Vincennes: Un dimanche au sommet!

IMG_20170625_150726 (2)_GF

 

IMG_20170625_152214 (2)_GF
  QUEL DOMMAGE CES HURLEMENTS ‘FAITES DU BRUIT »  ET CETTE SONO ASSOURDISSANTE …
   Que l’on soit branché, galop ou trot, comment peux t-on ne pas être en admiration devant un cheval comme Bold Eagle? Bien que n’étant pas une ‘peinture’ ce trotteur attire le public. C’est devant des tribunes qui ne craquaient pas par le poids des visiteurs que le fils de Ready Cash a fait son ‘one horse show’.  D’ailleurs à mi-ligne droite lorsque Franck Nivard a lancé le cheval de M. Pierre Pilarsky, Eric Raffin en tête avec Valko Jenilat, s’est contenté de sourire en voyant arriver à sa hauteur, le Crack. On notera dans ce Prix René Ballière 2017, la belle fin de course de D.D.’S Hitman, un Américian  qui semble s’adapter au Plateau de Vincennes. Amiral Sacha prend la troisième sans approcher les deux premiers. La ‘ballerine’ Bellina Josselyn a préféré se mettre au galop au départ que de lutter avec le Tenor…Traders s’est enlevé à l’entrée de la ligne droite alors qu’il était encore en troisième position.
IMG_20170625_143026 (2)_GF
Les autres épreuves ont donné aussi lieu à des superbes arrivées, dont celle du Prix d’EssaiEye Of The Storm a résisté à la vigoureuse attaque d’Epatante. Eiffel Tower semble s’amender et devenir une vraie pouliche de course.

 

 

IMG_20170625_162230 (2)_GF   Le Grand Prix du Président de la république (sans lui) s’est soldé par un walk over de Draft Life. Après avoir pris la poudre d’escampette en face, la fille d‘Ubriaco n ‘a jamais été rejointe. Grosse impression ! Dawana, toujours aussi brave, a supplé son compagnon d’entrainement, Django Riff, fautif dans la descente.  Dragon du Fresne monte sur la dernière marche du podium.

 

Le Prix Albert Viel a changé de propriétaire après enquête. Ecu de Pierji, l’a emporté facilement,  mais dans des allures jugées peu orthodoxes. Eros du Chêne en a profité pour mettre en mangeoire ce groupe I. On sait bien que le malheur des uns…

 

Voici quelques photos de cette réunion au sommet:

IMG_20170625_145635 (3)_GF - CopieIMG_20170625_145732 (2)_GF - CopieIMG_20170625_145816 (2)_GF - CopieIMG_20170625_145832 (2)_GF - CopieIMG_20170625_145838 (2)_GF - CopieIMG_20170625_145851 (2)_GF - CopieIMG_20170625_145905 (2)_GFIMG_20170625_151423 (2)_GFIMG_20170625_160948 (2)_GFIMG_20170625_161019_GFIMG_20170625_162140_GF

Maisons-Laffitte: On y a vu que du bleu (et blanc) .

IMG_20170603_163754 (2)

   Sans revenir sur les décisions des Commissaires en place ce premier samedi de Juin sur l’hippodrome de Maisons-Laffitte, parlons chevaux et notes.

 

IMG_20170603_141358
Pas Prête

 

 

Pas Prête porte mal son nom. Bien que sollicitée aux 400, la pensionnaire d’André Fabre s’impose en pouliche sur la montante.

 

L’inédite, Style Icon s’est imposée d’emblée après avoir toujours fréquenté les avant-postes. Scarlett Lady est à créditer d’une fin de course très intéressante en léger retrait.

 

Le Quinté n’en parlons pas. Un simulacre de course. M. Boudot n’a pas monté la course de sa vie avec De Bon Aloi et Nabunga finira à l’arrivée d’une telle épreuve le jour où elle courra sur un hippodrome avec des Commissaires.

 

IMG_20170603_155543
Milk Man

 

Le Prix de Lormoy s’est résumé à une ridicule victoire de Milk Man et de Maxime Guyon. Voici un poulain qui se doit de remettre le couvert rapidement. Devamani a bien couru, mais sans pouvoir faire mieux. Palpitator aurait pu lutter pour la seconde place sans ses problèmes . On notera la fin de course en retrait d’Al Shaman…méfiance le prochain coup! On peut dire que si l’on a joué Milk Man que l’on a bu du petit lait…

 

 

IMG_20170603_163359 (2)
Attendu et Maxime Guyon
Le Groupe III du jour a permis à André Fabre d’en rajouter un  à son palmarès, grâce au seul trois ans de la course, Inns Of Court. 6e de la Poule d’Essai des Poulains, le fils de Invincible Spirit a battu aisément ses ainés. Attendu, poulain peu régulier, s’est bien défendu. Karar après avoir mené, s’est retrouvé débordé, puis est revenu finir dans une bonne action. Spectre a l’air de se remettre de son voyage à Santa Anita.

 

Le Prix Soleil (peut-être en l’honneur du bon miller de l’écurie Rothschild dans les années 65), bien que ce soit un réclamer, s’est soldé par un One Horse Show de Dark Américan…d’ailleurs son entourage l’a défendu 28000 euros…

 

Les deux dernières épreuves se sont courues sous la pluie.

Saint Cloud: (ô)rages, (ô )espoirs !

IMG_20170602_151630

    On peut dire que cette réunion de Saint Cloud était loin de pouvoir attirer les ‘ mangeurs de barbes à Papa’ et autres visiteurs d’un après-midi. Seuls les amoureux (si, il en reste !) ont répondu présents. Le Dieu des courses a préservé le site du Val d’Or, d’orages violents. Et pourtant les nuages se sont montrés menaçants…certains turfistes mettant un billet entre eux en pariant sur:  A quelle heure que l’on va être saucés ?

 

 

IMG_20170602_141602
Vatican Hill et Maryline Eon
Coté éclairs de classe, à moins d’être très optimiste, nous n’en avons vu guère. Le Prix de Penthièvre– courses réservées aux femmes-jockeys- est revenu à Maryline Eon en selle sur le brave Vatican Hill. Voici une jeune fille douée.

 

 

IMG_20170602_144841 (2)
Canessar et Alexis Badel

 

 

IMG_20170602_145027 (2)
Canessar après sa victoire dans le Prix De la Boétie

 

Le Prix De La Boétie a permis à Canessar de prouver la thèse de La Boétie que toute servitude est volontaire…mais chez le cheval est-ce le cas ? Vous avez quatre heures ! peu importe ce qu’en pense le poulain de Monsieur Pariente, c’est sans calculer que le fils de Kendargent s’est imposé. Swordshire après avoir donné le tempo à l’épreuve, s’est montré courageux pour garder le premier accessit . Grosse déception avec le rentrant Golden Guepard qui ne vaudra jamais sa mère, Grey Lilas.

Pour ceux qui n’ont pas vu et pour ceux qui veulent revoir…TIMOKO !

Timokohoofd2

Photo by:  https://archiefndr.nl/

 

1.) Timoko (Björn Goop) Lauréat de bout en bout avec une nette sécurité

 

2.) Propulsion (Johan Untersteiner) A fourni une sacrée fin de course, finissant sur un drôle de pied!
3.) Resolve (Åke Svanstedt) Toujours là, a sauvegardé la troisième place
4.) Bold Eagle (Franck Nivard) Est passé à l’attaque en face en troisième épaisseur, puis a payé cet effort.

 

Maisons-Laffitte: C’est le genre de poulain qui…

sans-titregreg_GF
Hugo Besnier et Straight Shooter

En arrivant sur l’hippodrome de Maisons-Laffitte, on pouvait se demander si l’on était bien au printemps ! Heureusement qu’une course AFASEC se disputait avant la première épreuve officielle de ce mardi avec des futurs jockeys qui ne craignent pas le froid. La jeunesse a réchauffé l’atmosphère…

 

Le jeune Hugo Besnier se souviendra toute sa vie d’un certain Straight Shooter (fils de Fränkel), entrainé par André Fabre. faut dire que le jeune homme n’a pas eu à pousser pour l’emporter. Un canter de chez canter…On notera, Raman et Vieux Moulin qui ont bien travaillé pour finir…
sans-titregree_GF
Sedary

 

Belle lutte dans le Prix Sylvan entre Sédary et Teckwin. Belgrano et Wetrov ont conclu honnêtement en retrait

 

 

Dusk Falls, remarquablement piloté par Aurélien Lemaitre, s’est imposé de bout en bout sans problème devant la bonne finisseusse Most Empowered.

 

sans-titrergeee_GF
Avilius
sans-titregg_GF
L’arrivée du Prix de Suresnes

 

Avilius est le genre de poulain qui monte discrètement les échelons, mais d’un pas décidé. Après avoir attendu, le fils de Pivotal s’est imposé avec la manière dans le Prix de Suresnes. Comme l’allongement de la distance ne sera pas un problème pour le poulain, on peut s’attendre à le voir participer à un groupe lors de ses prochaines sorties. My Scholar est un teigneux.

 

 

La seconde Listed du jour, Prix Servanne, disputée sur 1200 mètres ligne droite permettait à Al Jazi (4è à Belmont Pak) d’effectuer sa rentrée. Malgré des problèmes de trafic pour Grégory Benoist, la pensionnaire de François Rohault a triomphé d’un nez, face au magnifique City Money. L’Espagnol, Présidency et Eskimo Point (pas des plus heureux) ne sont pas n’importe qui.

 

 

Enfin dans le handicap de la ‘der’ Big Bear a crevé l’écran…Quelle fin de course !

Compiègne : Quelques notes sympathiques

C8EniNtWsAAZR47

 En ce jour de manifestation à Paris, Compiègne offrait à la sagacité des parieurs 8 courses d’obstacle de qualité variable. Quelques notes intéressantes sont venues s’inscrire dans nos jumelles.

 

 

Brutus du Rheu a fourni un bon effort final, sans pouvoir inquiéter Tunis, sûr vainqueur.

 

Izzo, bon performer en plat en Allemagne est resté invaincu en obstacle pour sa deuxième tentative.

 

Epicéa a effectué une rentrée pleines de promesses sur un parcours qui n’était pas son meilleur, après une rentrée de 14 mois dans une course dominée par Le Patriote.

 

Jazz in  Montreux a gagné en cheval déclassé le Prix de Dinard

 

Puyfolais a vaincu en étant seul au monde dans une épreuve où Treizor du Pilori s’est débarrassé de son jockey en face. A reprendre.

 

Nouvel atout de François-Marie Cottin, Royal Pocker s’est une novelle fois illustré dans un réclamer où il n’a trouvé que Baouri, fautif à l’avant-dernière haie, pour essayer de lui tenir tête un petit moment. Dreamabad entrainé par Gérard Collet, n’a pas mal fini. Il faudra s’en souvenir la prochaine fois, vu que cette fois-ci, le fils d’Astarabad n’était pas encore complétement prêt.

 

La dernière est revenue à l’ex Emmanuel Clayeux , Capferret entrainé dorénavant pas la Tchèque, Mme Stepanka Myskova et monté par Jaroslav MyskaCapharnaüm entrainé par François-Marie Cottin, récent quatrième d’un quinté en haies à Auteuil a couru comme un âne…EVIDEMMENT AUCUNE DEMANDE D’EXPLICATIONS PAR LES COMMISSAIRES SUR CETTE CONTRE PERFORMANCE…Faut dire que c’était la ‘der’ et ces gens -là doivent rentrer rapidement chez-eux, puis pour  être tout à fait francs….TOUT LE MONDE S’EN FOUT  !

Olivier Peslier met à la Porte (de Madrid), ses adversaires !

20170328_142551_HDR~2 (2)
Tibérian et Olivier Peslier à leur retour aux balances

 

   Un mardi ni gai ni triste. Une journée de course habituelle de semaine attendait les rares turfistes qui viennent plutôt prendre le soleil autour du rond de présentation que de s’affairer autour des innombrables machines de paris restées désespérément seules. Heureusement qu’à part le soleil, Olivier Peslier a fait le buzz au Val d’Or.

 

 

Le Prix de la Porte de Madrid est revenu à Tibérian entrainé par Alain Couetil qui avait recommandé à Olivier Peslier…d’attendre ! C’est ce qu’à fait Olivier mais en menant de bout en bout, en attendant ses rivaux. Après avoir assuré un train de sénateur, le ‘vieux lion’ a démarré sèchement à trois cent mètres du poteau vainement poursuivi par Talismanic. Travelling Man, pris de vitesse au démarrage a fini dans une belle action en pleine piste. Après avoir débuté tard à cause de son caractère le fils d’Oasis Dream semble capable de gagner sa Listed sans problème. Quant à Tibérian, pourquoi pas une carrière de stayer cette année ? Bravo à Olivier Peslier que l’on a peut-être un peu trop vite oublié. Grace à TibérianPeslier va retrouver du baume au cœur.

 

Les autres épreuves étaient bien creuses, cependant voici quelques notes:

 

Stunning Spirit a résisté plus facilement qu’il ne parait à Véranda, deux poulains de valeur.

Prince Admiral a fourni un effort remarqué dans le Quinté+ du jour…

Baroja s’est baladé dans le réclamer réservé aux quatre ans, offrant au passage un coup de deux à Delphine Santiago.

Black Max nous a rappelé que les ‘Pantall‘ volent en ce moment. Mais le lot ne cassait pas trois pattes à un canard.

Zouk longtemps dernière, a trouvé le bon tempo à quatre cent mètres du poteau pour s’imposer à l’issue d’une superbe ligne droite face à la coalition Julien Phelippon: Weekfair et Elusive Blue, également excellent finisseur.

 

 

Champions confirmés et en devenir.

20170326_181602_HDR (2)_GF

    Malgré un faible nombre de partants dans certaines épreuves, la journée de dimanche sur l’hippodrome d’Auteuil a attiré un public nombreux avec un nouveau dimanche au galop. Comme quoi on peut amener du monde sur les hippodromes avec une communication digne de ce nom.

 

Dans le Prix Auricula, nous avons assisté à une sévère lutte entre Santa Adelia et Stormy Ireland (très perfectible). Deux pouliches qui aiment ça assurément. La sublime Elimay a tracé une prometteuse fin de course. Crystal Money sera à suivre également avec un peu de métier.

 

 

Caresse d’Estruval n’en a pas sauté beaucoup correctement, mais par sa fin de course on peut se dire que sans toutes ses erreurs, la fille de Poliglote aurait eu raison d’Extrème Sud, remarquable sous 74 kg.

 

Repéré l’an dernier lors de ses premiers pas victorieux sur l’hippodrome de Fontainebleau, l’athlétique, Saint Calvados nous a donné raison. Lauréat de bout en bout,  ce poulain entrainé par Sébastien Culin , confié à Jacques Ricou en remplacement de James Reveley, blessé, a fait belle impression. Certainement un futur tout bon. Dica de Thaix a tracé une bonne fin de course, mais sans mettre réellement en danger le gagnant.

 

20170326_161935_HDR (2)_GF
Device au rond
20170326_162313_HDR (2)_GF
Le Champion se rend au départ

 

Le gros morceau de la journée, le Prix Hypothèse s’est soldé par une lutte ‘aux couteaux’ entre Blue Dragon, fautif à l’avant-dernière haie, Saint Call poussé au maximum dans les tribunes par Isabelle Gallorini et le Crack Device . Le dernier nommé, bien qu’âgé de 5 ans, l’a emporté en réussissant à donner un ultime coup de reins à vingt mètres du poteau. En retrait, Alex de Larredya a effectué une rentrée satisfaisante sur une distance trop courte. Un sacré spectacle, mais gâché par l’interview d’après course…

 

 

Le ‘Bryant Dalahast s’est imposé plaisamment dans le Prix Le Touquet sans vraiment être inquiété par Burn Out, qui a poussé sur sa gauche, finissant isolé coté corde.

 

 

Lovin Way est tombée à l’ultime haie alors qu’elle était compétitive pour un accessit. Classique a bien conclu. A suivre !

 

 

Up Todate Du Casse, reconverti en obstacle à l’âge de 9 ans est resté invaincu en haies. L’inédit en obstacle, Ramssiss a réussi son examen en finissant excellent deuxième. Cyrano Vallis  est à noter sur vos carnets, vu sa fin de course en retrait.

Une journée au trot…

20170325_144934_HDR (2)

Bellissima France, Aubrion du Gers et Carat Williams ont tous les trois un point commun…la classe ! Et puis ces trois champions ont gagné tout en étant grands favoris de leurs épreuves respectives !

 

 

C’est sous un soleil radieux qui donnait des couleurs vives, dignes d’un film de Pedro Almodóvar, à l’hippodrome du Plateau de Gravelle devant un public venu admirer les cracks, que Mathieu Abrivard (malgré un problème de croupière cassée et des problèmes d’allures…), Jean-Michel Bazire et David Thomain ont réussi à faire passer le poteau en vainqueurs à leurs trotteurs respectifs . Les grincheux vont dire que c’est facile de gagner des courses avec de tels chevaux, mais nous leurs rappelleront que le grand, Yves Saint Martin a dit un jour – Un bon jockey c’est celui qui ne perd pas une compétition avec un champion !

 

Voici quelques photos de cette réunion:

 

20170325_145518_HDR (2)20170325_145624_HDR (2)20170325_145630_HDR (2)20170325_145639_HDR (2)20170325_145705_HDR (2)1490459266221 (2)

Saint Cloud : L’avenir nous le dira…

20170323_145212_HDR-1 (2)_GF
L’arrivée du Prix François Mathet

   Les courses sont une constante remise en questions. Il est si rare de ne pas se tromper dans l’établissement de nos jeux, pronostiques, achats de chevaux, que l’on peut dire que les courses hippiques sont une école d’humilité. Interdit aux vaniteux cette passion, croyez en notre expérience. Mais comme la majorité des joueurs qui pensent détenir la vérité, une nouvelle fois nous allons nous lancer dans un écrit qui peut nous faire passer pour des ‘ceux là, ils n’y comprennent rien’.

 

 

 

20170323_142511~2 (2)_GF
Plumatic
20170323_141200_HDR~2 (2)_GF
Shakeel
20170323_140856_HDR~2 (2)_GF
Shakeel
20170323_141146_HDR~2 (2)_GF
Polyquick
Le Prix Avenger nous a donné l’impression d’avoir vu un poulain appelé à un avenir certain ou à un certain avenir, entrainé par André Fabre, Plumatic. Très joué, le fils de Dubawi et de la très bonne Plumania s’est envolé dans la phase finale. Sans hésiter, on pense qu’il s’agit là d’un poulain de groupe…Malkoboy a bien tenté de résister à Plumatic, mais seulement un très bref moment. Le sculptural Shakeel avait besoin de courir, mais on sent de la classe chez ce fils de Dalakhani. On The Box, Duhr vont gagner leur course avant la fin du Printemps. On suivra en obstacle les débuts de l’élégant Polyquick …un Poliglote entrainé par Jean-Paul Gallorini.

 

 

Les autres épreuves sont également intéressantes à noter:  Tout d’abord distribuons un mauvais point dans la course réservée aux bébés de 2 ans avec la vision au rond d’une pouliche borgne (cela arrive) mais à qui l’on n’avait pas mis un cache sur l’orbite. Elle faisait de la peine la pauvre Lastyouni, bien que très gaie. Autrefois, il y avait un responsable qui regardait les chevaux au rond et contrôlait leurs états. L’image des courses dépend de toutes ces petites choses qui font le spectacle.

 

 

20170323_131559_HDR-1~2 (2)_GF
Indian Skies
Indian Skies après avoir attendu, s’est imposée de peu mais avec une certaine sécurité dans un lot à revoir avant de juger la gagnante.

 

 

 

Le Prix François Mathet -immense entraineur et maitre d’apprentissage d’Yves Saint Martin– a permis à Pierre-Charles Boudot d’ajouter un nouveau succès à son palmarès. Soleil Marin a fait également une impression telle que l’on va le retrouver au niveau groupe dans les prochaines semaines. My Valentine, lauréat du Prix Policeman à Cagnes sur Mer a tracé une rassurante ligne droite. Go Fast, bien que 5ème sur 5 est également à suivre.

 

 

Magnifique lutte à trois dans le Prix Kizil Kourgan entre Livrable monté par Maxime Guyon, Mille Pieds confié à Christophe Soumillon et Charly Nova (Thierry Thuillez). Vu son geste final, le dernier nommé va prendre sa revanche bientôt. Prost n’avait pas… la même boite de vitesse que les trois premiers, mais n’a pas démérité.

 

 

Rayodor a fait un drôle de truc dans le réclamer de la 7ème course…Venezianus a couru très propre à l’image de Windy King.

 

 

 

Fontainebleau : A Mi Manera gagne à la mode

dsc00244-2
Le magnifique cadre de l’hippodrome de la Solle

    L’hippodrome de la Solle continue son meeting de printemps en proposant des réunions qui conviennent à de jeunes sujets qui peuvent apprendre leur métier sur des parcours plus coulants que ceux d’Auteuil ou de Pau.

 

Le réclamer de la première course a séduit l’écurie Passion Racing qui a glissé un bulletin de plus de 28000 euros afin d’obtenir Pirate du Rheu . Faut dire que la victoire a été plaisante et facilitée par Nathalie Desoutter qui a monté une intelligente course. Pour ses premiers pas, Reds n’a pas mal fini en net retrait. Pirate du Rheu reste à l’entrainement chez François Nicolle.

 

Il faudra oublier la chute de Dollar des Mottes dans le Prix d’Arbonne-la-foret, plus due à une erreur de jeunesse.

 

 

Le Prix du Carrefour de l’Obélisque, course à réclamer, permet de noter que Combarro a fourni une bonne ligne droite dans un lot qui vaut ce qu’il vaut…

 

 

A Mi Manéra un peu déclassée avant le coup , jugée sur ses sorties sur les balais, a fait grosse impression pour ses premiers pas sur les gros. Angela Cara a produit une bonne fin de parcours. Voici deux pouliches que l’on va surveiller à Auteuil.

 

 

Dogra Magra s’est imposée avec facilité dans le Prix du Pavé du Roy, devançant la ‘Marion’ Dors Dine, honnête.

 

 

Baptist’palace  qui bénéficiait de la monte de Nathalie Desoutter (coup de deux) a réglé après une longue lutte, Golddy Crown, très tenace. Dom Priolo a très bien sauté, mais manqué de vitesse sur le plat. Malicar n’a pas été ridicule pour finir.

 

 

Une véritable hécatombe dans le Prix de Provins. A environ deux mille mètres du poteau, une chute collective s’est produite sur le plat. La moitié des participantes se sont retrouvées à terre. Plus de peur que de mal pour les hommes et les chevaux, sauf pour Armel Lotout qui a dû être hospitalisé. Débarrassée de ses rivales, Limnoska n’a eu aucune peine à l’emporter. Bien que l’on n’en saura jamais rien, il nous semble que vu le style, il aurait été difficile de battre cette pensionnaire de Caroline de la Soudière-Niault. Modigliana progresse.

 

 

Auteuil: Une réunion au sommet

20170318_161509_HDR (2)
Le magnifique Darling des Bordes et Bertrand Lestrade

 

   Le Prix Rush revient très souvent à un poulain prétendant à un grand avenir sur les haies. Cette année c’est Echiquier Royal qui a inscrit son nom au palmarès de cette épreuve. A l’issue d’une longue lutte, le représentant de L’Ecurie Papot a eu raison de Master Dino. La belle note sera pour My Way, très bien présenté et excellent finisseur. Honneur des Obeaux, attentiste dans une course sans train, a fourni un très bon effort final. On surveillera  le ‘ColletEnzoworld, loin d’être nul en retrait.

 

Dans le Prix Didier Mescam, en souvenir d’un jockey décédé en course,  Prince Ali a eu raison de son compagnon de couleurs Srelighonn, à  l’issue d’un démarrage sec sur le plat. Discret et Royal, fils de la Championne Ma Royale, s’est bien comporté pour ses débuts sur les gros, malgré une faute au saut de la dernière haie. L’Estran s’est montré vaillant sous 73 kg.

 

La course du Quinté a été presqu’une formalité pour Achour. On notera, Ci Blue et  Rock The Race pour l’avenir.

 

Bagatelle de Thaix a fini très vite son parcours pour s’adjuger le Prix Fernand Roy. Ucello du Mée a longtemps fait illusion sous 74 kg. Ubac des Places n’a pas été ridicule.

 

 

Prix D’Indy-Groupe III : D’vina qui avait l’avantage d’une rentrée en plat, a obligé la Championne, De Bon Cœur à s’employer jusqu’au bout afin que la fille de Vision d’Etat et de Santa Bamba (excusez du peu) reste invaincue en haies. Darling des Bordes n’a rien pu faire contre les deux demoiselles, se comportant toutefois d’excellente manière. Kalifko, attentiste n’a pas mal conclu en net retrait des trois premiers.

 

 

Le ‘gros morceau de la journée’, Prix Troytown (lauréat d’un Grand Steeple de Paris et enterré au cimetière des chiens d’Asnières)
20150920_112451 (2)
La tombe de Troytown

 

a permis à Perfect Impulse de trouver sa place dans la liste des futurs prétendants au Grand Steeple 2017.  Cette fille de Poliglote âgée de 5 ans a dominé les ‘vieux ‘. Pour leur défense faut dire que le vrai objectif n’etait pas ce 18 mars. Storm of Saintly a conclu correctement sous 72kg. Béguin d’Estruval va gagner sa course ce printemps ainsi que Vicomte d’Anjou. La victoire de Perfect Impulse démontre peut-être que la génération des cinq ans est excellente. Palougas, deuxième de ce Troytown 2017 confirme nos écrits !

 

 

D’Entrée de Jeu, repérée lors de ses premiers pas par nos soins, a ridiculisé ses rivales dans le Prix Samaritain. Delta des Obeaux, fautive, en a refait après le saut de la dernière haie. Voici  deux excellentes pouliches !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chantilly: quelques 3 ans de qualités

20170310_145528_HDR (2)

   Il est si agréable de se rendre sur l’hippodrome des Condés enrobé des premiers soleils printaniers que l’on oublierait presque les problèmes que les courses hippiques rencontrent depuis quelques années.

 

 Dans l’épreuve d’ouverture, Gold Sister après avoir longtemps attendu, a prouvé qu’elle possédait une belle pointe de vitesse en venant crucifier Sivinsk, loin d’être déméritant.

 

Le Quinté +…passons rapidement aux autres courses

20170310_142558 (2)

le Prix du Mont Griffon a permis de découvrir  un excellent ‘Rouget’, Afandem qui s’est littéralement envolé dans la phase finale. On attend avec impatiente ses premiers pas en course sur le turf, en espérant que ce ne soit pas juste un cheval de PSF.

20170310_145838_HDR (2)

Le Prix de Beauvaisis, réservé aux poulains inédits, est revenu à un certain Dramatic Exit. Ce pensionnaire de Jean-Claude Rouget a gagné tout en puissance. Espace, très chuchoté sur l’hippodrome, a fourni une excellente ligne droite à l’image mais plus en retrait, d’Avilieux, de Late News et surtout de Beauregard, bien que 6ème.

 

Duke Falls a réalisé une valeur correcte pour sa rentrée et ses premiers pas dans les handicaps. Monsieur Bandido a bien fini.

 

Le  Prix du Soissonnais , course pour inédites de trois ans, s’est déroulée dans un meilleur temps que les males. Speed As , entrainée par Fabrice Chappet a offert un coup de deux ainsi qu’a son jockey Iorritz Mendizabal. La fille de Motivator n’a pas eu grand problème pour s’imposer face ‘la Frankel’, Middle East, petit modèle, mais gros cœur. Wick All et Autarcie ont fini des plus correctement en retrait.

 

Sant’Amanza a terminé en boulet de canon, mais trop tard dans une course qui a bardé.

 

Enfin le handicap de la dernière nous a permis de noter sur nos carnets; Kings Pack qui a refait l’hippodrome, Avec Laura, excellente fin de course et Koskoroba, pas très heureux au moment du démarrage

Le tombeur de Bold Eagle à Vincennes

dsc00283-2_gf
Traders récupère après son travail sur l’hippodrome de Vincennes
  Même si l’on n’est pas très trotteurs, l’hiver, sur la cendrée de Vincennes, on ne peut qu’admirer ces cracks venus de tous horizons. A la différence du galop, on a parfois le droit d’assister, lors de réunions de courses, à l’entrainement de certains champions. Une petite idée pour nos dirigeants: Pourquoi ne pas signaler sur les journaux hippiques et Equidia, qu’untel va venir se préparer tel jour sur telle piste?

 

message_14817244694832-2_gf
Traders ‘bichonné par sa lad: Charlène Buttier.

 

Ce mercredi nous avons pu admirer en plein effort le tombeur de Bold Eagle dans le Prix Marcel Laurent, le pensionnaire de Philippe Allaire, Traders
Préparant actuellement le Prix Continental, le fils de Ready Cash a montré qu’il va falloir compter sur lui le jour de Noël…Traders devant absolument finir dans les trois premiers ce jour là, afin de pouvoir disputer fin Janvier le Grand Prix d’Amérique.
La présence de Traders serait un plus pour le spectacle et donc la recette…