Tribulations d’un Français en Pologne

tereny

 

    Après avoir au cours du mois de Mai vu son nom sur les programmes d’Argentan, Savenay, Paray le Monial, le Lion d’Angers, Strasbourg, Morlaix et bien sûr jeudi soir sur l’hippodrome de Longchamp, où Fabien Lefebvre s’est illustré avec l’excellente Jazz Mélodie, les turfistes…Polonais ont pu à leurs tours voir en selle notre grand voyageur Mayennais.

 

 

Ce samedi, Fabien avait trois montes. (1ère vidéo) Tribunal lui a permis de prendre un second accessit sur l’hippodrome de Varsovie, puis  (2ème Vidéo) une cinquième place avec un certain Lanaphor. Quant à sa troisième monte, elle a été déclarée non partante aux boites de départ.

 

 

Ce dimanche, Fabien se remet en selle trois fois. A suivre !

Publicités

Deux pouliches de grande qualité !

IMG_20180517_201538

     L’hippodrome de Longchamp présentait son  premier jeudi offrant un mélange de courses et de sorties branchées style ‘Garden Party’ and DJ…Il est trop tôt pour se prononcer, mais je pense que c’est une excellente idée, mais avec une petite restriction, il aurait été futé que le PMU soit présent dans le jardin afin de faire connaître les courses à une population plus préoccupée par la fête que les courtines. Sur l’hippodrome on notait un peu plus de public que lors d un jeudi ‘normal’. A suivre !

 

Coté courses deux épreuves pour 4 ans étaient intéressantes à suivre:

 

IMG_20180517_182900

        Tout d’abord la première course, le Prix Du Pont Au Change. Fabien Lefebvre en grande forme  et Jazz Mélodie n’ont pas fait de fausses notes. Attentiste, la pouliche s’est rapprochée vivement en pleine piste peu avant le pavillon, puis a fini vite, l’emportant avec de la marge. Entrainée par Paul de Chevigny au Mans, la fille de Soul City possède certainement la qualité ‘Listed’ voire mieux. Mate Story, lauréat du Thomas Byron 2016, revient au mieux. Soaring Eagle a fourni un sacré effort final. Wajnah a montré la route à ses adversaires, puis a plafonné pour finir.Yuman n’a pas été nul.

 

IMG_20180517_192248

    Christophe Soumillon, coincé dans les bouchons Parisiens, a été remplacé par Stéphane Pasquier sur Baiyouna dans le Prix du Débarcadère.  Un remplacement juteux pour Stéphane à l’issue d’une victoire pleine de promesses pour la représentante de S.A Aga Khan. En effet malgré une absence de 229 jours, la fille de Sea The Stars s’est imposée certes après une lutte avec le teigneux Tirano, mais à la mode. Baiyouna très estimée par Alain De Royer Dupré et pas heureuse dans le Vermeille 2017 est certainement capable d’éclater sa qualité au grand air cette année. Call The Wind s’est montré dur. Une bonne note également pour l’autre représentant de la casaque Verte et Rouge, Dounyapour pas revu depuis 620 jours ! Si son entourage a gardé aussi longtemps ce fils de Lope de Vega, c’est qu’ il doit avoir sa petite idée sur la suite de sa carrière. Bien que castré, Parabellum a une nouvelle fois fait pleurer ses preneurs…Comme on dit dans le milieu, celui-là c’est un sacré pansement !

 

IMG_20180517_200615

 

     Enfin, bien que l’on parle peu ici des handicaps, il faut noter l’incroyable fin de course de Zanhill qui n’a pas fini au trot…dans le Prix De Varenne ! Encore dernier à l’entrée de la ligne droite, Zanhill, monté par Mickaëlle Michel auteur d’un coup de deux (Luminous Mind), a littéralement explosé ses rivaux dans la ligne droite, sans l’aide du fameux open stretch et cela après une absence de 154 jours. Entrainé désormais par…Gérard Aidant, ce Zanhill doit répéter sans problème !

 

 

(New)Histoires drôles et certifiées réelles (4)

  
L’hippodrome d’Evreux restera à jamais gravé dans ma mémoire.

 

1 Mai 1980:  Parti en train et peu argenté, les chaussures craignant les flaques d’eau…me voici arrivé sur l’hippodrome de Navarre avec la somme de 70 francs  ( 10 euros) à jouer (train et entrée payés)

 

La trouille au ventre, je met 20 francs placés dans la première sur une certaine Bergère, qui finira sa carrière en Corse. Résultat, 4è…Vous pouvez imaginer la tête du mec !

 

En ces temps là les réunions à Evreux étaient mixtes. Je fais donc abstraction de la deuxième course et garde soigneusement mes 50 francs pour mon ‘chocolat’ de la 5e au galop…

 

Tournoyant tel un urubus au-dessus des tickets perdants à terre, histoire de voir au cas où, un turfiste aurait jeté un bon ticket, je rencontre un copain de champ.

 

–  Salut, comment vas -tu?
-Bien et toi, ca va, je suis en pleine forme, vendredi je suis allé à Craignes et j’ai pris la caisse
–  Ca me fait plaisir , moi je suis mal en ce moment. J’en touche pas ‘une’. Je suis venu parce que j ai un coup sûr dans la cinquième.
–  Bah moi j’ai un truc dans celle-ci. Met une pièce sur (je ne me rappelle plus le nom). la bête a couru vendredi à Craignes et c’est la grosse note. C’était une casaque Rouge et Jaune l’entraineur ou driver était un certain Cazorla ou Pasquier . Si quelqu’un se reconnaît…

 

D’un pas hésitant, je pars vers la caisse et je met 10 et 10 sur son trotteur qui cinq minutes plus tard, rapporte 14/1…
– Bravo merci ! Tu me sauves la vie ! Pour la peine dans la 5è tu joues le ‘Andretto’ Keysir , il va se balader !
Résultat, 1er Keysir à 7/1, monté par un certain Pecqueux, mais avec 50 et 50 francs !!
Direction le bar et retour à Paris en voiture avec mon pote. (retour gratuit)

 

8  jours plus tard, à Maisons-Laffitte, le fameux Keysir gagne un handicap après une longue photo et avec mes 70 francs gagnants et 30 francs placés à 10 balles…
http://www.france-galop.com/fr/cheval/WVVEcDluTkpJVW9mdGkzRWlJZlMxdz09

 

Vite direction les magasins André…avant que la pluie revienne !

 

Heureusement que cet homme existe…

Une vidéo qui montre le problème de France-Galop envers les pros et ceux qui font les courses…

 

Même si l’on n’est pas partisan de Christophe, on ne peut lui dire que bravo et merci. Déplacer les poules sur la moyenne piste est une hérésie. Pourquoi pas l’Arc sur 2600 petite piste aussi ?

 

Cet entraineur leur tient la (Dragey) haute (titre pour les putaclic )

th

 

 

 

    Francois Nicolle : 2 – Guillaume Macaire : 3…Comme de coutume depuis maintenant quelques années, les deux hommes forts de l’obstacle dominent les courses d’Auteuil et de Navarre. Ce samedi, un seul entraineur a réussi à leur tenir la (dragey ) dragée haute… Jeu de mots soufflé par un ami qui possède bien plus d’humour que votre serviteur. Seuls les initiés comprendront qu’il s’agit de Dominique Bressou qui a réalisé un coup de deux avec Celtino et Brazil de l’Orme.

 

Les autres courses courues dans un désert ont donné lieu à des découvertes intéressantes.

 

Porto Pollo a gagné en poulain puissant le Prix de Pouilly. Voici certainement un grand cru.

 

Beau Gosse qui courait au départ avec ses enfants, a pulvérisé l’opposition qui lui était proposé dans le Prix La Veine. Daresca des Obeaux fautif à la rivière du huit alors qu’il était encore au commandemen est a reprendre. On a frôlé la catastrophe avec Great Parade, dont le jockey est resté accroché au dos de son cheval après une énorme faute au huit, finissant sa course dans les barrières qui séparent les lignes de steeple et de haies de la ligne droite d’arrivée.

 

Celtin0 est rentré victorieusement après une absence de 527 jours…devant l’ancien champion , Le Grand Luce.

 

Invicter a montré que le steeple lui convenait fort bien en débutant par un ‘petit baton’ dans le Prix Guillaume Javoy (jockey décédé en course) en devançant sans problème une excellente sauteuse, Cosi Fan Tutte. Titi de Montmartre a effectué une bonne fin de parcours.

 

Catch Hall devrait enlever son réclamer sans problème.

 

Envole toi a enlevé son épreuve à vendre très facilement, puis a été réclamé 25000 euros.

 

Dans l’ultime épreuve (ouf) , Djazzman a amélioré sa musique sans aucune fausse note dans le Prix Jasmin II. Défit d’Estruval s’est montré négligeant dans certains de ses sauts. Diyala Junior a conclu d’honorable manière.

 

 

Savigny sur Braye : Un exemple à suivre!

 

IMG_20180510_144323

       Il est vrai que le soleil et la présence de Franck Nivard ont pu jouer un rôle important dans la présence du public venu en masse. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas vu autant de monde sur un hippodrome ainsi que des files d’attente pour ‘flamber’, malgré de nombreux guichets ouverts. Ne parlons pas des buvettes…Il faut dire que les prix sont persuasifs pour consommer …18 euros un repas complet, voici l’exemple que les dirigeants Parisiens auraient au moins  mérite à méditer dessus ! Que nenni ! Malgré une entrée payante (5,50), Savigny sur Braye remplit son hippodrome…Faut dire que tout est parfait, accueil, piste en excellent état, tribune propre et respect des horaires de départs,des compétitions. Coté courses, aucun scandale du type allures ni incidents à déplorer. Et le tout sans Dress code…Enfin des courses sans chichi

 

IMG_20180510_145832

 

Voici quelques trotteurs à suivre cet été sur les petits hippodromes,voire même plus importants…

 

IMG_20180510_150648

 

Félicita de Lou- Fusion Haufor- First Meslois- Flamengo de Lou- Eileen- Epée d’Haufor- Escale Hoguinière – Ebène du Houx- Enigme du Maxfran- El Costo du Banney- Esprit Frappeur- Eclaireur- Barbie de Janeiro- Boss de Houelle- Divin d’Axel- Darling du Lys- Défi de Subligny.

 

IMG_20180510_153411

 

Histoires drôles et certifiées réelles (3)

star_appeal_mit_greville_starkey_gewinnt_ueberlegen_den_prix_de_larc_de_triomphe_vor_on__my_way_und_val_de_loir__foto_archiv_preview

Jour de L’arc de Triomphe 1975:

 

 

   Peu fortuné ce jour là (ce qui est toujours le cas) je pars à Longchamp pour voir l’Arc de Triomphe en compagnie d’un ami de longue date. Afin d’éviter les frais de transports, on traverse le bois de Boulogne en rêvant la course à l’avance. Obligé de m’écouter tout au long du chemin, je lui fais les éloges d’un certain On My Way monté par Alfred Gibert. Ce n’était pas le cheval des ‘caves’ celui-ci…80/1 !
  Discrètement, je fonce aux guichets mettre royalement mes 5 francs et 10 francs sur le pensionnaire de Noel Pelat. Pour la petite histoire, l’entourage avait oublié de prendre la casaque…donc couleurs blanche, toque blanche obligatoire!
Juchés tout les deux en haut du Pavillon ( dit maintenant Pavillon des Anglais) lors du défilé, mon copain annonce;
– Je ne veux pas te porter la poisse (un spécialiste patenté de la chose), mais franchement tu vois un gagnant d’Arc avec les couleurs société?
Ne voulant pas répondre à une telle offense de la part d’un ami, je lui rétorque tout de même en regardant le cheval portant le numéro 3 , un Allemand nommé…Star Appeal;
–  Et tu crois que je peux être battu par celui-là avec sa paire d’œillères? Tu as vu la tête qu’il a?
– Franchement tu vois un laureat d’Arc avec des œillères?
– Tu as raison, mais bon le tien risque de finir en sa compagnie  ! (le résultat lui a presque donné raison !)
  La course démarre et dès la ligne droite, je me mets à hurler des ‘Allez Alfred, c’est un crack’, ‘t’occupe de rien’, Etc etc. , lorsque surgit un animal bizarre avec une paire d’œillères…Résultat des courses; 1er Star Appeal confié à Grevil Starkey à …120/1 et deuxième Bibi …qui a touché je crois une place à 17/1…
  Pour la petite histoire, Star Appeal est le premier cheval Allemand à avoir gagné l’Arc de Triomphe. De plus sa cote élevée ne correspondait pas à sa vraie valeur. On peut noter que ce jour là, une certaine Allez France , grande favorite et confiée au magicien Yves Saint Martin, avait été malheureuse.

 

 

Dans l’ombre de Vincennes…

     
   IMG_20180505_131302 
   Ecrire que de programmer une petite réunion à Maisons-Laffitte en même temps qu’un jour de Critérium à Vincennes est une pure hérésie hippique, n’est pas signe que l’on en veux à ‘ceux qui savent’ ! Résultat pas un chat à Maisons et Vincennes parait-il guère mieux…Pourtant début de mois, beau soleil et ….autres excuses non valables ! Pour parler de cette réunion, il est vrai d’une tristesse invraisemblable pour un samedi, il faut en vouloir. En fait cette réunion placée en semi-nocturne ( 17h) et fin 20 heures aurait été certainement mieux ciblée…mais bon la réflexion et propositions aux courses sont très mal vues

 

   Mathieu Palussière a une nouvelle fois exterminé ses adversaires en sellant dans la première le bien nommé…Junius Brutus. Les deux ans volent dans l’écurie !

 

   Le Prix Comrade était quasiment l’arc du jour. Intérieur pas revu depuis sa victoire Cagnoise et très estimé, a mis à mal ses rivaux du jour pour sa rentrée. Darbanza, enfin une Aga Khan qui avance, n’a pas à rougir de sa deuxième place. le lot a l’air des plus corrects. Dans l’avenir on pourra certainement suivre tous les protagonistes de cette épreuve.

 

 

 

 

Déceptions…

IMG_20180503_131532

 

     Les Vieux turfistes disaient: Il n’y a rien de pire qu’un cheval de course pour te faire passer pour un c.. J’en ai eu la preuve perso ce jeudi sur l’hippodrome de Longchamp avec Rabdan que je considérais comme un cheval de Jockey-Club. Pour ma défense, je rajouterai que je ne suis pas le seul à m’être trompé (6/10) !

 

 

IMG_20180503_124443

       Mister Vancouver a fait un sacré truc sur les mille mètres de Longchamp. Bien qu’il ne s’agisse que d’un réclamer, se balader aussi facilement sous 61 kg pour un deux ans…ça n’a pas laissé de marbre, L’écurie Passion Racing Club qui a mis un bulletin de 32.115 afin d’obtenir le poulain.

 

IMG_20180503_130538

    Le Prix de l’Avre a donc vu l’échec de Rabdan pour revenir à Neufbosc après une lutte à trois en compagnie de King Of Camelot et Rabdan, animateur. Evidemment cela ne sent pas le Jockey-Club, mais plus le Prix de Paris. Ce prix de l’Avre donne une ligne favorable à un certain Pharell…qui sera certainement un des rares espoirs Français le jour J.
  Le Quinté sur 1400 mètres arrivée deuxième poteau avec Open Stretch à 600 mètres du disque…Quelle rigolade ! Impression qu’il y a encore plus de malheureux qu’avant !

 

      Le Prix Gold River (une sacrée championne celle-ci) a donné l’occasion aux couleurs jaune et bleue du Baron de De Rothschild de briller de mille feux sous le soleil de Longchamp avec la magnifique grise, Palombe qui s’est envolée. Victorine, compagne d’écurie de la précédente nommée ne restait pas en reste en enlevant la course suivante, le Prix de Sévres. Amazing Lips a fini de manière satisfaisante.

 

   Le Prix De La Folie Saint James: El Magnifico n’a pas l’air d’un cheval facile. Al Adaid  en profite pour venger son ‘copain’ Rabdan.

 

      Enfin dans la ‘der’ sur le fameux tobogan avec ‘ouverture facile’ à 600 mètres a permis à certains d’être une nouvelle fois malheureux…

 

Longchamp: Des premiers coups de pelles à l’ouverture (suivi des travaux)

171820DSC00876
     Depuis la fermeture de l’hippodrome à sa réouverture, environ tous les 6 mois, nous vous avons montré via le blog, l’avancée des travaux. Que l’on aime ou pas le nouveau Longchamp, il faut avouer que cela a été un sacré chantier.
A cinq jours de l’inauguration, voici un condensé photographique de cette aventure .

 

139764811141512

5

Auteuil: Respect à l’ancien, mais pas de bon cœur !

IMG_20180422_155220
        Le Prix du Président de la République a perdu de son lustre d’antan, mais avec le soleil brillant de mille feux, le public s’est déplacé en nombre correct sur l’hippodrome d’Auteuil par les temps qui courent. Et puis faut dire que la réunion était plutôt gironde avec notamment le Prix Léon Rambaud.

 

      Un fils de la crack, Ma Royale, Espoir Royal a donné le ton à la réunion en enlevant la première à l’issue d’un bon coup de reins final. On notera le grave accident de Valcroix qui est rentré en camion aux écuries, mais vivant. On croise les doigts.

 

         La sympathique écurie de groupe, Passion Racing Club a permis à Pierre Dubourg et Al Roc de remporter le Prix Roger Duchêne, Grand Prix des jeunes Jockeys. On notera que Bonaniversère Papa tombé dès le début, a continué la course sans son cavalier, ne se laissant jamais déborder pour rallier le poteau en tête…signe que ce cheval aime son job !

 

IMG_20180422_151139
      Le Prix du Président de la République a vu le triomphe des hommes de l’Ouest. Balkan du Pécos (Nicolle) remporte le sceptre après une lutte au couteau avec Accentus (Entrainement Leenders). Borice a été remarquable du début à la fin. Un peu plus loin, Fauburg Rosetgri ( notre photo) finissait quatrième, nous semble t-il un peu trop pressé d’en finir.

 

 

    Lou Bucks; à l’issue d’une sacrée pointe de vitesse placée sur le plat a pu rester invaincu en enlevant le Prix de Marsan. Mais Caribean Boy a longtemps donné l’impression de pouvoir le faire. Lake’s Maker est à surveiller de près dans ses prochains engagements.

 

IMG_20180422_163624

IMG_20180422_180307
      Le Prix Léon Rambaud a permis au grand Champion Alex de Larredya de mettre à mal cette ‘effrontée’ de De Bon Cœur qui lui a volé la vedette quelques temps. Remarquablement monté par Théo Chevillard, déjà lauréat avec Balkan du Pécos, le fils de Crillon après avoir pisté sa compagne d’entrainement, De Bon Cœur, est venu la ‘cueillir’ sur le plat. Malgré une bonne défense, ‘la gamine’ a du rendre les armes au vieux Tonton. Pop Art du Berlais a remarquablement couru. On attend une revanche lors de la Grande course de Haies D’Auteuil, mais notre opinion, c’est qu’Alex va être dur à battre…à moins qu’un Anglais, aujourd’hui absent, ne vienne compliquer les plans.

 

  Le Haras de Saint Voir (lauréat de la ‘der’ avec Ding Ding Dong) en pleine forme en ce printemps a mis en mangeoire une nouvelle victoire avec D’Entrée de Jeu, lauréate devant D’Jango entrainé par Patrice Quinton, après une lutte épique. Deal Baie a fini correctement en retrait sous 71kg. A suivre !

 

Histoires drôles et certifiées réelles (2)

thGHZ1GX55

   Pour vous conter cette deuxième histoire drôle et réelle, la morale m’oblige à mettre le panneau interdit – de 18 ans !

 

 

     Une nouvelle fois cela se passe sur l’hippodrome du Plateau de Gravelle. Lors d’un dimanche coté pelouse (le coin des purs) à l’arrivée du tiercé, une femme arrive en furie vers son mari (enfin je pense que c’était son mari).
–  Tu touches toi ? dit-elle d’un ton méchant?
– Non et toi?
–  Bah non, il me manque…Ull ! *
Réponse du pseudo mari…
– Ha bon,  pourtant t’aimes ça toi…les miches !

 

* Certains ce rappelleront le nom de ce bon trotteur de l’écurie Levesque, notamment 4ème du Prix de Sélection)

 

 

     

 

Portrait : Julie Grégori

30441083_1887792911511146_8776965089105475018_n

 

       Ce Dimanche sur l’hippodrome de Rambouillet c’était une grande première pour Julie Grégori qui travaille au sein de l’écurie de Jph Mary depuis 6mois.
      Les passionnés peuvent maintenant par ces quelques photos mettre un nom sur son visage et vont pouvoir vous la suivre lors de ses prochaines montes.

 

30572094_1887794011511036_2865745936927597068_n

30415258_1887793664844404_3405580876423963208_n

   le Prix de la Ville de Rambouillet a permis à Julie de réaliser ses débuts en course où elle a terminé 8ème en selle sur Bastide Vrie . Voici un encourageant résultat pour une première course de sa jeune carrièreJulie est âgée de 17 ans et comme beaucoup de jeunes femmes de son âge elle rêve d’une belle et longue carrière pleines de succès.  Toutes nos félicitations pour cette première prestation.  Un baptême qui appelle sûrement de prochaines sollicitations…

 

Texte et photos de : Frédéric « PassionCoursesHippiq« 

Ces chevaux qui ont fait les courses: Troytown : Enterré au milieu des chiens

22-6-19_Longchamp_[en_fait_hippodrome_[___]Agence_Rol_btv1b53017640v
(Crédit photo Bibliothèque de France)

 

    Tous les aficionados des courses d’obstacles connaissent le Prix Troytown qui se dispute sur les gros obstacles d’Auteuil. Mais qui était ce Troytown ?

 

 

   C’est en définitive une belle histoire que celle de ce cheval venu d’Irlande. Bien que parait-il très fougueux en course, tirant beaucoup, cet hongre a gagné le Grand Steeple Chase de Paris en 1919, (on imagine à l’époque le parcours pour arriver à Auteuil) , monté par un dénommé William Escott…qui perdit la vie sur l’hippodrome d’Auteuil peu de temps après ! Troytown âgé de 6 ans devançait Albanais ( ça dira quelque chose aux habitués de la Butte Mortemart)
En 1920 Troytown triomphait dans le Grand National d’Aintrée à l’âge de 7 ans, monté par Jack Anthony, l’un des grands jockeys de l’époque sur son dos. Après cette victoire de prestige, Troytown revient en France, où il tente le coup de deux dans la plus prestigieuse épreuve d’obstacles Française où il est battu par un certain Coq Gaulois confié à…William Head et Héros XII …Puis ses propriétaires lui font disputer le célèbre Prix des Drags, et là, catastrophe, le malheureux cheval se casse une jambe et doit être euthanasié sur place.  Afin de lui éviter l’équarrissage, son entourage décide alors de le faire enterrer au cimetière des chiens à Asnières sur Seine, construit 21 ans avant.
20150920_112345
Si vous allez un jour sur la tombe de Troytown, pensez à arracher un peu le lierre qui attaque la tombe.

 

20150920_112418 (2)
          Quelques adresses utiles afin de rendre visite à Troytown: On peut admirer une peinture du Champion au musée du cheval de course à Newmarket.

Infos pratiques

Le cimetière des chiens
4, pont de Clichy
Tél. : 01 40 86 21 11
Train : gare d’Asnières-sur-Seine.
Lignes L et J
Bus 540-54
Ouvert tous les jours, sauf le lundi :
Horaires d’été :
– de 10h à 18h du 16 mars au 15 octobre
Horaires d’hiver :
– de 10h à 16h30 du 16 octobre au 15 mars
– Fermé les jours fériés, sauf le 1er novembre
Tarifs 2018
adultes : 3,50 € – enfants de 6 à 12 ans : 1,50 – enfants de moins de 6 ans : gratuit  groupes (+ 10 personnes) : 3 € par personne