C’est quand même beau un trotteur…

Voici un petit résumé de photos (portables)  de trotteurs prisent ce mois d’août…

 

 

IMG_20180812_175011

 

IMG_20180812_184143

 

IMG_20180812_184233

 

IMG_20180812_184305

 

IMG_20180811_163307

 

IMG_20180811_161301

 

IMG_20180811_153906

 

IMG_20180811_142921

 

IMG_20180801_171642

 

IMG_20180801_171653

 

IMG_20180801_163608

 

IMG_20180801_143321

 

IMG_20180801_143259

 

IMG_20180729_164422

 

IMG_20180729_172138

 

IMG_20180725_150657

Publicités

1 aout 2018/ Sous le ciel bleu d’Enghien

IMG_20180801_143259

   Bien que restant sur des performances quelconques, Evrik de Guez , drivé par Jean-Michel Bazire, remporte le Prix de Jonquières plus facilement qu’il n’y parait tout en partant grand favori…

 

IMG_20180801_143321

     Excellent a bien porté son patronyme en offrant une …excellente résistance au pensionnaire de l’écurie Vautors. A noter le parcours pas très heureux du très bon finisseur, Epsom des Brousses.

 

IMG_20180801_163608

      Early Dream, non placé aux…Andelys avant de gagner de toute une distance à Cabourg, n’a pu montrer cette fois-ci que l’on pouvait gagner lorsque son entourage l’avait décidé. Mais bravo tout de même au poulain qui s’est battu comme un diable.

 

IMG_20180801_163656

      Voici le ‘justicier’ Etenclin, lauréat l’an dernier du Championnat d’Eté  à Wolvega. Ce joli poulain a montré vitesse et courage afin de mettre à raison le représentant de l’écurie Victoria Dream’s. Ce fils de Jag de Bellouet, parfaitement drivé par Robin Bakker, sera intéressant à revoir en France.

 

IMG_20180801_171642

Busy Money Ringeat a fourni une belle fin de course dans le Prix de Pigalle, démontrant un possible retard de gains.

 

IMG_20180801_171653

    C’est sous un ciel bleu que s’est terminée cette réunion d’Enghien les Bains. Bleu Ciel a fait triompher les couleurs ainsi que l’élevage de Jean Morice.  Après avoir brillé à Lisieux et le Mont Saint Michel, le fils de Milord Drill a prouvé que corde à droite ou gauche, il était aussi bon.

 

 

L’union fait la force…Dreux- La Ferté Vidame

DrIMG_20180729_160856

 

     Mauvaise nouvelle apprise de source sûre cette semaine…le département de l’Eure et Loir qui possédait trois hippodromes, a perdu celui de la Ville de Dreux. Trop souvent vandalisé, le terrain de l’hippodrome de Dreux est à vendre…Mais les dirigeants de la société des courses, n’ont pas jeté complètement la clef. Après mures réflexions, l’équipe Drouaise a décidé de courir leurs réunions sur l’hippodrome de La Ferté Vidame, situé à une trentaine de kilomètres.

 

   Ce dernier dimanche de Juillet était donc le coup d’envoi de cette nouvelle alliance hippique. Le cadre de l’hippodrome de La Ferté Vidame, n’a rien à envier à celui de feu Dreux. Par contre, nous avons déjà connu une piste en bien meilleur état que celle présentée ce dimanche. Faut dire pour la défense des dirigeants que ce n’est pas les pluies tombées ces derniers temps qui ont pu faire pousser un gazon de toute beauté. On espère que pour les prochaines réunions, (5 et 19 aout), les professionnels trouvent une piste impeccable.

 

IMG_20180729_174851.jpg

 

     Le Grand Prix de la Ville de Dreux a vu la victoire de Booster du Flinois, drivé par René Corbin.

 

IMG_20180729_164642
IMG_20180729_172138

 

     Jean-Philippe Dubois pour le compte de l’écurie Victoria Dreams a réalisé un coup de deux avec deux jeunes chevaux complètement déclassés dans ce style de lots : Flèche du Yucca et First Dream, un fils de Royal Dream. Deux poulains à suivre cet été…

 

Quelques photos en bonus de la réunion :

IMG_20180729_132815IMG_20180729_141246IMG_20180729_141302IMG_20180729_144659IMG_20180729_154244IMG_20180729_160726IMG_20180729_164422

 

 

22 juillet 2018: Maisons-Laffitte…pas vu que des peintres !

      IMG_20180722_144127
      Ce dimanche l’hippodrome de Maisons-Laffitte combinait courses de chevaux et journée des peintres…C’est sous un ciel bleu azur que Yutaka Take et Lanfranco Dettori, deux immenses vedettes, ont prouvé qu’eux n’étaient pas venus dans les Yvelines pour peindre une croute, mais réaliser chacun un tableau de Maitre.

 

 

IMG_20180722_143837

   Le Prix Darley Robert Papin est revenu à la seule pouliche du lot, l’Anglaise, Signora Cabello montée par le plus célèbre jockey Italien, Lanfranco Dettori qui a réalisé un ‘saut de l’ange’ de toute beauté. Nous avons assisté à une belle arrivée, affichée dans un mouchoir de poche. Enfin, on ne peut pas non plus vous laissez croire que nous avons vu la course de l’année pour deux ans…

 

IMG_20180722_152320
       Fabien Lefebvre a fait sien son deuxième Quinté + de l’année en selle sur la bonne Nisreen entrainée par John Hammond. Un ‘saut de l’Ange’ à la Dettori aurait été apprécié…

 

IMG_20180722_155241

   La ‘Fabre’, Environs a remporté la première Listed du jour, mais sans avoir bousculé sérieusement une concurrente. Bien que battue, la pouliche montée par Pasquier aurait pu avoir un accident plus grave. Faut sévir sérieusement ce style de bousculade, sinon  cela devient vite du n’importe quoi.

 

   IMG_20180722_163126
     Le Prix Messidor( groupe III) a permis au pays du soleil levant de se mettre en exergue avec le poulain, Geniale, un fils de Deep Impact, (troisième controversé de l’Arc de Triomphe 2007 ).

 

 

  Nonza reste invaincue cette année en enlevant le Prix de la Pépinière.

 

   Enfin, on ne peut passer sous silence la nouvelle victoire de ‘Monsieur courage’, Holdthasigreen, entrainé par Bruno Audouin et monté par Tony Piccone .

 

 

       On peut également noter que Christophe Soumillon qui n’aurait pas dépareillé sur la liste des jockeys lauréats, a terminé trois fois deuxième…quand ça ne veut pas..

Quelques photos de la Grande semaine du Galop de Vichy !

Voici quelques photos de chevaux ayant participé à la semaine du galop sur l’hippodrome de Vichy.

 

Chacun reconnaitra les siens…

 

Did9riZWAAAiETm

DieHNZiXcAQdxgr

 

DiUI5_CWsAAfgny

IMG_20180716_132318

IMG_20180716_142848

IMG_20180716_142930IMG_20180716_153308

 

 

 

 

IMG_20180717_143108

IMG_20180717_145155

IMG_20180717_150201

IMG_20180717_150248

IMG_20180717_152811

IMG_20180719_122930

IMG_20180719_134015

IMG_20180719_134205

 

IMG_20180719_142448

IMG_20180719_142545

IMG_20180720_144802

IMG_20180720_145131

IMG_20180720_145137

IMG_20180720_145149

IMG_20180720_145534

IMG_20180720_145658

IMG_20180720_152448

IMG_20180720_152503

IMG_20180720_153856

IMG_20180720_153941

IMG_20180720_154334

IMG_20180720_155035

Visite à une écurie qui ne fait pas de bruit…et pourtant !

IMG_20180707_133329  
      Didier et ses fils Jérôme et Clément Marion ont bâti de toutes pièces leur centre d’entrainement au cœur de l’Anjou à Saint Quentin des Mauges. 
    Toutes les infrastructures ont été crées par la famille Marion. Le patriarche qui a tenté de gagner sa vie dans la chaussure, mais sans y prendre…son pied, a vite trouvé un moyen de vivre de sa passion…les chevaux de course. Mais les débuts sont difficiles avec des moyens réduits. Puis comme dans tout contes de fée, la chance apparaît avec un certain…Murmure ( Père notamment du bon Jéricho Vallis) qui fait la monte chez les ‘Marion’.
  Au courage et après de multiples kilomètres ‘bouffés’ sur les routes de France, l’écurie commence a se faire un nom, grâce aussi à une équipe soudée. Une bonne trentaine de chevaux sont en ‘mode course’ et d’autres au repos ou en formation.

 

    Sundahia, acheté à réclamer, restera longtemps comme la vedette de l’écurie Marion. Lauréat du ‘Saint Sauveur’ et du ‘Violon II’ 2013. Après une chute à l’avant-dernier obstacle dans le Prix du Président de la République 2014 (cette course ne lui porte pas chance, tombé également en 2013), le fils de Sunshack aura même les honneurs de courir Le Grand Steeple de Paris, où il a eu le mérite de finir le parcours (8è)

 

IMG_20180707_110358
Balade dans la campagne Angevine
  
IMG_20180707_110443
     Quelques obstacles de steeple et de cross, plusieurs pistes pour les galops et un grand rond pour le dressage des jeunes constituent les principaux outils de travail de cette écurie qui ne compte pas les heures passées au près des chevaux.  
IMG_20180707_122908

IMG_20180707_122927

Un Box avec un petit paddock individuel, permet aux chevaux de se sentir ‘chez eux’.

 

IMG_20180707_182245
      De grands espaces permettent aux chevaux en semi-repos de vivre ensemble.

 

 

Voici quelques photos :

IMG_20180707_110708 (2)

Etienne Rongère , le jockey ‘maison’ en selle sur El Tango Bello

IMG_20180707_104929

Les chevaux ne sont pas stressés, étant au calme 

 

IMG_20180707_110258

Une piste bien profonde qui muscle bien le dos et qui ne fait pas souffrir les tendons.

 

IMG_20180707_105714

Plusieurs pistes sélectives permettent de ‘faire’ du cheval de tenue.

IMG_20180707_105338

La petite Défi Chope, facile à entrainer se sent bien en Anjou.

IMG_20180707_105604

 

Molières: Un hippodrome a découvrir !

IMG_20180708_124426 - Copie

 

IMG_20180708_131857 - Copie

Malgré la grosse chaleur, on peut trouver des coins d’ombre sans problème

IMG_20180708_143740 - Copie

Baralina, lauréate de la première course de trot

IMG_20180708_150747 - Copie

Malgré la piste réduite, il faut avoir des tripes avec une ligne droite qui grimpe

IMG_20180708_151025 - Copie

Tempète du Moulin, une ‘Quinton’ qui devrait bien faire en Cross

IMG_20180708_153832 - Copie

Les départs se passent assez bien, mais il est difficile de rendre la distance

IMG_20180708_153903 - Copie

Les trotteurs ne sont pas en reste

IMG_20180708_160933 - Copie

Deux bars où l’on ne se ruine pas…

IMG_20180708_165405 - Copie

Sleepingko entrainé par Jérôme Marion et monté par Etienne Rongère s’impose de bout en bout dans le Cross

IMG_20180708_161742 - Copie

Une balade de santé pour Fleur de Brueyre et Angelo Zuliani

IMG_20180708_164833 - Copie

La dernière haie qui sert aussi de haie d’essai

IMG_20180708_171804 - Copie

Encore et Etienne Rongère

IMG_20180708_171811 - Copie

Grégoire Leenders en personne

IMG_20180708_171902 - CopieEsterlin se rend au départ

IMG_20180708_172704 - Copie

Esterlin lauréat du Prix Du Conseil Municipal de Chémazé devant Etoile de Pretot

IMG_20180708_173005

Etienne Rongère et Encore, 4ème du Prix Du Conseil Municipal de Chémazé

 

IMG_20180708_172946 - Copie

Christopher Grosbois lauréat du Prix Du Conseil Municipal de Chémazé avec Esterlin

En passant par Montmirail (72)

 

 

IMG_20180630_194248
Hippodrome de Montmirail
IMG_20180701_091943
Eric Raffin et Check des Brousses
IMG_20180701_092033
Pas de Boxs, mais les chevaux sont à l’ombre
IMG_20180701_092054
Eric Raffin lauréat du Grand Prix de la Ferté Bernard
IMG_20180701_092139
Les buvettes ….
IMG_20180701_092213
Malgré la piste selective, les courses roulent
IMG_20180701_092251
Chek des Brousses et Eric en discussion avec Léo Abrivard Coral Sea  (3ème) dans le Grand prix de Feu L’hippodrome de la Ferté Bernard
IMG_20180701_092320
Malgré  la coupe du monde avec un match de la France…du public même un samedi !
IMG_20180701_092502
Après les courses, un petit diner champêtre à un prix défiant toute concurrence?
IMG_20180701_092527
Les trotteurs sur la piste
IMG_20180701_092711
Des prix dont Longchamp devraient s’inspirer
IMG_20180701_092730
Victor Latin lauréat de la course montée
IMG_20180701_092744
Joli programme

Mondoubleau-Cormenon: L’autre hippodrome du Loir et Cher!

   Situé dans le Loir et Cher, l’hippodrome de Mondoubleau-Cormenon est le second hippodrome du 41. Voici un hippodrome qui rappelle tout comme Savigny sur Braye, les courses comme nous les aimons. Pour trouver cet hippodrome, il faut avoir la chance de tomber sur un camion de chevaux à suivre, car aucune pub dans la ville indique que des courses vont se disputer…D’ailleurs seul deux panneaux indiquent…Parc à chevaux !  Cet hippodrome sert aussi d’endroit pour les concours hippiques et autres spectacles équestres.
  Une fois sur place, le lieu est agréable. Une piste qui descend et monte dans la ligne droite avantage les chevaux de tenue. Peu de disqualifications, seul un faux départ et une chute sans gravité dans la ligne droite ont crée un léger désordre. Le tempo du déroulement des courses est excellent. De nombreuses caisses pour jouer, des tribunes couvertes où l’on peut déjeuner en regardant les courses, agrémentent l’ensemble. De nombreuses chaises sont à disposition du public. Le seul hic : le manque de visibilité au bout de la ligne d’en face et dernier tournant si l’on reste le long de la lice. En fin de réunion, une course de Percherons se déroule sur un tour de piste (1100M).
 Pour résumer, un hippodrome où il fait bon se rendre, dirigé par des hommes de chevaux, des vrais …sans chichi, blabla .  Les professionnels et public ont pu voir des courses âprement disputées avec quelques arrivées serrées. Yves Dreux a rajouté  une course et une deuxième place à son immense palmarès.

 

 

  • Quelques notes pour cet été :
  • A vos carnets!
Feeling Boy, Funny Dream Al, Fiction Aufor chez les jeunes seront à suivre cet été.
Cash Drive, Eden des Hayes, Enrico Boy, Elio Jem, Eau Limpide, Energie du Trésor, Ebonita de Valny sont les repérés des Cahiers du Turf.

        . Quelques photos :

IMG_20180617_134224
IMG_20180617_134540
IMG_20180617_143646
IMG_20180617_145019
IMG_20180617_145054
IMG_20180617_151038
IMG_20180617_151126
IMG_20180617_153659
IMG_20180617_160320
IMG_20180617_162320
IMG_20180617_173722
IMG_20180617_180510
IMG_20180617_162409
 
IMG_20180617_162350
IMG_20180617_184511
 
IMG_20180617_185218   
     

 

Beat Génération: Le retour !

 

 

      Après ses bons débuts dans le Prix Juigné, l’entourage de Beat Génération attendait avec optimisme la deuxième course de leur poulain. Magnifique au rond, le représentant de Carla O’Halloran n’a pas déçu ses partisans en terminant de belle manière à la troisième place du Prix Empéry sur l’hippodrome de Maisons-Laffitte. Voilà un poulain qui s’étoffe au fil des courses.

 

En exclusivité, voici  la suite de l’histoire hippique de Beat Génération.

 

DSC00958

13H50: Je vous présente mes deux chouchoutes Marie et Hélène. Faut dire qu’elles s’occupent bien de moi.

 

 

DSC00961

13H52. Elles ont l’air stressées mes copines…

 

 

DSC00962
13H 54 – Je sens que tout le monde me regarde…Faut dire que je suis très beau. 
Tiens il y a un gars qui me prend en photo, je crois que je l’ai déjà vu celui-là. Ha oui, il est venu me voir à Chantilly et aussi pour mes débuts à Longchamp !
–  

 

DSC00963

– 13H 55: Oh bah voilà Fabien , il me caresse parce que je me suis bien tenu dans le rond. Et mes propriétaires qui sont là avec Carla. J’ai intérêt à être bon !

 

 

 

 

DSC00964
 

13H59 – Bon, bah la piste à l’air correcte, mais il fait un peu chaud quand même. – Ca va j’ai compris Fabien, c’est que le canter, t’inquiètes je gère !

 

 

 

DSC00967

 14H 12  – Elles ont l’air d’être fières de moi les Dames.

–  C’est pas le tout, mais si vous pouviez Mesdames penser à ma douche pas trop chaude…

DSC00968

 

14h 15- Fabien s’est isolé de moi, j ‘aimerais bien savoir ce qu’il va dire à Carla et à M. Paul Smith. Mais je trouve que j’ai bien couru, d’ailleurs avec 100 mètres de plus j’étais deuxième…

 

Un premier partant à Longchamp. (Acte I)

 
     Pour son premier partant sur l’hippodrome de Longchamp,  Carla O’halloran présentait ce Mardi un inédit dans le renommé Prix de Juigné, Beat Génération. Pour un jeune entraineur c’est toujours un privilège et une joie de se retrouver dans le rond de présentation entouré de casaques prestigieuses. Beat Génération est estimé et cela met encore plus de piment dans cette aventure.

Voici le film de la journée :

DSC00920
12h25: Beat Génération fait son entrée dans la nouvelle arène de Longchamp, tenu en mains par Marie Paris et Hélène Bayet .

DSC00909
12H30:  Fabien Lefebvre est aux ordres. On sent que la pression et quand même là…

DSC00910
12H32: Les chevaux se rendent sous les ordres et les propriétaires dont Monsieur Paul James Smith posent fiers d’avoir élevé le poulain et de le voir capable de débuter à Longchamp.

DSC00912

12H35: le fils de Sixties Icon et de Boleyna est un beau poulain bien qu’encore un peu tendre. Il ne semble pas plus inquiet que cela du changement d’environnement. Une sorte de gros bébé prometteur, vu ses galops du matin à Chantilly.
12H40: sous les ordres. C’est à Fabien et Beat Génération de jouer. Parti franchement des stalles sans faire trop de difficultés pour y pénétrer, le jeune espoir de l’écurie attend tranquillement à l’arrière garde derrière les ‘Ferrari’ . A l’entrée de la ligne d’arrivée, Fabien et Beat Génération choisissent l’extérieur de la piste. A hauteur du pavillon, le poulain flotte quelques peu. Son jockey alors le sollicite d’un coup de cravache et le pensionnaire de Carla accélère de bonne façon pour venir prendre la cinquième place

DSC00913
 12H45: Voilà c’est fini. Le tandem est récupéré par Marie et Hélène afin de revenir aux balances. Fabien explique sa course à ses propriétaires dans un Anglais parfait …

IMG_20180424_125736
13h00 : Beat Generation après avoir été marché dans un rond de détente et une bonne douche, va  se reposer quelques peu avant son retrour à la maison.

DSC00915
 

La vie en ocre jaune…

 

DSC00869
   ‘Dès l’aérogare j’ai senti le choc’ chantait Claude Nougaro en parlant de New York. ‘Dès la sortie de parking, j’ai senti le choc’ moi aussi mais en parlant du New Longchamp…Un peu d’Anglais ca fait genre. Bon trêve de plaisanterie, que l’on aime ou pas, va falloir tenir le choc ( le plus longtemps possible) et surtout s’acheter des lunettes noires pour la couleur (une horreur) et un cache-col pour les courants d’air. Pour les ‘vieux’ c’est à dire 70% de la clientèle…mettre de bonnes chaussures de marche et repérer les escalators et divers ascenseurs…

 

DSC00872
        La balade dite des planches me rappelle certaines stations de R.E.R…assis sur les bancs, j’ai eu  l’impression d’attendre le train ou le bus…enfin,  puisque certains trouvent ça superbe…laissons les tranquilles…chacun ses goûts !

DSC00876

  Le pauvre Gladiateur se demande quelle ruse va t-il pouvoir utiliser pour quitter cet endroit avec toutes ses marches…
DSC00874
   Quant au malheureux Suave Dancer…loin de son ami Gladiateur, il semble désespéré cherchant un regard amical à sa cause .

 

 

DSC00883
 Enfin, heureusement que la piste est toujours là, bien que l’ayant déjà connu plus belle

 

DSC00871

Vite la sortie et…merci de votre visite en espérant pour Longchamp…UNE VIE EN ROSE !!!

Portrait : Julie Grégori

30441083_1887792911511146_8776965089105475018_n

 

       Ce Dimanche sur l’hippodrome de Rambouillet c’était une grande première pour Julie Grégori qui travaille au sein de l’écurie de Jph Mary depuis 6mois.
      Les passionnés peuvent maintenant par ces quelques photos mettre un nom sur son visage et vont pouvoir vous la suivre lors de ses prochaines montes.

 

30572094_1887794011511036_2865745936927597068_n

30415258_1887793664844404_3405580876423963208_n

   le Prix de la Ville de Rambouillet a permis à Julie de réaliser ses débuts en course où elle a terminé 8ème en selle sur Bastide Vrie . Voici un encourageant résultat pour une première course de sa jeune carrièreJulie est âgée de 17 ans et comme beaucoup de jeunes femmes de son âge elle rêve d’une belle et longue carrière pleines de succès.  Toutes nos félicitations pour cette première prestation.  Un baptême qui appelle sûrement de prochaines sollicitations…

 

Texte et photos de : Frédéric « PassionCoursesHippiq« 

Vestiges d’Enghien-obstacles !

IMG_20180224_170820
   Rien n’est plus triste qu’une cour d’école sans le cri des enfants. Rien n’est plus triste qu’une oisellerie sans le chant des oiseaux. Rien n’est plus triste que la piste d’Enghien les Bains sans ses obstacles…Inauguré en 1879, le temps et la mauvaise gestion des courses ont eu raison de cet endroit. Reste les trotteurs qui semblent se demander si l’avenir ne leur réserve pas la même chose…

 

 

IMG_20180224_160415
   Une semi-nocturne sur l’hippodrome d’Enghien les bains par un froid piquant, ce n’est déjà pas très gai, mais avec en plus cette vue de la piste d’obstacles défigurée …ça glace d’effroi  !  Plus de rivière des tribunes, plus d’avant ni de dernière haie. La piste en fibrée par où les chevaux se rendaient au départ ou retournaient au rond et écuries après leurs efforts…détruites. Comment ne pas être nostalgique après ces visions ? Et comment ne pas être révoltés, alors qu’un an avant la prise de décision de fermer les courses d’obstacles…on avait refait à neuf certains obstacles, dont la Rivière des Tribunes ! Quel gâchis !

 

IMG_20180224_170907

Certains habitants des environs racontent que les nuits de pleine lune, ils entendent des bruits étranges dans l’hippodrome…certains ont cru voir Northerntown, Le Rheusois, Ubu III, Cérilly écouter les conseils de Bernard Sécly…

 

 

IMG_20180224_181756
Tant bien que mal, les trotteurs, qui espérons-le, feront résonner un jour le bruit de leurs sabots sur l’ancienne piste d’obstacle, assurent le spectacle.

 

 

IMG_20180224_182045
Pour conclure sur une note optimiste :  QUE LE SPECTACLE CONTINUE

 

Mons : Une découverte agréable !

DSC00818

    Situé à une trentaine de kilomètres de la Frontière Française, l’hippodrome de Mons situé sur la commune de Ghlin est agréable à vivre.

 

 

 

DSC00793

         Des tribunes petites, mais bien équipées, avec notamment le restaurant panoramique au deuxième étage et un bar au premier accueillent au mieux les turfistes. Au Premier, de véritables fauteuils de cinéma sont offerts aux fessiers des joueurs afin de pouvoir suivre les courses bien au chaud. L’été, cela doit être très agréable de sortir le pique nique et de s’installer sur de grandes tables en bois qui jouxtent la piste.

DSC00791

      Coté piste pour le galop, les chevaux tournent assez bien malgré des tournants assez réduits. La ligne droite faisant 300 mètres, mieux ne vaut pas s’attarder. Attention cependant aux bousculades au bout de la ligne d’en face, chacun voulant éviter de faire les ‘boulevards’.

 

DSC00796

       Malgré la piste rendue plutôt dure avec le froid (0 degrés) , les chevaux dans l’ensemble semblent assez heureux de fouler la piste de Mons-Ghlin .

 

DSC00803

       Le rond de présentation est assez austère. Par contre les turfistes peuvent quasiment toucher les chevaux lors de la mise en boites dans les stalles de départ lorsque celui-ci est situé à mi- ligne droite.

DSC00792

   Evidemment ce n’est ni Longchamp, ni Chantilly, mais L’hippodrome de Mons rappelle nos hippodromes de province et le temps où il faisait encore bon vivre entre amis, un verre à la main sur un champ de courses…

 

 

IMG_20180222_210324

         Un petit ‘tuyau’ pour finir…la Tropézienne au restaurant: un coup sûr !

Reportage: L’hippodrome de Longchamp à deux mois de l’ouverture !

DSC00774

Petite visite sous le crachin à l’hippodrome de Longchamp.

 

DSC00767
   A deux mois de l’ouverture du célèbre hippodrome de Longchamp, on peut maintenant deviner à quoi va cela va ressembler . A la première approche (cotés extérieurs),  je suis sceptique de la beauté du lieu…Un jaune ocre plutôt criard  fait de l’ombre au pavillon juxtaposé ainsi qu’à l’ancien totalisateur (tous deux classés) .
DSC00777
       Bien que n’ayant pas vraiment approché du rond de présentation, celui-ci semble un peu riquiqui par rapport au majestueux précédent (on aurait jamais dû y toucher, juste le rajeunir) .

 

DSC00770
    Enfin… faut attendre que les arbres et fleurs donnent un peu de vie à l’ensemble et de voir l’intérieur des tribunes ainsi que leurs fonctionnalités avant de porter un jugement définitif. Mais pour l’instant…bof !

 

DSC00769
        Côté pistes, elles semblent dans un état magnifique semblant attendre avec impatience le passage des chevaux. Nous aussi !

 

Quelques photos supplémentaires :

 

DSC00772

DSC00766

DSC00771
DSC00773

En passant par…Bollène!

DSC00700
   
        Sur la route de Cagnes sur Mer,  un petit détour par Bollène s’imposait afin de faire connaissance avec son champ de courses. Au premier abord, ca sent l’hippodrome familial où il fait bon passer un après -midi parmi les trotteurs. Bien sûr que ce n’est pas Vincennes, mais il doit très agréable lors des deux réunions annuelles disputées au mois de Juin de venir tester ces qualités de joueurs.

Quelques photos prisent un matin de janvier !

 

DSC00706

DSC00697DSC00699DSC00701DSC00702DSC00703DSC00704
BOLLENE
chemin de la levade – 84500 Bollène
T. 0616820021Adresse du secrétariat :
T. 0616820021
F. 0490338216
BOLLENE
641 chemin des Dagardes – 84450 Jonquerettes
 

carte Levade

    
       

 

 

 

 

 

 

Le Trot: Une excellente initiative .

9782702516508-charlie-mills,-cocher-dieux_g

 

       Bien que souvent décriés, chahutés, charriés (c’est de bonne guerre), les journalistes hippiques font partie à part entière de la cause hippique. Les Zitrone, Bernadet, Brami, Reynaldo, Théron, ont fait connaître, grandir les courses hippiques via différents médias . Ce Jeudi sur l’hippodrome de Vincennes, le Trot rendait hommage à ces hommes disparus . Lorsqu’une initiative est excellente, il faut le dire et l’écrire.

 

IMG_20180118_140035

 

IMG_20180118_140140

      Le Prix Jean-Paul Bertrand ( photographe de Presse très apprécié) a vu la victoire de Costa Haufor drivée par Charles Julien Bigeon …Après évidemment…photo à l’arrivée !

 

 

IMG_20180118_145008
IMG_20180118_145048
   Le Prix Louis Cussinet, commentateur sur les hippodromes Parisiens dans les années 60- 70 est revenu à Dornella de Janzé confiée à…Christian Bigeon, père du lauréat du Prix Jean-Paul Bertrand !

 

IMG_20180118_150344
 
IMG_20180118_150556
 
   Emir de Rebomard monté par Yoann Lebourgeois a permis aux deux fils de Jérôme Bernardet et donc petits fils de Maurice (Que meurt le fav !) de rappeler l’amour et la passion que leur père avait pour les courses de chevaux.

 

IMG_20180118_153719

IMG_20180118_153748

   Le Prix Jean-Pierre Reynaldo, auteur de nombreux livres sur les courses de Trot, a vu la victoire de Jean-Michel Bazire au sulky de Desparado. On peut noter que la femme de Jean-Pierre a fait rééditer quelques livres écrits par son mari, notamment un bouquin sur Charley Mills (en vente dans toutes les bonnes librairies d’internet !)

 

IMG_20180118_153841

 

    On peut juste critiquer que cette journée se passe en semaine au milieu d’un no man’s land. On peut aussi souhaiter à la jeune génération de journalistes hippiques de marcher dans les traces des anciens, bien que les temps soient devenus plus difficiles!

 

 

 

 

 

1- Parce qu’eux aussi existent…

IMG_20180102_142036
La solitude de l’entraîneur au moment du départ

 

 

 

Si je vous dis: Viking de Tillard, Scott Coucou, Cinq Avril, Un Colobane, Artic Cab en tant qu’entraineur, cela ne vous interpelle pas ? Et si je vous parle du très bon Grand Frère en tant que driver,alors…toujours pas ? Bon, bah c’est que vous faites parti de ceux à qui je dois présenter un entraineur, driver méconnu du grand public: Willy Michel !

Agé de 41 ans , Willy a longtemps travaillé pour Valéry et Benjamin Goetz. Installé depuis plus de 10 ans à son compte dans la Manche, cet entraineur peut afficher à son tableau de chasse, 54 gagnants pour 1103 courses courues. Egalement excellent driver, malgré son manque d’expérience au haut niveau ( faire gagner Grand Frère en tant qu’apprenti, fallait le faire) Willy capitalise 73 victoires pour 1370 sorties, ce qui est un bon ratio. Ce garçon, discret est souvent demandé en tant que cash driver par Emmanuel Varin, Cyril Travert.

 

IMG_20180102_130712
Féline de Bais et Willy Michel. Va gagner sa vie en province

 

Ce mardi 2 Janvier, Willy Michel avait déplacé…deux de ses pensionnaires à Vincennes !  Féline de Bais et Egée Quesnot. Si la pouliche, mise dans le camion pour accompagner sa compagne d’écurie, afin d’essayer de prendre ses premiers gains, a rempli sa tâche en récupérant une 6ème place, grâce à une succession de disqualifications, Egée Quesnot n’a pu ramener le moindre euros, mais a prouvé à son entourage qu’elle avait les moyens d’en faire ‘une’ dans le temple du trot.

 

IMG_20180102_141241
Eric Raffin et Egée Quesnot

 

Confiée à Eric Raffin, la fille de Quaker Jet partie vite, puis reprise en bas de la descente s’est rapprochée dans le dernier tournant, possédait à coup sûr les moyens de l’emporter, lorsqu’une de ses concurrentes au galop, a percuté la malheureuse pouliche de M. Hamouda, la faisant afficher sur le ‘panneau de gauche’

 

IMG_20180102_133250

 

IMG_20180102_132936
L’élégante Egée Quesnot au heat d’échauffement…La queue en l’air à la Ozo !

 

 

 

Tout est à refaire et dans ces moments là, faut vraiment un moral à toutes épreuves pour ne pas perdre son énergie. Le retour a dû paraître bien long à Willy…Mais le Manchot peut garder espoir, Egée Quesnot va lui en gagner ‘une’ rapidement. C’est tout ce que l’on peut souhaiter à cet homme .

Vincennes: une journée particulière.

dsc00310-3_gf
Les trotteurs abordent la ligne droite
   Parfois critiqués pour ou non de bonnes raisons, les journalistes hippiques font à part entière partie du microcosme des courses de chevaux. Ce vendredi sur l’hippodrome de Vincennes, un hommage étaient rendus à certains disparus, dont à Jean-Paul Bertrand. Tout ceux qui connus ‘Tiens tu étais là? Je t’avais pas vu!’ sont unanimes pour dire de cet homme que tout simplement c’était quelqu’un de bien, un vrai gentil . Jean- Pierre Reynaldo  auteur de nombreux livres sur le monde du trot ainsi que  Louis Cussinet étaient également honorés.

 

dsc00303-2_gf
Quentin Bertrand, Eric Raffin et Laurent Bruneteau

 

C’est dans un froid sec et devant un public désertique que Laurent Bruneteau a interviewé  Quentin, fils de Jean-Paul, lui même photographe, et l’épouse de Jean-Pierre. Eric Raffin, lauréat du Prix Jean-Paul Bertrand avec Barbarella  était très ému à la remise du Trophée. Cela démontre que certains ont encore une âme dans ce métier où cela devient chacun pour soi !

 

 

dsc00300-2_gf
Barbarella , lauréate du Prix Jean-Paul Bertrand 2017

Reportage: Où en sont les travaux sur l’hippodrome de Longchamp un an après…

Depuis notre dernière visite à l’hippodrome de Longchamp, le lieu a bien changé. On commence à deviner les nouvelles tribunes . Il est difficile pour des gens pas du métier de dire si le chantier est à l’heure ou non.
Coté pistes, là aussi on s’affaire sérieusement. Il semble que l’on profite de la fermeture de l’hippodrome et de l’automne pour regazonner les pistes.
Si l’on sait que l’Arc de Triomphe ne se disputera pas avant 2018 à Longchamp, il serait peut être sage de ne courir qu’en Avril 2018, afin que les pistes ne soient pas piétinées trop tôt.

 

 

Voici quelques photos prisent un an après la dernière course disputée sur cet hippodrome.

 

 

dsc00080-2_gf
La grande piste reçoit un sacré lifting
dsc00079-2_gf
Les tribunes vues de la ligne d’en face
dsc00077-2_gf
On gratte les pistes
dsc00076-2_gf
Les tribunes poussent
dsc00075-2_gf
l’ancienne sortie des chevaux et du rond
dsc00074_gf
Les tribunes
dsc00072-2_gf
On commence a deviner la toiture…
dsc00071-2_gf
Ca pousse !
dsc00070-2_gf
Les arbres ont été conservés .

Les chevaux qui m’ont fait aimer les courses . No 5. Gamélia

e318d4f2ac72dea9cc464cb66fde0c0e
 
      Nous n’avons pas étudié le cheval dans les mêmes écoles, Monsieur ! Vous étiez à Vaugirard quand j’étais à Saumur. J’apprenais le pas espagnol quand vous débitiez du saucisson sur votre étal, et vous en étiez probablement au steack haché quand j’enseignais le trot raccourci !
  • Jean Gabin, Le Gentleman d’Epsom (1962), écrit par Michel Audiard
    Chaque semaine, je vais essayer de vous parler de mes souvenirs de turfistes. Cela fait certainement ‘vieux con’, mais il est temps que les ‘jeunes cons’ soient au parfum au sujet des chevaux qui ont comblé mes rêves. Il y aura Trotteurs, Galopeurs et Sauteurs mélangés au gré de mes souvenirs.

 

Numéro 5 : Gamélia

 

 

Gamelia-0006

   Mon histoire d’amour avec la belle alezane au tempérament bien trempé a commencé un jour de semaine. En ces temps là, j’étais fan de l’écurie De Bellaigue ( Clissa, Quioco ) et certainement pour cette raison que j’ai jeté mon dévolu sur cette Gamélia avant tout pour les couleurs qu’elle portait et son fidèle driver, Pierre Léopold Marie.
Notre aventure a duré de longues années. Je me souviens très bien de ses débuts victorieux à Vincennes un jour de semaine à une cote plus que sympathique. J’étais ce jour là chez des amis et j’ai appris le résultat sur RTL à 15 h. Je me remémore où j’étais lors du début de cette phase amoureuse. Faut-il y voir un signe?

 

Kerjacques-n0001

 trot.over-blog.comtrot.

La suite a été faite quasiment que de joies. Née de l’union du Dieu Kerjacques et de la très bonne Idumée,  Gamélia ne fut pas qu’une précoce, bien que lauréate du Critérium des 3ans. Après avoir toujours déçue dans le Prix d’Amérique (à l’inverse de sa compagne d’écurie, Gadamès)  la belle alezane triomphe à huit ans sous la selle dans le Prix du Cornulier montée par le fougueux jockey de Tidalium Pélo,  Jean Mary, devant Jeune Orange à Gaston Peltier et Fanacques sur lequel, la jument pris une éclatante revanche sur l’année d’avant où le cheval de l’écurie Georges Dreux l’avait devancé.

 

ob_3e0e7d_gamelia-montee (2)

 

Une anecdote: Je peux vous narrer dans qu’elle situation j’étais au moment que j’ai appris que MA Gamelia avait gagné le Prix du Cornulier.
Je me trouvais dans le train qui me ramenait d’une réunion sur l’hippodrome de Rouen les Bruyères. Ayant joué au PMU le matin, je demandais à un célèbre turfiste, un dénommé Williams, dit ‘ le professeur’
– Qui a gagné le Cornulier ?
– Vous ne devinerez jamais ?
  • Aie aie…!
  • C’est qui ?
  • Gadamès !
  • Elle ne courrait pas !
  • Ha non Excuse-moi, Gamélia !
  • Oui , elle l’a fait la crack !
Et ce pauvre ami qui n’en revenait pas alors que la Crack rapportait 3/1 ! Il faut de tout pour faire un monde de turfistes !
La carrière de l’alezane se termina un peu de façon triste avec cependant une deuxième place dans  »L’ile de France » , mais pour sa défense, il faut dire qu’elle avait tant donné.
Dans cette génération des G, L’élevage De Bellaigue était super armé avec les GOREL, GAMELIA, GADAMES , GAUDEO
Au Haras, Gamélia a produit le bon Talassius, Brettia devenus utiles au Haras.
Ainsi la vie continue de génération en génération…

 

La suite au prochain épisode ..

 

l’hippodrome de Seiches sur Loir…



 

L’hippodrome de Seiches sur Loir possède un sol tel que les jambes des chevaux ne sont pas trop appelées à souffrir en course. On peut présenter Seiches sur Loir comme un savant mélange de Fontainebleau et du Pin au Haras ! Des Tribunes larges et bien couvertes assurent un confort tout relatif pour un champ de course de cette catégorie. Les parcours de Cross et du steeple-chase sont coulants. Les galopeurs semblent assez à l’aise dans les tournants bien qu’un peu secs (surtout celui du dernier tournant). Question organisation tout est parfait sauf un manque évident de caisses PMH. Un bravo particulier  au responsable de la vidéo qui peu de temps le poteau franchi repasse au public le replay de la course avec la ligne droite plusieurs fois.Pour résumer: un hippodrome à recommander pour ceux qui aiment les courses « à l’ancienne »

 

 

DSCF3057 (2)DSCF3061 (3)DSCF3059 (2)DSCF3044 (2)DSCF3037 (2)DSCF3031 (2)DSCF3064 (2)DSCF3060 (2)DSCF3049 (2)DSCF3043 (2)DSCF3053 (2)DSCF3041 (2)DSCF3032 (2)DSCF3054 (2)DSCF3039 (2)DSCF3030 (3)

◾ Reportage: Où en sont les travaux sur l’hippodrome de Longchamp à mi-juillet

 

 

 

DSCF3589 (2)_GF

 

Ce long weekend du 14 juillet était propice a visiter le futur Longchamp. Les travaux avancent bien.

DSCF3572 (2)_GF

 

On ne devine plus que la sortie allant du rond de présentation aux pistes passant entre les anciennes tribunes et le pavillon resté debout. Les prémices des nouvelles tribunes commencent à prendre forme.

 

 

DSCF3571 (2)_GF

 

 

DSCF3575 (2)_GF

 

 

DSCF3576 (2)_GF

 

Du coté des anciennes écuries se montent de petits bâtiments qui serviront certainement aux contrôles des arrivées des chevaux…
.Voici quelques photos de l’avancée des travaux.

 

Chantilly: l’aigle de Chantilly

 

DSCF3482_GF
C’était portes ouvertes au centre d’entrainement de Chantilly ce samedi. Un public des plus correct s’est déplacé pour assister aux courses sur l’hippodrome des Princes de Condé.

 

DSCF3481_GF

Un grand privilège pour des fans de Cirrus des Aigles, approcher la vedette de près en compagnie de sa coach Madame Barbe et de sa soigneuse. Cirrus continue un peu sa vie de cheval de course en sortant le matin sur les pistes afin de ne pas passer trop rapidement de « travailleur » à « retraité ». Corine Barande Barbe pense que le cheval ira certainement un peu plus tard chez Christophe Soumillon .

 

 

 

DSCF3486 (2)_GF

Le fils dEver Top a été présenté dans le rond au public, effectuant quelques tentatives de cabrioles…signe que Monsieur Cirrus des Aigles est en forme !

 

 

 

 

Reportage: Où en sont les travaux sur l’hippodrome de Longchamp à fin mai?

DSCF3454 (2)_GF
Le poteau attend le gagnant de l’Arc 2017
     Déjà huit mois que l’hippodrome de Longchamp est fermé…et avant sa réouverture prévue en octobre 2017, voici quelques photos de l’avancement du chantier.

 

 

 

Reportage: Où en sont les travaux sur l’hippodrome de Longchamp à fin mars?

Voici quelques photos prisent fin mars de l’hippodrome de Longchamp
les travaux avancent et même le samedi les ouvriers sont au labeur.