Maisons-Laffitte: Quelques jeunes prometteurs !

20170418_131206_HDR~2 (2)
Mankib s’impose devant Véranda dans le Prix Fould.

 

 

 

 

Peu de monde ce mardi sur l’hippodrome des bords de Seine, malgré un Quinté + et un programme qui offrait aux trois ans l’occasion de démontrer leurs qualités.

 

Rioticism s’est littéralement envolée dans l’épreuve d’ouverture, réservée aux deux ans. Voici une fille de Rio de la Plata qui progresse à pas de géant.

 

Le Prix Fould est revenu au ‘Head Mankib, malgré une rentrée de six mois. C’est de bout en bout que le fils de Tamayuz et de la Championne Natagora s’est imposé en résistant à Véranda, excellent finisseur lorsqu’il a vu…le jour. Poetic Dream et Glen Shiel se sont très bien comportés.

 

 

Le Prix d’Orsay, pendant de la deuxième course, réservé aux pouliches de trois ans s’est joué sur le même scénario que pour la course de poulains. C’est également de bout en bout que Flower Fashion l’a emporté, tout en devant résister aux attaques de Chères Amours, Westit et Festive. La Cochère partie courue avant le coup, a déçu ne pouvant se montrer dangereuse ( Virus Rouget? )

 

20170418_144138_HDR-1~2 (2)
   La Listed du jour, le Prix Lord Seymour, a vu la victoire du beau Talismanic…de bout en bout . Malgré l’interréssante fin de course de Zemindari et le bon comportement d’Apilobar, qui n’avait pas couru depuis Cagnes sur Mer, le pensionnaire d’André Fabre n’a pas été inquiété réellement par ses rivaux et malgré les trois kilos de surcharge qu’il devait leurs rendre. Quant à Launched qui effectuait sa rentrée après huit mois d’absence, le manque de compétition s’est fait ressentir.

 

 

20170418_160444 (2)
20170418_160547 (2)
Un point sympathique ce jour avec la victoire de Jack Muscolo, confié à Fabien Lefebvre dans le handicap Prix de Châteauneuf. La joie de l’entourage du pensionnaire d’Elisabeth Slavy-Julien remettait un peu de baume au cœur après le désastreux dimanche d’Auteuil…et le regard vide de Mr Fabre…

 

20170418_144138_HDR-1~2 (2)
Talismanic : Lauréat du Prix Lord Seymour

Auteuil: Il pleut des notes !

20170413_134022_HDR~2 (2)
Ci-Blue deuxième du Prix Rose Or No

    En ce Jour J – 4 avant le ‘Président de la République’ aucun nom de vedettes ne se détachait du programme. Mais nous avons rempli notre carnet de notes pour les deux mois à venir. Comme nous ne sommes pas des ingrats, nous vous conseillons de suivre ces sauteurs lors de leurs prochaines sorties.

 

 

 

Prix Géographie : Gold Filly, adroite comme sa génitrice (Thou in Gold) , s’est imposée de bout en bout sans être inquiétée par Villa Navarre qui n’a pas bien sauté la dernière haie. Carlota s’est montrée excellente sauteuse. Spring In The Air a fini des plus correctement en net retrait.

 

Prix Champoreau : Santa Adelia attentiste est venue chercher, malgré 3 kg de plus à porter, Malaya qui a tenté son salut dans la fuite au bout de la ligne d’en face.

 

Prix The Coyote: Mister Vespone, malheureux au saut de la rivière des tribunes où il est passé dernier, est revenu prendre le second accessit.

 

Prix Rose Or No : Ci-Blue n’a pas démérité dans le Quinté+ en étant monté plus près de la tête cette fois-ci. Une nouvelle fois, Rock of The Race n’a pas fait l’arrivée seulement à cause du poids à porter.

 

Prix Claude Cohen: Spain Bowl n’a pas trouvé d’adversaires à sa taille. Zureka est tombée à l’avant dernière haie, gênant quelque peu Dorelko des Obeaux. Takelot a bien terminé en retrait. Baumanière a fini correctement en net retrait.

 

 

 Prix Nécor  : Diamond Charm a bien poursuivi son effort entamé entre les deux dernières haies. Ahquecoucou a bien fini. Sam a chuté au saut de l’avant-dernier obstacle alors qu’il était encore compétitif pour un chèque. Bonjour Bonsoir a eu un comportement bien passif…à suivre !

 

 

Prix de Borély: Accelerator s’est envolé pour finir.

 

 

Prix du Barry : Tivano D’Authie était encore bien en course pour la victoire au moment de sa chute à l’ultime obstacle. Tito de la Barrière s’est bien comporté sur un parcours bien trop facile pour ses aptitudes, bien que le poids des ans soit là.

 

 

Prix Rose Laurel: Classique a une nouvelle fois bien fini pour son deuxième parcours après longue absence.

 

 

 

 

Saint Cloud: Et ca continue avec Monsieur Fabre !

   En attendant que Longchamp ouvre ses portes, Saint Cloud accueillait le Prix Juigné, course disputée d’habitude sur l’hippodrome du Bois de Boulogne. Avec le soleil qui inonde en ce printemps les hippodromes Parisiens, le public (vu les temps qui courent) a répondu présent.

 

  Inns Of Court entrainé par…un certain André Fabre, a placé une belle pointe finale pour se mettre en mangeoire le Prix de Mogador.

 

 

20170411_145735_HDR~2 (2)

  Le Prix de Chaillot pour pouliches inédites est revenu à Lady Paname, véritable fusée pour finir. Mais que vaut le lot ? On retiendra que Snirvana, n’a pas été heureuse le long de la corde, bien que n’ayant pas un gaz fou.

 

  Le Prix de la Chaussée d’Antin a permis à Clément Lecoeuvre et Ellie Lelouche de réaliser un coup de deux avec Stéreo. Attentiste, le fils de Soul City et de Solitudine a déboité à mi-ligne droite pour venir ajuster sur le fil Gauguin. Virginie qui était tombée en se rendant au départ à ensuite été sage en faisant étirer le peloton dès le départ, puis s’est montrée courageuse ensuite.

 

20170411_151746_HDR~2 (2)
  On peut dire que le Prix de Juigné a perdu de son lustre d’Antan. André Fabre lauréat avec  Galant Vert (1983), Klimt (1986), Raneen (1989), Topelius (1990), Turners Hill (1993), Bobinski (1995), Water Poet (1996), Kocab (2005), Last Train (2012), a rajouté un dixième succès à son palmarès dans cette épreuve avec le beau Sand Fox. Sans forcer le fils de Redoute’s Choice , élevé par Jean-Pierre Dubois, a pris l’avantage à deux cent mètres du poteau pour se détacher et résister sans aucun problème à Ice Breeze, auteur d’une très intéressante fin de course. Vis a Vis a montré de la tenue. Love Love a fini correctement devant un décevant Shahjalal. No More Trouble est à surveiller lors de sa prochaine sortie.

Maisons-Laffitte: Al Wukair au sommet du ‘Djebel’

20170410_152656_HDR~2 (2)
AL Wukair et Grégory Benoist

 

        Al Wukair qui porte le nom d’un village au Qatar, va certainement faire connaître tout au long de sa carrière cet endroit à ceux qui ont du mal à s’intéresser à la géographie ou tout simplement à Wikipédia…!

 

 

      Après s’être montré hésitant à la sortie des stalles de départ, puis ensuite devant être sollicité afin de suivre le train rapide assuré par Oriental , leader d’African Ride, le pensionnaire d’André Fabre s’est rapproché en pleine piste, monté aux bras par Grégory Benoist. En moins de temps pour le faire que pour l’écrire, Al Wukair, bien qu’encore un peu bébé est venu crucifier le lauréat du ‘Lagardère‘, National Défense ! African Ride s’est bien comporté en net retrait des deux premiers. On peut dire sans crainte, que ce poulain est de la trempe des Nureyev, Machiavellian, Kingmambo et plus près de nous, Le Havre, Makfi et autres Charm Spirit.

 

L’Allemand, Empire Of The Star à l’issue d’un départ volant a longtemps donné l’impression qu’il allait inscrire le Prix Good Luck à son palmarès, mais comment résister en ce moment à un ‘Fabre‘? Last Kingdom, fils de Fränkel, remarquablement monté par le grand voyageur Silvestre de Sousa, est venu le long du rail pour s’imposer sans problème. Le grand Rayon Vert n’a pas démérité, loin de là.

 

20170410_144133_HDR~2 (2)
Terre et Thierry Thulliez
   Le Prix Balbonella a permis à Jean-Claude Rouget d’en gagner ‘une’ . Dans une course sans train, Middle East, confiée à Grégory Benoist, a trouvé le passage le long du rail pour s’imposer de peu mais surement face à Bijin, toujours présent. Quant à la petite ‘frangine’ de l’exceptionnelle Trêve…sans offusquer Thierry Thulliez, on a le droit d’écrire qu’il n’a pas donné le meilleur parcours à Terre. La fille de Motivator va rapidement prendre sa revanche avec d’autres conditions de course.

 

 

Le Prix Imprudence, pendant du ‘Djebel‘, remporté par des pouliches comme…Miesque, Six Perfections et l’extraordinaire Championne, Moonlight Cloud, a vu cette année une certaine Via Ravenna entrainée par devinez qui…d’inscrire son nom au palmarès de cette épreuve . Au risque de se tromper, le lot ne nous a pas paru d’une énorme qualité. Mais vu le nom de l’entraineur de la lauréate, on va essayer de ne pas être ridicule en écrivant (ouvrons le parapluie) que nous attendons avec impatiente de revoir toutes ses pouliches…

 

Enfin le Prix Jacques Laffitte a été gagné par Ultra entrainé par…et oui ! L’ancien gagnant du Prix Lagardère 2015 s’est imposé de manière correcte devançant le bon Wireless. Ayant peu couru cet Ultra peut si aucun problème de santé ne surgissent cette année, faire une fructueuse année de 4 ans .

 

Une demande d’explications au sujet de la performance de La Punta À la, favorite de la dernière, qui a sombré corps et âme au fin fond du peloton, aurait été un bien pour l’institution…MAIS BON, IL SE FAISAIT TARD ET, PUIS TOUT LE MONDE S’EN FOUT !

 

 

 

Auteuil: Les champions font le spectacle devant des fauteuils vides…

       On se demande comment dans l’esprit des dirigeants de courses hippiques peut germer l’idée de programmer Auteuil et Vincennes avec deux réunions grandioses le même jour ? Mais qui? On veut des noms ! Et en ce samedi de folie pour les amoureux de l’obstacle (si cela existe) qui a pu inventer de courir le Murat en même temps que le Grand National de Liverpool ? Bon bah les chevaux ont fait avec, en courant devant des tribunes où entre chaque courses les corbeaux jetaient leurs dévolus sur les rampes en fer des escaliers des tribunes afin de s’en servir comme perchoir…

20170408_164933_HDR~2 (2)
Ajas et David Cottin !
Parlons sport, ca vaut mieux !Le Prix Grandak est revenu à un drôle de poulain qui répond au nom d’Ajas…qui a certainement tapé dans les yeux de beaucoup d’observateurs. La classe est là ! Spirit Sun et We Have A Dream ont conclu de bonne façon en retrait du lauréat. Sao est tombé à la ‘der’ alors qu’il luttait pour un accessit.

 

Kobrouk qui paraissait déclassé avant le coup dans le Prix de Saumur, a dû quelques peu s’employer pour venir à bout de Baboo Natale et de Borago de Bercé.

 

Le Prix Jean Granel s’est couru bizarrement avec deux chevaux détachés, Adagio des Bordes et Ramdam. Si le premier a réussi à le faire de bout en bout sans être inquiété, Ramdam n’a pu résister à Champ de Bataille ni à Magneticjim, remarquable finisseur sans avoir toutes ses aises sur le plat. Ramdam a montré beaucoup de fond et sera peut être à suivre si cet hongre débute en steeple.

 

20170408_181353_HDR (2)
So French et James Réveley
Le Prix Murat a permis à Guillaume Macaire de faire le jumelé avec ses deux Cracks, So French, Impérial et Storm of Saintly qui a fourni sa pointe de vitesse finale d’une façon prometteuse…Shannon Rock semble extra en ce moment malgré ses 11 ans ! Dommage que Milord Thomas ne sera pas de la partie fin mai !

 

Quelle est belle…De Bon Cœur ! Une de plus dans le Pépinvast pour la protégée de l’écurie Detré , montée en grande confiance par James Reveley. Une sorte de Bold Eagle de l’obstacle ! D’vina, immensément courageuse a gardé le premier accessit face à Désinvolte et l’éternel bon finisseur Kalifko qui serait peut être mieux en steeple.

 

Master Dino en tête depuis le départ, n’a pas été inquiété réellement par My Way. Shark du Berlais est venu en retrait des deux premiers ‘chiper’ le second accessit . Voici trois poulains prometteurs.

 

Félicie avait besoin de courir. Une affaire à suivre !

 

 

 

Compiègne: un ‘journaliste’ et un ‘Envoyé Spécial’…

Message_1491324514123 (2)_GF

      Le Prix Journaliste est toujours très attendu des aficionados de l’obstacle. Depuis que la rivière des tribunes d’Enghien les Bains sert d’abreuvoir pour les oiseaux, cette Listed a lieu sur l’hippodrome de Compiègne. Au cours de cette superbe semi-nocturne, nous avons vu des chevaux dignes d’augmenter leur montant de gains de manière importante.

 

 

20170404_161448_HDR~2~2 (2)_GF

Le débat du jour a été ouvert par une magnifique pouliche entrainée par Guillaume Macaire: La Islaminima. Après avoir attendu, la fille de Gentlewave s’est envolée sur le plat, réglant sans problème le sort de sa compagne de box, Rose Amélie Has qui lui rendait 3 kg.

 

 

20170404_165057_HDR-1~2 (2)_GF
Le jour où le Prix Journaliste se dispute, il est normal qu’un dénommé, Envoyé Spécial l’emporte. Que dire de ce que nous avons vu ? Sans se tromper, on peut dire qu’ Envoyé Spécial ne fait pas partie de la même planète que ses rivaux du jour…20 longueurs et encore bien 10 autres dans chaque mains de David Gallon au passage du poteau…Mais que vaut le lot? Lorsque l’on pense que la pouliche de la 1ère a mis moins de temps que le pensionnaire de François Nicolle sur le même parcours, on attendra une deuxième sortie avant de prononcer le mot Champion ou Crack , à moins que l’autre coté de la Manche…

 

Miss Salsa Blue a gagné le Prix de l’Amiénois avec une grande sureté, résistant facilement à Danse Avec Jersey, remarquable finisseuse. Djedda Conti et Castle du Berlais ont effectué une rentrée salutaire.

 

20170404_173947_HDR~2-1~2 (2)_GFVenu de Tchéquie (Pays d’avenir de l’obstacle?), Fafintadenient, déjà lauréat sur notre sol, a réglé le lot du Prix de Mont d’Or après une sage course d’attente.

 

20170404_182512_HDR~2 (2)_GF
Brut Impérial a dû faire sauter les bouchons après sa remarquable victoire dans la Listed du jour. C’est à l’issue d’une lutte titanesque que Ludovic Philipperon est venu à prendre une bonne tête ) à Farlow des Mottes, retrouvé. Tosca la Diva ne devrait pas tarder à donner de la voix lors de sa prochaine sortie.

 

Voici quelques photos de la réunion.

 

20170404_165401_HDR~2 (3)_GF20170404_173932_HDR~2~2 (2)_GF20170404_173957_HDR~2~2 (2)_GF20170404_175012_HDR (2)_GF20170404_181028_HDR~2 (2)_GF20170404_181056_HDR~2 (2)_GF

 

 

 

 

Auteuil: De la classe, du courage, de l’espoir.

20170401_182937 (2)

  Cette réunion d’Auteuil a une nouvelle fois mise en exergue des chevaux de grande classe, des courageux et des espoirs…N’est ce pas, Edward d’Argent, Bon Augure, Mocalacato Has, Martinstar ?

 

 

Délire d’Estruval a fini de belle façon dans le Prix Mitsouko III, mais sans remonter le ‘PapotDad , repéré par nos soins l’été dernier en plat à Vichy. Daddy Lito a confondu vitesse et précipitation, puis est tombé à la rivière du huit alors qu’il était en tête suivi de près par Dad.

 

Grand Départ encore loin en face a fourni un super rush après le saut de l’ultime obstacle dans une épreuve où Equinoxe est allé à terre au saut de la dernière haie alors qu’il était bien en course.

 

Le demi-frère de Milord Thomas, Martinstar n’a pas fait honte à la famille en débutant victorieusement sur les gros obstacles. Forest Forest a donné une bonne réplique au lauréat bien que lui rendant 6 kg. Calva du Rib a besoin de prendre de la bouteille afin de devenir un grand cru.

 

Mocalacato Has paraissait avant le coup un peu au dessus du lot. Mais Ludovic Philiperon  a dû demander au fils de Poliglote de s’employer afin de mettre à raison Papille d’Or, très courageux. Linda’as a bien terminé en pleine piste. Cotton Bowl, venu vite dans le dernier tournant, a fait figure de gagnant, puis a plafonné sur le plat. Commetoi a fini correctement en retrait à l’image de Great Alana.

 

Dalko Morinière s’est montré fautif au bout de la ligne d’en face alors qu’il venait d’être rejoint par Edward d’Argent, brillant lauréat du Prix Fleuret. La grande Classe !

 

Le brave Meissen a réussi à la force du jarret à dominer aux abords du poteau Laeticia Moon, adroite dans ses sauts. On suivra Cinquième Set, qui pourra prochainement gagner son…Match !

 

Le ‘miraculé’ Bon Augure n’a rien perdu de sa classe. Facile vainqueur du Prix Air Landais (excellent sauteur appartenant à l’écurie Wildentstein) , le fils de My Risk a triomphé facilement, devançant le remarquable finisseur, Mon Nickson. Caïman Land, s’est montré fautif sur les deux dernières difficultés du parcours. Vanilla Crush, devenu presque blanc, a effectué une rentrée correcte après deux ans d’absence.

 

Sumburg est à inscrire sur vos carnets de notes, comme d’ailleurs tous ceux cités plus haut…

 

 

 

 

Fontainebleau : Qui dit Quinté+ sous le soleil dit…

 

20170330_160007_HDR~2-1 (2)
Fabien Lefebvre et l’entourage de Jack Muscolo au débrefing

        Il est évident que le monde des courses hippiques est en train de bouger, comme on a pu le constater ce mercredi à Paris. Ceci est un premier pas, il y a tant à faire… Si les fédérations régionales se sont motivées contre le Live-Betting,  (nous doutons fort que ce soit la principale lutte contre laquelle se battre) les syndicats de turfistes quant à eux restent complètement indifférents aux problèmes de ceux qui font fonctionner la baraque…Exemple parmi d’innombrables autres: Jeudi Fontainebleau…Quinté, un soleil d’enfer = public nombreux et … 4 guichets d’ouverts (dont 1 qui tombe parfois en panne) et 2 autres dans le Bar-Restaurant. Résultat certains turfistes ou pire, (des joueurs occasionnels qui ne reviendront pas ) ont passé leur journée à faire la queue devant les guichets…Pour la défense de Fontainebleau, l’entrée est gratuite avec la carte PMU.

 

Après ce coup de gueule, parlons courses. Une réunion intéressante avec la présence des meilleurs jockeys s’est déroulée sans anicroche.

 

 

20170330_124843_HDR-1~2 (2)
Dallas Affair

 

 

Le Prix de Montereau a vu la nette victoire de Dallas Affair qui s’est montrée impériale dans les cent derniers mètres face à l’attaque de l’inédite d’André Fabre, Baltic DuchessSri Prada et Hug ( loin d’être nulle pour ses premiers pas) doivent en gagner une avant la fin de ce premier semestre.

 

20170330_131714_HDR~2 (2)
Mask of Time

 

Le Prix de Larchant, le pendant de la première mais pour les Males, est revenu au magnifique, Mask Of Time qui a démontré ce que voulait dire finir vite . Called The Bar qui faisait sa rentrée, a fait illusion jusqu’à cinquante mètres du disque, mais n’a pu résister au fils d‘Holy Roman Emperor . Voici deux poulains qui ont certainement pas mal de qualités.

 

Ne parlons pas du Quinté+ 1200 mètres ligne droite avec un coude…Envoyez les boules !

 

Snowzain, nouveau pensionnaire de Julien Phelippon  a fourni un joli rush final pour s’imposer avec de la marge dans le premier réclamer de la journée.

 

La Listed du jour, le Prix Cor de Chasse a donné lieu à une arrivée serrée dont est sorti lauréat le Baudron, Love Spirit. Blue Soave a très bien terminé. Rangali n’a pu s’exprimer dans les cent derniers mètres. A noter également que Cheikeljack qui détenait une toute première chance n’a jamais pu galoper librement. Ce parcours en ligne droite de fontainebleau est vraiment propice aux contre-performances. Voici peut-être un parcours à bannir pour les turfistes qui ne jouent pas au loto…

 

Special Request qui a démarré sa carrière en 2011 à Madrid…commence à en avoir marre…MAIS CHUT… IL NE FAUT JAMAIS DIRE DE TELLES CHOSES , le cheval pourrait nous en tenir rigueur et gagner à sa prochaine sortie !

 

Enfin les deux dernières ont donné lieu à des arrivées…

Compiègne: Tout en pensant à Enghien les Bains…

hippodrome-de-compiegne_1279309801

   C’est avec une pensée pour feu l’hippodrome d’Enghien les Bains-Obstacle que nous avons regardé les deux Prix d’essai (poulains, pouliches) courus cette année sur l’hippodrome de Compiègne. Peut-être sommes nous moins habitués à regarder les courses disputées sur l’hippodrome du Putois que sur celui d’Enghien, mais les deux premières pour trois ans débutants, ne nous ont pas laissé de souvenirs impérissables. Nous allons attendre de voir ce que vaut les lots avant de porter un quelconque jugement définitif.

 

 

Dans le Prix du Mont Cenis, on peut écrire que Francois-Marie Cottin a eu le coup d’œil lorsqu’il a acheté à réclamer sur l’hippodrome de Pau, Corazones. Le fils de Nidor n’a quasiment jamais déçu depuis sa venue dans les boxs de son nouvel entraineur. C’est de bout en bout qu’un petit bâton s’est rajouté à sa musique et cela le plus facilement du monde. A 11 ans, une nouvelle fois Shannon Rock a montré qu’il était loin d’être cuit en réalisant une sacrée rentrée malgré une sotise…de jeunesse au saut de l’ultime haie sur un parcours pas fait pour ses réelles aptitudes. Direction le Murat pour Shannon Rock?

 

Après 15 mois d’absence et un transfuge de chez Guillaume Macaire à Jean-Paul Gallorini, Mon Nickson s’est baladé dans le Prix Solitaire. Faut dire que pour être tout a fait honnête qu’une fois débarrassé de Crack de Rêve et de Pinson du Rheu, tous deux tombés en début de parcours, la tâche du fils de Nickname (Gallorini l’a bien connu) devenait plus facile. Mais après la remontada (mot à la mode au foot) gagnant de Bon Augure, celui de Mon Nickson démontre que l’on peut retrouver tous ses moyens lorsque l’on est un bon cheval.

 

Branle bas a fini très fort, mais la messe était dite pour Amazone du Lemo, imperturbable du départ à l’arrivée. Carmin d’Oudairies a émaillé son parcours de fautes, dommage, il y avait la place pour un lot !

 

Il n’y a  pas eu de course pour Malice des Epeires dans le Prix du Commandant Bossut. Dream Roque a conclu de bonne manière à l’image de Tiger Back en retrait.

 

Liberatore a fini à la vitesse du vent dans le Prix Nouba, mais sans pouvoir remonter D’accord D’accord, qui n’est pas n’importe qui…

Fontainebleau : Ils aiment les belles musiques…

dsc00243-2

   On ne peut dire qu’au départ, la réunion de Fontainebleau attirait l’œil des aficionados de l’obstacle. Mais comme de toute évidence, il ne faut jamais zapper une réunion sur l’hippodrome de la Solle, car il se passe toujours quelque chose sur cet hippodrome.

 

 

D’ailleurs comme très souvent aux courses, la première épreuve est toujours importante à regarder. Le Prix de la Société des Courses du Pin, (hippodrome à connaître), a vu la victoire de Cosi Fan Tutte qui est évidemment…la note du jour ! Pour l’emporter, la fille de Fragrant Mix a donné le tempo dès le départ pour ne jamais être inquiétée, l’emportant de toute une classe sous 72 kg…

 

 

Royal Pocker a rajouté un petit bâton à sa musique impressionnante, suite à sa victoire dans le premier réclamer de la journée. A été réclamer ( 12.557) par un propriétaire à confirmer. Virginia Désir très loin à mille mètres, est venue finir fort à nette distance du gagnant.

 

 

Fontanges est tombée au saut de l’antépénultième haie alors qu’elle possédait encore des ressources.

 

 

Orange Run n’a  pas semblé très à l’aise sur cet hippodrome, il ne faut pas le juger sur cette sortie.

 

Enfin le cross-country a donné lieu à une course palpitante jusqu’au bout. Le favori, Parc Monceau, parti couru, a trop sauté sur sa droite pour pourvoir inquiéter, Ave César, ex  Gallorini qui avait donné d’immenses promesses lors de ses débuts victorieux à Auteuil. Entrainé dorénavant par Pascal Fleurie et monté par Angelo Gasnier (jockey de Bon Augure, ce dimanche) le fils de Daramsar va certainement devenir un sujet utile dans cette spécialité. Gentil Mario grand spécialiste de l’hippodrome de Seiches sur Loir est tombé au saut de l’ultime difficulté alors qu’il était encore bien en course pour le trio…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteuil : Que de notes !

20170312_154450_HDR (2)

    Beaucoup de monde sur l’hippodrome d’Auteuil avec la reprise des dimanches au galop, malgré un programme un peu terne pour un dimanche (Storm Of Saintly, non partant). Mais comme lors de chaque réunion, nous avons vu quelques notes qui nous paraissent compatibles avec réussite lors de vos prochains paris gagnants.

   La première épreuve sur l’hippodrome d’Auteuil est souvent sujet de découvertes. En effet aux alentours de 14H10, trois A.Q.P.S . nous ont particulièrement attiré l’œil. Dance avec Jersey, fils de la bonne Myrtille Jersey, s’est imposé à l’issue d’un démarrage sec après le saut de la dernière haie dans une course sans train. Désir des Roses a terminé en trombe mais trop tard. Dorelko des Obeaux a fourni un bon effort final en léger retrait. Voici quelques poulains qui ont certainement attiré quelques regards outre-Manche…

 

Le Prix Jean-Claude Evain en souvenir d’un grand propriétaire-éleveur a ému plus d’un amoureux des chevaux à l’issue du retour triomphal du Champion Bon Augure. En effet après avoir frolé la mort sur cet hippodrome, puis condamné pour la compétition, le fils de My Risk, s’est imposé après une absence de dix huit mois…Une bien belle histoire comme on aimerait en connaître plus souvent. Pour en revenir à la course, Bon Augure qui ne tire plus comme un treuil, s’est imposé en toute décontraction face au gris Mat Maker, qui a évité la chute à la rivière du huit. Cœur d’Artichaut, bien que découvrant Auteuil, s’est remarquablement comporté, voici un futur lauréat en vue.

 

Le quinté a pu se dérouler dans de bonnes conditions, bien qu’un faux départ a obligé les concurrents à revenir se ranger une seconde fois sous les ordres du starter. Grand Départ a crevé l’écran dans la ligne droite. Il ne faudra pas oublier, Dans le Mil lors de son prochain parcours…

 

Le Prix Duc d’Anjou , épreuve préparatoire au Prix Ferdinand Dufaure , s’est résumé à one man show. Edward d’Argent a …cisaillé ses adversaires. Dalako Morinière a assuré le rythme, et bien que parfait tout au long du parcours, n’a pu résister au final du fils de Martaline. Full Glass a refait un peu de terrain dans la phase finale.

 

Le Prix du Secours Populaire Français a fait la part belle (à quelques minutes de la magnifique victoire de Timoko à Cagnes sur Mer) au monde du trot. Cobra de Larre appartenant à Sylvain Roger et entrainé par Louis Baudron, a crée la surprise en s’imposant facilement devant le marathonien Plumeur.

 

Saintkadam aurait pu inscrire son nom au palmarès du Prix Cousin Pons sans quelques petites bévues pendant son parcours. Capivari, très joué, n’en a pas sauté une…

 

Magneticjim, fils de Galileo…a effectué d’excellents débuts sur les haies après avoir fait une très honnête carrière en plat. Entrainé auparavant par Pascal Bary  le ‘grisou’ d’Alain Couetil n’a trouvé sur sa route qu’un Ramdam qui lors de ses débuts avait battu un certain Crack de Rêve…deux éléments à suivre ce printemps !
Coté jockeys aucun coup de deux: Les huit épreuves donnant droit à huit noms différents.

 

 

 

 

Le printemps Clodoaldien.

20170311_174527_HDR~2 (2)

 

 

     Comme chaque année au mois de Mars,  il est toujours intéressant de venir sur l’hippodrome de Saint Cloud afin de prendre des notes  dans les Listeds. Certains trois ans se sont transformés en bien ou en mal. Ce samedi où un public assez nombreux s’est rendu sur l’hippodrome du Val D’Or, deux courses ( une pour 3 ans et une autre pour quatre ans et plus) attiraient les jumelles des aficionados du galop.

 

 

Le Prix Rose de Mai, pour femelles de trois ans a vu la balade de santé de Music Lover, confiée à Alexandre Roussel. Mademoiselle Marie a fini à la vitesse du vent, mais trop tard. Listen In a fait illusion à mi- ligne droite, puis n’a pu répondre aux attaques des deux premières. Sistercharlie a terminé convenablement son parcours. Voici quatre pouliches qui possèdent de la qualité.

 

Le Prix Altipan, disputé sur 1600 mètres est revenu à Kourkan. Monté dernier par Christophe Soumillon, le fils d‘Américain Post est venu dans son action prendre l’avantage à mi-ligne droite en donnant l’impression de devoir l’emporter de loin, puis a dù resister à Djiguite. Dream Dy , toujours là, s’est montré très accrocheur.

 

Les autres courses ne nous ont pas laissé des souvenirs impérissables. Cependant on notera que dans la première course, Libre comme l’Or a bien prolongé ses efforts dans les deux cents derniers mètres, mais sans mettre en péril, Manahir, lauréat de bout en bout.

 

20170311_175721_HDR (2)
Fabien Lefebvre et Ma Philosophie.

 

Les deux dernières épreuves ont mis en exergue, Hugo Boutin, jeune Gentlemen victorieux avec Ice Cool et Fabien Lefebvre avec Ma Philosophie dans la dernière épreuve. Une victoire obtenue d’un nez à l’issue d’une fin de course tonitruante de la fille de John Quatz.

Fontainebleau: Une réouverture prometteuse.

 

c5hhc6awqaetlsn-2

   C’est sous un soleil printanier et devant un public venu en nombre que les sauteurs ont pris d’assaut les pistes de l’hippodrome de Fontainebleau. Une bonne nouvelle à signaler: les dirigeants de la société des courses de la Solle ont décidé de laisser l’entrée gratuite aux possesseurs de la carte PMU, alors que d’autres hésitent encore…

 

 

Le Prix du Canton de Fontainebleau s’est soldé par un one man show de Cotton Bowl dans la phase finale, malgré l’excellente rentrée de High Spirit. Ballactica a bien couru sur les haies avant un probable retour sur les gros.

 

Le Prix de la Société des Courses de Pau est revenu à Lovin Way, auteur d’un mauvais départ et handicapé ensuite par une faute assez sérieuse. Le Polonais, Hubal a longtemps mené, puis a résisté à Lou Wnderful monté au millimètre par Clément Lefebvre. Il nous semble que le lot ne cassait pas trois pattes à un canard.

 

le Prix Général Marion a permis à Dollar des Mottes de mettre un deuxième succès en mangeoire, après celui obtenu à Argentan. Semi déception avec Mount Kailas qui a fait l’accordéon. Vu la qualité des ses sauts, ce pensionnaire de Guillaume Macaire va certainement faire un tour du coté du steeple.

 

Bad and Beautiful était encore bien en course dans le Prix de la Société des Courses de Craon, lorsqu’elle a décidé de quitter ses rivales en se dérobant à mille mètres du disque. Chitta n’a pas eu besoin… de lianes pour franchir toutes les difficultés et réaliser une deuxième course des plus correctes après une rentrée de plus six mois.

 

La fin de course en retrait de Dom Priolo dans le Prix Maurice Gillois est à noter pour l’avenir.

 

Le Prix de la Communauté de Communes du Pays de Fontainebleau, course à ‘réclamer’ a été gagnée facilement par Belle Madrik devançant le bon finisseur Pasquiphard . Meissen, Sandy Cay et Equilibriste seront à suivre dans ce genre de compétitions.

 

c5h3dr7xeaainmr-2
La Polonaise Terapena

 

Enfin l’ultime épreuve de la journée, le Prix du Conseil Municipal de Chailly-en-Bière, a glorifié l’élevage Polonais avec une certaine Terapena entrainée par Greg W. Wroblewski ( lauréat d’une belle course à Pise en février) et montée par le jockey Tchèque, Jan Faltejsek  habitué des pistes Européennes. C’est de bout en bout que cette Térapéna l’a emporté malgré l’excellente fin de course de Chaouia, handicapée par une petite faute à l’ultime haie.

Carnet de voyage (hippique) : Cagnes sur Mer

     Cagnes sur mer et son meeting d’hiver n’attire plus vraiment les regards et pourtant il est si agréable d’assister aux courses que ce soit au galop ou au trot.
Nous préférons passer sous silence toutes les imperfections que l’on a pu constater sur l’hippodrome et ne garder que le coté positif de ce séjour hippique…

 

Voici quelques chevaux à suivre pour la fin de meeting de Cagnes ou pour la reprise des courses en Région Parisienne:

 

Priméro : certainement un bon poulain
Barou a une belle marge devant lui
Uni, pas trop heureuse pour finir. Peut gagner sans problème prochainement
Rip, vu sa fin de course, va en gagner ‘une’ dans peu de temps
Savoken a ridiculisé ses rivaux dans le Grand Prix de la Rivéra dont le bon Apilobar
Apilobar va faire une bonne année de 4 ans.

 

 

Voici quelques photos :

 

dsc00350_gf
Trotteur de retour aux balances

1486491278586_gf

img_20170208_160624-2_gf
King Driver
img-20170207-wa0001-2_gf
Entrainement de Trotteurs
img-20170207-wa0003-2_gf
Trotteur au paddock sous le soleil
img-20170208-wa0002-3
L’Italie n’est pas loin…
img-20170208-wa0004-2
Galopeurs se rendant au départ

img-20170208-wa0006-3

dsc00378-2
Instant de Rêve
dsc00379-2
Une balade pour Savoken dans le Grand Prix de la Riviera

dsc00380-2

dsc00381-2
Ambre Sauvage et Perrine Cheyer (deuxième d’une course pour cavalière)

 

 

Enghien les Bains: voilà c’est fini…

a-story-about-the-end-of-storytelling-36-638
      C’est dans la grisaille que la dernière réunion d’obstacles sur l’hippodrome d’Enghien les Bains s’est déroulée. Comble de malheur, lors de l’ultime course, Val Anjou a dû être euthanasié après sa chute à la rivière des tribunes. Beaucoup de professionnels ont fait le déplacement comme pour une ultime fois se rendre dans cet endroit où chevaux et jockeys ont construit la légende de cet hippodrome. Il est grand dommage que les dirigeants des courses d’obstacles et du Galop n’ont pas eu le courage de se déplacer sur le site afin au moins de parler à tous ceux qui font un si difficile métier…

 

Miss de Champdoux sera la dernière Reine d’Enghien. Plus personne ne lui prendra son titre et son nom restera gravé à jamais tout comme celui de Fingertips, ultime lauréat d’une course d’obstacles sur ce site. Pour la petite histoire, Fingertips est entrainé par François Nicolle, un de entraineurs le plus motivé à se battre contre la fermeture de l’hippodrome. Le jeune Edgar Labaisse sera le dernier jockey à franchir le poteau en vainqueur. Quant à Clément Lefebvre, il aura été le dernier jockey avec Chanson Douce (arrêtée en face) à fouler le gazon de ce champ de courses qui va tant nous manquer.

 

Pour en revenir à nos chevaux, Pop Art du Berlais, parfois hésitant pas instants et débordé au saut de l’avant-dernière haie est revenu conclure de façon prometteuse lors de l’épreuve d’ouverture.

 

Les trois réclamers de la journée sont revenus avec une grande facilité à Nurmi, Great Alana, Quick Glote. Pour l’avenir, Puyfolais et Tiger Back devraient en faire ‘une’ lors des deux meetings hivernaux.

 

Titi de Montmartre après une longue course d’attente s’est imposée après une âpre lutte avec Désinvolte qui rendait deux kilos au gagnant. Dabrovka finie troisième à distance des deux premiers.

 

dsc00261-2_gf

Le Prix Roger de Minvielle ‘listed’ a vu un Castle du Berlais euphorique. Gold in Love, après un parcours très sage a une nouvelle fois fini d’une façon prometteuse. Ca sent bon pour 2017.

 

dsc00266-2_gf

La Grande course de Haies d’Enghien ‘groupe II’ a couronné à vie ‘Reine d’Enghien’, Miss de Champdoux. Parfaitement montée par Johnny Charron, la fille de Voix du Nord a attaqué Polygona, remarquable jusqu’au bout, puis s’en est allée querir le Graal. The Stomp a fourni une bonne ligne droite comme à son habitude. Rusquela et l’Anglais Shelford n’ont pas à rougir de leur classement personnel.
Une bonne nouvelle: Miss de Champdoux doit rejoindre le haras.

 

Enfin, Fingertips a battu dans cette épreuve tristement historique son compagnon d’écurie, Malibas. Miss Balkania est à noter sur vos carnets.

 

Après la ‘der des der’, les professionnels de l’obstacle sont restés un peu plus longtemps que d’habitude dans l’hippodrome, comme s’ils avaient envie une dernière fois d’imprimer dans leur cerveau une dernière ultime image de cet hippodrome…et puis on ne sait jamais !

dsc00270-3_gfdsc00273-2_gf

Quelques photos de cette réunion souvenir :

dsc00259-2_gfdsc00260-2_gfdsc00262-2_gfdsc00263-2_gfdsc00264-2_gfdsc00265-2_gfdsc00269_gf

dsc00258-2_gf

 

;

 

Orléans: C’était la dernière de l’année.

dsc00177-2_gf
On peut dire qu’il n’y a pas photo pour Pretzelle et Teddy Cousseau
La pluie est traversière chantait Jacques Brel. Lors d’une réunion hippique la pluie est ruinante. Evidemment sur ce style d’hippodrome,  la météo a beaucoup d’importance au niveau venue du public. Ce dernier rendez-vous s’est disputé sur une piste très souple en fin de réunion.

 

 

dsc00181-2_gf

dsc00179-2_gf
La joie de l’entourage de Pretzelle fait plaisir à voir.

 

Une jument entrainée par David Windrif nous a fait la meilleure des impressions: Pretzelle. Déjà victorieuse lors de ses débuts en steeple sur le site de l’Ile Arrault, la fille de Zamindar s’est rapidement portée en tête, puis n’a cessé d’augmenter son avance en sautant vite et bien. Nul doute que cette jument confiée à Teddy Cousseau va rejoindre les bords de la grande bleue cet hiver…où elle doit triompher sans problème. Ombre de Pêche Has n’a pu que remporter le sprint du peloton. Bonne rentrée de la « Marion » Belle de Touzaine, pas encore prête. Si ses jambes tiennent…Pau lui ouvre les bras .
Àlex des Fosses qui avait montré quelques moyens en Région Parisienne a remporté sa course offrant un succès à son entraineur Jean-Jacques Chiozzi, ex jockey d’obstacle dont le nom rappellera de nombreux souvenirs aux ‘anciens’. Apollinaire quasiment hors course au départ, a refait l’hippodrome dans un lot qui vaut ce qu’il vaut.
Medayag n’avait pas montré grand chose jusqu’au Prix Jacques Poisson . Cet élève de Séverine Quere et monté par le jeune Jérémie Monteiro, deux noms encore peu connus du grand public, a peut-être trouvé le déclic aux bords de la Loire, en rendant du poids à deux pouliches qui avaient de loin les meilleurs papiers de la course, Albufera et Roselinda. Shensi, parti très lentement a refait du terrain, mais va falloir que les handicapeurs se penchent sérieusement sur sa valeur de 37…pour cet ex Aga Khan

 

Rendez-vous en 2017 au printemps avec les trotteurs.

Orléans: Quelques chevaux bénéfiques dans l’avenir ?

dsc00151-2_gf
  L’hippodrome d’Orléans parfois si critiqué à cause de ses pistes et installations, essaie de se refaire un nom grâce notamment à la réfection totale de son parcours d’obstacles. En ce jour d’Arc de Triomphe, un public relativement nombreux s’est déplacé sur les bords de Loire.

 

Quelques chevaux nous ont fait impression et pourraient bien rapporter quelques euros à ceux qui auront pris le soin de les noter.

 

dsc00148-2_gf
Tout d’abord , une fille de GalileoUrban Hill qui a explosé ses rivaux dans le Prix Magasin U. Protekblue, un Cherel inédit sera à suivre pour ses premiers pas en obstacle ainsi que le ‘Butel’ Ensamo.

 

 

Pretzelle s’est baladé pour ses débuts en steeple, l’emportant de bout en bout. Scaliba a tenté de rejoindre la lauréate au bout de la ligne d’en face mais en vain.

 

 

1475429112461
Alexis Achard: Un jockey trop oublié.

 

La meilleure note de la journée ira à Law Diva. Partie dernière, la fille de Lawman a ensuite tourné autour des ses onze rivaux pour l’emporter dans le plus commun des canters. Law Diva a permis à Alexis Achard de remporter sa première victoire de l’année…et pourtant Alexis n’est pas le plus mauvais, mais peu médiatisé.

 

 

dsc00157-2_gf

Enfin l’écurie Marion, grande adepte de l’hippodrome de l’ile Arrault a remporté la dernière avec Touya Emery monté par Etienne Rongère, jeune jockey prometteur.  Si ses jambes tiennent, cette Touya Emery peut créer une surprise dans une course PMU cet automne.

 

Quelques photos de la réunion :

dsc00139-2_gf
Coté corde Ombre de Pêche Has remporte en plat la première
dsc00140-2_gf
Parcours d’obstacle refait à neuf. Aucune chute à déplorer !

dsc00144-2_gf

dsc00152-2_gf
Touya Emery s’envole

dsc00155-2_gf

dsc00159-2_gf
Pretzelle se détache
dsc00160-2_gf
La belle Urban Hill, fille de Galiléo !

Parce qu’il n’y a pas que Deauville…

 

   Message_1471191035865~2 (2)_GF
   Il est évident que par ces temps de transhumance, l’amateur de courses se dirige plus facilement vers Deauville, Cagnes sur Mer ou bien encore les Sables d’Olonne que vers tous ces petits hippodromes comme celui de Sillé le Guillaume situé dans la Sarthe.
Sillé le Guillaume fait partie de ces champs de courses qui sentent encore bon le cheval et non la flambe…on y mange le cochon grillé autour de la même table accompagné d’une bonne bière, le tout dans la bonne humeur.

 

Photos et notes de cette journée ensoleillée.

 

Kaabamix a permis à sa jeune partenaire, Marion Aubry de remporter sa première victoire. Partie bonne dernière et après une longue course d’attente, Kaabamix s’est imposée en jument déclassée dans un tel lot.
Atchoum de Florida, longtemps à l’arrière-garde, est venu vite en tête aux cotés de Valba Meryl au dernier tour, puis s’est avoué vaincu après une farouche lutte. Deux trotteurs à suivre…
L’ex Macaire, Ombre de Pêche Has montée par Clément Lefebvre s’est montrée le plus fort à la lutte en devançant La Baghera .
Dans l’ultime compétition, le ‘GuillochonLe Boléro du Lys n’a pas laissé passer l’occasion de se mettre en évidence dans un lot où il possédait une belle chance, vu son passé. Thomas Beaurain était ravi de ce succès…nous le serions à moins !

 

 

Message_1471187252771~2-1~2 (2)_GF
Ombre de Pêche Has et Clément Lefebvre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Un dimanche à Pipe-Souris!

DSCF3677 (3)_GF
L’hippodrome de La Ferté Vidame ou Pipe-Souris du nom de la petite rivière qui passe non loin du champ de courses est un endroit toujours très fréquenté par les aficionados des courses hippiques. Une nouvelle fois le public a répondu présent. Il faut dire que les choses sont bien présentées sur cet hippodrome afin que chacun passe un bel après-midi. Une nouveauté cette année, la construction d’un bâtiment qui regroupe les guichets PMH et les sanitaires . Histoire de grogner un peu, il est dommage que cet ensemble a été réalisé aussi loin du poteau d’arrivée.  En effet ceux qui font les heats d’échauffement sont obligés de traverser tout le public afin de miser. Une fois les jeux faits, il faut refaire le chemin à l’envers pour regarder la course, sinon le joueur n’a pas d’autre choix que de rester dans le premier tournant pour voir comment se comporte son champion. Une chose également à faire connaître: si vous voulez déjeuner sur l’hippodrome à des prix tout à fait corrects, faut mieux arriver une heure avant la première où sinon attendre la troisième…La rançon du succès !
Coté sportif, bon déroulement de la réunion, à part la course d’amateurs où une chute sans gravité pour l’homme et le cheval s’est produite après un faux départ.

 

DSCF3658 (2)_GF

La première course disputée au monté a vu la facile victoire de Bonheur du Fossé monté par la jeune Lolita Balayn, qui s’est montrée très patiente . Ce cheval semble en retard de gains.
Dollar Baby de l’écurie Raimond est a reprendre. Un trotteur difficile qui rappelle son père, Quopeck.
Diamant du Chateau et Tzigane du Gueret ont fait connaître leurs moyens mais aussi leurs susceptibilités.
Crooner semblait s’envoler vers la gagne lorsqu’il s’est montré indélicat.

 

DSCF3670 (3)_GF

Le Prix Simone de Fontange a réuni un lot de bonne facture. Aida d’Héripré, venue vite en dehors au dernier passage devant les tribunes s’est montrée de loin supérieure à ses rivaux du jour. (Photo ci-dessus)

DSCF3675 (2)_GF

 

Enfin de bons bruits circulaient sur une inédite de l’écurie Victoria Dreams, City Charm, une pouliche tardive bien qualifiée à Caen. Bien que cette maison transcende souvent après deux ou trois courses, on peut dire que la fille de Rocklyn s’est montrée plutôt décevante…à suivre !
Rendez-vous le 21 Août avec la seconde réunion de l’année et les E en piste…a vos jumelles

Photos et notes de la réunion des Andelys !

Dimanche 17 juillet : Les Andelys

 

Tout d’abord bravo pour la présentation et la propreté de l’hippodrome. D’ailleurs le public a répondu présent aux entrées et aux guichets. Il faut dire que dans un tel cadre, il serait vraiment regrettable que les turfistes ne se déplacent pas. Les courses se sont courues sans anicroches avec respect  des horaires.
Une chose à améliorer sur l’hippodrome: créer un peu plus d’ombre avec la plantation d’arbres et quelques bancs .

 

DSCF3604 (2)_GF
Passage devant les tribunes au trot monté

 

 

 Voici les photos et notes de cette réunion disputée sous le soleil.

 

 

DSCF3595 (2)_GF

DSCF3594 (2)_GF

Dandy Somolli a enlevé l’épreuve d’ouverture pratiquement de bout en bout face au bon finisseur Dirty Dancing. Certainement là deux poulains utiles.

 

DSCF3597 (2)_GF

 Dream Aventure, cette ‘ inédite Victoria Dreams ‘ a remporté Le Prix de la Ville des Andelys en pouliche en retard de gains devançant une excellente Diva de Fourcade

 

DSCF3598 (2)_GF

 Brightly Ranais a pris son salut dans la fuite puis a résisté aux superbes fins de course de Bois du Bosnet et de Bernard l’Hermite

 

DSCF3600 (2)_GF

 Bombe Pettevinière  a fait sien le Prix Cavalor (Groupe B) dans grande difficulté.

 

DSCF3605 (2)_GF

Belle lutte à trois dans la course montée dont sort vainqueur Tiburce de Léau en grande forme actuellement.  Very Nice  Music auteur d’un superbe effort en face,  résiste à Vicomte d’Havane qui a fait un peu le yoyo.

 

DSCF3607 (2)_GF

 Vigano Jet a produit une sacrée joie à don driver Christophe Jariel en remportant le Prix Leroy Traiteur. Le bon Américain des Clos a perdu le premier accessit après enquête au profit d’Astor de Rozoy, toujours là. Certainement un lot à suivre de près…

 

Quelques photos de la réunion: