 euros le fils de Bushranger, étalon Irlandais, a montré que malgré une course sans concession, 2’27 » les 2400 mètres, il a réussi à mettre 10 longueurs à son suivant. Nul doute que ce Bush Brave possède la classe suffisante pour disputer des courses hors de ses frontières, comme un certain Va Bank, vainqueur en son temps de ce Derby Polonais. Fabien Lefebvre qui montait dans cette course une certaine, Shantaram, n’a jamais pu se montrer dangereux. Au cours de cette journée, le lauréat du Derby de l’an dernier, Caccini, a remporté une ‘Listed’ après une terrible lutte.
Les courses Polonaises sont en plein essor, et il serait bien de se méfier des chevaux qui vont venir prendre la température en France….Il ne faudrait pas que l’on prenne de haut les performances de ces chevaux venus de l’Europe de l’Est…Grande habitude Française, on pourrait le regretter !

 

Voici le lien pour voir la vidéo de la course:

Comme Timoko la veille, heureusement que Zarak…

IMG_20170702_154650 (2)

   Après le magnifique spectacle donné samedi par Timoko et Richard Westerink, on se faisait une joie de se rendre à Saint Cloud afin d’assister au Grand Prix de Saint Cloud. Première déception: rarement vu moins de monde un jour de Grand Prix. Deuxième déception: le déroulement de ce groupe I. Il y en a tellement marre de toutes ces polémiques qui ne donnent rien, à part détruire l’image des courses qui n’en n’a nul besoin, nous passerons sous silence les:  qui a raison, qui a tort, on aurait dû, pourquoi quoi, pourquoi qui, etc etc ?

 

 

IMG_20170702_160559 (2)

Comme Timoko la veille, heureusement que Zarak existe et prouve que les SEULES ET UNIQUES VEDETTES sont ces valeureux chevaux, qu’ils soient gagnants de Groupe ou non placés en Cross à Seiches sur Loir.

 

 

 

Quelle belle idée d’avoir présenté l’immense Championne, Zarkava à Dubawi ! Cela a donné naissance à un cheval difficile à l’image de sa mère, mais qui avec l’âge, semble se donner de meilleure grâce. Couru pour la première fois sur 2400 mètres, Zarak a triomphé sans aucune polémique après avoir longtemps attendu. Christophe Soumillon semblait heureux comme jamais d’avoir réussi avec le fils de la meilleure pouliche (et tout chevaux confondus) qu’il lui a été confié. Couru en 2’27’76, ce Grand Prix de Saint Cloud a été une vraie course. Silverwave n’a jamais lâché le morceau en tenant tête au pensionnaire d’Alain Royer Dupré. Pour la troisième place, notre ‘chouchoute’ Armande, dont l’on vous parle depuis un bout de temps, termine troisième dans les conditions que l’on connaît. L’Anglais, My Dream Boat, pas veinard non plus, n’a échoué que de peu pour le second accessit.

 

 

 

 

IMG_20170702_154513 (2)
Aux Cahiers du Turf, nous sommes fans https://wordpress.com/posts/lescahiersduturf.wordpress.com?verified=
Pour la petite histoire, Armande a déjà connu des problèmes en course, lors du Diane 2016 en étant bousculée, finissant à terre.

 

Les Commissaires ont sévit grave ce dimanche en donnant une amende de 150 euros au jockey de My Dream Boat pour usage abusif de sa cravache ( quelle rigolade, sont drôles en définitif ces gens là !!!). Pour l’avenir, on retiendra que Doha Dream semblait avoir du jus avant de perdre son jockey et que la prochaine fois, ca va faire mouche !

 

Que les courses sont belles sans certains humains !

 

Enghien les Bains: En bleu et noir !

 

IMG_20170701_131112 (2)

    Si Jeanne Mass a triomphé avec son tube, ‘en Rouge et Noir’, Timoko, lui, a réalisé une carrière exceptionnelle sous la casaque de Richard Westerink, Bleue et noire.

 

Enghien - 2 - 03/08/2009
      Que de progrès réalisés depuis le 3 août 2008, jour des débuts de Timoko sur cette piste. Qui se souvient du deuxième, un certain, Tricolore Sport drivé par J.M.B. ?

 

IMG_20170701_160541 (2)
Lors des premiers pas du fils d‘Imoko, drivé par Richard Westerink et sous les couleurs de Ec. Very Important, que de critiques sont sorties de bouches amères sur son entraineur…faut dire que son driver en faisait de trop, mais avec intelligence (certains devraient en prendre de la graine), Richard a laissé à la main à des ‘pros’. Pierre Vercruysse, Bazire, en début de carrière, mais sans avoir une meilleure réussite. Alors Richard décide de le redriver lui-même et là c’est le début de l’immense carrière du rejeton de kiss Me Coulonces ( Famille de Jorky, Vanina B, Lutin d’Isigny) .
Après un échec dans le Prix d’Amérique 2013, Jos Verbeek devient son nouveau driver dans le Prix de France où il termine 3ème. Puis un  an après, Vercruysse reprend les rênes pour une course, mais devra les donner à Bjorn Goop avec lequel, le couple réalisera les meilleures performances dont une deuxième place dans la grande course 2016 derrière…Bold Eagle.
La suite, vous la connaissez. On peut juste regretter, à l’image d’Une de Mai, que Timoko n’a pu inscrire son nom au Grand Prix d’Amérique…mais les ‘Elitlopet‘ compensent. Sans oublier sa deuxième place à Yonkers évidemment, on peut dire que Timoko avec ses 4 871 731 € de gains a réalisé une fabuleuse carrière.

 

IMG_20170701_162228 (2)

IMG_20170701_160948 (2)
Billie de Montfort, une jument de grande classe
Le public venu à Enghien, a applaudi le Crack à son retour aux balances après avoir enlevé de bout en bout le Prix de Washington. Venkatesh, très étonnant, a pris la deuxième place face à Cash Gamble. On notera la superbe fin de course de Billie de Montfort.

 

IMG_20170701_162519 (2)

Si vous voulez voir le Crack avant sa possible retraite, faudra vous rendre à Cagnes sur mer, fin Aout ou à Vincennes lors du Prix d’Eté. Ensuite Timoko doit arrêter sa carrière en France en raison de son âge.  Son entraineur se laisse le droit d’attendre avant de se prononcer sur la suite d’une possible carrière hors de nos frontières. C’est Timoko qui le dira. Et, puis la suite semble assurée avec son fils…Dreamoko !!!

 

Auteuil: Les dernières notes avant la rentrée en septembre

IMG_20170627_141909 (2)
Diamant Bleu

 

C’était la dernière réunion de ce premier semestre 2017 sur l’hippodrome d’Auteuil où même les corbeaux ont quitté les lieux ( normal, les pauvres ne trouvent même plus de pain) . C’est dans une solitude et un ennui profond que nous avons quand-même réalisé jusqu’au bout notre ouvrage….

 

 

Que ce soit au trot ou au galop…les ‘Baudron’ volent…rien ne les arrête ! Bounwelle, bien que poussant à droite pour finir, a enlevé le réclamer de la première de bout en bout. Sommervieu a bien conclu.

 

IMG_20170627_132652 (2)
Peace Alexia

 

 

Une lutte sévère entre les deux ‘Macaire‘, Peace Aléxia et Nadia Has nous a permis de nous réveiller un peu lors du Prix du Défilé. Malgré une faute au bout de la ligne d’en face, Peace Alexia sous 71 kg a montré de la qualité. Le ‘ColletMerlin Woods, ne va pas tarder à nous enchanter.

 

IMG_20170627_134028 (2)
Borice et D. Gallon
IMG_20170627_140226 (3)
Intense lutte dans le Prix Chinco
Le Prix Chinco, en souvenir d’un grand Champion d’Auteuil servait de support au Quinté +. Malgré une rentrée de six mois, Fiasco du Pécos, entrainé par François Nicolle ( auteur d’un coup de trois) , a réussi à s’imposer face à son compagnon de box, Borice. Borago de Bercé a conclu de belle manière.

 

Pop Art du Berlais, acheté à réclamer à Feu Enghien les Bains, a une nouvelle fois plaisir à ses propriétaires en enlevant sous 70 kg le Prix Gérald de Rochefort. Roxinela montré des progrès à ‘la Cottin’, c’est à dire insoupçonnables…Candide, favori de l’épreuve est encore trop cheval de plat pour se montrer régulier. Guillaume Macaire va régler cela cet été.

 

 

La seconde ‘listed’ du jour, Prix Dawn Run a vu l’échappée d’Azucardel et du visiteur Maximiser, qui tous deux ont compté une bonne quinzaine de longueurs d’avance. Si le représentant de la perfide Albion a marqué quelque peu le pas, sans vraiment faiblir, Azucardel et Clément Lefebvre n’ont été rejoint que près du but par la ‘Rouget’ The Stomp. Song And Whisper arrache le second accessit à la fin.

 

Le Prix Al Capone II ( le phénomène) a permis à Francois Nicolle de réaliser un coup de trois avec Danseur Jaguen qui a réalisé une véritable balade de santé! Dianca de Thaix a chuté au saut de l’ultime haie alors qu’il tentait de garder le second accessit.

 

 

Texada auteur d’une course satisfaisante dans un récent Quinté+ a fait briller les couleurs de Philippe Lorain. Patrice Lenogue entraineur de la lauréate,  a fait afficher le jumelé avec Flocon du Maine.

 

Enfin l’ultime course de ce premier semestre est revenue… à Louis Baudron avec la future mère, Ria Ménina

Vincennes: Un dimanche au sommet!

IMG_20170625_150726 (2)_GF

 

IMG_20170625_152214 (2)_GF
  QUEL DOMMAGE CES HURLEMENTS ‘FAITES DU BRUIT »  ET CETTE SONO ASSOURDISSANTE …
   Que l’on soit branché, galop ou trot, comment peux t-on ne pas être en admiration devant un cheval comme Bold Eagle? Bien que n’étant pas une ‘peinture’ ce trotteur attire le public. C’est devant des tribunes qui ne craquaient pas par le poids des visiteurs que le fils de Ready Cash a fait son ‘one horse show’.  D’ailleurs à mi-ligne droite lorsque Franck Nivard a lancé le cheval de M. Pierre Pilarsky, Eric Raffin en tête avec Valko Jenilat, s’est contenté de sourire en voyant arriver à sa hauteur, le Crack. On notera dans ce Prix René Ballière 2017, la belle fin de course de D.D.’S Hitman, un Américian  qui semble s’adapter au Plateau de Vincennes. Amiral Sacha prend la troisième sans approcher les deux premiers. La ‘ballerine’ Bellina Josselyn a préféré se mettre au galop au départ que de lutter avec le Tenor…Traders s’est enlevé à l’entrée de la ligne droite alors qu’il était encore en troisième position.
IMG_20170625_143026 (2)_GF
Les autres épreuves ont donné aussi lieu à des superbes arrivées, dont celle du Prix d’EssaiEye Of The Storm a résisté à la vigoureuse attaque d’Epatante. Eiffel Tower semble s’amender et devenir une vraie pouliche de course.

 

 

IMG_20170625_162230 (2)_GF   Le Grand Prix du Président de la république (sans lui) s’est soldé par un walk over de Draft Life. Après avoir pris la poudre d’escampette en face, la fille d‘Ubriaco n ‘a jamais été rejointe. Grosse impression ! Dawana, toujours aussi brave, a supplé son compagnon d’entrainement, Django Riff, fautif dans la descente.  Dragon du Fresne monte sur la dernière marche du podium.

 

Le Prix Albert Viel a changé de propriétaire après enquête. Ecu de Pierji, l’a emporté facilement,  mais dans des allures jugées peu orthodoxes. Eros du Chêne en a profité pour mettre en mangeoire ce groupe I. On sait bien que le malheur des uns…

 

Voici quelques photos de cette réunion au sommet:

IMG_20170625_145635 (3)_GF - CopieIMG_20170625_145732 (2)_GF - CopieIMG_20170625_145816 (2)_GF - CopieIMG_20170625_145832 (2)_GF - CopieIMG_20170625_145838 (2)_GF - CopieIMG_20170625_145851 (2)_GF - CopieIMG_20170625_145905 (2)_GFIMG_20170625_151423 (2)_GFIMG_20170625_160948 (2)_GFIMG_20170625_161019_GFIMG_20170625_162140_GF

Chartres: Retour sur une réunion prometteuse pour vos portefeuilles… (notes et photos)

 

IMG_20170622_123451
 

Moment émouvant: la remise d’un bouquet de fleurs par la mère de Chrystelle Zimmer à Eric Raffin à l’issue de sa victoire dans le Prix qui porte le nom de la jeune apprentie décédée suite à une chute sur cet hippodrome .

 

 

        C’est sous une chaleur accablante, que seuls les trotteurs peuvent accepter sans trop peiner, que c’est déroulée la dernière réunion du premier semestre 2017 sur l’ hippodrome de Chartres. Il va s’en dire que vu les conditions (chaleur, jeudi et réunion à midi) que les guichetiers ont eu le temps de s’hydrater…malgré l’entrée gratuite ! Sur la piste, tout s’est bien déroulé.

 

Voici une petite liste des chevaux qui nous ont donné l’impression qu’ils pourraient bien vous faire gagner une partie de vos vacances hippiques :

 

Caliu des Bosc, Camaha, Bijou Pettevinière, Uniaxe Erem, D’Actualité, Do It Chérie, Diva de Pouline, Diva de Jafran, Daejeeling, Domaine de l’If, Dinozzo de Bess, Balade Majyc, Bikini, Let’s Dance D.E. , Apple Road.

IMG_20170622_120417 (2)
 

Capac l’emporte facilement malgré une grosse faute au départ , face au bon finisseur, Caliu des Bosc

 

IMG_20170622_124035 (2)
 

Le Prix Christelle Zimmer en hommage à une jeune apprentie décédée en course sur cet Hippodrome a vu la balade de Camaha

 

IMG_20170622_124215 (2)
 

Camaha et Eric Raffin .

 

IMG_20170622_141312 (2)
 

Une balade de santé pour D’Actualité dans le Prix Bar PMU l’Olympic à Courville.

 

IMG_20170622_144131 (2)
 

Do It Chérie et Bjorn Goop ont tenté de le faire de bout en bout, mais sans pouvoir résister à Diva de Pouline.

 

IMG_20170622_144148 (2)
 

Diva de Pouline, malgré les extérieurs et nez au vent n’a pu malgré son parcours peu favorable, remporter le Prix l’Olympic (groupe B)

 

IMG_20170622_162845 (2)
 

Let’s Dance, lauréat d’un Quinté vincennois, n a pu mettre à raison Apple Road.

 

IMG_20170622_163046 (2)
 

l’entourage d’Apple Road peut être admiratif de la dureté de leur jument qui a su tenir tête à Let’s Dance…Quel mérite pour la famille Raimond et Cyril Raimbaud !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un samedi au Trot à Enghien les Bains !

  C’est devant un public venu en nombre et sous un ciel lumineux que s’est déroulée cette réunion de Trot. Nous avons eu la joie et l’amertume de pouvoir admirer les pistes d’obstacles toujours bien entretenues…au cas où ? Comme aux Cahiers du Turf, nous ne sommes pas des spécialistes du trot, nous ne donnerons pas de notes, ni de chevaux repérés.

 

Voici les photos des concurrents des Prix de la Place Dupleix et de New York .

Chacun reconnaitra les siens avec l’aide des numéros !

 

 

 

 

IMG_20170617_140056 (2)

Tiger Hill DiamantIMG_20170617_140112 (2)

IMG_20170617_140114 (2)IMG_20170617_140118 (2)IMG_20170617_140202 (2)

 

IMG_20170617_140205 (2)IMG_20170617_140222 (2)IMG_20170617_140337 (2)IMG_20170617_141751 (2)IMG_20170617_141937 (2)IMG_20170617_144447 (2)IMG_20170617_164124 (2)IMG_20170617_164145 (3)IMG_20170617_164228 (2)IMG_20170617_164308 (2)IMG_20170617_164340 (2)IMG_20170617_164349 (2)IMG_20170617_164505 (2)IMG_20170617_165536 (2)

 

Maisons-Laffitte: Tranquille, tranquille!

IMG_20170616_130224 (2)
M.Delzangles entraineur de Berdibek

       Débuter une réunion à 11h55 et la finir à 15h25, telle sera votre mission du jour ! Evidemment dès 11H30, le public se pressait aux deux entrées de l’hippodrome des bords de Seine…enfin une petite journée aux bords de la Seine sous le soleil ne se refuse pas.

 

Seulement six partants dans la première course, mais une arrivée indécise jusqu’au passage du disque final. Arecibo monté par Christophe Soumillon qui portait en l’occurrence les couleurs de Wertheimer frères (une première?) aurait gagné cinquante mètres plus loin. Pris de vitesse le fils d’Invincible Spirit a fini fort, n’échouant que de peu. Prochain gagnant.

 

Deux chevaux au-dessus de la mêlée dans le réclamer, Prix d’Andresy. Dagobert Duke l’a emporté avec une confortable sécurité devant Santo Spirito. A noter, Enfin Seuls, qui bien que pas des mieux placés dans la fameuse échelle des valeurs…a fourni un bon effort final.

 

 
IMG_20170616_124655 (2)
Berdibek et Aurélien Lemaitre
Le Prix Caracalla pour les males a permis à Berdibek de suppléer son compagnon de couleurs, Vargar, favori de l’épreuve et qui a fait preuve de mauvais vouloir dès le rond de présentation…Berdibek s’est imposé en poulain sérieux en résistant très facilement à Ajmal. KensaÏ, quatrième à distance s’est bien comporté dans la phase finale.

 

Le Prix Astronomie, pendant du Prix Caracalla, mais pour les pouliches, est revenu à une fille de Sea The Stars, Beyond The Sea, confiée à Pierre-Charles Boudot. Viola Da Terra, une fois de plus a conclu en bonne pouliche, mais trop tard ( quelle sale habitude d’attendre dans des courses sans train)

 

Enfin bravo aux participants des quatre dernières épreuves handicaps…et aux joueurs qui ont touché…SONT FORTS OU VEINARDS !

Saint Cloud: Quelques noms de chevaux à noter pour l’été.

 

   La réunion de ce jeudi à Saint Cloud s’est déroulée sans anicroche. Le public, bien à l’ombre sous les magnifiques tilleuls plantés autour du rond, est venu entre chaque courses admirer ces extraordinaires animaux qui ne sont (petite piqure de rappel) pas des numéros. Je lis de plus en plus notamment sur le net des écrits de numéros alignés l’un à la suite de l’autre, et de moins en moins les noms des équidés…Jouez au loto si vous aimez les mathématiques…Les courses c’est de la POESIE !

 

IMG_20170615_124705 (2)

 

Dans le Prix du Bassin Parisien, Less Pride s’est envolé dans la phase finale. Mais le lot ne paraissait pas top top où alors le gagnant est très bon.

 

 

IMG_20170615_131717 (2)

Darbuzan a pris sa revanche sur Duke Falls qui venait de le devancer à Maisons-Laffitte. Voici deux stayers utiles.

 

 

 

 Thrones Game vaut peut-être une ‘listed’ vu la facilité de sa victoire dans le Quinté +. Comme d’habitude les notes sont si nombreuses dans ce genre de courses que l’on ne se prononcera pas…

 

 

IMG_20170615_142457 (2)

Parabellum a fini comme….une balle (je sais trop facile celle-là) afin de rembourser à ses propriétaires une infime partie du prix de son achat…Mais le style était là. Vu ses deux deuxième places obtenues avant cette victoire, le fils de Dubawi monte en puissance et va certainement faire un bon cheval d’âge.

 

 

IMG_20170615_144614 (2)

A 200 mètres du poteau qui aurait eu le courage de mettre un euro sur Aubenas ? Et pourtant, Tony Piccone,  arc bouté sur le pensionnaire de Fabrice Chappet, a trouvé le passage on ne sait comment. Mais quelle pointe de vitesse pour finir! Après enquête des commissaires, le résultat a été entériné. Le juge aurait pu l’emporter vu sa fin de course en dehors. Iron Spirit a souffert quelques peu du ‘coup de vent’ porté par Aubenas.

 

 

IMG_20170615_153203 (2)

Dans le Prix Hildegarde, Lady Montdore malgré une absence de huit mois a triomphé en pouliche déclassée.

 

Un réclamer pour finir de remplir vos carnets: Palya n’a pas eu besoin de forcer pour triompher. Rebel Queen a fini correctement. Uchronique quant à elle a terminé de bonne façon, mais non sans gêner Scarlett Chope.

 

IMG_20170615_163256 (2)

Enfin dans la ‘der’ on  peut noter que Christophe Soumillon a réussi à gagner à …13 contre 1 avec More Than This…Il est vrai que si le fils de Authorised, répétait ses performances en 2016 (quinté+) , il avait le droit de l’emporter dans cet handicap deuxième épreuve.

Reportage: Une course dont ces jeunes se souviendront très longtemps !

Les courses Afasec sont réservées à des apprentis qui n’ont encore jamais monté en courses officielles. Les courses offrent donc l’occasion à de jeunes files et garçons de faire preuve de talent devant leurs maitres d’apprentissage. Une sorte de Bac équin…

L’épreuve est dirigée par un jockey professionnel qui sert de leader, en l’occasion Christian Demuro, ce Jeudi.

 

Tout savoir sur l’Afasec, cliquez sur le lien ci-dessous

 

http://www.afasec.fr/

 

 

 

IMG_20170615_120741 (2)
Christian Demuro et Krymka

 

IMG_20170615_120458 (2)
Zarmitan…par Zarkava !!!
IMG_20170615_120708 (2)
Darayem
IMG_20170615_120829 (2)
Maximilien Raynald
IMG_20170615_121014 (2)
Virginie Montero

 

IMG_20170615_121049 (3)
Maximilien Raynald
IMG_20170615_121049
Entrer une légende
IMG_20170615_122321 (2)
Et le vainqueur est…Floran Prince et Rashkani , l’un des rares chevaux qui avait déjà couru
IMG_20170615_122409 (2)
Porter les couleurs de l’Aga Khan est un honneur
IMG_20170615_122438 (2)
Floran Prince et Isabelle Gallorini
IMG_20170615_132716 (2)
Entrer une légende
IMG_20170615_132740 (2)
De plus en plus de jeunes filles font carrière dans les courses hippiques
IMG_20170615_132814 (2)
Le premier Podium: avec le jeune en casaque gris épaulettes rouges, Mohamed Tabti estimé par Carlos Lerner qui croit en lui !

Auteuil: Un Ami, un Prince entrent dans la légende: c’est de Bon Augure !

IMG_20170611_160456 (2)

  Bien que le public soit resté boudeur, tout a été parfait, malgré une chaleur lourde. A part, De Bon Cœur et Blue Dragon qui n’ont pu répondre présents, les chevaux les plus en vues n’ont pas déçu . Au cours de la réunion, nous avons appris que David Cottin arrêtait la compétition en tant que jockey pour revêtir la tenue d’entraineur en septembre. Puis comme il faut bien trouver une mauvaise nouvelle ( à part la crasse de l’hippodrome) la confirmation qu’Equidia est bien la chaine du cheval enchainé…

 

 

Malgré ses 5 partants , le Prix Ginetta II a donné lieu à une course instructive. Sous 73 kg, Dragon d’Estruval est venu sur le plat dominer le débutant en steeple, Du Jamais Vu. Derby plus a terminé dans une bonne action.

 

IMG_20170611_145635 (2)
Tunis et Kevin Nabet
Dans le Prix Aguado, Tunis a prouvé qu’il était le meilleur trois ans de ce premier semestre en l’emportant très facilement. Mais dans certaines écuries, quelques jeunes pousses attendent de débuter, afin de tenter d’enlever le leadership au pensionnaire de Guillaume Macaire.

 

IMG_20170611_160403 (2)
Alex de Larredya
IMG_20170611_160425 (2)
Le retour triomphal de L’Ami Serge

 

Les puristes ont pu vibrer lors de La Grande course de haies d’Auteuil. Blue Dragon, comme il aime le faire, a longtemps animé l’épreuve, mais lorsqu’Alex de Larredya est venu lui mettre la pression au deuxième passage de la ligne d’en face, le fils de Califet a commencé à cafouiller dans ses sauts et à perdre confiance en lui. Alors que Blue Dragon se mettait au pas avant d’être arrêté par David Cottin, Alex de Larredya, motivé comme jamais avec l’aide de ses œillères faisait un véritable canter. Entre les deux dernières haies, on aurait mis gros à la gagne sur le représentant de l’écurie Munir, mais c’était sans compter sur la pointe de l’Ami Serge, remarquablement monté par Daryl Jacob. Loin derrière les deux premiers, Shaneshill prenait après lutte le second accessit à Bosseur.

 

IMG_20170611_161659 (2)
Bon Augure et Angelo Gasnier se rendent au départ séparément.
IMG_20170611_161917 (2)
Shannon Rock
Notre Tonton, Shannon Rock âgé de 11 ans a dû faire battre le cœur de Jean Paul Gallorini très fort au saut de l’ultime obstacle du Prix des Drags. Venu comme pour réaliser l’exploit, Shannon Rock a manqué la victoire de peu face au Champion miraculé, Bon Augure. Saint Pistol, excellent ce jour, s’est intercalé entre les deux valeureux gladiateurs. Quelle splendide arrivée ! Nos dirigeants devraient examiner leurs consciences en pensant à ces fabuleux héros que sont les chevaux…

 

IMG_20170611_165704 (2)
De Bon Coeur

 

IMG_20170611_165654 (2)
Bapaume
Enfin le Prix Alain Du Breil a donné des sueurs froides à l’entourage de, De Bon Cœur. Alors que la pensionnaire de François Nicolle semblait avoir course gagnée au saut de l’avant dernière haie, l’invaincue bai brune a culbuté salement. Quel soulagement lorsque la fille de Vision d’Etat s’est relevée et a continué sa course sans… James Reveley. Le jockey à son retour aux vestiaires était dépité. On le saurait à moins. Ce terrible incident, ne doit pas remettre en cause la courageuse victoire de Prince Ali entrainé par le Maitre de Royan ( auteur du coup du chapeau) . Faut en avoir des tripes pour battre à la lutte un concurrent entrainé Outre-Manche, en l’occurrence, Bapaume, ex Français entrainé par Augustin Adeline de Boisbrunet. Ce Bapaume découvrait Auteuil, méfiance si le fils de Turtle Bowl (décédé ce dimanche au haras) revient sur la Butte-Mortemart cet automne. Dandy Mag a bien fait malgré quelques sauts un peu hasardeux.

Maisons-Laffitte: Jour de Fête !

IMG_20170610_163450 (2)_GF

   Si le remarquable film de Jacques Tati, ‘Jour de fête’ se passe dans un petit village, notre jour de fête à nous se déroule dans l’enceinte… d’un hippodrome, en l’occurrence celui de Maisons-Laffitte. Evidemment on peut toujours se dire que le public n’est pas venu spécialement pour jouer, mais pour admirer les chevaux de Mario Luracchi.  Cependant on sentait que dans les enceintes (presqu’autant que le jour du jockey-club), une majorité était là pour le cheval. C’est sous un chaud soleil et un ciel parfaitement bleu que les courses se sont déroulées sur la ligne droite, ce qui a permis aux néophytes de se rendre compte de la puissance et de la vitesse que dégagent les chevaux de course. Les courses hippiques sont un spectacle vivant et non une émission quelconque télévisuelle. Comme pour tout sport, quoi de mieux que d’être sur place ?

 

IMG_20170610_170648_GF
Rayon Vert et Christophe Soumillon
Dans l’épreuve d’ouverture, Rayon Vert sous 60 kg a montré beaucoup de ténacité. Weekfair, issue des courses à réclamer, a fourni un bon effort final.

 

IMG_20170610_173837 (2)_GF

IMG_20170610_173947 (2)_GF

La première ‘listed’ de ce samedi est revenue, à l’issue d’une longue lutte entre deux Anglais. Ardenode, qui connaissait déjà bien les lieux, s’est rendu maitre d’Unfortunately, récent lauréat à Hamilton Park.

 

IMG_20170610_180802 (2)_GF
Koukiboy et Alexandre Roussel, vainqueurs du Prix de ‘Centre Commercial Montesson’
DB-X55pXYAEPjLD
Ambivalence
  Si Ambivalence avait galopé droit dans la phase finale, la fille d’Invincible Spirit aurait pu mettre à mal, Thais, lauréat du Prix des Lilas. Charly Nova et Niedziela seront plus à leur avantage dans des courses avec un tournant.

 

IMG_20170610_190649 (2)_GF
Aiming For Rio
L’ex ‘Matthieu Pallussière’, Aiming For Rio, achetée par Godolphin SNC à l’âge de deux ans, s’est rappelée à notre bon souvenir en enlevant le Prix Marchand d’Or en toute décontraction devant City Light, régulier. Incampo a raté de peu le premier accessit.

 

  Rosa Impérial a offert un coup de deux à Mickaël Barzalona en remportant la dernière ‘listed’ du jour, le Prix Hampton, à l’issue d’une sacrée fin de course. L’Italienne, Val Nanda, s’est offerte une excellente deuxième place, tout en devant batailler ferme pour résister à Spiritfix. Invaincue en deux tentative la fille de Pivotal va certainement en gagner d’autres sur le sprint.

 

 

 

 

 

 

Saint Cloud: quelques (quasi) inconnus intéressants.

IMG_20170606_142250 (2)

On peut dire que les rares et purs turfistes présents ce mardi sur l’hippodrome de Saint Cloud ont presque eu de la chance avec la pluie qui a permis au soleil d’éclairer les courses, sauf la dernière…Comme d’habitude, nous avons vu des choses intéressantes avec notamment la découverte de jeunes chevaux. Puisque l’on vous dit qu’il y a toujours quelque chose à voir…

 

IMG_20170606_131855 (2)
Zone Regard
Le Prix Kefalin a permis  à Zone Regard de briller à l’issue d’un sacré finish. Day Of Rest ne va pas tarder à gagner une course pour deux ans.

 

IMG_20170606_141238 (2)
Zorawar
IMG_20170606_142506
Rebelito
Le Prix Noir et Or en hommage au très bon cheval de l’écurie De Moussac a démontré que de finir troisième à Tours n’était pas rédhibitoire avec le courageux succès de Rebelito et de Gérald Mossé. Zorawar a montré de gros progrès et a terminé fort. Copacetic et Late News ne se sont pas montrés complètement nuls à la fin.

 

 

Dans le Prix du Labouret, Clear For Yake Off et Aurélien Lemaitre se sont montrés un peu trop attentiste dans une course sans train…Le malheur des courses Françaises.

 

 

IMG_20170606_151755 (2)
Djamba
Au rond, Djamba dans sa belle robe grise, attirait les regards de ceux qui se déplacent (encore) à admirer ces magnifiques athlètes. En piste, nous n’avons vu qu’elle pour finir. Bien que se montrant un peu allante la fille de Darjana s’est baladée. Snirvana et Vicugna ont effectué une ligne droite intéressante.

 

Tap Tap Boom  été réclamé 25000 euros à l’issue de sa victoire dans le réclamer de l’avant dernière course. Vu la facilité de sa victoire on comprend que certains se sont piqués au jeu, bien que n’ayant pas le droit aux primes. Magical Forest aurait pu aussi changer d’écurie, suite à sa prometteuse fin de course, mais que nenni.

 

 

Enfin l’ultime course s’est disputée sous une violente pluie où Opalia et Cajula se sont montrées adeptes des pistes collantes ainsi que Pierre-Charles Boudot et Stéphane Hellyn qui ont choisi la bonne option : celle du mois de Novembre… le long des fusains. Amiga Intima et David Michaux ont choisi le même chemin et pris la troisième marche du podium.

 

Auteuil : le turfiste et le corbeau ( fable des temps modernes)

IMG_20170605_151409 (2)_GF
Bientôt les vautours ?

 

 

    On pouvait espérer un peu plus de monde sur l’hippodrome d’Auteuil en ce lundi (presque) férié. Un temps des plus agréable, un programme dans l’ensemble très (jouable) et de surcroit un Quinté +…Mais ne faisons pas la fine bouche, lorsque l’on voit que seulement 6000 personnes (combien de gens du métier?) sont allés au Jockey-Club…Enfin, les amis des oiseaux peuvent dormir tranquilles, l’hippodrome d’Auteuil de plus en plus vétuste avec des bancs où il vaut mieux venir s’asseoir habillé en noir, accueille et nourri les corbeaux…ne parlons pas de l’escalator de la tribune qui se situe après le saut de l’ultime haie…on dirait que tout le personnel de Speedy, Feu Vert, Midas sont venus s’essuyer les mains sur la rampe…qui grince depuis bientôt trois meetings !

 

 

IMG_20170605_140054 (2)_GF
Passons aux choses sérieuses: les chevaux. Got Away , un peu déclassée sur ses sorties sur les haies, s’est imposée à la rigolade pour ses premiers sauts sur le steeple. Ejo Pritchard a chuté à l’oxer alors qu’elle était la seule à pouvoir venir taquiner l’élève de Philippe Peltier. Quant à la pauvre Bad and Beautiful, elle a dû être euthanasiée après sa grosse faute à la rivière du huit…Ce n’est pas la première fois que des chevaux seulement fautifs finissent leur vie au pied de cet obstacle…Mais comme certains disent: c’est à cause du hasard…

 

Le Prix Bois Rouaud a permis à Clément Lefebvre et Promesse d’un soir de se mettre en exergue. Kapkiline a fini des plus correctement.

 

Quelques notes intéressantes dans le Quinté. Unzo du Bara a terminé en trombe, mais trop tard. Prince Philippe, fautif à la rivière des tribunes, s’est bien comporté ensuite malgré ses 72 kg. Team Red est à inscrire sur vos carnets.

 

IMG_20170605_154411 (3)_GF

Clash Forez, magnifique Anglo de complément a fait d’honorables débuts à Auteuil sur les haies. Sera redoutable lorsque la fille de Gris de Gris disputera une course réservée aux AQPS.

 

 

Pyromane aurait pu enlever le Prix du Boulonnais avec des sauts plus adéquats.

 

 

Acheté (cher) à réclamer sur feu hippodrome d’Enghien les Bains (dont les tribunes sont propres…) Pop  Art du Berlais a enlevé la listed du jour , le Prix Miror, sans être inquiété. Saint Pierrot et Felicie ont bouclé le parcours avec une certaine facilité. Nul doute que ces deux là vont en faire ‘une’.

Franck Nivard à Rambouillet

Après avoir fait la ‘Une’ des médias dimanche dernier à Solvalla, c’est sur l’hippodrome de Rambouillet que Franck Nivard, toujours aussi humble, a drivé et monté des chevaux qui n’ont et n’auront jamais la même aura que Bold Eagle. Résultat des courses: 6 courses, 1 victoire et 3 places.

 

 

IMG_20170604_150514_GF
Franck Nivard

 

IMG_20170604_143852_GF
Entrer une légende
IMG_20170604_143935 (2)_GF
Franck Nivard et Elégant de Boléro, vainqueurs du Prix de la Croix Vilpert
IMG_20170604_150422_GF
Cetus de Tilou et Franck Nivard
IMG_20170604_151637_GF
Cetus de Tilou

IMG_20170604_161111 (2)_GF

IMG_20170604_174148 (2)_GF
Alexandre Angot et Arioso Ranais
IMG_20170604_180619 (2)_GF
Il n’y a pas eu photo dans la course d’amateurs avec la victoire de Ultimo des Bois – Lara Lefebvre
IMG_20170604_180752 (2)_GF
Ultimo des Bois et son entourage

Maisons-Laffitte: On y a vu que du bleu (et blanc) .

IMG_20170603_163754 (2)

   Sans revenir sur les décisions des Commissaires en place ce premier samedi de Juin sur l’hippodrome de Maisons-Laffitte, parlons chevaux et notes.

 

IMG_20170603_141358
Pas Prête

 

 

Pas Prête porte mal son nom. Bien que sollicitée aux 400, la pensionnaire d’André Fabre s’impose en pouliche sur la montante.

 

L’inédite, Style Icon s’est imposée d’emblée après avoir toujours fréquenté les avant-postes. Scarlett Lady est à créditer d’une fin de course très intéressante en léger retrait.

 

Le Quinté n’en parlons pas. Un simulacre de course. M. Boudot n’a pas monté la course de sa vie avec De Bon Aloi et Nabunga finira à l’arrivée d’une telle épreuve le jour où elle courra sur un hippodrome avec des Commissaires.

 

IMG_20170603_155543
Milk Man

 

Le Prix de Lormoy s’est résumé à une ridicule victoire de Milk Man et de Maxime Guyon. Voici un poulain qui se doit de remettre le couvert rapidement. Devamani a bien couru, mais sans pouvoir faire mieux. Palpitator aurait pu lutter pour la seconde place sans ses problèmes . On notera la fin de course en retrait d’Al Shaman…méfiance le prochain coup! On peut dire que si l’on a joué Milk Man que l’on a bu du petit lait…

 

 

IMG_20170603_163359 (2)
Attendu et Maxime Guyon
Le Groupe III du jour a permis à André Fabre d’en rajouter un  à son palmarès, grâce au seul trois ans de la course, Inns Of Court. 6e de la Poule d’Essai des Poulains, le fils de Invincible Spirit a battu aisément ses ainés. Attendu, poulain peu régulier, s’est bien défendu. Karar après avoir mené, s’est retrouvé débordé, puis est revenu finir dans une bonne action. Spectre a l’air de se remettre de son voyage à Santa Anita.

 

Le Prix Soleil (peut-être en l’honneur du bon miller de l’écurie Rothschild dans les années 65), bien que ce soit un réclamer, s’est soldé par un One Horse Show de Dark Américan…d’ailleurs son entourage l’a défendu 28000 euros…

 

Les deux dernières épreuves se sont courues sous la pluie.

Auteuil: Petites notes secrètes entre amis…

IMG_20170531_180730 (2)
Une jeune fille de talent: Lizzie Kelly

  En définitif, les semi-nocturnes l’été sur l’hippodrome d’Auteuil ne sont pas une mauvaise idée pour la santé des chevaux. Mais évidemment faut être vraiment nullos pour organiser le même jour à Chantilly une réunion, mais ça personne n’y peut rien, vu que c’est maintenant ancré dans les mœurs.

On a eu très peur à la rivière du huit pour le sort de Coquine Môme suite à sa chute. Mais le vétérinaire rencontré en fin de réunion, nous a confié que la jument devrait s’en sortir, après avoir été ramenée au box vétérinaire dans un camion et soignée sur place.

IMG_20170531_165629 (2)
Demopolis et David Cottin
  Dans l’ensemble, nous avons assisté à une réunion des plus correctes avec des courses disputées sur une piste souple sans plus. Demopolis, un inédit entrainé par Guy Cherel a fait belle impression en s’imposant avec la manière. Shark du Berlais n’a rien à se reprocher et doit gagner sa course avant la fin de l’année. Enfant du Pays, We Have A Dream  doivent eux aussi en enlever ‘une’ vu leur rush final. A noter la ligne droite ‘instructive’ de Lascar Gris
IMG_20170531_172844 (2)
Tivano d’Authie ( un peu de parfum d’Italie)
Le premier réclamer du jour n’est pas au départ ‘traitable’, mais le joli jumelé affiché à l’arrivée par Gérard Collet nous a fait tellement plaisir que nous le soulignons. Et puis, la joie de l’entourage de Tivalo d’Authie (réclamer à Guy Cherel) et confié au jeune jockey Italien, Davide Satalia, fait tellement plaisir à voir…Dreamabad complète la réussite dans cette épreuve de son sympathique entraineur.
Un lot intéressant composait le Prix Beaumanoir. L’ex Français Diamant Bleu entrainé par Nicolas Williams et monté en grande confiance par la jeune Lizzie Kelly, s’est envolé dans la phase finale. Voici certainement un futur tout bon, vu la qualité des ses sauts. Demain dès l’Aube aurait pu finir deuxième si le poulain avait filé droit entre les deux dernières haies. Le ‘MacaireRooster a conclu honnêtement en retrait ainsi que Dill des Fresnes.
IMG_20170531_193547 (2)
Tavéra seule au monde…
L’épreuve principale, le Prix James Henessy ne laissera pas un souvenir impérissable dans le cerveau des observateurs… D’Accord Daccord allait très facilement au moment de sa chute au bout de la ligne d’en face, emmenant Bergerac qui était dans son sillage. Au saut de la double barrière, Doremi chutait à son tour alors qu’il était deuxième. Tavéra qui n’en demandait pas tant se retrouvait alors seule au monde. Morgan Regairaz n’avait plus qu’à assurer ‘la der’ pour s’imposer de très loin, face à Ludo SolDaim Pierji arrêté par sa partenaire en face alors qu’elle ne suivait plus, reprenait le parcours et accaparait les 12600 euros alloués au troisième…
IMG_20170531_201112 (2)_GF
Derby des Bruyères et Alain de Chitray
Le Prix Samour (crack des années 1970) a permis à Derby des Bruyères de remporter une troisième victoire consécutive cette année, dont une en plat. C’est de bout en bout sous 70 kg  et sans aucune difficulté  que le représentant d‘Emilie Lenzi a triomphé. Voilà un véritable cheval de course. Mainmise a chuté à l’ultime obstacle alors qu’il pouvait prétendre à un accessit.

Enghien les Bains : Nostalgie et trotteurs

IMG_20170527_152552 (2)
Franck Nivard et Vic du Pommereux

 

 

 

Sans sombrer dans le mélo, il nous est difficile de mettre les pieds sur l’hippodrome d’Enghien les Bains sans avoir une pensée directe à nos amis sauteurs. Au bout de dix minutes, on serait presqu’à la recherche des ‘Gallorini‘, ‘Bertrand De Balanda’ et autres habitués de cet endroit. De plus, comme les pistes d’obstacles sont entretenues, cela laisse encore plus notre tête s’emparer de regrets, de souvenirs de tous ces chevaux qui nous ont tant fait vibrer. Mais les trotteurs occupent maintenant la place à cent pour cent et cela fait du bien d’entendre les bruits de sabots, les hennissements de nouveau dans le 95…pourvu que cela dure…

 

 

IMG_20170527_165307
Blé du Gers et Eric Raffin
IMG_20170527_165322 (2)
Chancelière Citrus
IMG_20170527_165348 (2)
Citizen Kane
IMG_20170527_165409 (2)
Blé du Gers avant sa victoire dans le Prix Du Rhône
IMG_20170527_165432 (2)
Badius de Tilou et Franck Nivard
IMG_20170527_170523 (2)
Le bon Chant des Sirènes
IMG_20170527_170526 (2)
Chant des Sirènes semble apprécier l’ombre des arbres du rond de présentation
IMG_20170527_174456 (2)
Fers ou pas fers?
IMG_20170527_174540
Il a une bonne bouille celui-ci.
IMG_20170527_174756 (2)
Direct Way  à Jacques Pauc, suivi par Douloureuse par…Timoko et la Championne…Migraine !

Auteuil: Du sérieux et du moins…

IMG_20170526_152025

   Faut pas se voiler la face. Soyons direct: ce vendredi à Auteuil, on se serait crû un matin sur les pistes d’entrainement de Chantilly, quatre jours avant un Grand Prix…Une réunion entre amis, agents de sécurité et gens du métier…

 

 La Conquête a conquis le Prix Caldarium et ses quatre rivaux avec une certaine sureté.

 

 

Sabay Sabay doit remporter un réclamer dans le genre du Prix Gopal.

 

 

Caruso Valtat qui cherchait son ‘petit baton’ l’a trouvé sans problème en enlevant le Prix Ouistreham. Une nouvelle fois on déplorera qu’un jockey, Alejandro Ruiz-Gonzalez en l’occurrence se soit trompé de parcours en empruntant une autre piste dans le tournant d’Auteuil…Help, aidez les turfistes please ! Média est tombé au saut de l’oxer, alors qu’il avait encore des ressources.

 

 

IMG_20170526_152027 (2)
Malaya et K.Herzog

 

IMG_20170526_152327 (2)
Whetstone va par tarder à trouver chaussures à ses sabots !

 

Le Prix d’Iena, une ‘Listed’ d’excellente facture nous a fait découvrir les qualités de Malaya en gros progrès sur ses premiers pas. La fille de Martaline a pris sa revanche sur Santa Adelia qui venait de la devancer. Quant à Whestone…les turfistes ont fini sans pompes à cause d’un ‘fameux parcours école’ comme on dit maintenant…pour parler politiquement correct.

 

 

 Azucardel et Clément Lefebvre se sont mis dans la poche le Prix Mélinoir devançant un lot ‘fourre-tout’. Tir au But attend un peu de pluie pour sa prochaine sortie.

 

 

Enfin le Prix de La Muette nous a donné le cœur plus léger de quitter Auteuil, en gardant en mémoire la sortie victorieuse du bon Magneticjim. Faut dire que le lot n’avait rien de transcendant. Ria Menhia a terminé d’honorable manière. Stafettino entrainé par Joseph Vana, après avoir tiré, a percuté l’ultime haie alors qu’il était encore quatrième, sans pouvoir faire mieux.

 

 

Quelques photos de ce vendredi à Auteuil.

IMG_20170526_152740
Waves

 

IMG_20170526_151728 (2)

IMG_20170526_151736

IMG_20170526_151739

IMG_20170526_151900 (2)

IMG_20170526_152020

IMG_20170526_164537

Non ce ne sont pas de simples numéros, mais des chevaux avec un nom !

Voici ce que l’on aimerait pourvoir regarder via les pub du PMU…la beauté des courses. La plus longue course d’obstacles du monde a lieu en France, au Lion d’Angers, et pourtant peu de tapage médiatique autour de cet évènement. La course a été remporté par Posilox monté par Romain Julliot. Ce n’est qu’après le saut de l’ultime obstacle que le représentant de William Menuet s’est vraiment débarrassé du favori Kick On appartenant à Madame Bryant (présente sur l’hippodrome) confié à David Cottin. La troisième place du podium est l’apanage de l’outsider, Uniment, parfaitement monté par Clément Lefebvre.

Bourgueil (4éme) qui a terminé très éprouvé son parcours a fait craindre le pire en s’écroulant sur la piste suite à un malaise. Ce n’est qu’après une bonne demi-heure de soins sur place que le miracle s’est produit.Le public Angevin pouvait respirer en voyant Bourgueil se relever. Une heure après ce coup dur, Bourgueil marchait quasiment normalement, accompagné par sa lad, son entraineur, Grégoire Leenders et …une perfusion ! Bravo aux vétérinaires qui ont pris en charge le cheval.

Les chevaux qu’ils soient, trotteurs, sauteurs ou galopeurs, donnent tout en compétition (sauf quelques malins qui savent lire et écrire) et c’est pour cela que l’on doit respecter au plus haut point ces animaux.

 

 

 

Voici la vidéo de la course…11 minutes de pur bonheur !

 

 

 

b

Maisons-Laffitte: Sont loin d’être nuls ceux là !

IMG_20170524_161452 (2)
Bubble Brook- Teji l’Artiste- Alforrocho

  Après la réunion de mardi à Saint Cloud avec ses trois groupes au programme, celui de Maisons-Laffitte faisait figure de parent pauvre. Mais comme on vous l’écrit régulièrement, il se passe toujours quelque chose d’intéressant sur un hippodrome.

 

 

Vu la facilité de la victoire de Manahir dans le handicap, Prix du Pont des Arts, son entourage peut rêver à passer aux Listeds avec une chance de réussite.

 

 

IMG_20170524_133303
Duke Falls

 

Comme tous les chevaux entrainés par Freddy Head, Duke Falls (repéré par nos soins lors de sa dernière victoire) a démontré sa dureté. Porté en tête par Aurélien Lemaitre, le fils de New Approach, un instant mis en danger par Darbuzan, est reparti de plus belle, pour finalement l’emporter sans problème.

 

IMG_20170524_141001 (2)
Volfango et Aurélien Lemaitre
Volfango a permis à Aurélien Lemaitre et Freddy Head de réaliser un coup de deux. Après avoir attendu en queue du petit peloton, Volfango s’est rendu maitre de Aim True qui avait été supplémenté par André Fabre.

 

IMG_20170524_144011 (2)
Théo Bachelot et Wireless
 Dans les derniers deux cent mètres, les adversaires de Wireless n’ont vu que son arrière-main dans le Prix Montretout…Encore une victoire qui prouve que l’on peut acheter un excellent cheval dans des courses à réclamer et même entrainé par Jean-Claude Rouget

 

IMG_20170524_151617 (2)
Golden Légend et Alexis Badel

 

Le Prix de la Madeleine est une histoire d’Or. Golden Légend a pu résister à la superbe fin de course de Golden Attitude, prise de vitesse, et à Viola da Terra, pas des mieux sortie de sa boite. Voici trois excellentes pouliches à suivre sans problème. Ca sent la qualité.

Saint Cloud: Une journée sublime avec une Star née…

IMG_20170523_141412
Avant sa naissance, Terrakova était déjà une star, vu ses prestigieuses origines

Tout était réuni pour faire de cette réunion disputée sur l’hippodrome de Saint Cloud un moment de beauté hippique. Soleil, légère bise et des chevaux de grandes qualités étaient aux rendez-vous. Les grincheux et flambeurs rouspéteront contre un manque de partants dans certaine épreuves, mais il est difficile d’avoir la qualité et quantité.

 

  Et de quatre consécutives  pour Pachadargent, lauréat à réclamer de la première épreuve. Jean Pierre Gauvin entraineur du gagnant, a du savourer cette journée avec son coup de deux réalisé un peu plus tard grâce à Thank You Bye Bye confié à Christophe Soumillon.

 

 

IMG_20170523_132127
Thais Fluor s’est montré meilleur sprinter que ses trois rivaux, dont le bagarreur Anglais, D’Bai dans le Prix de Pontarmé.

 

IMG_20170523_142628
  Le Premier groupe du jour, le Prix Cléopâtre, préparatoire au ‘Diane‘ est revenu à la fille de l’inoubliable, Goldikova et de Galileo, Terrakova ! Sa victoire lui donne le ticket pour le jour J. L’élève de Freddy Head a triomphé ‘ à la mode’, mais il lui faudra faire mieux pour prétendre enlever la prestigieuse épreuve de juin. C’est tout ce que l’on souhaite à cette pouliche aux origines fabuleuses. Quant à Terre, après avoir quelques peu tiré en début de parcours, elle a sombré dans la ligne droite. Mauvais jour ou limitée ?

 

IMG_20170523_145705
Encore du gaz au retour aux balances , la belle Armande

 

IMG_20170523_144758
La magnifique Armande

 

Le deuxième groupe du jour, le Prix Corrida, réservé aux femelles de 4 et 5 ans a permis aux célébres couleurs jaune et bleue de la famille Rothschild de briller de mille feux sous le soleil, grâce à la magnifique Armande qui ne cesse de progresser. Aux cahiers du turf, nous sommes fans ! (Lorsque je vois Armande…) That Wich is Not a très bien fini, mais sans mettre en danger la fille de Sea The Stars.

 

IMG_20170523_160557
Called to The Bar
Enfin le Prix du Lys , autre groupe III est revenu à Called To The Bar entrainé par Pia Brandt et confié à Barzalona. Ce fils de Hernythenavigator possède beaucoup de fond et de puissance…Le Prix de Paris doit être dans les mirettes de son coach…

Auteuil: Et à part le Grand Steeple ?

IMG_20170520_125019

  Il est évident que le Grand Steeple Chase de Paris éclipsait les autres épreuves de cette journée de courses disputées sur l’hippodrome de la Butte-Mortemart. Pourtant il y avait de quoi s’en mettre plein les mirettes tout au long de la réunion.

 

IMG_20170521_134326 (2)
Calva du Rib et sa célèbre casaque verte
   Le Prix du Maréchal Foch a donné le tempo à la réunion avec la victoire d’un pensionnaire de Guillaume Macaire, Calva du Rib appartenant au célèbre ‘trotteur’, Joël Hallais. Monté par Barbara Guenet, le fils de Kapgarde après avoir longtemps patienté, a fini le plus fort pour s’imposer facilement face à Borice qui portait 73 kg, et un autre Macaire, Ballotin. Le Toiny a fini de manière satisfaisante en retrait.

 

IMG_20170521_141506 (2)
Ajas
  De bons trois ans se sont affrontés sur les balais dans le Prix Stanley. Tunis entraîné par…devinez qui, s’est imposé avec une certaine sécurité en devançant Master Dino entraîné, par qui ? Hell Boy a terminé correctement son parcours. Quant au favori, Ajas, on peut dire qu’il n’était pas dans un bon jour, se montrant fautif.

 

De Nous Quatre a fini correctement en retrait dans le Prix Ex Voto. Doujani s’est montré très allant, sans vraiment faiblir.

 

Diamond Charm et Intrinsèque sont à noter et à jouer dans les handicaps de bonne facture.

 

Le Prix d’Arles, labélisé Listed, s’adressait aux femelles de 4 et 5 ans est revenu à un outsider, Cabriole Mag, confiée à Alexis Poirier.

 

Le second groupe du jour, le Prix Ferdinand Dufaure s’est résumé à un duel de Titans entre les deux ‘Nicolle‘, Srelighonn et Dalia Gtandchamp. Une courte de tête donnait la victoire au premier nommé. Srelighonn suivra t’il le même chemin que certains lauréats de ce steeple pour 4 ans, tel Storm of Saintly, Rubi Ball ou autres Remember Rose? A suivre…

 

Enfin la ‘der’ de ce long week-end qui s’est déroulé de manière satisafaisante (sauf pour Brin de Fille dans le Prix Maréchal Foch) est revenu à Kami Kaze entrainé par Guy-Claude Rudolf, entraineur en Alsace et monté par Sirhan Bigot. Une victoire qui va laisser des traces dans le cerveau de ces deux hommes. Après la razzia de Guillaume Macaire, ce succès pour des hommes non médiatisés, laisse un peu d’espoir aux courses d’obstacles.

 

 

Quelques photos de la journée.

 

IMG_20170521_134306 (2)
Branle Bas suivi de Borice

 

IMG_20170521_141455 (2)
Calotin et Bertrand Lestrade

 

 

IMG_20170521_141556 (2)
Echiquier Royal et Jacques Ricou

Auteuil: Un dimanche pas du tout ordinaire !

IMG_20170521_162638 (2)
Le retour de So French et de James Reveley

  Que les courses à ce niveau peuvent être magnifiques ! Un public venu en nombre correct et plutôt connaisseur, a pu assister à un Grand Steeple Chase de Paris 2017 d’un niveau correct sans plus, dominé par deux chevaux :  So French et Perfect Impulse. Evidemment, il manquait à l’appel: Milord Thomas et Storm Of Saintly

 

Après que La Sulfureuse soit restée au poteau, refusant de partir, le starter a lâché les 14 concurrents. De suite en tête, Perfect Impulse a assuré le commandement pendant un tour, puis James Reveley décide de placer en tête le lauréat de l’an dernier de cette prestigieuse compétition, So French. Après la saut du Rail-Ditch ‘avalé’ par les deux Champions, on se doutait que la course allait se jouer entre la pensionnaire d’Arnaud Chaillé-Chaillé et celui de Guillaume Macaire. Peu après le saut de l’ultime obstacle, So French ne laissait aucune chance à la jeune Perfect Impulse et à Thomas Lemagnen. Pour la deuxième année, le fils de Poliglote remportait le Grand Steeple Chase de Paris. Carriacou, âgé de 5 ans prenait la troisième place à nette distance des deux premiers. Sainte Turgeon 4è prouve que la génération des 5 ans est excellente. Quant au vieux Shannon Rock…SVP , repos !
On peut noter qu’aucune chute ne s’est produite dans cette épreuve de longue haleine. Et bravo au public qui a joué le jeu en applaudissant les concurrents à chaque passages devant les tribunes. Ca manque tellement aux courses !

Voici les photos des concurrents de ce Grand Steeple-Chase de Paris 2017

IMG_20170521_155741 (3)
So French

IMG_20170521_155500 (2)IMG_20170521_155738 (2)

IMG_20170521_155744 (2)
Shannon Rock

IMG_20170521_155748 (2)IMG_20170521_155750 (2)IMG_20170521_155808 (2)IMG_20170521_155810 (2)IMG_20170521_155814 (2)

IMG_20170521_155819 (2)
Carriacou

IMG_20170521_155825 (2)

IMG_20170521_155831 (2)
Perfect Impulse
IMG_20170521_155901 (2)
Shannon Rock

IMG_20170521_155943 (2)

IMG_20170521_155946 (2)
Perfect Impulse et Thomas Lemagnen
IMG_20170521_160345 (2)
le Défilé

Revoir la course , c’est ici:

Reportage: Auteuil, un samedi presqu’ordinaire…

DSC00411 (2)

  Dès 12 h30 on sentait bien que les contrôleurs aux entrées n’allaient pas être débordés, ainsi que les guichets et autres stands . Devant un public venu au compte-gouttes malgré un programme somptueux (les turfistes d’Outre-Manche doivent être étonnés), les chevaux se sont quant à eux montrés à la hauteur. En attendant le Grand Steeple de Paris, voici nos quelques photos et réflexions sur cette journée où tout les chevaux sont rentrés le soir dans leurs écuries.

 

 

Daring Rose a ouvert le bal en remportant de bout en bout le Prix Djarvis.

DSC00404 (2)

DSC00401 (2)

DSC00403 (2)

Elimay entrainée par Carlos Lerner doit être une sacrée pouliche, vu ce que le couple homme-cheval a réalisé afin de remporter le Prix du Nivernais. Alors qu‘Ex Fan des Sixties, en tête quasiment depuis le départ, possédait encore toutes ses chances de l’emporter au moment de sa chute au saut de la dernière haie, Elimay qui suivait la malheureuse protégée de François Nicolle, évitait de justesse la fille de Poliglote à terre. Spring In the Air en profitait pour prendre un net avantage, mais c’était sans compter sur Maximilien Farcinade et la belle grise. Finalement Elimay s’imposait facilement de cinq Longueurs.

DSC00409 (2)

Comme lors d’articles précédents où nous avons mis l’accent sur les chevaux entrainés en Tchéquie, l’ex Papot,  Capferret piloté par Jaroslav Myska a démontré que les Pays de l’Est sont de plus en plus compétents en remportant avec un courage exemplaire le Prix Aristote. Crack de Rêve aurait pu l’emporter avec des sauts et réceptions plus traditionnels. Papille d’Or est tombé à la double barrière alors qu’il n’était pas battu.

DSC00419 (2)

DSC00417 (2)

DSC00418 (3)

Comme depuis longtemps, les chevaux venus d’Outre-Manche se sont montrés les plus durs dans le Prix La Barka, dernière préparation à la Grande Course de Haies d’Auteuil. Shaneshill monté par Monsieur Ruby Walsh, s’est imposé en cheval d’acier. Vite bien placé, puis débordé par L’Ami Serge, qui s’est montré très (trop)brillant, le hongre de Willie P. Mullins, bien que débutant à Auteuil, est revenu aux forceps, ‘chercher’ L’Ami Serge aux abords du Poteau. Device, un instant débordé est revenu conclure de bonne manière. Alex de Larredya continue sa préparation en vue du jour J… On peut noter que les trois premiers sont montés par des Jockeys d’Outre-Manche…
Baraka de Thaix, lorsqu’il ne tombe pas, est vraiment un bon cheval. C’est à l’issue d’une superbe fin de course que David Cottin et son ‘grisou’ ont triomphé dans le Prix Pot D’Or (lauréat du Grand Steeple de Paris en 1971)

DSC00423 (2)

Candide qui faisait ses premiers pas sur l’hippodrome de la Butte-Mortemart après deux victoires à Bordeaux et Compiègne, a manqué de réaliser l’ exploit. En tête détaché depuis le départ, l’ex gagnant du Prix Thomas Bryon, a écœuré ses rivaux en montrant sa classe de plat, ajoutée à la qualité de ses sauts. Mais, un certain Prince Ali, entrainé également par Guillaume Macaire, est venu priver du succès, le fils de Turtle Bowl. Izzo s’est montré remarquable pour ses débuts à Auteuil. Bien sûr, il manquait une certaine, De Bon Cœur

Saint Cloud : entre pluie et soleil

 

IMG_20170519_131723 (2)
Saint Cloud: le pesage

  La réunion de Saint Cloud s’est déroulée entre averses et rayons de soleil. Les lots n’ont pas semblé de grande valeur, mais seul l’avenir nous le dira. Les trois premières épreuves étaient les plus intéressantes coté sportif .

 

IMG_20170519_135204 (2)
Dann et Alexandre Gavilan

 

IMG_20170519_135222 (2)
Sens des Affaires et Théo Bachelot

 

Le Prix de la Montagne Sainte Geneviève a démontré avec la victoire de Dann, que l’on pouvait être précoce et dur à l’effort. Sedary et Zoé Pfeil sont venus comme pour se balader à mi-ligne droite, mais c’était sans compter sur le courage (jusqu’à quand ?) de Dann, qui une fois débordé est revenu l’emporter tout en devant résister à La Canche, bonne finisseuse. La note de cette course reviendra à Sens des Affaires, un beau poulain qui, pas des mieux partis, a tracé une belle ligne droite en retrait des quatre premiers.

 

 

IMG_20170519_141845 (2)
Lutte serrée à l’issue du Prix De la Flandre

 

IMG_20170519_140941 (2)
Spéciality et Soumillon

 

Le Prix de la Flandre, un maiden pour pouliches de trois ans, nous a laissé sur notre faim. La lauréate, Satine, l’a fait sans…briller. Beyond The Sea aurait pu l’emporter en allant droit, gênant quelque peu la fille de Pride, Spéciality montée par Christophe Soumillon, qui comme un footballeur cherchant le Penalty, s’est relevé en signalant la gêne. Bien que très décevante, on laissera une chance à la fille de la grande Championne, qui vaut certainement mieux que cette cinquième place.

 

IMG_20170519_145813 (2)
Américan Master et Christophe Soumillon

 

IMG_20170519_145902 (2)
Malkoboy vient enfin de briser la glace

 

Le pendant pour Poulains, le Prix du Pré Catelan ( très bel endroit) a souri à Malkoboy qui restait sur trois places de …deuxième. Parabellum, le grand favori (nouvelle expression sur Equidia), n’a pas eu le temps de rejoindre le fils de Rajsaman, bien que concluant de bonne manière. Pour l’avenir, un nom à noter: Américan Master. Quasiment hors course suite à une sortie des boites désastreuse, le protégé de l’entrainement Chappet a recollé au peloton, puis a normalement lâché prise peu après l’entrée de la ligne droite, sans vraiment finir dans une mauvaise action.

 

 

Le reste de la réunion avec ses réclamers et handicaps indéchiffrables s’est déroulée sans anicroche.

Maisons-Laffitte : Tel un Roman photos !

Nous savons bien que les Romans photos ne sont plus du tout à la mode, mais les courses ne sont -elles pas un roman sans fin, remplies de films et de photos qui circulent dans nos têtes? Alors tentons de vous montrer cette réunion disputée sur l’hippodrome des bords de Seine d’une manière différente des autres fois.

 

 

DABf5AgXoAA5fj0
– Et dis donc Henri, tu es sûr qu’il y a des courses ce mercredi ?

 

 

 

IMG_20170517_123514 (2)
Peu importe, monde ou pas monde, Christophe Soumillon assure la première avec George The Prince
IMG_20170517_123424 (2)
Il est toujours agréable de poser dans le rond des balances, N’est ce pas Monsieur Doleuze?
IMG_20170517_130014 (2)
On a beau appartenir à l’Ecurie classique d’Augustin Normand, on peut aussi gagner à Réclamer comme Douville. Quentin Gervais remporte sa première victoire de sa carrière
IMG_20170517_133311 (2)
J’ai intérêt a être excellente en course vu mon nom…Zonza !
IMG_20170517_133419 (3)
Christian Demuro et Zonza rentre après leur belle victoire dans le Prix Ariston.

 

IMG_20170517_141602 (2)
Vous les trotteurs, vous connaissez mes couleurs, mais moi, L’Invincible j’ai le droit de galoper, bien qu’attendant un bébé pour 2018…

Smart Whip

IMG_20170517_143843 (2)
On peut être entrainé en Province et venir battre les Parisiens et moi Smart Whip le prouve
IMG_20170517_151216 (2)
On a l’air un peu déçu dans l’entourage de Sarigan, deuxième de Galikéo
IMG_20170517_151232 (2)
Je suis ne suis pas fils de  Dansili et de Galikova pour rien non ? Bon ok, j’ai des œillères et alors?

 

IMG_20170517_153710 (2)
Bonjour. On se connaît? Moi je suis Roi de Perse et je rentre au frais avec ma chère Marie !
IMG_20170517_161320 (2)
Bon bah, je rentre cette fois-ci sans prendre de sous, mais ca va venir, faut que je prenne confiance en moi !

Saint Cloud: Faut bien que tout le monde mange .

         On ne peut pas dire que la réunion de ce lundi, malgré un Quinté+, était digne t’attirer les passions. Au moment que le nouveau Président de la République annonçait le nom de son Premier Ministre et mettait ainsi fin à un suspens intenable, Borsakov remportait la course attendue pas tous les Quintéistes. Risk Major n’a pas été très heureux.

IMG_20170515_160407 (2)_GF

Belle phase finale dans le Prix Le Haar entre Ambivalence venue en pleine piste battre aux abords du poteau, Angel Baby. Liwanu a fourni une bonne ligne droite pour sa rentrée.

 

Dans le réclamer, Prix de Garches, on notera Vecellio, mal parti et pas heureux coté corde pour finir.

 

Il n’y a pas eu photo pour Lord Glitters entrainé par Christophe Lotoux et confié à l’incontournable, Pierre-Charles Boudot, lors du Prix Lavandin. Voici un poulain qui va en gagner d’autres. Aubenas entrainé par l’homme en forme, Fabrice Chappet a fourni un effort remarqué. King Platin, n’a pas été veinard.

IMG_20170515_160342 (2)_GF

Le deuxième réclamer du jour, a vu la victoire du Teuton, Mungus, qui aurait pu refaire un tour ! D’ailleurs son entourage n’a pas voulu le laisser en France et l’a défendu 23000 euros …Ce qui n’est pas le cas de la troisième, Blink qui change d’écurie.

 

Victoire sympathique de Salaam Bombay, cheval éclectique, qui a pu résister à New Out Look et à Empire Hurricane (lauréat possible avec plus de chance) . Pour la petite histoire, le gagnant était monté par Olivier Peslier qui semblait aussi heureux que lors de sa victoire dans la Poule d’essai des Pouliches…C’est ce que l’on appelle ne pas être blasé !

 

Enfin passons sous silence les deux derniers handicaps, car on pourrait les courir dix fois et l’on aurait à coup sûr des arrivées différentes…

Saint Cloud : Olivier Peslier fait le plein .

IMG_20170508_143940 (2)
Prix Greffulhe 2017

 

 

 

  Une goutte d’optimisme, deux gouttes de joie et cinq gouttes de déception, et voici la recette afin d’obtenir le parfum des courses. Être nez aux courses est vraiment un grand privilège que la vie, malheureusement ne nous a pas donné . Et pourtant combien de turfistes se disent être au parfum ?

 

 

IMG_20170508_143425_GF
Akihiro

 

IMG_20170508_144355 (2)_GF
Recoletos
Que penser du ‘Greffulhe 2017’ ? Récoletos qui avait débuté à l’âge de deux ans à Chantilly tel un futur réclamer, s’est transformé cette année d’une telle façon qu’il risque de devenir l’un des trois favoris du futur ‘Jockey-Club’… Faut dire que sa victoire dans le groupe II du jour a fait impression. Battre le gagnant du Critérium de Saint Cloud de 2 l 1/2, n’est pas du hasard. Au rayon déceptions, Akihiro, attentiste (dans une course qui s’est déroulée à l’allure d’un travail d’entrainement un peu poussé) est venu dans une brillante action, puis est resté là…Après la déconvenue avec Plumatic dans le Prix de Guiche, bien malin qui peut annoncer le futur gagnant de l’épreuve Reine pour les 3 ans…Phelps Win…à moins qu’André Fabre possède un 3 ans meilleur que Waldgeist deuxième de ce Greffulhe 2017 !

 

Olivier Peslier n’est pas encore bon à prendre sa retraite comme le conseille certains… après avoir gagné le Prix Greffulhe, le Prix d’Hédouville 2017 (groupe III) sera inscrit à son riche palmarès. Tibérian entrainé par Alain Couetil s’est imposé en bon cheval face à un autre brave, Talismanic. Deux chevaux qui font du bien aux courses par leur courage et régularité.

 

Usain Best monté par Melissa Boisgontier,  a gagné le réclamer d’ouverture en déclassé. Destination a fini en boulet de canon.         

 

IMG_20170508_140915_GF
Santorina et Alexis Badel

 

Santorina qui avait fini fort dimanche dernier à Chantilly, s’est imposée cette fois-ci de bout en bout détachée! Attention, pas bon pour l’handicapeur!

 

IMG_20170508_151939_GF
Roc Angel en compagnie de Chiarush

 

Roc Angel qui restait sur une victoire dans un Quinté Cantilien, a remis le couvert au Val D’Or et de quelle façon ! En définitif , l’handicapeur a dû partir énervé de Saint Cloud ! Touching The Sky va gagner son quinté sans problème, une fois débarrassée du fils de Rock Of Gibraltar.

 

IMG_20170508_155158 (2)_GF
Galitéo et Maxime Guyon

 

Galitéo a montré qu’il possédait un bel avenir sur les longues distances, tout comme Traffic Jam qui a fini très fort pour sa rentrée. Peribsen et Rouxeville sont à suveiller sérieusement.

Hippodrome de Rambouillet : Quelques photos de vos futurs gagnants…

IMG_20170507_143237 (2)_GF
Etat Civil l’emporte facilement face à Elégant de Boléro
IMG_20170507_153215 (2)_GF
Edorika résiste à Ermine du Lude. On notera la casaque violette à la corde, Hermione De Nappes, D.A.I.  qui semblait avoir course gagnée avant sa faute
IMG_20170507_160505 (2)_GF
La course montée….Une affaire de spécialistes
IMG_20170507_164054 (2)_GF
Douceur du Chêne et Frank Nivard , lauréats de la 6ème course

IMG_20170507_164144 (2)_GFIMG_20170507_164305 (2)_GF

IMG_20170507_164547 (2)_GF
Divine de l’Iton sera à reprendre lors de ses prochaines courses
IMG_20170507_174025 (3)_GF
Facile victoire de Cotton Club et d’Eric Raffin
IMG_20170507_174425 (2)_GF
Cotton Club (Eric Raffin) …ne sont pas restés dans la Boîte …cela aurait fait trop jazzer !
IMG_20170507_181136 (2)_GF
As de Bergault résiste à l’excellente fin  de course de All Right Max

Un dimanche à Chantilly sans chichis.

20170430_155256_HDR~2~2 (2)

   C’était un dimanche plutôt familial qui était proposé aux turfistes et visiteurs sur l’hippodrome de Chantilly. On ne peut pas dire que les tribunes étaient bondées, mais organiser un dimanche au galop au milieu d’un week-end de trois jours est peut-être à revoir. De plus le temps n’encourageait pas les moins téméraires à se rendre autour du rond de présentation, admirer ces magnifiques Pur-Sang .

 

20170430_155559_HDR~2 (2)
Armande et Pierre-Charles Boudot
Une nouvelle fois les absents ont eu tort. Deux groupes III étaient proposés à la sagacité des parieurs. Le Prix Allez France, en souvenir de cette grande championne, fille du moins crack, Sea Bird,  a donné lieu à un joli suspens final. Une fois de plus Frankie Dettori a démonté sa science du train en menant de bout en bout à la victoire, l’Anglaise The Black Princess. Armande a fourni un très bon effort final, sans avoir toutes ses aises pour finir. Après enquête l’arrivée a été normalement validée. That Which Is Not a conclu d’honnête manière.

 

20170430_164231_HDR~2 (2)
Marmelo
20170430_164236_HDR-1~2 (2)
Travelling Man

 

  Le second groupe de la journée, le Prix de Barbeville s’est déroulé à une vitesse de folie sur cette distance de 3000 mètres. Holdthasigreen et Cohésion, piqués par je ne sais quelle mouche, ont assuré un train de folie. Christophe Soumillon et Marmelo (3ème du ‘Chaudenay’) en ont profité en attendant dans le groupe de tête des poursuivants pour venir cueillir les lauriers de ce groupe III. Bateel s’est remarquablement défendu pour sa rentrée. Travelling Man qui montait de catégorie, a démontré par sa fin de course qu’il allait devenir un très bon stayer. Now We Can a plutôt bien fini en retrait.
20170430_152405_HDR~2 (2)
Pirandello
  Le reste de la réunion a laissé dans nos jumelles quelques traces de futurs euros possibles à mettre en escarcelle. Pirandello a écrit un excellent chapitre sur cette réunion dominicale en s’imposant avec style.

 

20170430_170623_HDR~2 (2)
Clytie et Fabien Lefebvre
  Dans le Prix du Pavé de Thiers, Clytie s’est imposée sur le fil après avoir suivi de près les chevaux de tête, cette fille Heliostatic entrainée par Carla O’Halloran et pilotée par Fabien Lefebvre arrive à l’apogée de sa forme. Ribot Dream et Grey Magic Night ont conclu de prometteuse façon .

 

   Dans l’ultime course disputée sous la pluie a permis de noter, Santorina, Magic Mac Henry et surtout la grandiose fin de course (à ce niveau ) d‘Another Episode, en rupture d’obstacle…Mais bon le lot laisse à désirer !

Maisons-Laffitte: C’est le genre de poulain qui…

sans-titregreg_GF
Hugo Besnier et Straight Shooter

En arrivant sur l’hippodrome de Maisons-Laffitte, on pouvait se demander si l’on était bien au printemps ! Heureusement qu’une course AFASEC se disputait avant la première épreuve officielle de ce mardi avec des futurs jockeys qui ne craignent pas le froid. La jeunesse a réchauffé l’atmosphère…

 

Le jeune Hugo Besnier se souviendra toute sa vie d’un certain Straight Shooter (fils de Fränkel), entrainé par André Fabre. faut dire que le jeune homme n’a pas eu à pousser pour l’emporter. Un canter de chez canter…On notera, Raman et Vieux Moulin qui ont bien travaillé pour finir…
sans-titregree_GF
Sedary

 

Belle lutte dans le Prix Sylvan entre Sédary et Teckwin. Belgrano et Wetrov ont conclu honnêtement en retrait

 

 

Dusk Falls, remarquablement piloté par Aurélien Lemaitre, s’est imposé de bout en bout sans problème devant la bonne finisseusse Most Empowered.

 

sans-titrergeee_GF
Avilius
sans-titregg_GF
L’arrivée du Prix de Suresnes

 

Avilius est le genre de poulain qui monte discrètement les échelons, mais d’un pas décidé. Après avoir attendu, le fils de Pivotal s’est imposé avec la manière dans le Prix de Suresnes. Comme l’allongement de la distance ne sera pas un problème pour le poulain, on peut s’attendre à le voir participer à un groupe lors de ses prochaines sorties. My Scholar est un teigneux.

 

 

La seconde Listed du jour, Prix Servanne, disputée sur 1200 mètres ligne droite permettait à Al Jazi (4è à Belmont Pak) d’effectuer sa rentrée. Malgré des problèmes de trafic pour Grégory Benoist, la pensionnaire de François Rohault a triomphé d’un nez, face au magnifique City Money. L’Espagnol, Présidency et Eskimo Point (pas des plus heureux) ne sont pas n’importe qui.

 

 

Enfin dans le handicap de la ‘der’ Big Bear a crevé l’écran…Quelle fin de course !

Petit reportage-photos sur l’hippodrome de Rambouillet.

Malgré une piste qui semble avoir bien soif avec ce printemps sec, la réunion de ce dimanche sur l’hippodrome de la Villeneuve a pu se dérouler dans des conditions correctes. L’attraction de la journée était la présence de Franck Nivard, driver du fabuleux, Bold Eagle à Enghien les bains, ce samedi. On peut noter que de nombreux trotteurs se sont montrés fautifs dans la ligne droite, certainement dû à une piste dure ( beaucoup de poussière). Cela doit s’arranger pour les prochaines réunions, arrosage prévu dès ce mardi. La piste étant cordée ce dimanche afin de la préserver pour l’avenir.

 

 

Coté écuries, de nouvelles stalles ont été construites afin d’accueillir les compétiteurs au mieux. Coté présence du public, nous avons déjà vu mieux, mais ne faisons pas la fine bouche en ces temps délicats. Heureusement que quelques animations étaient prévues au programme, car sinon avec une entrée à 5 euros (la carte PMU donne droit à l’entrée gratuite), vu les tarifs de la restauration et le prix des boissons (exemple: 3euros le verre de bière) on ne peut pas imaginer que c’est le meilleur moyen d’attirer les foules. Comme pratiquement sur chaque hippodromes, il manque un ou deux guichets pour jouer .
20170423_181602_HDR~2 (2)
Brem Orange et Aurélien-Julien Gauchet, lauréats de la course d’amateurs
20170423_140251_HDR-1~2 (2)
Elu d’Occagnes et Franck Nivard remporte la première devant Erlangère er Enduro
20170423_143328_HDR-1~2 (2)
Echo Star  de Star résiste au retour d’ Eastern Crown
20170423_153253_HDR-1~2 (2)
Passage devant les tribunes sur l’hippodrome de Rambouillet
20170423_153826~2 (2)
Django Banney et Kevin leblanc
20170423_160737_HDR~2 (2)
As de Crépon monté par Julien Balu remporte le Prix de l’Echo Républicain
20170423_160906_HDR (2)
Bacchus d’Ela et Franck Ouvrie
20170423_160936_HDR (2)
Avant la course, rien ne vaut un bon heat d’échauffement.
20170423_160952_HDR (2)
Une vue de l’hippodrome de Rambouillet
20170423_174358_HDR~2-1~2 (2)
Les arrivées sont très disputées sur une piste qui demande à boire

Maisons-Laffitte: Quelques jeunes prometteurs !

20170418_131206_HDR~2 (2)
Mankib s’impose devant Véranda dans le Prix Fould.

 

 

 

 

Peu de monde ce mardi sur l’hippodrome des bords de Seine, malgré un Quinté + et un programme qui offrait aux trois ans l’occasion de démontrer leurs qualités.

 

Rioticism s’est littéralement envolée dans l’épreuve d’ouverture, réservée aux deux ans. Voici une fille de Rio de la Plata qui progresse à pas de géant.

 

Le Prix Fould est revenu au ‘Head Mankib, malgré une rentrée de six mois. C’est de bout en bout que le fils de Tamayuz et de la Championne Natagora s’est imposé en résistant à Véranda, excellent finisseur lorsqu’il a vu…le jour. Poetic Dream et Glen Shiel se sont très bien comportés.

 

 

Le Prix d’Orsay, pendant de la deuxième course, réservé aux pouliches de trois ans s’est joué sur le même scénario que pour la course de poulains. C’est également de bout en bout que Flower Fashion l’a emporté, tout en devant résister aux attaques de Chères Amours, Westit et Festive. La Cochère partie courue avant le coup, a déçu ne pouvant se montrer dangereuse ( Virus Rouget? )

 

20170418_144138_HDR-1~2 (2)
   La Listed du jour, le Prix Lord Seymour, a vu la victoire du beau Talismanic…de bout en bout . Malgré l’interréssante fin de course de Zemindari et le bon comportement d’Apilobar, qui n’avait pas couru depuis Cagnes sur Mer, le pensionnaire d’André Fabre n’a pas été inquiété réellement par ses rivaux et malgré les trois kilos de surcharge qu’il devait leurs rendre. Quant à Launched qui effectuait sa rentrée après huit mois d’absence, le manque de compétition s’est fait ressentir.

 

 

20170418_160444 (2)
20170418_160547 (2)
Un point sympathique ce jour avec la victoire de Jack Muscolo, confié à Fabien Lefebvre dans le handicap Prix de Châteauneuf. La joie de l’entourage du pensionnaire d’Elisabeth Slavy-Julien remettait un peu de baume au cœur après le désastreux dimanche d’Auteuil…et le regard vide de Mr Fabre…

 

20170418_144138_HDR-1~2 (2)
Talismanic : Lauréat du Prix Lord Seymour

Cauchemar à Auteuil.

deuil-condeleance

    Un véritable cauchemar s’est déroulé ce dimanche sur l’hippodrome d’Auteuil sous les yeux des néophytes. Pas moins de cinq chevaux : Mister Bali Poliboy, DJ’Apple’s, Puyfolais et Goldkhov ont perdu la vie. Pour qu’elles raisons? Il est si facile de dire que c’est la loi des séries ou je ne sais quelles âneries entendues ou lues…Ce n’est pas possible que depuis quelques années beaucoup de chevaux perdent la vie (même sur la fibré) sans autres raisons que celle du destin!

Les pistes d’Auteuil sont très critiquées (souvent derrière le dos des dirigeants) par ceux qui montent en course,  sans y être pour quelque chose…Style la haie du Pavillon !
Deuxièmement les courses trop répétitives pour certains rendent les chevaux plus fragiles.
Enfin peu importe d’où vient le mal, mais malgré que je sois à crocs depuis près de 50 ans d’Auteuil et l’obstacle, j’ai décidé ne plus écrire d’articles sur les courses d’obstacles (cela me fait mal) ni de parier sur ces courses qui sont devenues au fil du temps une anti-publicité des courses hippiques et qui n’ont pas besoin de cela. Sachant que je ne joue plus au trot également…reste plus grand chose à mettre dans la caisse…
Nous continuerons de faire des sujets et reportages sur les courses de galop et parfois de trot.

 

Les Andelys: On pouvait y faire son marché!

Message_1492336255867 (2)
Un cadre verdoyant entoure l’hippodrome des Andelys.

 

 

       Comme disait Pierre-Joseph Goetz lorsqu’une course à réclamer se disputait: ‘Vous pouvez faire votre marché’. En ce dimanche de Paques, sur l’hippodrome des Andelys, plusieurs chevaux ont changé de propriétaires. Pour la petite histoire, on peut noter que Pauline Prod’homme a remporté la course réservée aux amateurs montés avec Baraka de Belfond. Voici une vraie passionnée !
Voici quelques photos de cette réunion.

 

20170417_093102_HDR (2)20170416_144121 (2)20170416_152858_HDR (2)20170416_154146_HDR (2)

20170417_100845 (2)

 

Fabien Lefebvre bajo el cielo de Madrid !

 
C9kCm0zXcAUi6fq (2)
Barbarigo et Fabien Lefebvre:  Photo d’Oscar Blazquez, @skoti15
    Ce dimanche de Paques, se disputait sur l’hippodrome de Madrid le GRAN PREMIO CIMERA (POULE POTROS), qui correspond quelque peu à notre Poule d’Essai. Un lot des plus correct était proposé aux Madrilènes venus nombreux. Quelques chevaux connus en France, tels qu‘Ecrin des Bieffes, 5è du Prix de la Californie à Cagnes sur Mer cet hiver, Pando 5ème de l’Omnium, confié à Jean-Bernard Eyquem, Not Not Dick, vainqueur cette année à Pau et Barbarigo, ancien pensionnaire de Fabrice Chappet, acheté à réclamer à Deauville  monté par Fabien Lefebvre.
La course est revenue à Edelbar, lui aussi connu en France, et qui s’est imposé après lutte devant, Cuppacoffee, Charlot The Kid et le bon finisseur Rompeolas. Quant à Barbarigo, vite dans le groupe de tête, Il n’a pu que finir 5ème.
IMG_8807 (2)
Photos de Salva Mazoto.
IMG_8808
Photos de Salva Mazoto.

 

Pour visionner la vidéo de la course, cliquez sur le lien:

http://www.hipodromodelazarzuela.es/carreras/carrera/video/41653

 

 

 

Saint Cloud: Et ca continue avec Monsieur Fabre !

   En attendant que Longchamp ouvre ses portes, Saint Cloud accueillait le Prix Juigné, course disputée d’habitude sur l’hippodrome du Bois de Boulogne. Avec le soleil qui inonde en ce printemps les hippodromes Parisiens, le public (vu les temps qui courent) a répondu présent.

 

  Inns Of Court entrainé par…un certain André Fabre, a placé une belle pointe finale pour se mettre en mangeoire le Prix de Mogador.

 

 

20170411_145735_HDR~2 (2)

  Le Prix de Chaillot pour pouliches inédites est revenu à Lady Paname, véritable fusée pour finir. Mais que vaut le lot ? On retiendra que Snirvana, n’a pas été heureuse le long de la corde, bien que n’ayant pas un gaz fou.

 

  Le Prix de la Chaussée d’Antin a permis à Clément Lecoeuvre et Ellie Lelouche de réaliser un coup de deux avec Stéreo. Attentiste, le fils de Soul City et de Solitudine a déboité à mi-ligne droite pour venir ajuster sur le fil Gauguin. Virginie qui était tombée en se rendant au départ à ensuite été sage en faisant étirer le peloton dès le départ, puis s’est montrée courageuse ensuite.

 

20170411_151746_HDR~2 (2)
  On peut dire que le Prix de Juigné a perdu de son lustre d’Antan. André Fabre lauréat avec  Galant Vert (1983), Klimt (1986), Raneen (1989), Topelius (1990), Turners Hill (1993), Bobinski (1995), Water Poet (1996), Kocab (2005), Last Train (2012), a rajouté un dixième succès à son palmarès dans cette épreuve avec le beau Sand Fox. Sans forcer le fils de Redoute’s Choice , élevé par Jean-Pierre Dubois, a pris l’avantage à deux cent mètres du poteau pour se détacher et résister sans aucun problème à Ice Breeze, auteur d’une très intéressante fin de course. Vis a Vis a montré de la tenue. Love Love a fini correctement devant un décevant Shahjalal. No More Trouble est à surveiller lors de sa prochaine sortie.

Maisons-Laffitte: Al Wukair au sommet du ‘Djebel’

20170410_152656_HDR~2 (2)
AL Wukair et Grégory Benoist

 

        Al Wukair qui porte le nom d’un village au Qatar, va certainement faire connaître tout au long de sa carrière cet endroit à ceux qui ont du mal à s’intéresser à la géographie ou tout simplement à Wikipédia…!

 

 

      Après s’être montré hésitant à la sortie des stalles de départ, puis ensuite devant être sollicité afin de suivre le train rapide assuré par Oriental , leader d’African Ride, le pensionnaire d’André Fabre s’est rapproché en pleine piste, monté aux bras par Grégory Benoist. En moins de temps pour le faire que pour l’écrire, Al Wukair, bien qu’encore un peu bébé est venu crucifier le lauréat du ‘Lagardère‘, National Défense ! African Ride s’est bien comporté en net retrait des deux premiers. On peut dire sans crainte, que ce poulain est de la trempe des Nureyev, Machiavellian, Kingmambo et plus près de nous, Le Havre, Makfi et autres Charm Spirit.

 

L’Allemand, Empire Of The Star à l’issue d’un départ volant a longtemps donné l’impression qu’il allait inscrire le Prix Good Luck à son palmarès, mais comment résister en ce moment à un ‘Fabre‘? Last Kingdom, fils de Fränkel, remarquablement monté par le grand voyageur Silvestre de Sousa, est venu le long du rail pour s’imposer sans problème. Le grand Rayon Vert n’a pas démérité, loin de là.

 

20170410_144133_HDR~2 (2)
Terre et Thierry Thulliez
   Le Prix Balbonella a permis à Jean-Claude Rouget d’en gagner ‘une’ . Dans une course sans train, Middle East, confiée à Grégory Benoist, a trouvé le passage le long du rail pour s’imposer de peu mais surement face à Bijin, toujours présent. Quant à la petite ‘frangine’ de l’exceptionnelle Trêve…sans offusquer Thierry Thulliez, on a le droit d’écrire qu’il n’a pas donné le meilleur parcours à Terre. La fille de Motivator va rapidement prendre sa revanche avec d’autres conditions de course.

 

 

Le Prix Imprudence, pendant du ‘Djebel‘, remporté par des pouliches comme…Miesque, Six Perfections et l’extraordinaire Championne, Moonlight Cloud, a vu cette année une certaine Via Ravenna entrainée par devinez qui…d’inscrire son nom au palmarès de cette épreuve . Au risque de se tromper, le lot ne nous a pas paru d’une énorme qualité. Mais vu le nom de l’entraineur de la lauréate, on va essayer de ne pas être ridicule en écrivant (ouvrons le parapluie) que nous attendons avec impatiente de revoir toutes ses pouliches…

 

Enfin le Prix Jacques Laffitte a été gagné par Ultra entrainé par…et oui ! L’ancien gagnant du Prix Lagardère 2015 s’est imposé de manière correcte devançant le bon Wireless. Ayant peu couru cet Ultra peut si aucun problème de santé ne surgissent cette année, faire une fructueuse année de 4 ans .

 

Une demande d’explications au sujet de la performance de La Punta À la, favorite de la dernière, qui a sombré corps et âme au fin fond du peloton, aurait été un bien pour l’institution…MAIS BON, IL SE FAISAIT TARD ET, PUIS TOUT LE MONDE S’EN FOUT !

 

 

 

Auteuil: Les champions font le spectacle devant des fauteuils vides…

       On se demande comment dans l’esprit des dirigeants de courses hippiques peut germer l’idée de programmer Auteuil et Vincennes avec deux réunions grandioses le même jour ? Mais qui? On veut des noms ! Et en ce samedi de folie pour les amoureux de l’obstacle (si cela existe) qui a pu inventer de courir le Murat en même temps que le Grand National de Liverpool ? Bon bah les chevaux ont fait avec, en courant devant des tribunes où entre chaque courses les corbeaux jetaient leurs dévolus sur les rampes en fer des escaliers des tribunes afin de s’en servir comme perchoir…

20170408_164933_HDR~2 (2)
Ajas et David Cottin !
Parlons sport, ca vaut mieux !Le Prix Grandak est revenu à un drôle de poulain qui répond au nom d’Ajas…qui a certainement tapé dans les yeux de beaucoup d’observateurs. La classe est là ! Spirit Sun et We Have A Dream ont conclu de bonne façon en retrait du lauréat. Sao est tombé à la ‘der’ alors qu’il luttait pour un accessit.

 

Kobrouk qui paraissait déclassé avant le coup dans le Prix de Saumur, a dû quelques peu s’employer pour venir à bout de Baboo Natale et de Borago de Bercé.

 

Le Prix Jean Granel s’est couru bizarrement avec deux chevaux détachés, Adagio des Bordes et Ramdam. Si le premier a réussi à le faire de bout en bout sans être inquiété, Ramdam n’a pu résister à Champ de Bataille ni à Magneticjim, remarquable finisseur sans avoir toutes ses aises sur le plat. Ramdam a montré beaucoup de fond et sera peut être à suivre si cet hongre débute en steeple.

 

20170408_181353_HDR (2)
So French et James Réveley
Le Prix Murat a permis à Guillaume Macaire de faire le jumelé avec ses deux Cracks, So French, Impérial et Storm of Saintly qui a fourni sa pointe de vitesse finale d’une façon prometteuse…Shannon Rock semble extra en ce moment malgré ses 11 ans ! Dommage que Milord Thomas ne sera pas de la partie fin mai !

 

Quelle est belle…De Bon Cœur ! Une de plus dans le Pépinvast pour la protégée de l’écurie Detré , montée en grande confiance par James Reveley. Une sorte de Bold Eagle de l’obstacle ! D’vina, immensément courageuse a gardé le premier accessit face à Désinvolte et l’éternel bon finisseur Kalifko qui serait peut être mieux en steeple.

 

Master Dino en tête depuis le départ, n’a pas été inquiété réellement par My Way. Shark du Berlais est venu en retrait des deux premiers ‘chiper’ le second accessit . Voici trois poulains prometteurs.

 

Félicie avait besoin de courir. Une affaire à suivre !

 

 

 

Compiègne: un ‘journaliste’ et un ‘Envoyé Spécial’…

Message_1491324514123 (2)_GF

      Le Prix Journaliste est toujours très attendu des aficionados de l’obstacle. Depuis que la rivière des tribunes d’Enghien les Bains sert d’abreuvoir pour les oiseaux, cette Listed a lieu sur l’hippodrome de Compiègne. Au cours de cette superbe semi-nocturne, nous avons vu des chevaux dignes d’augmenter leur montant de gains de manière importante.

 

 

20170404_161448_HDR~2~2 (2)_GF

Le débat du jour a été ouvert par une magnifique pouliche entrainée par Guillaume Macaire: La Islaminima. Après avoir attendu, la fille de Gentlewave s’est envolée sur le plat, réglant sans problème le sort de sa compagne de box, Rose Amélie Has qui lui rendait 3 kg.

 

 

20170404_165057_HDR-1~2 (2)_GF
Le jour où le Prix Journaliste se dispute, il est normal qu’un dénommé, Envoyé Spécial l’emporte. Que dire de ce que nous avons vu ? Sans se tromper, on peut dire qu’ Envoyé Spécial ne fait pas partie de la même planète que ses rivaux du jour…20 longueurs et encore bien 10 autres dans chaque mains de David Gallon au passage du poteau…Mais que vaut le lot? Lorsque l’on pense que la pouliche de la 1ère a mis moins de temps que le pensionnaire de François Nicolle sur le même parcours, on attendra une deuxième sortie avant de prononcer le mot Champion ou Crack , à moins que l’autre coté de la Manche…

 

Miss Salsa Blue a gagné le Prix de l’Amiénois avec une grande sureté, résistant facilement à Danse Avec Jersey, remarquable finisseuse. Djedda Conti et Castle du Berlais ont effectué une rentrée salutaire.

 

20170404_173947_HDR~2-1~2 (2)_GFVenu de Tchéquie (Pays d’avenir de l’obstacle?), Fafintadenient, déjà lauréat sur notre sol, a réglé le lot du Prix de Mont d’Or après une sage course d’attente.

 

20170404_182512_HDR~2 (2)_GF
Brut Impérial a dû faire sauter les bouchons après sa remarquable victoire dans la Listed du jour. C’est à l’issue d’une lutte titanesque que Ludovic Philipperon est venu à prendre une bonne tête ) à Farlow des Mottes, retrouvé. Tosca la Diva ne devrait pas tarder à donner de la voix lors de sa prochaine sortie.

 

Voici quelques photos de la réunion.

 

20170404_165401_HDR~2 (3)_GF20170404_173932_HDR~2~2 (2)_GF20170404_173957_HDR~2~2 (2)_GF20170404_175012_HDR (2)_GF20170404_181028_HDR~2 (2)_GF20170404_181056_HDR~2 (2)_GF

 

 

 

 

Auteuil: De la classe, du courage, de l’espoir.

20170401_182937 (2)

  Cette réunion d’Auteuil a une nouvelle fois mise en exergue des chevaux de grande classe, des courageux et des espoirs…N’est ce pas, Edward d’Argent, Bon Augure, Mocalacato Has, Martinstar ?

 

 

Délire d’Estruval a fini de belle façon dans le Prix Mitsouko III, mais sans remonter le ‘PapotDad , repéré par nos soins l’été dernier en plat à Vichy. Daddy Lito a confondu vitesse et précipitation, puis est tombé à la rivière du huit alors qu’il était en tête suivi de près par Dad.

 

Grand Départ encore loin en face a fourni un super rush après le saut de l’ultime obstacle dans une épreuve où Equinoxe est allé à terre au saut de la dernière haie alors qu’il était bien en course.

 

Le demi-frère de Milord Thomas, Martinstar n’a pas fait honte à la famille en débutant victorieusement sur les gros obstacles. Forest Forest a donné une bonne réplique au lauréat bien que lui rendant 6 kg. Calva du Rib a besoin de prendre de la bouteille afin de devenir un grand cru.

 

Mocalacato Has paraissait avant le coup un peu au dessus du lot. Mais Ludovic Philiperon  a dû demander au fils de Poliglote de s’employer afin de mettre à raison Papille d’Or, très courageux. Linda’as a bien terminé en pleine piste. Cotton Bowl, venu vite dans le dernier tournant, a fait figure de gagnant, puis a plafonné sur le plat. Commetoi a fini correctement en retrait à l’image de Great Alana.

 

Dalko Morinière s’est montré fautif au bout de la ligne d’en face alors qu’il venait d’être rejoint par Edward d’Argent, brillant lauréat du Prix Fleuret. La grande Classe !

 

Le brave Meissen a réussi à la force du jarret à dominer aux abords du poteau Laeticia Moon, adroite dans ses sauts. On suivra Cinquième Set, qui pourra prochainement gagner son…Match !

 

Le ‘miraculé’ Bon Augure n’a rien perdu de sa classe. Facile vainqueur du Prix Air Landais (excellent sauteur appartenant à l’écurie Wildentstein) , le fils de My Risk a triomphé facilement, devançant le remarquable finisseur, Mon Nickson. Caïman Land, s’est montré fautif sur les deux dernières difficultés du parcours. Vanilla Crush, devenu presque blanc, a effectué une rentrée correcte après deux ans d’absence.

 

Sumburg est à inscrire sur vos carnets de notes, comme d’ailleurs tous ceux cités plus haut…

 

 

 

 

Fontainebleau : Qui dit Quinté+ sous le soleil dit…

 

20170330_160007_HDR~2-1 (2)
Fabien Lefebvre et l’entourage de Jack Muscolo au débrefing

        Il est évident que le monde des courses hippiques est en train de bouger, comme on a pu le constater ce mercredi à Paris. Ceci est un premier pas, il y a tant à faire… Si les fédérations régionales se sont motivées contre le Live-Betting,  (nous doutons fort que ce soit la principale lutte contre laquelle se battre) les syndicats de turfistes quant à eux restent complètement indifférents aux problèmes de ceux qui font fonctionner la baraque…Exemple parmi d’innombrables autres: Jeudi Fontainebleau…Quinté, un soleil d’enfer = public nombreux et … 4 guichets d’ouverts (dont 1 qui tombe parfois en panne) et 2 autres dans le Bar-Restaurant. Résultat certains turfistes ou pire, (des joueurs occasionnels qui ne reviendront pas ) ont passé leur journée à faire la queue devant les guichets…Pour la défense de Fontainebleau, l’entrée est gratuite avec la carte PMU.

 

Après ce coup de gueule, parlons courses. Une réunion intéressante avec la présence des meilleurs jockeys s’est déroulée sans anicroche.

 

 

20170330_124843_HDR-1~2 (2)
Dallas Affair

 

 

Le Prix de Montereau a vu la nette victoire de Dallas Affair qui s’est montrée impériale dans les cent derniers mètres face à l’attaque de l’inédite d’André Fabre, Baltic DuchessSri Prada et Hug ( loin d’être nulle pour ses premiers pas) doivent en gagner une avant la fin de ce premier semestre.

 

20170330_131714_HDR~2 (2)
Mask of Time

 

Le Prix de Larchant, le pendant de la première mais pour les Males, est revenu au magnifique, Mask Of Time qui a démontré ce que voulait dire finir vite . Called The Bar qui faisait sa rentrée, a fait illusion jusqu’à cinquante mètres du disque, mais n’a pu résister au fils d‘Holy Roman Emperor . Voici deux poulains qui ont certainement pas mal de qualités.

 

Ne parlons pas du Quinté+ 1200 mètres ligne droite avec un coude…Envoyez les boules !

 

Snowzain, nouveau pensionnaire de Julien Phelippon  a fourni un joli rush final pour s’imposer avec de la marge dans le premier réclamer de la journée.

 

La Listed du jour, le Prix Cor de Chasse a donné lieu à une arrivée serrée dont est sorti lauréat le Baudron, Love Spirit. Blue Soave a très bien terminé. Rangali n’a pu s’exprimer dans les cent derniers mètres. A noter également que Cheikeljack qui détenait une toute première chance n’a jamais pu galoper librement. Ce parcours en ligne droite de fontainebleau est vraiment propice aux contre-performances. Voici peut-être un parcours à bannir pour les turfistes qui ne jouent pas au loto…

 

Special Request qui a démarré sa carrière en 2011 à Madrid…commence à en avoir marre…MAIS CHUT… IL NE FAUT JAMAIS DIRE DE TELLES CHOSES , le cheval pourrait nous en tenir rigueur et gagner à sa prochaine sortie !

 

Enfin les deux dernières ont donné lieu à des arrivées…

Compiègne: Tout en pensant à Enghien les Bains…

hippodrome-de-compiegne_1279309801

   C’est avec une pensée pour feu l’hippodrome d’Enghien les Bains-Obstacle que nous avons regardé les deux Prix d’essai (poulains, pouliches) courus cette année sur l’hippodrome de Compiègne. Peut-être sommes nous moins habitués à regarder les courses disputées sur l’hippodrome du Putois que sur celui d’Enghien, mais les deux premières pour trois ans débutants, ne nous ont pas laissé de souvenirs impérissables. Nous allons attendre de voir ce que vaut les lots avant de porter un quelconque jugement définitif.

 

 

Dans le Prix du Mont Cenis, on peut écrire que Francois-Marie Cottin a eu le coup d’œil lorsqu’il a acheté à réclamer sur l’hippodrome de Pau, Corazones. Le fils de Nidor n’a quasiment jamais déçu depuis sa venue dans les boxs de son nouvel entraineur. C’est de bout en bout qu’un petit bâton s’est rajouté à sa musique et cela le plus facilement du monde. A 11 ans, une nouvelle fois Shannon Rock a montré qu’il était loin d’être cuit en réalisant une sacrée rentrée malgré une sotise…de jeunesse au saut de l’ultime haie sur un parcours pas fait pour ses réelles aptitudes. Direction le Murat pour Shannon Rock?

 

Après 15 mois d’absence et un transfuge de chez Guillaume Macaire à Jean-Paul Gallorini, Mon Nickson s’est baladé dans le Prix Solitaire. Faut dire que pour être tout a fait honnête qu’une fois débarrassé de Crack de Rêve et de Pinson du Rheu, tous deux tombés en début de parcours, la tâche du fils de Nickname (Gallorini l’a bien connu) devenait plus facile. Mais après la remontada (mot à la mode au foot) gagnant de Bon Augure, celui de Mon Nickson démontre que l’on peut retrouver tous ses moyens lorsque l’on est un bon cheval.

 

Branle bas a fini très fort, mais la messe était dite pour Amazone du Lemo, imperturbable du départ à l’arrivée. Carmin d’Oudairies a émaillé son parcours de fautes, dommage, il y avait la place pour un lot !

 

Il n’y a  pas eu de course pour Malice des Epeires dans le Prix du Commandant Bossut. Dream Roque a conclu de bonne manière à l’image de Tiger Back en retrait.

 

Liberatore a fini à la vitesse du vent dans le Prix Nouba, mais sans pouvoir remonter D’accord D’accord, qui n’est pas n’importe qui…

Fontainebleau : Ils aiment les belles musiques…

dsc00243-2

   On ne peut dire qu’au départ, la réunion de Fontainebleau attirait l’œil des aficionados de l’obstacle. Mais comme de toute évidence, il ne faut jamais zapper une réunion sur l’hippodrome de la Solle, car il se passe toujours quelque chose sur cet hippodrome.

 

 

D’ailleurs comme très souvent aux courses, la première épreuve est toujours importante à regarder. Le Prix de la Société des Courses du Pin, (hippodrome à connaître), a vu la victoire de Cosi Fan Tutte qui est évidemment…la note du jour ! Pour l’emporter, la fille de Fragrant Mix a donné le tempo dès le départ pour ne jamais être inquiétée, l’emportant de toute une classe sous 72 kg…

 

 

Royal Pocker a rajouté un petit bâton à sa musique impressionnante, suite à sa victoire dans le premier réclamer de la journée. A été réclamer ( 12.557) par un propriétaire à confirmer. Virginia Désir très loin à mille mètres, est venue finir fort à nette distance du gagnant.

 

 

Fontanges est tombée au saut de l’antépénultième haie alors qu’elle possédait encore des ressources.

 

 

Orange Run n’a  pas semblé très à l’aise sur cet hippodrome, il ne faut pas le juger sur cette sortie.

 

Enfin le cross-country a donné lieu à une course palpitante jusqu’au bout. Le favori, Parc Monceau, parti couru, a trop sauté sur sa droite pour pourvoir inquiéter, Ave César, ex  Gallorini qui avait donné d’immenses promesses lors de ses débuts victorieux à Auteuil. Entrainé dorénavant par Pascal Fleurie et monté par Angelo Gasnier (jockey de Bon Augure, ce dimanche) le fils de Daramsar va certainement devenir un sujet utile dans cette spécialité. Gentil Mario grand spécialiste de l’hippodrome de Seiches sur Loir est tombé au saut de l’ultime difficulté alors qu’il était encore bien en course pour le trio…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Portrait de Trotteurs: Carat Williams brille dans la grisaille!

20170220_170717_hdr-2_gf

 

 

        Jiosco, Ténor de Baune, Général du Pommeau, Love You, Offshore Dream, Ready Cash, et Bellina Josselyn l’an dernier, ont tous gagné le Prix Ovide Moulinet. Carat Williams, lauréat de ce groupe II, 9 ans après son père Prodigious, est t-il de  la trempe de ces champions ? Lorsque l’on entend son entourage et certains connaisseurs la réponse est sans appel… oui!

 

 

3ème pour ses débuts à Moulin la Marche, Carat Williams n’a pas mis longtemps avant de triompher (hippodrome de Rambouillet). Pas toujours sérieux en début de carrière, l’élève de Sébastien Guarato s’est rapidement remis dans le bon chemin en ne décevant quasiment jamais.
Montant les échelons un par un, le fils de Prodigious est considéré par certains…de valoir Bold Eagle. N’a t-il pas déjà battu un certain Traders ?
Mis dans du coton, Carat Williams a triomphé dans ce Groupe II, bien que n’étant pas à cent pour cent. Après avoir fait un relais avec l’unique adversaire capable de le battre, Charly du Noyer, Carat a assuré le train. Débarrassés de leur rival sur faute à la sortie du dernier tournant, David Thomain et le bel alezan se sont détachés pour l’emporter assez facilement, bien que devant résister (sans que son driver juge de déboucher les oreilles ) à un Cliff du Pommereux, très menaçant à quelques mètres du poteau. Ce Carat Williams est  un trotteur séduisant et bien que sa génération laisse à désirer, il ne devrait pas faire de l’ombre aux chevaux cités en début d’article.

Arrogate brillant vainqueur de la Pegasus World Cup (Gr.I) – U.S.A

img_2106

Ce Samedi sur l’hippodrome de Gulfstream Park dans la ‘Pegasus World Cup’ tous les aficionados du galop mondial s’attendait à un duel au couteau entre  Arrogate et California Chrome.

 

Dans cette course dotée de 12 millions de dollars, le suspens n’a pas été long à faire trembler le cœur de l’entourage du 4 ans Arrogate. Dès le bout de la ligne d’en face,on devinait qu’Arrogate bien placé le long de la corde,  allait beaucoup mieux que son rival Calfornia Chrome, sorti vite de sa boite de départ et contraint aux extérieurs. A L’entrée de la ligne droite Arroagate plaçait un démarrage de toute beauté alors que le Champion California Chrome perdait des rangs et finissait méconnaissable en pleine piste, semblant pencher sur sa droite. On en saura plus au cours de ces prochains jours, le ou les motifs de cette inexplicable défaite.

 

Cela n’enlève rien au succès du Crack de l’écurie du Prince Abdullah. Bob Baffert ajoutait un nouveau succès de prestige à son incroyable réussite. Mike Smith le jockey du Champion n’a jamais tremblé pendant le parcours, servant juste d’accompagnateur sur le dos de son poulain. Shaman Ghost a bien fini son parcours à distance d’Arrogate  implacable, dégageant un impression d’énorme puissance. Néolitic gardait le second accessit face à  Keen Ice lui aussi bon finisseur.

 

C’est la fin de l’histoire pour California Chrome qui rentre au haras et devrait produire des chevaux qui feront rêver…le spectacle continue.

 

Voici la vidéo de la course :

130ème Grand Prix de Pau-

sans-titre-2
La Casaque hyper classique de Magalen Bryant 
  
        L’écurie Magalen Bryant a brillé de mille feux ce dimanche dans le Grand Prix de Pau. En effet Forthing entrainé par Isabelle Pacault et monté par Geoffroy Ré, s’est imposé dans ce groupe III. Son compagnon de couleurs, Pinson du Rheu a fini aux pieds du podium, perdant le second accessit qu’aux abords du poteau, face au favori Paulougas. Le sympathique (mais pas trop pour les turfistes) Vieux Morvan a crée la surprise après sa rentrée que nous avions plutôt jugé quelconque, mais faut dire que son entraineur est dans une telle forme ! Rasique a bien terminé son parcours après une faute à l’avant dernier obstacle.
Faut dire que le déroulement de la course a laissé à désirer avec notamment la chute de Mali Borgia semble t-il géné par un tassement crée par Speed Fire qui a gêné Resent Full qui à son tour bousculé Mali Borgia, mais les Commissaires en ont jugé autrementBagdad Café a chuté en face alors qu’il semblait bien en course.
Autre chose:  comment cette course prestigieuse en obstacle qui a vu tant de champions, a pu passer si discrètement sans aucune accroche médiatique, sans même être une course servant à un PICK5 ? …On est vraiment mal, très mal comme dit la publicité de Lidl…
Chacun peut juger de ce Grand Prix en cliquant sur le lien:
http://www.france-galop.com/fr/course/detail/2017/O/U2oxVGRZQldyV3NFd3V0UXJ0RTdlZz09

 

Vincennes: une journée particulière.

dsc00310-3_gf
Les trotteurs abordent la ligne droite
   Parfois critiqués pour ou non de bonnes raisons, les journalistes hippiques font à part entière partie du microcosme des courses de chevaux. Ce vendredi sur l’hippodrome de Vincennes, un hommage étaient rendus à certains disparus, dont à Jean-Paul Bertrand. Tout ceux qui connus ‘Tiens tu étais là? Je t’avais pas vu!’ sont unanimes pour dire de cet homme que tout simplement c’était quelqu’un de bien, un vrai gentil . Jean- Pierre Reynaldo  auteur de nombreux livres sur le monde du trot ainsi que  Louis Cussinet étaient également honorés.

 

dsc00303-2_gf
Quentin Bertrand, Eric Raffin et Laurent Bruneteau

 

C’est dans un froid sec et devant un public désertique que Laurent Bruneteau a interviewé  Quentin, fils de Jean-Paul, lui même photographe, et l’épouse de Jean-Pierre. Eric Raffin, lauréat du Prix Jean-Paul Bertrand avec Barbarella  était très ému à la remise du Trophée. Cela démontre que certains ont encore une âme dans ce métier où cela devient chacun pour soi !

 

 

dsc00300-2_gf
Barbarella , lauréate du Prix Jean-Paul Bertrand 2017

Reportage: Où en sont les travaux sur l’hippodrome de Longchamp en cette fin d’année 2016 ?

    Environ 15 mois après la fermeture de l’hippodrome, les tribunes sont sorties de terre. Mais le chantier semble colossal et à notre humble avis, il ne faut pas compter sur le départ d’une première course avant Avril 2018…en espérant que d’ici là aucun obstacle ne se mettent en travers de la route de cette gigantesque aventure…
Longchamp nous manque tant…

 

 

Voici quelques photos prisent du chantier en décembre 2016:

message_1482586147785-2_gf

dsc00286-2_gf
l’ex rond de présentation et la sortie des chevaux

dsc00287-2_gfdsc00288_gfdsc00289-2_gfdsc00290-2_gfdsc00291-2_gfdsc00293-2_gfdsc00294-2_gf

dsc00295-3_gf
Les tribunes vues du coté moulin
dsc00296-2_gf
Le poteau attend son premier gagnant
dsc00297-3_gf
La ligne droite des 1000 mètres

Le tombeur de Bold Eagle à Vincennes

dsc00283-2_gf
Traders récupère après son travail sur l’hippodrome de Vincennes
  Même si l’on n’est pas très trotteurs, l’hiver, sur la cendrée de Vincennes, on ne peut qu’admirer ces cracks venus de tous horizons. A la différence du galop, on a parfois le droit d’assister, lors de réunions de courses, à l’entrainement de certains champions. Une petite idée pour nos dirigeants: Pourquoi ne pas signaler sur les journaux hippiques et Equidia, qu’untel va venir se préparer tel jour sur telle piste?

 

message_14817244694832-2_gf
Traders ‘bichonné par sa lad: Charlène Buttier.

 

Ce mercredi nous avons pu admirer en plein effort le tombeur de Bold Eagle dans le Prix Marcel Laurent, le pensionnaire de Philippe Allaire, Traders
Préparant actuellement le Prix Continental, le fils de Ready Cash a montré qu’il va falloir compter sur lui le jour de Noël…Traders devant absolument finir dans les trois premiers ce jour là, afin de pouvoir disputer fin Janvier le Grand Prix d’Amérique.
La présence de Traders serait un plus pour le spectacle et donc la recette…

Reportage: Où en sont les travaux sur l’hippodrome de Longchamp un an après…

Depuis notre dernière visite à l’hippodrome de Longchamp, le lieu a bien changé. On commence à deviner les nouvelles tribunes . Il est difficile pour des gens pas du métier de dire si le chantier est à l’heure ou non.
Coté pistes, là aussi on s’affaire sérieusement. Il semble que l’on profite de la fermeture de l’hippodrome et de l’automne pour regazonner les pistes.
Si l’on sait que l’Arc de Triomphe ne se disputera pas avant 2018 à Longchamp, il serait peut être sage de ne courir qu’en Avril 2018, afin que les pistes ne soient pas piétinées trop tôt.

 

 

Voici quelques photos prisent un an après la dernière course disputée sur cet hippodrome.

 

 

dsc00080-2_gf
La grande piste reçoit un sacré lifting
dsc00079-2_gf
Les tribunes vues de la ligne d’en face
dsc00077-2_gf
On gratte les pistes
dsc00076-2_gf
Les tribunes poussent
dsc00075-2_gf
l’ancienne sortie des chevaux et du rond
dsc00074_gf
Les tribunes
dsc00072-2_gf
On commence a deviner la toiture…
dsc00071-2_gf
Ca pousse !
dsc00070-2_gf
Les arbres ont été conservés .

Les chevaux qui m’ont fait aimer les courses . No 7. Monquier

e318d4f2ac72dea9cc464cb66fde0c0e
 
      Nous n’avons pas étudié le cheval dans les mêmes écoles, Monsieur ! Vous étiez à Vaugirard quand j’étais à Saumur. J’apprenais le pas espagnol quand vous débitiez du saucisson sur votre étal, et vous en étiez probablement au steack haché quand j’enseignais le trot raccourci !
  • Jean Gabin, Le Gentleman d’Epsom (1962), écrit par Michel Audiard
    Chaque semaine, je vais essayer de vous parler de mes souvenirs de Turfiste. Cela fait certainement ‘vieux con’, mais il est temps que les ‘jeunes cons’ soient au parfum au sujet des chevaux qui ont comblé mes rêves. Il y aura Trotteurs, Galopeurs et Sauteurs mélangés au gré de mes souvenirs.

 

Numéro 7 : Monquier

 

Un beau jour de février…direction l’ancien Laval via le train, l’hippodrome se trouvait quasiment en face de la gare . Cette longue sortie m’a permis de faire connaissance avec un cheval dont je suis complètement tombé amoureux…Monquier ! Un fils de Villequier B, donc petit fils de Kerjacques… Ce Monquier , je l’ai découvert à Laval lors des heats d’échauffements…il volait. C’est en l’emportant de loin devant un certain Mourotais que mon cœur s’est mis à battre chaque fois que le cheval de Monsieur Royer foulait une piste.
Après avoir décu deux fois, le poulain reprit avec le printemps le cours de ses succès à …Bihorel les Rouen, Elbeuf , Clairefontaine. Puis,  vint le Grand Jour…Vincennes. Lors des débuts de Monquier dans le temple du Trot, je n’étais pas présent car il y avait course à Ecommoy…Après avoir assuré le jeu simple au PMU et le couplé avec un autre concurrent qu’un ami avait vu gagner en champion à Caen, un dénommé Mon Tourbillon
Résultat des courses : Premier Mon Tourbillon, deuxième Monquier à 13/1…un peu déçu le gars !
La suite de sa carrière a été marquée par des succès, gâchés par des contre-performances souvent inexpliquées. Une de ses meilleures performances fut dans le Critérium Continental
( http://www.letrot.com/fr/fiche-horse/monquier/Y2pbbAAEAQMM/performance/1982-08-22/7500/6/ )
Dans le Prix de Selection 1984 , Monquier fini 3ème en rendant 25 mètres à un certain…Ourasi âgé de 4 ans . Puis après une quatrième place dans le Critérium de Cagnes sur Mer et une victoire à Vincennes, ce fut une fin de carrière triste qui aurait pu lui être évitée…
Monquier n’était pas un Grand Champion, mais un rude adversaire lorsqu’il était au top. Le genre de cheval que l’on aime.
Au haras, la reproduction du bel alezan fut très quelconque. Monquier est mort à 15 ans, mais je n’en connais pas la cause.

 

La suite au prochain épisode ..

Les chevaux qui m’ont fait aimer les courses . No 4. Ivanjica

Nous n’avons pas étudié le cheval dans les mêmes écoles, Monsieur ! Vous étiez à Vaugirard quand j’étais à Saumur. J’apprenais le pas espagnol quand vous débitiez du saucisson sur votre étal, et vous en étiez probablement au steack haché quand j’enseignais le trot raccourci !

  • Jean Gabin, Le Gentleman d’Epsom (1962), écrit par Michel Audiard
    Chaque semaine, je vais essayer de vous parler de mes souvenirs de Turfiste. Cela fait certainement ‘vieux con’, mais il est temps que les ‘jeunes cons’ soient au parfum au sujet des chevaux qui ont comblé mes rêves. Il y aura Trotteurs, Galopeurs et Sauteurs mélangés au gré de mes souvenirs.

 

Numéro 4 : Ivanjica

 

img-imagearticle-image-0-7535 (2)
La belle Ivanjica

 

    Au galop mon premier béguin se nomme Ivanjica de l’écurie Wertheimer . Avant toute chose, je dois dire que Freddy Head et l’écurie des Frères Wertheimer m’ont toujours fait rêver. Mais Ivanjica est mon premier coup de cœur chez les galopeurs. Avant la fille de Sir Irvor, j’ai aimé les Lyphard, Riverman, mais pas tombé amoureux d’eux comme de cette Ivanjica. Je l’avais repéré dans la Poule d’essai des Pouliches. Lauréate du Vermeille à 3 ans, elle déçue ensuite dans l’Arc. La meilleure année d’Ivanjica a été celle de quatre ans où après un printemps difficile, la partenaire de Freddy Head a gagné ‘Le Prince Orange’, suite à cette victoire la pouliche a triomphé à l’issue d’une sacrée fin de course dans le Prix de l’Arc de Triomphe devançant le bon Crow piloté par Yves Saint Martin et le Champion Youth.

 

img-imagearticle-image-0-7536 (2)
Freddy Head et Ivanjica

 

      Lors de sa victoire et bien que sortant de l’armée peu riche…j’avais joué assez cher vu mes moyens sur ‘ma Ivanjica’. Aussitôt le poteau passé, j’étais comme un chien fou. Mais coup de Théâtre à Longchamp…j’ai encore dans les oreilles le grondement de la foule au moment où Freddy, ivre de bonheur, se retrouve les fesses par terre. Ivanjica ayant très envie de refaire un tour de piste avait décidé de faire demi-tour sans son jockey… Lorsque l’on sait que vingt minutes sont autorisées pour le retour aux balances ( pesée et vérification du cheval), presque tout l’entourage et amis se sont lançés sur la piste de Longchamp afin de rattraper la pouliche. Robert Jallu, Henri Van de Poêle, compris. Et moi planté comme un con au milieu du pavillon en me disant pourvu qu’ils la rattrape à temps…Sinon l’oseille va finir chez le guichetier.
Enfin l’histoire se termina comme dans les meilleurs films Américains, Ivanjica fut rattrapée par les hommes de piste à hauteur du célèbre moulin.  Quant à votre serviteur direction la caisse chercher l’oseille après que le rouge soit mis…Ivanjica a terminé sa carrière de course par une troisième place à Laurel Park, puis est entrée au haras où elle a donné quatre produits dont deux vus en course dans des handicaps.

 

La suite au prochain numéro…

Seiches sur Loir: Un hippodrome à connaître (Photos)



  Il serait quand même dommage que ce magnifique endroit finisse en…décharge publique !L’hippodrome de Seiches sur Loir qui se situe au beau milieu de la foret de Boudré est en effet très menacé. Certains grands penseurs et mauvais gestionnaires… n’ont rien trouvé de mieux que de vouloir saccager la nature en voulant vendre cette forêt de pins et par surcroit créer une décharge à cet endroit ! Faut quand même être particulièrement tordu pour penser un seul instant réaliser un tel carnage !
Si vous voulez en savoir plus cliquez sur ce lien.
https://www.facebook.com/login.php?next=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fcollectifpreservonsledomainedeboudre

 

L’hippodrome de Seiches sur Loir possède un sol tel que les jambes des chevaux ne sont pas trop appelées à souffrir en course. On peut présenter Seiches sur Loir comme un savant mélange de Fontainebleau et du Pin au Haras ! Des Tribunes larges et bien couvertes assurent un confort tout relatif pour un champ de course de cette catégorie. Le parcours de Cross ainsi que celui du steeple-chase sont coulants. Les galopeurs semblent assez à l’aise dans les tournants un peu secs (surtout celui du dernier tournant). Question organisation tout est parfait sauf un manque évident de caisses PMH. Un bravo particulier  au responsable de la vidéo qui peu de temps le poteau franchi repasse au public le replay de la course avec la ligne droite plusieurs fois.
Pour résumer: un hippodrome à recommander pour ceux qui aiment les courses « à l’ancienne » avec deux guichets PMH a créer.

 

 

DSCF3057 (2)DSCF3061 (3)DSCF3059 (2)DSCF3044 (2)DSCF3037 (2)DSCF3031 (2)DSCF3064 (2)DSCF3060 (2)DSCF3049 (2)DSCF3043 (2)DSCF3053 (2)DSCF3041 (2)DSCF3032 (2)DSCF3054 (2)DSCF3039 (2)DSCF3030 (3)

◾ Reportage: Où en sont les travaux sur l’hippodrome de Longchamp à mi-juillet

 

 

 

DSCF3589 (2)_GF

 

Ce long weekend du 14 juillet était propice a visiter le futur Longchamp. Les travaux avancent bien.

DSCF3572 (2)_GF

 

On ne devine plus que la sortie allant du rond de présentation aux pistes passant entre les anciennes tribunes et le pavillon resté debout. Les prémices des nouvelles tribunes commencent à prendre forme.

 

 

DSCF3571 (2)_GF

 

 

DSCF3575 (2)_GF

 

 

DSCF3576 (2)_GF

 

Du coté des anciennes écuries se montent de petits bâtiments qui serviront certainement aux contrôles des arrivées des chevaux…
.Voici quelques photos de l’avancée des travaux.

 

Chantilly: la flèche et l’aigle

 

DSCF3482_GF
C’était portes ouvertes au centre d’entrainement de Chantilly ce samedi. Un public des plus correct s’est déplacé pour assister aux courses sur l’hippodrome des Princes de Condé.
Dans le Prix de La Flèche, l’Anglaise, Rapacity Alexander  l’a emporté de bout en bout  en « 58’40 », démontrant une énorme vitesse pour une deux ans. On notera pour l’avenir, Bomba venue du dernier rang bien conclure à la quatrième place.
Le Prix Paul De Moussac est revenu à Zelzal qui a du coup brillamment effacé sa contre performance dans la Poule d’essai des Poulains. Une nette supériorité a pu être constatée au passage du poteau pour cet élève de Jean Claude Rouget, parfaitement monté par Grégory Benoist ! Moon Trouble a tenté son salut dans la fuite, mais n’ a pu que regarder passer le fils de Sea The Stars à deux cent mètres du disque . L’Allemand Dégas n’a vraiment pas eu un bon parcours dans la ligne droite. Voilà un poulain à suivre.
Dans le Prix de la Francilienne, Spiritfix n’a trouvé aucun bouchon sur sa route, l’emportant on ne peut plus facilement. Gold and Roses sera à suivre dans ses prochaines sorties.

 

 

Moment de grâce :

 

DSCF3481_GF

Un grand privilège pour des fans de Cirrus des Aigles, approcher la vedette de près en compagnie de sa coach Madame Barbe et de sa soigneuse. Cirrus continue un peu sa vie de cheval de course en sortant le matin sur les pistes afin de ne pas passer trop rapidement de « travailleur » à « retraité ». Corine Barande Barbe pense que le cheval ira certainement un peu plus tard chez Christophe Soumillon .

 

 

DSCF3485 (2)_GF

DSCF3486 (2)_GF

Le fils dEver Top a été présenté dans le rond au public, effectuant quelques tentatives de cabrioles…signe que Monsieur Cirrus des Aigles est en forme !

 

Quelques photos de la réunion :