Petit reportage-photos sur l’hippodrome de Rambouillet.

Malgré une piste qui semble avoir bien soif avec ce printemps sec, la réunion de ce dimanche sur l’hippodrome de la Villeneuve a pu se dérouler dans des conditions correctes. L’attraction de la journée était la présence de Franck Nivard, driver du fabuleux, Bold Eagle à Enghien les bains, ce samedi.

 

 

Coté écuries, de nouvelles stalles ont été construites afin d’accueillir les compétiteurs au mieux. Coté présence du public, nous avons déjà vu mieux, mais ne faisons pas la fine bouche en ces temps délicats. Heureusement que quelques animations étaient prévues au programme, car sinon avec une entrée à 5 euros (la carte PMU donne droit à l’entrée gratuite), vu les tarifs de la restauration et le prix des boissons (exemple: 3euros le verre de bière) on ne peut pas imaginer que c’est le meilleur moyen d’attirer les foules. Comme pratiquement sur chaque hippodromes, il manque un ou deux guichets pour jouer .
20170423_181602_HDR~2 (2)
Brem Orange et Aurélien-Julien Gauchet, lauréats de la course d’amateurs
20170423_140251_HDR-1~2 (2)
Elu d’Occagnes et Franck Nivard remporte la première devant Erlangère er Enduro
20170423_143328_HDR-1~2 (2)
Echo Star  de Star résiste au retour d’ Eastern Crown
20170423_153253_HDR-1~2 (2)
Passage devant les tribunes sur l’hippodrome de Rambouillet
20170423_153826~2 (2)
Django Banney et Kevin leblanc
20170423_160737_HDR~2 (2)
As de Crépon monté par Julien Balu remporte le Prix de l’Echo Républicain
20170423_160906_HDR (2)
Bacchus d’Ela et Franck Ouvrie
20170423_160936_HDR (2)
Avant la course, rien ne vaut un bon heat d’échauffement.
20170423_160952_HDR (2)
Une vue de l’hippodrome de Rambouillet
20170423_174358_HDR~2-1~2 (2)
Les arrivées sont très disputées sur une piste qui demande à boire

Les Andelys: On pouvait y faire son marché!

Message_1492336255867 (2)
Un cadre verdoyant entoure l’hippodrome des Andelys.

 

 

       Comme disait Pierre-Joseph Goetz lorsqu’une course à réclamer se disputait: ‘Vous pouvez faire votre marché’. En ce dimanche de Paques, sur l’hippodrome des Andelys, plusieurs chevaux ont changé de propriétaires. Pour la petite histoire, on peut noter que Pauline Prod’homme a remporté la course réservée aux amateurs montés avec Baraka de Belfond. Voici une vraie passionnée !
Voici quelques photos de cette réunion.

 

20170417_093102_HDR (2)20170416_144121 (2)20170416_152858_HDR (2)20170416_154146_HDR (2)

20170417_100845 (2)

 

Saint Cloud: Et ca continue avec Monsieur Fabre !

   En attendant que Longchamp ouvre ses portes, Saint Cloud accueillait le Prix Juigné, course disputée d’habitude sur l’hippodrome du Bois de Boulogne. Avec le soleil qui inonde en ce printemps les hippodromes Parisiens, le public (vu les temps qui courent) a répondu présent.

 

  Inns Of Court entrainé par…un certain André Fabre, a placé une belle pointe finale pour se mettre en mangeoire le Prix de Mogador.

 

 

20170411_145735_HDR~2 (2)

  Le Prix de Chaillot pour pouliches inédites est revenu à Lady Paname, véritable fusée pour finir. Mais que vaut le lot ? On retiendra que Snirvana, n’a pas été heureuse le long de la corde, bien que n’ayant pas un gaz fou.

 

  Le Prix de la Chaussée d’Antin a permis à Clément Lecoeuvre et Ellie Lelouche de réaliser un coup de deux avec Stéreo. Attentiste, le fils de Soul City et de Solitudine a déboité à mi-ligne droite pour venir ajuster sur le fil Gauguin. Virginie qui était tombée en se rendant au départ à ensuite été sage en faisant étirer le peloton dès le départ, puis s’est montrée courageuse ensuite.

 

20170411_151746_HDR~2 (2)
  On peut dire que le Prix de Juigné a perdu de son lustre d’Antan. André Fabre lauréat avec  Galant Vert (1983), Klimt (1986), Raneen (1989), Topelius (1990), Turners Hill (1993), Bobinski (1995), Water Poet (1996), Kocab (2005), Last Train (2012), a rajouté un dixième succès à son palmarès dans cette épreuve avec le beau Sand Fox. Sans forcer le fils de Redoute’s Choice , élevé par Jean-Pierre Dubois, a pris l’avantage à deux cent mètres du poteau pour se détacher et résister sans aucun problème à Ice Breeze, auteur d’une très intéressante fin de course. Vis a Vis a montré de la tenue. Love Love a fini correctement devant un décevant Shahjalal. No More Trouble est à surveiller lors de sa prochaine sortie.

Maisons-Laffitte: Al Wukair au sommet du ‘Djebel’

20170410_152656_HDR~2 (2)
AL Wukair et Grégory Benoist

 

        Al Wukair qui porte le nom d’un village au Qatar, va certainement faire connaître tout au long de sa carrière cet endroit à ceux qui ont du mal à s’intéresser à la géographie ou tout simplement à Wikipédia…!

 

 

      Après s’être montré hésitant à la sortie des stalles de départ, puis ensuite devant être sollicité afin de suivre le train rapide assuré par Oriental , leader d’African Ride, le pensionnaire d’André Fabre s’est rapproché en pleine piste, monté aux bras par Grégory Benoist. En moins de temps pour le faire que pour l’écrire, Al Wukair, bien qu’encore un peu bébé est venu crucifier le lauréat du ‘Lagardère‘, National Défense ! African Ride s’est bien comporté en net retrait des deux premiers. On peut dire sans crainte, que ce poulain est de la trempe des Nureyev, Machiavellian, Kingmambo et plus près de nous, Le Havre, Makfi et autres Charm Spirit.

 

L’Allemand, Empire Of The Star à l’issue d’un départ volant a longtemps donné l’impression qu’il allait inscrire le Prix Good Luck à son palmarès, mais comment résister en ce moment à un ‘Fabre‘? Last Kingdom, fils de Fränkel, remarquablement monté par le grand voyageur Silvestre de Sousa, est venu le long du rail pour s’imposer sans problème. Le grand Rayon Vert n’a pas démérité, loin de là.

 

20170410_144133_HDR~2 (2)
Terre et Thierry Thulliez
   Le Prix Balbonella a permis à Jean-Claude Rouget d’en gagner ‘une’ . Dans une course sans train, Middle East, confiée à Grégory Benoist, a trouvé le passage le long du rail pour s’imposer de peu mais surement face à Bijin, toujours présent. Quant à la petite ‘frangine’ de l’exceptionnelle Trêve…sans offusquer Thierry Thulliez, on a le droit d’écrire qu’il n’a pas donné le meilleur parcours à Terre. La fille de Motivator va rapidement prendre sa revanche avec d’autres conditions de course.

 

 

Le Prix Imprudence, pendant du ‘Djebel‘, remporté par des pouliches comme…Miesque, Six Perfections et l’extraordinaire Championne, Moonlight Cloud, a vu cette année une certaine Via Ravenna entrainée par devinez qui…d’inscrire son nom au palmarès de cette épreuve . Au risque de se tromper, le lot ne nous a pas paru d’une énorme qualité. Mais vu le nom de l’entraineur de la lauréate, on va essayer de ne pas être ridicule en écrivant (ouvrons le parapluie) que nous attendons avec impatiente de revoir toutes ses pouliches…

 

Enfin le Prix Jacques Laffitte a été gagné par Ultra entrainé par…et oui ! L’ancien gagnant du Prix Lagardère 2015 s’est imposé de manière correcte devançant le bon Wireless. Ayant peu couru cet Ultra peut si aucun problème de santé ne surgissent cette année, faire une fructueuse année de 4 ans .

 

Une demande d’explications au sujet de la performance de La Punta À la, favorite de la dernière, qui a sombré corps et âme au fin fond du peloton, aurait été un bien pour l’institution…MAIS BON, IL SE FAISAIT TARD ET, PUIS TOUT LE MONDE S’EN FOUT !

 

 

 

Auteuil: Les champions font le spectacle devant des fauteuils vides…

       On se demande comment dans l’esprit des dirigeants de courses hippiques peut germer l’idée de programmer Auteuil et Vincennes avec deux réunions grandioses le même jour ? Mais qui? On veut des noms ! Et en ce samedi de folie pour les amoureux de l’obstacle (si cela existe) qui a pu inventer de courir le Murat en même temps que le Grand National de Liverpool ? Bon bah les chevaux ont fait avec, en courant devant des tribunes où entre chaque courses les corbeaux jetaient leurs dévolus sur les rampes en fer des escaliers des tribunes afin de s’en servir comme perchoir…

20170408_164933_HDR~2 (2)
Ajas et David Cottin !
Parlons sport, ca vaut mieux !Le Prix Grandak est revenu à un drôle de poulain qui répond au nom d’Ajas…qui a certainement tapé dans les yeux de beaucoup d’observateurs. La classe est là ! Spirit Sun et We Have A Dream ont conclu de bonne façon en retrait du lauréat. Sao est tombé à la ‘der’ alors qu’il luttait pour un accessit.

 

Kobrouk qui paraissait déclassé avant le coup dans le Prix de Saumur, a dû quelques peu s’employer pour venir à bout de Baboo Natale et de Borago de Bercé.

 

Le Prix Jean Granel s’est couru bizarrement avec deux chevaux détachés, Adagio des Bordes et Ramdam. Si le premier a réussi à le faire de bout en bout sans être inquiété, Ramdam n’a pu résister à Champ de Bataille ni à Magneticjim, remarquable finisseur sans avoir toutes ses aises sur le plat. Ramdam a montré beaucoup de fond et sera peut être à suivre si cet hongre débute en steeple.

 

20170408_181353_HDR (2)
So French et James Réveley
Le Prix Murat a permis à Guillaume Macaire de faire le jumelé avec ses deux Cracks, So French, Impérial et Storm of Saintly qui a fourni sa pointe de vitesse finale d’une façon prometteuse…Shannon Rock semble extra en ce moment malgré ses 11 ans ! Dommage que Milord Thomas ne sera pas de la partie fin mai !

 

Quelle est belle…De Bon Cœur ! Une de plus dans le Pépinvast pour la protégée de l’écurie Detré , montée en grande confiance par James Reveley. Une sorte de Bold Eagle de l’obstacle ! D’vina, immensément courageuse a gardé le premier accessit face à Désinvolte et l’éternel bon finisseur Kalifko qui serait peut être mieux en steeple.

 

Master Dino en tête depuis le départ, n’a pas été inquiété réellement par My Way. Shark du Berlais est venu en retrait des deux premiers ‘chiper’ le second accessit . Voici trois poulains prometteurs.

 

Félicie avait besoin de courir. Une affaire à suivre !

 

 

 

Compiègne: un ‘journaliste’ et un ‘Envoyé Spécial’…

Message_1491324514123 (2)_GF

      Le Prix Journaliste est toujours très attendu des aficionados de l’obstacle. Depuis que la rivière des tribunes d’Enghien les Bains sert d’abreuvoir pour les oiseaux, cette Listed a lieu sur l’hippodrome de Compiègne. Au cours de cette superbe semi-nocturne, nous avons vu des chevaux dignes d’augmenter leur montant de gains de manière importante.

 

 

20170404_161448_HDR~2~2 (2)_GF

Le débat du jour a été ouvert par une magnifique pouliche entrainée par Guillaume Macaire: La Islaminima. Après avoir attendu, la fille de Gentlewave s’est envolée sur le plat, réglant sans problème le sort de sa compagne de box, Rose Amélie Has qui lui rendait 3 kg.

 

 

20170404_165057_HDR-1~2 (2)_GF
Le jour où le Prix Journaliste se dispute, il est normal qu’un dénommé, Envoyé Spécial l’emporte. Que dire de ce que nous avons vu ? Sans se tromper, on peut dire qu’ Envoyé Spécial ne fait pas partie de la même planète que ses rivaux du jour…20 longueurs et encore bien 10 autres dans chaque mains de David Gallon au passage du poteau…Mais que vaut le lot? Lorsque l’on pense que la pouliche de la 1ère a mis moins de temps que le pensionnaire de François Nicolle sur le même parcours, on attendra une deuxième sortie avant de prononcer le mot Champion ou Crack , à moins que l’autre coté de la Manche…

 

Miss Salsa Blue a gagné le Prix de l’Amiénois avec une grande sureté, résistant facilement à Danse Avec Jersey, remarquable finisseuse. Djedda Conti et Castle du Berlais ont effectué une rentrée salutaire.

 

20170404_173947_HDR~2-1~2 (2)_GFVenu de Tchéquie (Pays d’avenir de l’obstacle?), Fafintadenient, déjà lauréat sur notre sol, a réglé le lot du Prix de Mont d’Or après une sage course d’attente.

 

20170404_182512_HDR~2 (2)_GF
Brut Impérial a dû faire sauter les bouchons après sa remarquable victoire dans la Listed du jour. C’est à l’issue d’une lutte titanesque que Ludovic Philipperon est venu à prendre une bonne tête ) à Farlow des Mottes, retrouvé. Tosca la Diva ne devrait pas tarder à donner de la voix lors de sa prochaine sortie.

 

Voici quelques photos de la réunion.

 

20170404_165401_HDR~2 (3)_GF20170404_173932_HDR~2~2 (2)_GF20170404_173957_HDR~2~2 (2)_GF20170404_175012_HDR (2)_GF20170404_181028_HDR~2 (2)_GF20170404_181056_HDR~2 (2)_GF

 

 

 

 

Fontainebleau : Qui dit Quinté+ sous le soleil dit…

 

20170330_160007_HDR~2-1 (2)
Fabien Lefebvre et l’entourage de Jack Muscolo au débrefing

        Il est évident que le monde des courses hippiques est en train de bouger, comme on a pu le constater ce mercredi à Paris. Ceci est un premier pas, il y a tant à faire… Si les fédérations régionales se sont motivées contre le Live-Betting,  (nous doutons fort que ce soit la principale lutte contre laquelle se battre) les syndicats de turfistes quant à eux restent complètement indifférents aux problèmes de ceux qui font fonctionner la baraque…Exemple parmi d’innombrables autres: Jeudi Fontainebleau…Quinté, un soleil d’enfer = public nombreux et … 4 guichets d’ouverts (dont 1 qui tombe parfois en panne) et 2 autres dans le Bar-Restaurant. Résultat certains turfistes ou pire, (des joueurs occasionnels qui ne reviendront pas ) ont passé leur journée à faire la queue devant les guichets…Pour la défense de Fontainebleau, l’entrée est gratuite avec la carte PMU.

 

Après ce coup de gueule, parlons courses. Une réunion intéressante avec la présence des meilleurs jockeys s’est déroulée sans anicroche.

 

 

20170330_124843_HDR-1~2 (2)
Dallas Affair

 

 

Le Prix de Montereau a vu la nette victoire de Dallas Affair qui s’est montrée impériale dans les cent derniers mètres face à l’attaque de l’inédite d’André Fabre, Baltic DuchessSri Prada et Hug ( loin d’être nulle pour ses premiers pas) doivent en gagner une avant la fin de ce premier semestre.

 

20170330_131714_HDR~2 (2)
Mask of Time

 

Le Prix de Larchant, le pendant de la première mais pour les Males, est revenu au magnifique, Mask Of Time qui a démontré ce que voulait dire finir vite . Called The Bar qui faisait sa rentrée, a fait illusion jusqu’à cinquante mètres du disque, mais n’a pu résister au fils d‘Holy Roman Emperor . Voici deux poulains qui ont certainement pas mal de qualités.

 

Ne parlons pas du Quinté+ 1200 mètres ligne droite avec un coude…Envoyez les boules !

 

Snowzain, nouveau pensionnaire de Julien Phelippon  a fourni un joli rush final pour s’imposer avec de la marge dans le premier réclamer de la journée.

 

La Listed du jour, le Prix Cor de Chasse a donné lieu à une arrivée serrée dont est sorti lauréat le Baudron, Love Spirit. Blue Soave a très bien terminé. Rangali n’a pu s’exprimer dans les cent derniers mètres. A noter également que Cheikeljack qui détenait une toute première chance n’a jamais pu galoper librement. Ce parcours en ligne droite de fontainebleau est vraiment propice aux contre-performances. Voici peut-être un parcours à bannir pour les turfistes qui ne jouent pas au loto…

 

Special Request qui a démarré sa carrière en 2011 à Madrid…commence à en avoir marre…MAIS CHUT… IL NE FAUT JAMAIS DIRE DE TELLES CHOSES , le cheval pourrait nous en tenir rigueur et gagner à sa prochaine sortie !

 

Enfin les deux dernières ont donné lieu à des arrivées…

Fontainebleau: Une réouverture prometteuse.

 

c5hhc6awqaetlsn-2

   C’est sous un soleil printanier et devant un public venu en nombre que les sauteurs ont pris d’assaut les pistes de l’hippodrome de Fontainebleau. Une bonne nouvelle à signaler: les dirigeants de la société des courses de la Solle ont décidé de laisser l’entrée gratuite aux possesseurs de la carte PMU, alors que d’autres hésitent encore…

 

 

Le Prix du Canton de Fontainebleau s’est soldé par un one man show de Cotton Bowl dans la phase finale, malgré l’excellente rentrée de High Spirit. Ballactica a bien couru sur les haies avant un probable retour sur les gros.

 

Le Prix de la Société des Courses de Pau est revenu à Lovin Way, auteur d’un mauvais départ et handicapé ensuite par une faute assez sérieuse. Le Polonais, Hubal a longtemps mené, puis a résisté à Lou Wnderful monté au millimètre par Clément Lefebvre. Il nous semble que le lot ne cassait pas trois pattes à un canard.

 

le Prix Général Marion a permis à Dollar des Mottes de mettre un deuxième succès en mangeoire, après celui obtenu à Argentan. Semi déception avec Mount Kailas qui a fait l’accordéon. Vu la qualité des ses sauts, ce pensionnaire de Guillaume Macaire va certainement faire un tour du coté du steeple.

 

Bad and Beautiful était encore bien en course dans le Prix de la Société des Courses de Craon, lorsqu’elle a décidé de quitter ses rivales en se dérobant à mille mètres du disque. Chitta n’a pas eu besoin… de lianes pour franchir toutes les difficultés et réaliser une deuxième course des plus correctes après une rentrée de plus six mois.

 

La fin de course en retrait de Dom Priolo dans le Prix Maurice Gillois est à noter pour l’avenir.

 

Le Prix de la Communauté de Communes du Pays de Fontainebleau, course à ‘réclamer’ a été gagnée facilement par Belle Madrik devançant le bon finisseur Pasquiphard . Meissen, Sandy Cay et Equilibriste seront à suivre dans ce genre de compétitions.

 

c5h3dr7xeaainmr-2
La Polonaise Terapena

 

Enfin l’ultime épreuve de la journée, le Prix du Conseil Municipal de Chailly-en-Bière, a glorifié l’élevage Polonais avec une certaine Terapena entrainée par Greg W. Wroblewski ( lauréat d’une belle course à Pise en février) et montée par le jockey Tchèque, Jan Faltejsek  habitué des pistes Européennes. C’est de bout en bout que cette Térapéna l’a emporté malgré l’excellente fin de course de Chaouia, handicapée par une petite faute à l’ultime haie.

Carnet de voyage (hippique) : Cagnes sur Mer

     Cagnes sur mer et son meeting d’hiver n’attire plus vraiment les regards et pourtant il est si agréable d’assister aux courses que ce soit au galop ou au trot.
Nous préférons passer sous silence toutes les imperfections que l’on a pu constater sur l’hippodrome et ne garder que le coté positif de ce séjour hippique…

 

Voici quelques chevaux à suivre pour la fin de meeting de Cagnes ou pour la reprise des courses en Région Parisienne:

 

Priméro : certainement un bon poulain
Barou a une belle marge devant lui
Uni, pas trop heureuse pour finir. Peut gagner sans problème prochainement
Rip, vu sa fin de course, va en gagner ‘une’ dans peu de temps
Savoken a ridiculisé ses rivaux dans le Grand Prix de la Rivéra dont le bon Apilobar
Apilobar va faire une bonne année de 4 ans.

 

 

Voici quelques photos :

 

dsc00350_gf
Trotteur de retour aux balances

1486491278586_gf

img_20170208_160624-2_gf
King Driver
img-20170207-wa0001-2_gf
Entrainement de Trotteurs
img-20170207-wa0003-2_gf
Trotteur au paddock sous le soleil
img-20170208-wa0002-3
L’Italie n’est pas loin…
img-20170208-wa0004-2
Galopeurs se rendant au départ

img-20170208-wa0006-3

dsc00378-2
Instant de Rêve
dsc00379-2
Une balade pour Savoken dans le Grand Prix de la Riviera

dsc00380-2

dsc00381-2
Ambre Sauvage et Perrine Cheyer (deuxième d’une course pour cavalière)

 

 

Vincennes: une journée particulière.

dsc00310-3_gf
Les trotteurs abordent la ligne droite
   Parfois critiqués pour ou non de bonnes raisons, les journalistes hippiques font à part entière partie du microcosme des courses de chevaux. Ce vendredi sur l’hippodrome de Vincennes, un hommage étaient rendus à certains disparus, dont à Jean-Paul Bertrand. Tout ceux qui connus ‘Tiens tu étais là? Je t’avais pas vu!’ sont unanimes pour dire de cet homme que tout simplement c’était quelqu’un de bien, un vrai gentil . Jean- Pierre Reynaldo  auteur de nombreux livres sur le monde du trot ainsi que  Louis Cussinet étaient également honorés.

 

dsc00303-2_gf
Quentin Bertrand, Eric Raffin et Laurent Bruneteau

 

C’est dans un froid sec et devant un public désertique que Laurent Bruneteau a interviewé  Quentin, fils de Jean-Paul, lui même photographe, et l’épouse de Jean-Pierre. Eric Raffin, lauréat du Prix Jean-Paul Bertrand avec Barbarella  était très ému à la remise du Trophée. Cela démontre que certains ont encore une âme dans ce métier où cela devient chacun pour soi !

 

 

dsc00300-2_gf
Barbarella , lauréate du Prix Jean-Paul Bertrand 2017

Orléans: Quelques chevaux bénéfiques dans l’avenir ?

dsc00151-2_gf
  L’hippodrome d’Orléans parfois si critiqué à cause de ses pistes et installations, essaie de se refaire un nom grâce notamment à la réfection totale de son parcours d’obstacles. En ce jour d’Arc de Triomphe, un public relativement nombreux s’est déplacé sur les bords de Loire.

 

Quelques chevaux nous ont fait impression et pourraient bien rapporter quelques euros à ceux qui auront pris le soin de les noter.

 

dsc00148-2_gf
Tout d’abord , une fille de GalileoUrban Hill qui a explosé ses rivaux dans le Prix Magasin U. Protekblue, un Cherel inédit sera à suivre pour ses premiers pas en obstacle ainsi que le ‘Butel’ Ensamo.

 

 

Pretzelle s’est baladé pour ses débuts en steeple, l’emportant de bout en bout. Scaliba a tenté de rejoindre la lauréate au bout de la ligne d’en face mais en vain.

 

 

1475429112461
Alexis Achard: Un jockey trop oublié.

 

La meilleure note de la journée ira à Law Diva. Partie dernière, la fille de Lawman a ensuite tourné autour des ses onze rivaux pour l’emporter dans le plus commun des canters. Law Diva a permis à Alexis Achard de remporter sa première victoire de l’année…et pourtant Alexis n’est pas le plus mauvais, mais peu médiatisé.

 

 

dsc00157-2_gf

Enfin l’écurie Marion, grande adepte de l’hippodrome de l’ile Arrault a remporté la dernière avec Touya Emery monté par Etienne Rongère, jeune jockey prometteur.  Si ses jambes tiennent, cette Touya Emery peut créer une surprise dans une course PMU cet automne.

 

Quelques photos de la réunion :

dsc00139-2_gf
Coté corde Ombre de Pêche Has remporte en plat la première
dsc00140-2_gf
Parcours d’obstacle refait à neuf. Aucune chute à déplorer !

dsc00144-2_gf

dsc00152-2_gf
Touya Emery s’envole

dsc00155-2_gf

dsc00159-2_gf
Pretzelle se détache
dsc00160-2_gf
La belle Urban Hill, fille de Galiléo !

Reportage: Où en sont les travaux sur l’hippodrome de Longchamp un an après…

Depuis notre dernière visite à l’hippodrome de Longchamp, le lieu a bien changé. On commence à deviner les nouvelles tribunes . Il est difficile pour des gens pas du métier de dire si le chantier est à l’heure ou non.
Coté pistes, là aussi on s’affaire sérieusement. Il semble que l’on profite de la fermeture de l’hippodrome et de l’automne pour regazonner les pistes.
Si l’on sait que l’Arc de Triomphe ne se disputera pas avant 2018 à Longchamp, il serait peut être sage de ne courir qu’en Avril 2018, afin que les pistes ne soient pas piétinées trop tôt.

 

 

Voici quelques photos prisent un an après la dernière course disputée sur cet hippodrome.

 

 

dsc00080-2_gf
La grande piste reçoit un sacré lifting
dsc00079-2_gf
Les tribunes vues de la ligne d’en face
dsc00077-2_gf
On gratte les pistes
dsc00076-2_gf
Les tribunes poussent
dsc00075-2_gf
l’ancienne sortie des chevaux et du rond
dsc00074_gf
Les tribunes
dsc00072-2_gf
On commence a deviner la toiture…
dsc00071-2_gf
Ca pousse !
dsc00070-2_gf
Les arbres ont été conservés .

Les chevaux qui m’ont fait aimer les courses . No 5. Gamélia

e318d4f2ac72dea9cc464cb66fde0c0e
 
      Nous n’avons pas étudié le cheval dans les mêmes écoles, Monsieur ! Vous étiez à Vaugirard quand j’étais à Saumur. J’apprenais le pas espagnol quand vous débitiez du saucisson sur votre étal, et vous en étiez probablement au steack haché quand j’enseignais le trot raccourci !
  • Jean Gabin, Le Gentleman d’Epsom (1962), écrit par Michel Audiard
    Chaque semaine, je vais essayer de vous parler de mes souvenirs de turfistes. Cela fait certainement ‘vieux con’, mais il est temps que les ‘jeunes cons’ soient au parfum au sujet des chevaux qui ont comblé mes rêves. Il y aura Trotteurs, Galopeurs et Sauteurs mélangés au gré de mes souvenirs.

 

Numéro 5 : Gamélia

 

 

Gamelia-0006

   Mon histoire d’amour avec la belle alezane au tempérament bien trempé a commencé un jour de semaine. En ces temps là, j’étais fan de l’écurie De Bellaigue ( Clissa, Quioco ) et certainement que j’ai jeté mon dévolu sur cette Gamélia avant tout pour les couleurs qu’elle portait et son fidèle driver, Pierre Léopold Marie.
Notre aventure a duré de longues années. Je me souviens très bien de ses débuts victorieux à Vincennes un jour de semaine à une cote plus que sympathique. J’étais ce jour là chez des amis et j’ai appris le résultat sur RTL à 15 h. Je me remémore où j’étais lors de ce début de phase amoureuse. Faut-il y voir un signe?

 

Kerjacques-n0001

 trot.over-blog.comtrot.

La suite a été faite quasiment que de joies. Née de l’union du Dieu Kerjacques et de la très bonne Idumée,  Gamélia ne fut pas qu’une précoce, bien que lauréate du Critérium des 3ans. Après avoir toujours déçue dans le Prix d’Amérique (à l’inverse de sa compagne d’écurie, Gadamès)  la belle alezane triomphe à huit ans sous la selle dans le Prix du Cornulier montée par le fougueux jockey de Tidalium Pélo,  Jean Mary, devant Jeune Orange à Gaston Peltier et Fanacques sur lequel, la jument pris une éclatante revanche sur l’année d’avant où le cheval de l’écurie Georges Dreux l’avait devancé.

 

ob_3e0e7d_gamelia-montee (2)

 

Et une fois encore une anecdote: Je peux vous narrer dans qu’elle situation j’étais au moment que j’ai appris que MA Gamelia avait gagné le Prix du Cornulier.
Je me trouvais dans le train qui me ramenait d’une réunion sur l’hippodrome de Rouen les Bruyères. Ayant joué au PMU le matin, je demandais un célèbre turfiste, un dénommé Williams…
– Qui a gagné le Cornulier ?
– Vous ne devinerez jamais ?
  • Aie aie…!
  • C’est qui ?
  • Gadamès !
  • Elle ne courrait pas !
  • Ha non Excuse-moi, Gamélia !
  • Oui , elle l’a fait la crack !
Et ce pauvre ami qui n’en revenait pas alors que la Crack rapportait 3/1 ! Il faut de tout pour faire un monde de turfistes !
La carrière de l’alezane se termina un peu de façon triste avec cependant une deuxième place dans  »L’ile de France » mais il faut dire qu’elle avait tant donné.
Dans cette génération des G, L’élevage De Bellaigue était super armé avec les GOREL, GAMELIA, GADAMES , GAUDEO
Au Haras, Gamélia a produit le bon Talassius, Brettia devenus utiles au Haras.
Ainsi la vie continue de génération en génération…

 

La suite au prochain épisode ..

 

Parce qu’il n’y a pas que Deauville…

 

   Message_1471191035865~2 (2)_GF
   Il est évident que par ces temps de transhumance, l’amateur de courses se dirige plus facilement vers Deauville, Cagnes sur Mer ou bien encore les Sables d’Olonne que vers tous ces petits hippodromes comme celui de Sillé le Guillaume situé dans la Sarthe.
Sillé le Guillaume fait partie de ces champs de courses qui sentent encore bon le cheval et non la flambe…on y mange le cochon grillé autour de la même table accompagné d’une bonne bière, le tout dans la bonne humeur.

 

Photos et notes de cette journée ensoleillée.

 

Kaabamix a permis à sa jeune partenaire, Marion Aubry de remporter sa première victoire. Partie bonne dernière et après une longue course d’attente, Kaabamix s’est imposée en jument déclassée dans un tel lot.
Atchoum de Florida, longtemps à l’arrière-garde, est venu vite en tête aux cotés de Valba Meryl au dernier tour, puis s’est avoué vaincu après une farouche lutte. Deux trotteurs à suivre…
L’ex Macaire, Ombre de Pêche Has montée par Clément Lefebvre s’est montrée le plus fort à la lutte en devançant La Baghera .
Dans l’ultime compétition, le ‘GuillochonLe Boléro du Lys n’a pas laissé passer l’occasion de se mettre en évidence dans un lot où il possédait une belle chance, vu son passé. Thomas Beaurain était ravi de ce succès…nous le serions à moins !

 

 

Message_1471187252771~2-1~2 (2)_GF
Ombre de Pêche Has et Clément Lefebvre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Seiches sur Loir: Un hippodrome à connaître (Photos)



  Il serait quand même dommage que ce magnifique endroit finisse en…décharge publique !L’hippodrome de Seiches sur Loir qui se situe au beau milieu de la foret de Boudré est en effet très menacé. Certains grands penseurs et mauvais gestionnaires… n’ont rien trouvé de mieux que de vouloir saccager la nature en voulant vendre cette forêt de pins et par surcroit créer une décharge à cet endroit ! Faut quand même être particulièrement tordu pour penser un seul instant réaliser un tel carnage !
Si vous voulez en savoir plus cliquez sur ce lien.
https://www.facebook.com/login.php?next=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fcollectifpreservonsledomainedeboudre

 

L’hippodrome de Seiches sur Loir possède un sol tel que les jambes des chevaux ne sont pas trop appelées à souffrir en course. On peut présenter Seiches sur Loir comme un savant mélange de Fontainebleau et du Pin au Haras ! Des Tribunes larges et bien couvertes assurent un confort tout relatif pour un champ de course de cette catégorie. Le parcours de Cross ainsi que celui du steeple-chase sont coulants. Les galopeurs semblent assez à l’aise dans les tournants un peu secs (surtout celui du dernier tournant). Question organisation tout est parfait sauf un manque évident de caisses PMH. Un bravo particulier  au responsable de la vidéo qui peu de temps le poteau franchi repasse au public le replay de la course avec la ligne droite plusieurs fois.
Pour résumer: un hippodrome à recommander pour ceux qui aiment les courses « à l’ancienne » avec deux guichets PMH a créer.

Prochaines réunions: 13 novembre et 4 décembre 2016

Please enable JavaScript in your browser

DSCF3057 (2)DSCF3061 (3)DSCF3059 (2)DSCF3044 (2)DSCF3037 (2)DSCF3031 (2)DSCF3064 (2)DSCF3060 (2)DSCF3049 (2)DSCF3043 (2)DSCF3053 (2)DSCF3041 (2)DSCF3032 (2)DSCF3054 (2)DSCF3039 (2)DSCF3030 (3)

Un dimanche à Pipe-Souris!

DSCF3677 (3)_GF
L’hippodrome de La Ferté Vidame ou Pipe-Souris du nom de la petite rivière qui passe non loin du champ de courses est un endroit toujours très fréquenté par les aficionados des courses hippiques. Une nouvelle fois le public a répondu présent. Il faut dire que les choses sont bien présentées sur cet hippodrome afin que chacun passe un bel après-midi. Une nouveauté cette année, la construction d’un bâtiment qui regroupe les guichets PMH et les sanitaires . Histoire de grogner un peu, il est dommage que cet ensemble a été réalisé aussi loin du poteau d’arrivée.  En effet ceux qui font les heats d’échauffement sont obligés de traverser tout le public afin de miser. Une fois les jeux faits, il faut refaire le chemin à l’envers pour regarder la course, sinon le joueur n’a pas d’autre choix que de rester dans le premier tournant pour voir comment se comporte son champion. Une chose également à faire connaître: si vous voulez déjeuner sur l’hippodrome à des prix tout à fait corrects, faut mieux arriver une heure avant la première où sinon attendre la troisième…La rançon du succès !
Coté sportif, bon déroulement de la réunion, à part la course d’amateurs où une chute sans gravité pour l’homme et le cheval s’est produite après un faux départ.

 

DSCF3658 (2)_GF

La première course disputée au monté a vu la facile victoire de Bonheur du Fossé monté par la jeune Lolita Balayn, qui s’est montrée très patiente . Ce cheval semble en retard de gains.
Dollar Baby de l’écurie Raimond est a reprendre. Un trotteur difficile qui rappelle son père, Quopeck.
Diamant du Chateau et Tzigane du Gueret ont fait connaître leurs moyens mais aussi leurs susceptibilités.
Crooner semblait s’envoler vers la gagne lorsqu’il s’est montré indélicat.

 

DSCF3670 (3)_GF

Le Prix Simone de Fontange a réuni un lot de bonne facture. Aida d’Héripré, venue vite en dehors au dernier passage devant les tribunes s’est montrée de loin supérieure à ses rivaux du jour. (Photo ci-dessus)

DSCF3675 (2)_GF

 

Enfin de bons bruits circulaient sur une inédite de l’écurie Victoria Dreams, City Charm, une pouliche tardive bien qualifiée à Caen. Bien que cette maison transcende souvent après deux ou trois courses, on peut dire que la fille de Rocklyn s’est montrée plutôt décevante…à suivre !
Rendez-vous le 21 Août avec la seconde réunion de l’année et les E en piste…a vos jumelles

Photos et notes de la réunion des Andelys !

Dimanche 17 juillet : Les Andelys

 

Tout d’abord bravo pour la présentation et la propreté de l’hippodrome. D’ailleurs le public a répondu présent aux entrées et aux guichets. Il faut dire que dans un tel cadre, il serait vraiment regrettable que les turfistes ne se déplacent pas. Les courses se sont courues sans anicroches avec respect  des horaires.
Une chose à améliorer sur l’hippodrome: créer un peu plus d’ombre avec la plantation d’arbres et quelques bancs .

 

DSCF3604 (2)_GF
Passage devant les tribunes au trot monté

 

 

 Voici les photos et notes de cette réunion disputée sous le soleil.

 

 

DSCF3595 (2)_GF

DSCF3594 (2)_GF

Dandy Somolli a enlevé l’épreuve d’ouverture pratiquement de bout en bout face au bon finisseur Dirty Dancing. Certainement là deux poulains utiles.

 

DSCF3597 (2)_GF

 Dream Aventure, cette ‘ inédite Victoria Dreams ‘ a remporté Le Prix de la Ville des Andelys en pouliche en retard de gains devançant une excellente Diva de Fourcade

 

DSCF3598 (2)_GF

 Brightly Ranais a pris son salut dans la fuite puis a résisté aux superbes fins de course de Bois du Bosnet et de Bernard l’Hermite

 

DSCF3600 (2)_GF

 Bombe Pettevinière  a fait sien le Prix Cavalor (Groupe B) dans grande difficulté.

 

DSCF3605 (2)_GF

Belle lutte à trois dans la course montée dont sort vainqueur Tiburce de Léau en grande forme actuellement.  Very Nice  Music auteur d’un superbe effort en face,  résiste à Vicomte d’Havane qui a fait un peu le yoyo.

 

DSCF3607 (2)_GF

 Vigano Jet a produit une sacrée joie à don driver Christophe Jariel en remportant le Prix Leroy Traiteur. Le bon Américain des Clos a perdu le premier accessit après enquête au profit d’Astor de Rozoy, toujours là. Certainement un lot à suivre de près…

 

Quelques photos de la réunion:

 

◾ Reportage: Où en sont les travaux sur l’hippodrome de Longchamp à mi-juillet

 

 

 

DSCF3589 (2)_GF

 

Ce long weekend du 14 juillet était propice a visiter le futur Longchamp. Les travaux avancent bien.

DSCF3572 (2)_GF

 

On ne devine plus que la sortie allant du rond de présentation aux pistes passant entre les anciennes tribunes et le pavillon resté debout. Les prémices des nouvelles tribunes commencent à prendre forme.

 

 

DSCF3571 (2)_GF

 

 

DSCF3575 (2)_GF

 

 

DSCF3576 (2)_GF

 

Du coté des anciennes écuries se montent de petits bâtiments qui serviront certainement aux contrôles des arrivées des chevaux…
.Voici quelques photos de l’avancée des travaux.

 

Chantilly: la flèche et l’aigle

 

DSCF3482_GF
C’était portes ouvertes au centre d’entrainement de Chantilly ce samedi. Un public des plus correct s’est déplacé pour assister aux courses sur l’hippodrome des Princes de Condé.
Dans le Prix de La Flèche, l’Anglaise, Rapacity Alexander  l’a emporté de bout en bout  en « 58’40 », démontrant une énorme vitesse pour une deux ans. On notera pour l’avenir, Bomba venue du dernier rang bien conclure à la quatrième place.
Le Prix Paul De Moussac est revenu à Zelzal qui a du coup brillamment effacé sa contre performance dans la Poule d’essai des Poulains. Une nette supériorité a pu être constatée au passage du poteau pour cet élève de Jean Claude Rouget, parfaitement monté par Grégory Benoist ! Moon Trouble a tenté son salut dans la fuite, mais n’ a pu que regarder passer le fils de Sea The Stars à deux cent mètres du disque . L’Allemand Dégas n’a vraiment pas eu un bon parcours dans la ligne droite. Voilà un poulain à suivre.
Dans le Prix de la Francilienne, Spiritfix n’a trouvé aucun bouchon sur sa route, l’emportant on ne peut plus facilement. Gold and Roses sera à suivre dans ses prochaines sorties.

 

 

Moment de grâce :

 

DSCF3481_GF

Un grand privilège pour des fans de Cirrus des Aigles, approcher la vedette de près en compagnie de sa coach Madame Barbe et de sa soigneuse. Cirrus continue un peu sa vie de cheval de course en sortant le matin sur les pistes afin de ne pas passer trop rapidement de « travailleur » à « retraité ». Corine Barande Barbe pense que le cheval ira certainement un peu plus tard chez Christophe Soumillon .

 

 

DSCF3485 (2)_GF

DSCF3486 (2)_GF

Le fils dEver Top a été présenté dans le rond au public, effectuant quelques tentatives de cabrioles…signe que Monsieur Cirrus des Aigles est en forme !

 

Quelques photos de la réunion :