Mondoubleau-Cormenon: L’autre hippodrome du Loir et Cher!

   Situé dans le Loir et Cher, l’hippodrome de Mondoubleau-Cormenon est le second hippodrome du 41. Voici un hippodrome qui rappelle tout comme Savigny sur Braye, les courses comme nous les aimons. Pour trouver cet hippodrome, il faut avoir la chance de tomber sur un camion de chevaux à suivre, car aucune pub dans la ville indique que des courses vont se disputer…D’ailleurs seul deux panneaux indiquent…Parc à chevaux !  Cet hippodrome sert aussi d’endroit pour les concours hippiques et autres spectacles équestres.
  Une fois sur place, le lieu est agréable. Une piste qui descend et monte dans la ligne droite avantage les chevaux de tenue. Peu de disqualifications, seul un faux départ et une chute sans gravité dans la ligne droite ont crée un léger désordre. Le tempo du déroulement des courses est excellent. De nombreuses caisses pour jouer, des tribunes couvertes où l’on peut déjeuner en regardant les courses, agrémentent l’ensemble. De nombreuses chaises sont à disposition du public. Le seul hic : le manque de visibilité au bout de la ligne d’en face et dernier tournant si l’on reste le long de la lice. En fin de réunion, une course de Percherons se déroule sur un tour de piste (1100M).
 Pour résumer, un hippodrome où il fait bon se rendre, dirigé par des hommes de chevaux, des vrais …sans chichi, blabla .  Les professionnels et public ont pu voir des courses âprement disputées avec quelques arrivées serrées. Yves Dreux a rajouté  une course et une deuxième place à son immense palmarès.

 

 

  • Quelques notes pour cet été :
  • A vos carnets!
Feeling Boy, Funny Dream Al, Fiction Aufor chez les jeunes seront à suivre cet été.
Cash Drive, Eden des Hayes, Enrico Boy, Elio Jem, Eau Limpide, Energie du Trésor, Ebonita de Valny sont les repérés des Cahiers du Turf.

        . Quelques photos :

IMG_20180617_134224
IMG_20180617_134540
IMG_20180617_143646
IMG_20180617_145019
IMG_20180617_145054
IMG_20180617_151038
IMG_20180617_151126
IMG_20180617_153659
IMG_20180617_160320
IMG_20180617_162320
IMG_20180617_173722
IMG_20180617_180510
IMG_20180617_162409
 
IMG_20180617_162350
IMG_20180617_184511
 
IMG_20180617_185218   
     

 

Publicités

NEW: Histoires drôles et certifiées réelles (8)

sans-titre
         Cette fois-ci, cette histoire se passe sur l’hippodrome de feu Enghien Les Bains, obstacle. Un jour de semaine, course à réclamer sur les obstacles. En début de réunion, votre conteur, le moral à toute épreuve, arrivent sur le champ de courses de Soisy, bien argenté, car gros coup sûr dans l’une des premières courses de la réunion.

 

Direction le guichet afin d’envoyer quelques pièces sur un représentant de l’écurie De Chevigny , couleurs Couturié, dont je tairai le nom (sinon l’histoire est gâchée).
Les chevaux se rangent derrière les élastiques et s’en vont démontrer leur talent respectif…
‘Mon coup sûr’ franchit très bien toutes les difficultés du parcours avec l’aide de son jockey ( me souviens plus de son nom, possible, Sabarly…) et saute l’ultime haie avec une avance qui me ferait presque courir au guichet si je n’avais pas appris que les courses n’étaient gagnées qu’une fois le ‘rouge mis’).
Quittant des yeux une fraction de seconde ‘mon cake’, afin de savoir qui finissait ensuite, j’entend un cri dans la foule et un bruit terrible à hauteur du poteau d’arrivée…
Et là, vision d’horreur ! Le gagnant au lieu de passer devant le poteau, s’est jeté de coté à dix mètres du disque, venant se coincer entre le pieu et la haie qui servait de décor…
Au lieu de passer comme tout cheval normal devant le poteau, Monsieur avait décidé de passer derrière !
Il a fallut un bon quart d’heure afin de démonter le poteau et sortir ce ‘fou’ qui en même temps que sa bévue, me ‘volait’ mes sous…
Couvert d’épines, le malheureux cheval se remettait de ses émotions devant le public médusé et votre serviteur…tondu !
Afin de conclure sur une note drôle, ce brave cheval s’appelait…Sage Et Tendre !!!!!

 

 

Longchamp: la première et la dernière + une Listed !

 

 

        Un temps gris et l’ouverture de la Coupe du Monde de football, ont fait concurrence à ce nouveau jeudi de Longchamp. Coté turfistes et machines à jeux, on a vite ressenti les faits. Mais vers 20H30, une fois le quinté couru, la jeunesse arrivait…pour aller flamber l’Aga Khan dans la ‘der’ ? Va savoir Charles !

 

   
 Trois courses ont attiré la lumière dans nos jumelles: La première, le Prix Ridgway et la dernière.

 

IMG_20180614_174756

Le Prix du Bassin Parisien, course réservée aux deux ans, nous a permis de faire connaissance avec Baileys Coquette, excellente finisseuse en pleine piste et de Gally Jem, beau poulain confié à Christophe Soumillon, également ardent à la lutte. Gally Jem, encore très bébé, avait le désavantage sur sa rivale de débuter. Il y a de la revanche dans l’air ! Morning Basma semblait avoir fait le trou à mi- ligne droite, mais n a pu résister à ses deux rivaux sans craquer réellement.

 

IMG_20180614_192013

Le Prix Ridgway, listed, a mis en exergue Adrien Fouassier et Native Américan. Vite là, le fils de d’Intello a pris l’avantage sur l’Anglais Mc Muldoon, puis a filé au poteau sans être inquiété. Après Mont de Marsan et Angers, c’est le troisième succès de l’année pour l’élève de Christophe Ferland. White Mocha, deuxième de Masar, lauréat du Derby d’Epsom, était le papier évident, mais a semblé trouvé le chemin bien long  après, il est vrai, une course nez au vent malgré 6 partants.

 

       Enfin la dernière est revenue à une pouliche d’avenir sur les longs parcours. Calayana, une fille de Sinndar, pas facile à rentrer dans les stalles, s’est imposée en finissant la mieux sur les 2800 mètres du parcours. Monreal, bon poulain Allemand, n’a rien pu faire dans la conclusion.  Call The Wind a également bien fait sur cette distance. On attend cet automne avec intérêt pour la pouliche de Son Altesse l’Aga Khan.

 

A suivre….

 

 

 

 

Auteuil : Deux chevaux d’avenir ?

 

 

     Auteuil tire ses dernières cartouches avant la trêve estivale. En attendant le meeting dit d’Automne, le Prix Sagan offrait aux pouliches de trois ans l’occasion de mettre un groupe III en mangeoire. Coté public, heureusement que Sidney (l’un des derniers dinosaures vivant) a mis un peu d’ambiance en faisant encore semblant encore d’y croire…
  • ‘Lorsque je vois où en sont tombés Auteuil et autres hippodromes Parisiens, j’ai envie de pleurer, je te jure’ nous a t-il dit…Et pourtant qui pourra ou osera le traiter de grincheux ?

 

IMG_20180613_143432

   On attendait avec une certaine sérénité les débuts en steeple de Lou Buck’s. On peut dire que nous n’avons pas été déçus. Sautant parfaitement, le poulain de l’écurie Detré a littéralement déposé ses rivaux sur le plat sans que son jockey ne lui demande le maximum. On notera aussi, l’excellente fin de course d’A Lougie. Cette élève de Sylvain Dehez va certainement en faire ‘une’ cet été…à moins que son entraineur la réserve pour l’automne. On excusera la chute du ‘Gallorini’ , Etourneau, très gêné par une adversaire, au franchissement du talus.

 

IMG_20180613_150436

     Deuxième belle vision de la réunion:  la victoire de La Griottiere dans le Prix Sagan, Groupe III pour pouliches. Malgré une petite faute au saut de l’avant-dernière, la fille de Belle Griotte a réussi après lutte de se rendre maitre de l’invaincue, Listenmania sur le plat. Voici deux excellentes pouliches. Etoile du Fichaux, montée sagement, peut devenir une pouliche plus qu’utile cet automne avec un peu plus de maturité.

 

IMG_20180613_161005

   Le Prix Xavier De Chevigny, grand nom de l’obstacle, réunissait un lot de grande qualité d’ AQPS. Cash Machine, magnifique au rond , a longtemps donné l’impression qu’il allait le faire de bout en bout, mais c’était sans compter sur le ‘Nicolle’, Décret qui au courage, réussissait à s’imposer face à l’excellent Djazzman, fautif au brook, ce qui lui a certainement couté cher. Côte d’Azur est à revoir, car sa culbute comporte de sérieuses excuses.
Les autres courses ne nous ont pas mis dans tous nos états…

 

 

 

Maisons-Laffitte sous la pluie !

 

 

        Il est toujours agréable de se rendre sur l’hippodrome de Maisons-Laffitte. C’est certainement le dernier hippodrome Parisien qui vous fait remonter au fond du cerveau, le souvenir des courses du bon vieux temps…Surtout si vous arrivez bien avant le début des opérations afin d’éponger votre soif ou de remplir votre estomac au ‘Pur Sang’. Sans aucun chichi, entraineurs, anciens jockeys, lads déjeunent en compagnie des turfistes devant un plat comme chez Papa Maman, tout en pouvant regarder des photos aux murs qui réveillent certains souvenirs…Nostalgie quand tu nous tient !

 

IMG_20180611_135404

        La pluie s’est invitée au moment du départ de la première course, mais Carla O’halloran aurait certainement préféré que l’eau commence à tomber une bonne heure avant le départ pour son Lettyt Storm adorateur des pistes profondes comme son nom l’indique. Bien monté par l’homme en forme, Fabien Lefebvre, le fils de  Category Five a fini de belle manière coté corde mais trop tard. Bhageerathi, deuxième de ‘L’élevage ‘ l’emporte sous 61 kg. Garopaba ne peut devancer cette fois-ci ‘la Fabre’ et doit batailler ferme pour garder de justesse le premier accessit. On notera qu’une fois encore les places à la corde au départ et en course ont été déterminantes. Sommery va gagner son quinté sans problème avec un parcours plus adéquat.

 

IMG_20180611_142624

    Les autres courses se sont déroulées sur une piste devenue de plus en plus lourde au fur et à mesure des épreuves. le Prix Marchand d’Or s est résumé à un walk Over pour la Wertheimer, Spaday. Voici certainement une pouliche qui va en gagner d’autres.

 

    Romance d’Amour n’a pas fait de détail pour ses débuts en remportant le Prix de Gygès, course pour inédits. Green Hope et Marouche, chuchotée avant le départ, sont à revoir car leurs fins de course sont loin d’être nulles. Mais que vaut le lot?

 

       Pirandello a écrit une nouvelle page de son histoire en remportant le Prix Prudent, face à Post War, très lutteur. Millfeed termine bien et complète l’arrivée du trio. L’attraction du jour était les débuts sur notre sol d’Anna Pavlova, venue d’Afrique du Sud après une excellente carrière. Bien que la pensionnaire d ‘Alain De Royer Dupré n’avait pas couru depuis Juin 2017, on peut dire sans faire de jeux de mots ringards qu’Anna Pavlova a montré qu’elle possédait un beau jeu de jambes et une…bonne pointe  !

 

      On The Edge , lauréate de la course pour deux ans reste invaincue après un succès à Sénonnes Pouancé. Certainement que la décharge d’Alison Massin n’a pas mal aidé la pensionnaire de Stéphane Wattel, mais quand même, c’était plaisant dans un lot qui semble tenir la route…pour le moment !

 

 

Auteuil: Les ‘venus d’outre-Manche’ tirent les premiers!

l

IMG_20180609_192435

       Le superbe programme de ce samedi avec les « Drags » et la « Barka » a été complètement gâché par ‘ceux qui savent’. Mais ne revenons pas là-dessus…cela ne sert plus à rien ! Malgré une nouvelle fois le peu de partants, nous avons eu le droit, grâce aux chevaux à un grand spectacle, malheureusement dans un silence mortuaire. Heureusement que ce sont des chevaux venus d’Outre-Manche qui ont gagné les deux groupes, car cela a permis d’entendre au moins quelques cris dans les tribunes. Que gloire leurs soit rendue pour le peu d’ambiance.

 

 

    L’insolente forme des ‘Cottin’ ne s’est pas démentie avec la victoire de Zarisk, venu chercher sur la fin  le bon Saint Baron, animateur de l’épreuve. Nile Paris a tracé une bonne ligne droite. Echo Sacré n’a pas eu toutes ses aises pour finir.

 

IMG_20180609_173258

   Pic D’Orhy partait couru dans le Prix Aguado, mais c’était sans compter sur son compagnon d’entrainement, Porto Pollo, venu lui dicter sa loi aux abords du poteau après avoir longtemps attendu. Beaumec de Houelle n’a pas démérité, loin de là. Le ‘Pilarski’ Fiumicino encore dernier dans l’ultime tournant, a fini dans une action correcte.

 

    Master Dino et Tunis ont une nouvelle fois réalisé le jumelé dans un groupe pour Guillaume Macaire. Cette fois-ci, Master Dino l’emportant facilement. l’Irlandaise, Stormy Ireland, bien que vrillant sur les haies, a longtemps donné le tempo à l’épreuve, puis une fois débordée s’est accrochée des plus courageusement. Attention si cette pouliche revient à Auteuil mieux réglée.

 

 

      Bapaume n’a pas eu besoin de réglage pour enlever le Prix de la Barka. Débarrassé de De Bon Cœur, le pensionnaire de Willy Mullins a explosé ses rivaux. Superbe course de Le Grand Luce, qui a donné le sourire à Jean Paul Gallorini. Izzo a bataillé ferme pour garder le second accessit. Alex de Larredya qui trouvait un engagement peu favorable et sur une distance trop courte, n’a pas démérité. Bob And Co s’est mieux comporté que sa compagne de couleurs, Dalia Granchamp, tenue trop loin, il est vrai.

 

IMG_20180609_192438

 

   Baie des Iles, ex chaillé, venait de disputer le Grand National d’Aintrée sans succès, finissant le parcours néanmoins. Retrouvant sa terre natale et montée de main de maitre par Paul Townend, la grisou a mis à mal les ‘mangeurs de grenouilles’. Venue en tête dans l’ultime tournant, la pensionnaire de Ross O’Sullivan a rallié le poteau en facile lauréate devançant un autre gris, le bon Bipolaire. Roi Mage aurait pu inquiéter la gagnante sans quelques bévues. Sainte Turgeon, autre grise, a fait illusion entre les deux dernières haies. So French a besoin de voir autre chose que le steeple d’Auteuil…

 

     Santa Diana a débuté victorieusement sur les gros avec une facilité dérisoire. Jocrack à La Motte va gagner rapidement son steeple, vu sa fin de course.

 

Longchamp: Bagel…du gâteau pour Fabien !

IMG_20180607_203252

 

Les jeudis de Longchamp sont de plus en plus prisés. Ce jeudi, nous avons même vu quelques très jeunes filles encore jamais aperçues sur un champ de courses se risquer à confier quelques pièces aux guichetiers ambulants…reviendront-elles un jour de pluie sur un autre hippodrome? Nul ne le sait! Ces jeudis soir sont une légère éclaircie dans un ciel si sombre, qu’il faut essayer de ne pas l’éteindre…

 

  Et pourtant la réunion ne réunissait pas que des cracks, mais plutôt des chevaux de qualité moyenne. la meilleure valeur de la soirée étant celle de Max La Fripouille (41). Le Prix le Parisien (un des derniers quotidiens et sponsor a vraiment parler courses ) a été l’apanage de Bagel et de Fabien Lefebvre. Préparé aux petits oignons par le spécialiste des quintés (son 100è)  John-Edward Hammond, Bagel a offert à son jockey un beau et si méritoire succès. Grand voyageur, Fabien venait de monter à Dieppe dans l’après-midi…et méritait bien un bon bagel, lui qui est gourmand …(chut, c’est un secret )

 

IMG_20180607_202622

  La joie du lauréat au retour aux balances faisait tant plaisir à voir. Comme dit Guillaume Macaire: seule la victoire est belle !

 

IMG_20180607_182104

   Wagram a fait impression à son niveau dans le Prix du Vert Galant. Bien qu’en troisième épaisseur, nez au vent dans le dernier tournant, le fils de Orpen s’est imposé sans être sollicité par sa jeune partenaire, Cloé Hue. Victoria’s Angel encore dernière à l’entrée de la ligne droite a fini très vite, mais trop tard. Voici une pouliche à noter sur vos calepins! Epouville n’a pu rendre le poids aux deux premiers, mais sans démériter.

 

IMG_20180607_195940

    Autre épreuve intéressante, le Prix de la Monnaie de Paris est  revenu au grisou Grey Magic Night à l’issue d’une meilleure fin de course que House Captain, constamment là et de Illuminator, également bon finisseur. Ces trois chevaux se tenant en trois quart de longueur. On surveillera de très près, Golden Hooves  lors de ses prochains engagements…Heir To A Throne  après avoir mené s’est bien battu et sera à suivre dans un petit handicap.

Histoires drôles et certifiées réelles (7)

Que celui qui n’a jamais volé me jette la première pierre  (verset 1 selon ma Bible)

 

 

     Il est évident que de payer l’entrée sur un hippodrome m’a toujours ennuyé, mais cependant comprenant bien que les petites sociétés de courses hippiques doivent leur survie grâce aux euros récoltés à la caisse de leur hippodrome. Maintenant, faisant partie de la ‘haute’ et ayant droit même à une poignée de main aux entrées sans acquitter un seul euro (ne soyez pas jaloux, je paie autrement) je n’ai plus a subir le genre d’histoire que je vais vous narrer.

 

Celui qui n’a jamais fait le parcours à pieds, Gare de Vernon-  feu Hippodrome de Vernon (commune de Saint Marcel) ne peut prétendre au titre de  »Meilleur turfiste de l’année »
Après une longue marche harassante sous un soleil ardent en compagnie d’un compagnon de galère, enfin, la Target (nouvelle expression à la mode) est là…le champ de courses!
Approchant craintivement des caisses…on peut lire: entrée 10  francs …
– C’est pas vrai, ils ne se font pas chier!
Mon copain bien plus argenté que moi , mais surtout plus vieux, me dit
– Tant pis, ca fera deux mises de moins à jouer.
Mon sang ne faisant qu’un tour ( mon coté impulsif) me dicte, tu ne vas quand -même pas donner 10 francs pour entrer alors qu’avant c’était cinq!
Etant encore au top grâce à mon passage dans l’armée Française, j’entrepris le passage en force dans un coin discret…presque maquillé commando !
Sans aucun problème je passe par dessus le barbelé sur un petit mur qui est juste là pour empêcher la fraude. Arrivé en haut il ne me reste plus qu’a sauter en bas d’une hauteur de 2,50 mètres environ.
Allez saute mon gars !  A ce moment là,  j’entend…un cri comme un tissu qui hurle sentant sa mort…aie aie…mais merde, c’est quoi ce bruit? Mais c’est mon FROC qui m’insulte !
Le temps de constater les dégâts et me voici le pantalon et slip déchirés à l’endroit que la religion et ma maman m’ont toujours interdit de nommer, c’est à dire mes fesses (légèrement griffées) . Ne craignez rien pour ma santé, la grande muette m’avait vacciné contre le tétanos !
13H30 et me voici transformé en exhibitionniste…Une seule solution, ôter le blouson que je portais sous le bras au moment de ma cascade (heureusement) et le nouer autour de ma taille…sous la chaleur accablante…
La réunion c’est bien ou mal passée, je ne sais plus, mais le nombre de fois que j ai dû m’expliquer , du style , Tu n’as pas chaud avec ton blouson ainsi posé?  Veux tu le laisser à un guichet, c’est un copain, etc. etc.
Quant au retour, heureusement que nous avons rencontré sur l’hippodrome un pote qui nous a ramené à Paris….
C’est cela les courtines !
 Moralité : Bien mal acquis…etc.etc. Encore et toujours la morale !!!!
    Pour la petite histoire le très bon trotteur, Nodesso a débuté sur cet hippodrome. Ce qui ne l a pas empêché de finir 7e d’un Prix d’Amérique !
http://www.letrot.com/stats/fiche-cheval/nodesso/Y2t9bAEIAgIR/courses/dernieres-performances

 

Photos de l’hippodrome de Vernon-Saint Marcel …que de souvenirs !
hippodrome
Crédit Photos de ledemocratevernonnais.fr

 

Steph 031.jpg
image_content_23272344_20180207175030
Crédit photos:  paris-normandie.fr

Auteuil : sans aucune vedette (re)connue.

IMG_20180604_161905

Il est si rare que l’hippodrome d’Auteuil ne reçoive pas au moins une vedette équine lors de l’une ses réunions, qu’il est a noter que ce fut le cas ce lundi. On peut nous rétorquer que tous les chevaux, surtout d’obstacles sont des vedettes à part entière. Et que dire des jockeys ? La vision de la chute à la rivière du huit (vraiment un sale obstacle) de Peter Carberry avec Réalm Keeper et quittant la scène via l’ambulance dans une coquille, nous rappelle la dure réalité du métier qui mérite le respect. Aux dernières nouvelles tout va pour le mieux .

 

 

Dans le Quinté + du jour Clément Lefebvre et le bon Fauburg Rosetgri ont remis les pendules à l’heure en remportant le Prix Jean Victor. Parti de moins loin que lors du Président de la République, le couple s’est montré le plus fort sur le plat en devançant un Diamond Charm, qui a préféré rester debout que de goûter au gazon cette fois-ci. Roxinella s’est battue ‘bouche et sabots’ jusqu’au bout sous 72 kg et malgré une petite bévue pendant le parcours.

 

Nous avons longtemps cru que les couleurs du propriétaire du phénomène Cyborg, Phillippe Lorrain allaient triompher dans le Prix Bois Rouaud avec l’allante Fanfan Des Brières. Mais c’était sans compter sur la fin de course de Lady Ardilaun, qui reste de ce fait invaincue en deux tentatives. Byzance du Berlais monte dans les tours gentiment. La Barakas a conclu honnêtement, non loin de Byzance du Berlais.

 

Majurca n’a laissé aucune chance à l’opposition dans le Prix Caldarium. Mais le lot ne semble pas transcendant.

 

IMG_20180604_162011
La ‘précieuse’  Eludy

 

      On ne sait pas quelle mouche a piqué Dominicaine dans le Prix Ginetta II (grande championne AQPS), mais la partenaire de Didier Mescam a pris une très grande avance sur ses rivales. Mais donnant raison au proverbe, Rien ne sert de courir..etc etc , la fille de Nombre Premier a completement cédé au saut de l’ultime difficulté. Decidée d’Allen prenant le pas sur Divine de Thaix, toutes deux rapidement dans le groupe de chasse. A mille mètres de l’arrivée, les preneurs de la belle Eludy pouvaient jeter les tickets , de plus que son jockey semblait décider de ne faire que la ligne droite, ce qu’il fit de toute beauté…

 

   Enfin dans la dernière, véritable Walk Over de Constante dans un handicap . Vingt longueurs à l’arrivée…on voit de ces choses parfois aux courses …et l’on comprend pourquoi les turfistes y perdent leur latin (enfin ce qu’il leur en reste) ! Attention les ‘Cottin’ volent en ce moment. Surdoué de Ballon n’a pas apprécié le changement de monte…On peut ne voir que ça comme excuse sur sa sortie !

Dans les jardins du Palais Royal trône la belle !

IMG_20180602_175625    
     Longchamp offrait un programme de qualité en ce début juin, veille du Jockey -Club. Le spectacle a été captivant de la première à la dernière. On a vu du grand sport !

 

 

IMG_20180602_144055
    Superbe lutte entre Adorable et Style Presa, à l’arrivée du Prix Volterra (immense propriétaire de galopeurs). L’Anglaise et Christophe Soumillon ayant le dernier mot sur le poteau. Princesschop a bien tenu sa partie. Voici des pouliches à suivre cet été.

 

IMG_20180602_152040
   On se demande comment que le handicapeur a pu se tromper à un tel point sur la valeur de Mixed Mind…neuf longueurs dans un handicap…Va payer dur pour le prochain coup le pensionnaire de Joël Boisnard ! Moonwalk Step a bien conclu.

 

IMG_20180602_155111
  Dans le Prix du Palais-Royal (groupe III) la ‘gamine’ Polydream, deuxième du Critérium des Pouliches à Chantilly s’est moquée des ‘vieux croutons’ Inns Of Court et Jimmy Two Times deux ‘Fabre’ de classe. Nul doute que la pensionnaire du toujours jeune Freddy Head va être difficile à battre dans ce genre de rencontre.

 

   Dans le Prix de l’allée des Cygnes (quelle jolie appellation), une nouvelle fois c’est après une lutte âpre que Allen a pu imposer sa loi à Impertinente qui a supplée en partie sa compagne de couleurs, Tibérias, très décevante.

 

   Quelques minutes avant le Derby d’Epsom, les couleurs de D. Smith/Mme J. Magnier/M. Tabor ont brillé avec Boulevard qui n’a pas flâné dans la ligne droite. Replay prend le premier accessit face à N’Golo qui après avoir mené, s’est bien défendu jusqu’au bout. Un lot intéressant de poulains.

 

IMG_20180602_175703
    King Star, pas revu depuis sa deuxième place dans le Prix des Condés derrière la très bonne et future très en vue du prochain ‘Diane’ Luminate, a surclassé l’opposition malgré sa rentrée en l’emportant en cheval de classe, offrant un coup de deux à Pierre-Charles Boudot.

 

    Enfin dans la dernière, il suffisait d’avoir vu la dernière sortie de Zanhill pour se douter que ce n’était pas la surcharge imposée pour sa dernière victoire qui allait lui barrer le chemin du succès. Ce cheval aux gros moyens mais fragile peut très bien en ‘refaire une’ . Tassilo, pensionnaire de Jess Parize va pas tarder à gagner son handicap.

 

Baden-Baden: le groupe II que vous n’avez pu voir…

The 40th Badener Meile

 

   Excellente victoire de Stormy Antartic  deuxième du ‘Jean Prat’ en 2016 et récent lauréat du Prix Edmond Blanc à Saint Cloud sur l’hippodrome de Baden devant le meilleur Polonais à 3 ans, Va Bank.  Le fils d’ Archipenko monté par Bauyrzhan Murzabayev, qui faisait sa rentrée après 1 an d’absence suite à un problème de santé lors de son déplacement à Dubaï, n’a pas démérité .  Palace Prince, bon élément Allemand prend la troisième place. Il s’agissait d’un lot des mieux composé. Dommage que les turfistes ont eu juste le droit de jouer sur la course sans pouvoir regarder en direct cette compétition de haut niveau….

 

Voici la vidéo: Merci You Tube !

 

Longchamp: quelques sursitaires intéressants

      Les jeudis soir sur l’hippodrome de Longchamp  se succèdent avec une certaine réussite coté public. Faut reconnaître que les grosses chaleurs favorisent les sorties en fin d’après midi. Coté joueurs, nous ne sommes pas certain que les enjeux suivent. Il n’y a qu’à voir les jeunes qui travaillent pour le PMU arpenter les allées de l’hippodrome et armés de leurs machines à la recherche du client… Parlons état du terrain avec la reprise des compétitions sur la moyenne piste, qui n’a, croisons les doigts, pas eu à faire parler d’elle en mal. Un programme très moyen était proposé aux turfistes. Seulement deux épreuves nous semble instructives pour l’avenir.

 

IMG_20180531_181639

IMG_20180531_181839
Le Prix de  la Michodière a mis en scène douze pouliches de trois ans inédites. Hanvarana était la seule a connaître les lieux, vu que la pouliche de l’Aga Khan avait fini deuxième ici-même dans une course AFASEC où elle avait démontré qu’elle savait finir ses parcours. Mais cela n’a pas suffit pour empêcher Shakeless de débuter victorieusement près avoir lutté avec La Medicis dans la ligne droite d’arrivée. Hanvarana, longue à se mettre en jambes, est venue prendre le second accessit en finissant des plus honnêtement. Katinka très bien présentée et surtout Bravura sont à noter sur vos tablettes…

 

 Le Prix du Dragon proposé aux débutants n’a pas souffert de discutions avec la victoire d’Obelos, un fils de New Approach qui s’est littéralement baladé. Subliminal est à reprendre avec un meilleur parcours.

 

Silence on saute !

 Ne parlons pas du public présent sur l’hippodrome d’Auteuil lors de cette réunion…on pourrait passer pour des êtres malveillants ! En étant mauvaise langue, on entendait presque le bruit des petites balles jaunes … Faut dire que le programme n’attirait pas les flambeurs…Mais les courses étant un sport, où sont donc les sportifs ? En face chez Roland ?

 

IMG_20180530_165110
 Dans le Prix de la Muette, Clément Lefebvre a laissé Oumensour dérouler et bien que sautant à droite, le couple a eu assez de force pour résister au retour du Macaire, Invicter. Voilà du vrai sport !

 

IMG_20180530_175717
   Première Listed du jour, le Prix James Hennessy est revenu à la belle Cicalina malgré quelques hésitations devant Eurasien qui malgré ses efforts n’a pu revenir sur la représentante de l’entraînement Macaire. Aurélio qui porte les mêmes couleurs que Storm Of Saintly est revenu finir dans une action correcte après avoir été débordé.

 

Straycat a donné le tempo sans fausses notes, mais c’était sans compter sur le retour de Quel Destin, coté pesage. Last Sparkler et Twinkling ont terminé courageusement.

 

Beau Gosse s’est montré séduisant dans la seconde Listed du jour, le Prix Miror. On notera la fin tragique de Lake’s Maker au saut de la dernière haie.

 

IMG_20180530_200539

IMG_20180530_200450
Enfin l’ultime épreuve, retardée de 25 minutes afin de d’essayer de sauver le malheureux cheval de Maxime Cesandri, a permis à l’excellente Titi de Montmartre de remporter le Prix Spirou ( crack des années 65-70) en se rendant maître assez facilement de Cote d’Azur qui a terminé son parcours de fort belle manière. Dame du Nil est venue chercher sur le poteau le second accessit.

 

 

20H25 sortie tranquille de l’hippodrome… avec l’impression de toujours entendre le râle des petites balles jaunes battues à grands coups de raquettes…pendant que les premiers participants à la soirée festive arrivaient sur les lieux sans même avoir jeté un œil sur les pistes…ni jouer un centime…

NEW: Histoires drôles et certifiées réelles (6)

    

Credit photo: http://trot.over-blog.com/

 

 

    Le lieu :   Votre serviteur très tendu ce 4 Aout 1973 sur l’hippodrome d’Enghien les Bains, veille de partir à…l’armée,  jouant son va-tout afin de partir chez les mecs en treillis avec un peu d’oseille en poche.

 

 

      Acte I: Ayant passé à la caisse quelque peu avant le Prix de Washington, épreuve disputée sur 1600 mètres, départ à l’élastique avec …rendements de distance de 20 mètres en 20 mètres, étant de plus euphorique devant la classe d’un de mes chouchous trotteurs, la ‘peinture’ Buffet II, direction le guichet.  Bien que rendant 40 mètres sur 1600 mètres, et non conscient de la chose, je me dirige vers la caisse où personne ne faisait la queue (chose rare en ces temps là).
–  Oui, le ( je ne me souviens plus exactement du numéro) le 14, 5 fois gagnant, s’il vous plait.
– Voilà 250 francs.
Je relève la tète et je m’aperçois de ma bévue, j’étais au guichet à 50 francs au lieu de 10 francs.
Le guichetier me regarde un peu drôlement, du style c’est pas possible, il va me faire annuler ces jeux, peuvent pas faire gaffe où ils sont…
Mon honneur étant en cause, plus vite qu’il ne faut pour le taper sur l’ordi, je sors de ma poche la somme demandée, c’est à dire que si Buffet II ne gagne pas…tondu de chez tondu le pauvre futur touffion…
       Acte II:   La course s’élance et là je comprend que j’ai pété les plombs en mettant ‘ ma tête’ sur le crack de Loulou Hanse et de Monsieur Cooren. Un bolide nommé Boum de Sassy  n’attend personne et Buffet II se retrouve à 50 mètres du trotteur de Michel Letouzé …
Faut dire que dans le dernier tournant, ça sentait le roussi, voire cramé pour Bibi, bien que le fils de Kerjacques se lançait et doublait ses rivaux un par un. A l’entrée de la ligne droite, Boum de Sassy (grand spécialiste d’Enghien) comptait encore bien 30 mètres d’avance sur mon Buffet II.
      Acte III: Petit à petit et poussé au maximum par mes encouragements et gesticulations en tous genres, Buffet venait sur le poteau rejoindre Boum. Placé à la pelouse, personne ne pouvait se prononcer si le bel alezan avait eu le temps de le ‘sauter sur le pieu’ (j’ai toujours adoré cette expression). Après la plus longue photo de ma vie (20 minutes), on affiche…premier le Crack!
      Acte IV: Buffet II a du faire égalité ce jour là, mais peu importe, je passais à la caisse afin de manger gras…mais en sueur ! Et puis 1’14 à cette époque …si l’on m’avait dis qu’il fallait faire un tel chrono pour gagner, j ‘aurais moins fais le fanfaron avant de jouer !
       Epilogue: Avec mes 500 francs en poche, je me souviens que dans la dernière course avoir touché en amateur un certain Dauga qui finira 4è disqualifié pour poteau galop lors d’un Prix d’Amérique 1977 …mais je ne vous en raconte pas plus car cela va me permettre de vous narrer une autre histoire folle qui me suis arrivée…
A suivre !

 

Sous le soleil de Mons…

C’est sous un soleil digne de l’Espagne que s’est déroulée cette réunion sur l’hippodrome de Mons en Belgique. Stéphane Breux, Fabien Lefebvre, Jérémie Moisan et Antonio Poli représentaient les jockeys Français. Aucun n’a pu s’imposer. 

 

Voici quelques photos où chacun reconnaitra les siennes :

IMG_20180525_102621
Euro Tiercé et Pmu…fusion !
IMG_20180525_102747
Programme
IMG_20180525_111332
‘Le Drapeau au départ’ … joli dress code !
IMG_20180525_111813
Ave Eria
IMG_20180525_113342
High Seas
IMG_20180525_113450
Honey Blossom
IMG_20180525_114730
Honey Blossom
IMG_20180525_114841
Honey Blossom
IMG_20180525_120522
Valorio
IMG_20180525_123449
Mesima et Fabien Lefebvre
IMG_20180525_124649
Obiwan et Antonio Poli
IMG_20180525_125234
Gronwnstark
IMG_20180525_130448
Chaplin et Stéphan Breux
IMG_20180525_131159
Go !

IMG_20180525_131224

IMG_20180525_131231
Les boites de départ
IMG_20180525_131248
Marcassin
IMG_20180525_132937
Un Trotteur s’entraîne après les courses de galop
IMG_20180525_181253
Marcassin

       

 

(New)Histoires drôles et certifiées réelles (5)

162865498
Crédit photos Gettyimages. Pierre Désiré qui regardait les courses sur le capot de sa voiture au poteau des 2600 mètres. Une sacrée époque !

 

 

      17H40 : Un soir de réveillon de Noël sur hippodrome de Vincennes coté pelouse…Quelques habitués par moins 1 degrés essaient de se réchauffer en brulant les ‘Paris -Turf ‘ abandonnés par les ‘frileux’ dans le brasero qui nous servait en ces temps de …climatisation !  Un Corbeau bien connu des turfistes perché sur les barrières attendait tranquillement en croassant que l’on se barre afin de pouvoir ramasser les cacahuètes tombées, voilà pour vous planter le décor !

 

17H42 : Et oui, déjà la dernière et reste plus grand-chose en fin de réunion de ce mois de décembre dans les poches de votre serviteur. Heureusement que j’avais un ‘cake’. Un poulain de Pierre -désiré Allaire que je voyais imbattable ( j’étais jeune et innocent ! ). A cette époque les trotteurs ne faisaient pas de heats d’échauffement une heure avant la course. D’ailleurs je pense que c’est Gerhard Kruger qui a fait connaître cette méthode. Ensuite, voyant que cette véritable institution (à l’étranger) commençait à se pratiquer couramment par les autres entraineurs qui tentaient d’imiter le célèbre driver Allemand, les dirigeants de l’époque voulaient faire payer les heats d’avant-courses sentant la bonne affaire de faire rentrer des sous dans la caisse…c’est vite resté au  fond des placards et heureusement ( Toujours eu un train de retard ces gens-là)

Pour en revenir à notre histoire, donc une fois que la nuit tombait et que les projecteurs s’allumaient, les trotteurs faisaient le tour de la petite piste au pas et ensuite effectuaient leurs heats d’échauffement juste avant la compétition. En réfléchissant bien, les ‘Pelousards’ ont certainement été les premiers a avoir crée les interviews d’avant-courses, une sorte de voltigeurs des temps anciens. Lorsque les chevaux passaient au petit trot, placés au plus près de la piste, nous demandions poliment aux drivers si leurs chevaux étaient bien.

17H43: Mon ‘coup sûr’ drivé par Monsieur Allaire approche et me voici lancé dans mon interview.

– Il est bien Monsieur Allaire ? Il peut gagner?

– Non pas moi, allez jouer le Baudron les mômes, il va se balader !

–  Merci!

C’est au tour du ‘Baudron’ de passer devant nous

– Monsieur Baudron, il est bien votre cheval?

Aucune réponse de la part de Roger la Science ! Ce n’était pas un communicateur au contraire de Allaire qui parlait toujours aux turfistes.

17H46: Direction le guichet. Changement de dadas, les 50 francs soigneusement mis au chaud pour mon gagnant de la ‘der’ change de numéro et vont sur l’entraineur des Vrie…

17H52: La course part et le Allaire ‘sur le dos’, et le Baudron tête et corde…

Après 2050 mètres de course, premier Baudron à 5/1

Et voilà, merci Monsieur Pierre – Désiré Allaire, grâce à vous, j’ai  pu  faire un petit réveillon amélioré .

On The Go prend le pouvoir un an après…

IMG_20180520_140157

 

    Si le parti politique ‘En Marche’ a pris le pouvoir, il y a un an sans partage, On The Go (que l’on peut traduire par, en marche, a été élu meilleur steeple-chaser mais cela a été bien plus difficile pour le cheval de la Famille Papot que pour le groupe Politique ! Faut dire qu’il y avait plus d’opposition ce dimanche 20 Mai 2018…

IMG_20180520_161632

IMG_20180520_163252

     Après le saut de la première haie, trois chevaux sont déjà hors course sur chutes. Bipolaire fautif emmène dans son malheur, So French et Roi Mage. Cela doit être terrible pour les entourages mais surtout pour Thomas Gueguen qui partira à l’hôpital, devant laisser sa place à Kevin Nabet sur De Bon Cœur dans la Grande course de haies d’Auteuil. Après les culbutes de Sainte Turgeon, de Punch Nantais en face ainsi que Géluroni arrêté alors qu’il ne pouvait plus suivre, Perfect Impulse continuait son travail de sape. Dans le dernier tournant, plus que quatre chevaux en course pour la gagne. Perfect Impulse, On The Go, Milord Thomas et Edward d’Argent qui s’annonçait. Après le saut de l’ultime difficulté, Perfect Impulse était attaquée sèchement par On The Go et semblait devoir résister à son rival, mais dans un ultime coup de reins, le pensionnaire de Guillaume Macaire prenait une tête sur le poteau au bout de 6000 mètres de courses…Edward d’Argent superbe sauteur du début à la fin obtenait le second accessit en cheval de classe. (Le vieux Tonton, Milord Thomas) ne pouvait suivre les trois jeunots pour finir, sans démériter. Balkan du Pécos, Valtor et Borice récupéraient les dernières allocations.

 

IMG_20180520_171506

 

     Que dire de la victoire de De Bon Cœur dans la Grande course de haies d’Auteuil ? Au départ pour parler franchement, je faisais parti de ceux qui pensaient que la distance était un handicap pour la fille de Vision d’Etat. Que nenni !  On peut dire que De Bon Cœur a littéralement éclaté ses rivaux. Seize longueurs à l’arrivée entre la représentante Detré et l’Anglais Bapaume…Dalia Grandchamp, pas heureuse aurait pu finir deuxième, mais les Commissaires en ont jugé autrement. Alex de Larredya a déçu ceux qui croyaient en lui. Mais que faire contre une telle machine de guerre ?

 

Device a fait sien le Grand Steeple pour amateurs comme de bien entendu…

 

Beaumac de Houelle et Polirico se sont livrés un duel de toute beauté. Voici deux poulains de grand avenir .

 

Whetstone malgré deux fautes pendant le parcours, l’a emporté à la ‘De Bon Coeur’ devant des rivaux médusés…

 

Américan Master, repéré par nos soins lors de ses débuts s’est montré exemplaire cette fois-ci dans une course où Tarmiking a terminé son parcours en futur gagnant. Espion Collonges, deuxième, est un inédit à suivre également lors de ses prochaines sorties.

 

Enfin deux notes pour l’avenir à mettre sur vos tablettes: Anouma Freedom et Ultranet…deux avions pour conclure !

 

 

Tribulations d’un Français en Pologne. (acte II)

 

 

tereny

 

     Ce dimanche le jockey Fabien Lefebvre se mettait en selle par deux fois sur l’hippodrome de Varsovie. Après les résultats de samedi que l’on connaît (voir notre article précédent) , le Mayennais s’est accaparé d’une troisième place avec Elusive Star (notre vidéo)  

 

   Dans la poule des pouliches, Rakija n’a pu se montrer dangereuse. Pour la petite histoire la victoire est revenue à une dénommée, Fabulous Las Végas qui après avoir attendu, a fini la plus vite pour l’emporter très facilement. ( notre vidéo)

 

 

 

Tribulations d’un Français en Pologne

tereny

 

    Après avoir au cours du mois de Mai vu son nom sur les programmes d’Argentan, Savenay, Paray le Monial, le Lion d’Angers, Strasbourg, Morlaix et bien sûr jeudi soir sur l’hippodrome de Longchamp, où Fabien Lefebvre s’est illustré avec l’excellente Jazz Mélodie, les turfistes…Polonais ont pu à leurs tours voir en selle notre grand voyageur Mayennais.

 

 

Ce samedi, Fabien avait trois montes. (1ère vidéo) Tribunal lui a permis de prendre un second accessit sur l’hippodrome de Varsovie, puis  (2ème Vidéo) une cinquième place avec un certain Lanaphor. Quant à sa troisième monte, elle a été déclarée non partante aux boites de départ.

 

 

Ce dimanche, Fabien se remet en selle trois fois. A suivre !

Deux pouliches de grande qualité !

IMG_20180517_201538

     L’hippodrome de Longchamp présentait son  premier jeudi offrant un mélange de courses et de sorties branchées style ‘Garden Party’ and DJ…Il est trop tôt pour se prononcer, mais je pense que c’est une excellente idée, mais avec une petite restriction, il aurait été futé que le PMU soit présent dans le jardin afin de faire connaître les courses à une population plus préoccupée par la fête que les courtines. Sur l’hippodrome on notait un peu plus de public que lors d un jeudi ‘normal’. A suivre !

 

Coté courses deux épreuves pour 4 ans étaient intéressantes à suivre:

 

IMG_20180517_182900

        Tout d’abord la première course, le Prix Du Pont Au Change. Fabien Lefebvre en grande forme  et Jazz Mélodie n’ont pas fait de fausses notes. Attentiste, la pouliche s’est rapprochée vivement en pleine piste peu avant le pavillon, puis a fini vite, l’emportant avec de la marge. Entrainée par Paul de Chevigny au Mans, la fille de Soul City possède certainement la qualité ‘Listed’ voire mieux. Mate Story, lauréat du Thomas Byron 2016, revient au mieux. Soaring Eagle a fourni un sacré effort final. Wajnah a montré la route à ses adversaires, puis a plafonné pour finir.Yuman n’a pas été nul.

 

IMG_20180517_192248

    Christophe Soumillon, coincé dans les bouchons Parisiens, a été remplacé par Stéphane Pasquier sur Baiyouna dans le Prix du Débarcadère.  Un remplacement juteux pour Stéphane à l’issue d’une victoire pleine de promesses pour la représentante de S.A Aga Khan. En effet malgré une absence de 229 jours, la fille de Sea The Stars s’est imposée certes après une lutte avec le teigneux Tirano, mais à la mode. Baiyouna très estimée par Alain De Royer Dupré et pas heureuse dans le Vermeille 2017 est certainement capable d’éclater sa qualité au grand air cette année. Call The Wind s’est montré dur. Une bonne note également pour l’autre représentant de la casaque Verte et Rouge, Dounyapour pas revu depuis 620 jours ! Si son entourage a gardé aussi longtemps ce fils de Lope de Vega, c’est qu’ il doit avoir sa petite idée sur la suite de sa carrière. Bien que castré, Parabellum a une nouvelle fois fait pleurer ses preneurs…Comme on dit dans le milieu, celui-là c’est un sacré pansement !

 

IMG_20180517_200615

 

     Enfin, bien que l’on parle peu ici des handicaps, il faut noter l’incroyable fin de course de Zanhill qui n’a pas fini au trot…dans le Prix De Varenne ! Encore dernier à l’entrée de la ligne droite, Zanhill, monté par Mickaëlle Michel auteur d’un coup de deux (Luminous Mind), a littéralement explosé ses rivaux dans la ligne droite, sans l’aide du fameux open stretch et cela après une absence de 154 jours. Entrainé désormais par…Gérard Aidant, ce Zanhill doit répéter sans problème !

 

 

Beat Génération: Le retour !

 

 

      Après ses bons débuts dans le Prix Juigné, l’entourage de Beat Génération attendait avec optimisme la deuxième course de leur poulain. Magnifique au rond, le représentant de Carla O’Halloran n’a pas déçu ses partisans en terminant de belle manière à la troisième place du Prix Empéry sur l’hippodrome de Maisons-Laffitte. Voilà un poulain qui s’étoffe au fil des courses.

 

En exclusivité, voici  la suite de l’histoire hippique de Beat Génération.

 

DSC00958

13H50: Je vous présente mes deux chouchoutes Marie et Hélène. Faut dire qu’elles s’occupent bien de moi.

 

 

DSC00961

13H52. Elles ont l’air stressées mes copines…

 

 

DSC00962
13H 54 – Je sens que tout le monde me regarde…Faut dire que je suis très beau. 
Tiens il y a un gars qui me prend en photo, je crois que je l’ai déjà vu celui-là. Ha oui, il est venu me voir à Chantilly et aussi pour mes débuts à Longchamp !
–  

 

DSC00963

– 13H 55: Oh bah voilà Fabien , il me caresse parce que je me suis bien tenu dans le rond. Et mes propriétaires qui sont là avec Carla. J’ai intérêt à être bon !

 

 

 

 

DSC00964
 

13H59 – Bon, bah la piste à l’air correcte, mais il fait un peu chaud quand même. – Ca va j’ai compris Fabien, c’est que le canter, t’inquiètes je gère !

 

 

 

DSC00967

 14H 12  – Elles ont l’air d’être fières de moi les Dames.

–  C’est pas le tout, mais si vous pouviez Mesdames penser à ma douche pas trop chaude…

DSC00968

 

14h 15- Fabien s’est isolé de moi, j ‘aimerais bien savoir ce qu’il va dire à Carla et à M. Paul Smith. Mais je trouve que j’ai bien couru, d’ailleurs avec 100 mètres de plus j’étais deuxième…

 

(New)Histoires drôles et certifiées réelles (4)

  
L’hippodrome d’Evreux restera à jamais gravé dans ma mémoire.

 

1 Mai 1980:  Parti en train et peu argenté, les chaussures craignant les flaques d’eau…me voici arrivé sur l’hippodrome de Navarre avec la somme de 70 francs  ( 10 euros) à jouer (train et entrée payés)

 

La trouille au ventre, je met 20 francs placés dans la première sur une certaine Bergère, qui finira sa carrière en Corse. Résultat, 4è…Vous pouvez imaginer la tête du mec !

 

En ces temps là les réunions à Evreux étaient mixtes. Je fais donc abstraction de la deuxième course et garde soigneusement mes 50 francs pour mon ‘chocolat’ de la 5e au galop…

 

Tournoyant tel un urubus au-dessus des tickets perdants à terre, histoire de voir au cas où, un turfiste aurait jeté un bon ticket, je rencontre un copain de champ.

 

–  Salut, comment vas -tu?
-Bien et toi, ca va, je suis en pleine forme, vendredi je suis allé à Craignes et j’ai pris la caisse
–  Ca me fait plaisir , moi je suis mal en ce moment. J’en touche pas ‘une’. Je suis venu parce que j ai un coup sûr dans la cinquième.
–  Bah moi j’ai un truc dans celle-ci. Met une pièce sur (je ne me rappelle plus le nom). la bête a couru vendredi à Craignes et c’est la grosse note. C’était une casaque Rouge et Jaune l’entraineur ou driver était un certain Cazorla ou Pasquier . Si quelqu’un se reconnaît…

 

D’un pas hésitant, je pars vers la caisse et je met 10 et 10 sur son trotteur qui cinq minutes plus tard, rapporte 14/1…
– Bravo merci ! Tu me sauves la vie ! Pour la peine dans la 5è tu joues le ‘Andretto’ Keysir , il va se balader !
Résultat, 1er Keysir à 7/1, monté par un certain Pecqueux, mais avec 50 et 50 francs !!
Direction le bar et retour à Paris en voiture avec mon pote. (retour gratuit)

 

8  jours plus tard, à Maisons-Laffitte, le fameux Keysir gagne un handicap après une longue photo et avec mes 70 francs gagnants et 30 francs placés à 10 balles…
http://www.france-galop.com/fr/cheval/WVVEcDluTkpJVW9mdGkzRWlJZlMxdz09

 

Vite direction les magasins André…avant que la pluie revienne !

 

Deux ‘Palussière’ ou rien !

IMG_20180514_160805
      Autrefois, au temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître…à la pelouse, au pavillon ou au pesage, les ‘purs’ jouaient les yeux fermés les ‘deux ans’ d’Etienne Pollet souvent pilotés par Willy Billy Pyers ( un Australien de grand talent)…En ces temps moins glorieux, le turfiste attaque en masse les ‘Matthieu Palussière’ dans la jeune génération.

 

IMG_20180514_160855

 

  Le Prix de Pirette, course de classe 2 pour deux ans est revenu à l’écurie…Palussière ! La grise Forever in Dreams (très chuchotée) l’a emporté on ne peut plus facilement devant son compagnon, Trois Mats….Pour la petite histoire, le troisième de la course, Mister Vancouver est un transfuge de chez Matthieu Palussière! La lauréate a fait impression et pourrait bien aller en Angleterre pour en courir une ‘belle’ réservée aux jeunes.

 

IMG_20180514_142508
    Crown Walk s’est détachée très facilement dans le Prix Perruche Bleue dans un lot qui n’a pas l’air de contenir que des cracks. L’inédite SideWalk a effectué des premiers pas satisfaisants, mais sans plus.

 

 

  Les Prix Producer et Mississipian, deux courses pour inédits de trois ans nous ont semblé bien fades. On retiendra Fierté d’Amour et Fragrance, chez les pouliches et chez les poulains, The Gauch, Shinning Down et surtout N’Golo, qui pourrait bien… marquer la prochaine fois.

 

  Enfin Le Prix Verso II  a permis à ‘l’imbattable’ , avant le coup, Wusool  d’ajouter une nouvelle victoire à son palmarès après son excellente deuxième place à Longchamp derrière le très bon et prometteur, Mer et Nuages. En net retrait, Young Fire et Mon Ami l’Ecossais ( pas radin de ses efforts) sont à reprendre lorsqu’un tel cheval que Wusool ne sera pas de la partie.

Heureusement que cet homme existe…

Une vidéo qui montre le problème de France-Galop envers les pros et ceux qui font les courses…

 

Même si l’on n’est pas partisan de Christophe, on ne peut lui dire que bravo et merci. Déplacer les poules sur la moyenne piste est une hérésie. Pourquoi pas l’Arc sur 2600 petite piste aussi ?

 

Cet entraineur leur tient la (Dragey) haute (titre pour les putaclic )

th

 

 

 

    Francois Nicolle : 2 – Guillaume Macaire : 3…Comme de coutume depuis maintenant quelques années, les deux hommes forts de l’obstacle dominent les courses d’Auteuil et de Navarre. Ce samedi, un seul entraineur a réussi à leur tenir la (dragey ) dragée haute… Jeu de mots soufflé par un ami qui possède bien plus d’humour que votre serviteur. Seuls les initiés comprendront qu’il s’agit de Dominique Bressou qui a réalisé un coup de deux avec Celtino et Brazil de l’Orme.

 

Les autres courses courues dans un désert ont donné lieu à des découvertes intéressantes.

 

Porto Pollo a gagné en poulain puissant le Prix de Pouilly. Voici certainement un grand cru.

 

Beau Gosse qui courait au départ avec ses enfants, a pulvérisé l’opposition qui lui était proposé dans le Prix La Veine. Daresca des Obeaux fautif à la rivière du huit alors qu’il était encore au commandemen est a reprendre. On a frôlé la catastrophe avec Great Parade, dont le jockey est resté accroché au dos de son cheval après une énorme faute au huit, finissant sa course dans les barrières qui séparent les lignes de steeple et de haies de la ligne droite d’arrivée.

 

Celtin0 est rentré victorieusement après une absence de 527 jours…devant l’ancien champion , Le Grand Luce.

 

Invicter a montré que le steeple lui convenait fort bien en débutant par un ‘petit baton’ dans le Prix Guillaume Javoy (jockey décédé en course) en devançant sans problème une excellente sauteuse, Cosi Fan Tutte. Titi de Montmartre a effectué une bonne fin de parcours.

 

Catch Hall devrait enlever son réclamer sans problème.

 

Envole toi a enlevé son épreuve à vendre très facilement, puis a été réclamé 25000 euros.

 

Dans l’ultime épreuve (ouf) , Djazzman a amélioré sa musique sans aucune fausse note dans le Prix Jasmin II. Défit d’Estruval s’est montré négligeant dans certains de ses sauts. Diyala Junior a conclu d’honorable manière.

 

 

Savigny sur Braye : Un exemple à suivre!

 

IMG_20180510_144323

       Il est vrai que le soleil et la présence de Franck Nivard ont pu jouer un rôle important dans la présence du public venu en masse. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas vu autant de monde sur un hippodrome ainsi que des files d’attente pour ‘flamber’, malgré de nombreux guichets ouverts. Ne parlons pas des buvettes…Il faut dire que les prix sont persuasifs pour consommer …18 euros un repas complet, voici l’exemple que les dirigeants Parisiens auraient au moins  mérite à méditer dessus ! Que nenni ! Malgré une entrée payante (5,50), Savigny sur Braye remplit son hippodrome…Faut dire que tout est parfait, accueil, piste en excellent état, tribune propre et respect des horaires de départs,des compétitions. Coté courses, aucun scandale du type allures ni incidents à déplorer. Et le tout sans Dress code…Enfin des courses sans chichi

 

IMG_20180510_145832

 

Voici quelques trotteurs à suivre cet été sur les petits hippodromes,voire même plus importants…

 

IMG_20180510_150648

 

Félicita de Lou- Fusion Haufor- First Meslois- Flamengo de Lou- Eileen- Epée d’Haufor- Escale Hoguinière – Ebène du Houx- Enigme du Maxfran- El Costo du Banney- Esprit Frappeur- Eclaireur- Barbie de Janeiro- Boss de Houelle- Divin d’Axel- Darling du Lys- Défi de Subligny.

 

IMG_20180510_153411

 

Auteuil: Quelques notes intéressantes sous le soleil

DSC00930
      Malgré un lundi de pont et un soleil brillant…pas un chat sur la Butte-Mortemart. Enfin, c’est ainsi !

 

DSC00923

 

    Le Prix Wild Monarch pouliches a permis à Guillaume Macaire d’inscrire son nom une nouvelle fois à cette épreuve pur débutantes. Enjoy It vite bien placée, a réglé au sprint Hurkova, entrainée par Caroline De La Soudière Niault, femme discrète mais efficace avec le peu de pensionnaires qu’elle entraine. La ‘Gallorini’ Luna Riska, bien que sautant gros a bien tenu sa partie ainsi que French Bird, Krola et Fait la Une…Un lot à suivre .

 

  Guanabara a survolé le Prix Vanille. Skylimit De Houelle a effectué une rentrée remarquable. Elle Est Deslandes, malgré une faute en face s’est bien comportée.

 

DSC00934
    Roxinella est certainement appelée à devenir un toute bonne jument d’Auteuil. C’est avec une grande facilité que la pensionnaire de François-Marie Cottin a réglé le sort de Vézelay qui n’est pas n’importe qui. Le Tchèque, Stafettino, assez allant, s’est montré dur à l’effort, bien que finissant un peu éprouvé. Calva du Rib avait besoin de courir.

 

 Shanina Du Berlais s’est imposée dans le Prix Girofla en finissant mieux que ses rivales sur le plat.

 

 

 El’Ban, repéré lors de sa dernière sortie par nos soins, aurait pu l’emporter s’il s’était montré moins fautif pendant le parcours. Certainement un cheval d’avenir sur les gros.

 

  Le Prix Pansa, en hommage à un grand Champion des années 70, a vu le triomphe de Bonne Elève et de Jonathan Plouganou qui a fini avec ’10 tonnes dans chaque mains’. Amazone du Lémo a vraiment été malheureuse dans l’ultime tournant.

 

DSC00950
  Enfin le Prix De Penthièvre, Muthtemps a pulvérisé ses rivaux dont Candide. On notera les deux Tchèques, Santo Cerro et Dusigrosz, magnifiquement présentés et qui préparent certainement ‘la belle’ en Italie….

A suivre…

 

 

 

 

 

 

Histoires drôles et certifiées réelles (3)

star_appeal_mit_greville_starkey_gewinnt_ueberlegen_den_prix_de_larc_de_triomphe_vor_on__my_way_und_val_de_loir__foto_archiv_preview

Jour de L’arc de Triomphe 1975:

 

 

   Peu fortuné ce jour là (ce qui est toujours le cas) je pars à Longchamp pour voir l’Arc de Triomphe en compagnie d’un ami de longue date. Afin d’éviter les frais de transports, on traverse le bois de Boulogne en rêvant la course à l’avance. Obligé de m’écouter tout au long du chemin, je lui fais les éloges d’un certain On My Way monté par Alfred Gibert. Ce n’était pas le cheval des ‘caves’ celui-ci…80/1 !
  Discrètement, je fonce aux guichets mettre royalement mes 5 francs et 10 francs sur le pensionnaire de Noel Pelat. Pour la petite histoire, l’entourage avait oublié de prendre la casaque…donc couleurs blanche, toque blanche obligatoire!
Juchés tout les deux en haut du Pavillon ( dit maintenant Pavillon des Anglais) lors du défilé, mon copain annonce;
– Je ne veux pas te porter la poisse (un spécialiste patenté de la chose), mais franchement tu vois un gagnant d’Arc avec les couleurs société?
Ne voulant pas répondre à une telle offense de la part d’un ami, je lui rétorque tout de même en regardant le cheval portant le numéro 3 , un Allemand nommé…Star Appeal;
–  Et tu crois que je peux être battu par celui-là avec sa paire d’œillères? Tu as vu la tête qu’il a?
– Franchement tu vois un laureat d’Arc avec des œillères?
– Tu as raison, mais bon le tien risque de finir en sa compagnie  ! (le résultat lui a presque donné raison !)
  La course démarre et dès la ligne droite, je me mets à hurler des ‘Allez Alfred, c’est un crack’, ‘t’occupe de rien’, Etc etc. , lorsque surgit un animal bizarre avec une paire d’œillères…Résultat des courses; 1er Star Appeal confié à Grevil Starkey à …120/1 et deuxième Bibi …qui a touché je crois une place à 17/1…
  Pour la petite histoire, Star Appeal est le premier cheval Allemand à avoir gagné l’Arc de Triomphe. De plus sa cote élevée ne correspondait pas à sa vraie valeur. On peut noter que ce jour là, une certaine Allez France , grande favorite et confiée au magicien Yves Saint Martin, avait été malheureuse.

 

 

Dans l’ombre de Vincennes…

     
   IMG_20180505_131302 
   Ecrire que de programmer une petite réunion à Maisons-Laffitte en même temps qu’un jour de Critérium à Vincennes est une pure hérésie hippique, n’est pas signe que l’on en veux à ‘ceux qui savent’ ! Résultat pas un chat à Maisons et Vincennes parait-il guère mieux…Pourtant début de mois, beau soleil et ….autres excuses non valables ! Pour parler de cette réunion, il est vrai d’une tristesse invraisemblable pour un samedi, il faut en vouloir. En fait cette réunion placée en semi-nocturne ( 17h) et fin 20 heures aurait été certainement mieux ciblée…mais bon la réflexion et propositions aux courses sont très mal vues

 

   Mathieu Palussière a une nouvelle fois exterminé ses adversaires en sellant dans la première le bien nommé…Junius Brutus. Les deux ans volent dans l’écurie !

 

   Le Prix Comrade était quasiment l’arc du jour. Intérieur pas revu depuis sa victoire Cagnoise et très estimé, a mis à mal ses rivaux du jour pour sa rentrée. Darbanza, enfin une Aga Khan qui avance, n’a pas à rougir de sa deuxième place. le lot a l’air des plus corrects. Dans l’avenir on pourra certainement suivre tous les protagonistes de cette épreuve.

 

 

 

 

Déceptions…

IMG_20180503_131532

 

     Les Vieux turfistes disaient: Il n’y a rien de pire qu’un cheval de course pour te faire passer pour un c.. J’en ai eu la preuve perso ce jeudi sur l’hippodrome de Longchamp avec Rabdan que je considérais comme un cheval de Jockey-Club. Pour ma défense, je rajouterai que je ne suis pas le seul à m’être trompé (6/10) !

 

 

IMG_20180503_124443

       Mister Vancouver a fait un sacré truc sur les mille mètres de Longchamp. Bien qu’il ne s’agisse que d’un réclamer, se balader aussi facilement sous 61 kg pour un deux ans…ça n’a pas laissé de marbre, L’écurie Passion Racing Club qui a mis un bulletin de 32.115 afin d’obtenir le poulain.

 

IMG_20180503_130538

    Le Prix de l’Avre a donc vu l’échec de Rabdan pour revenir à Neufbosc après une lutte à trois en compagnie de King Of Camelot et Rabdan, animateur. Evidemment cela ne sent pas le Jockey-Club, mais plus le Prix de Paris. Ce prix de l’Avre donne une ligne favorable à un certain Pharell…qui sera certainement un des rares espoirs Français le jour J.
  Le Quinté sur 1400 mètres arrivée deuxième poteau avec Open Stretch à 600 mètres du disque…Quelle rigolade ! Impression qu’il y a encore plus de malheureux qu’avant !

 

      Le Prix Gold River (une sacrée championne celle-ci) a donné l’occasion aux couleurs jaune et bleue du Baron de De Rothschild de briller de mille feux sous le soleil de Longchamp avec la magnifique grise, Palombe qui s’est envolée. Victorine, compagne d’écurie de la précédente nommée ne restait pas en reste en enlevant la course suivante, le Prix de Sévres. Amazing Lips a fini de manière satisfaisante.

 

   Le Prix De La Folie Saint James: El Magnifico n’a pas l’air d’un cheval facile. Al Adaid  en profite pour venger son ‘copain’ Rabdan.

 

      Enfin dans la ‘der’ sur le fameux tobogan avec ‘ouverture facile’ à 600 mètres a permis à certains d’être une nouvelle fois malheureux…

 

Luminate, Recoletos et Olivier !

IMG_20180501_162648
     Le ciel a enfin mis de coté ses ustensiles d’arrosage en ce jour de fête du travail . Un public familial s’est déplacé sur le site du Val D’or afin d’assister à une réunion qui tient la route (le gazon) .

 

 

 

IMG_20180501_142930
    Dans le Prix Pénélope, une pouliche a tissé sa toile (je sais c’est facile), son nom : Luminate ! Après avoir enlevé ‘Le Condé) en 2017, la fille de Lawman a prouvé sa tenue . Bien que réduite à cinq partantes, la lutte finale a été magique. Homérique, attentiste est venue vite à trois cent mètres du poteau prendre l’avantage. A deux cent mètres du poteau, ses supporters n’avaient plus qu’à aller à la caisse (aux machines), mais c’était sans compter sur le retour de luminate qui finissait fort le long de la corde pour venir coiffer Homérique sur le fil. Bien que le palmarès du ‘Pénélope’ ne donne pas souvent le nom de la future gagnante du mois de juin, on peut penser que dans le ‘Diane’ 2018, la pensionnaire de Freddy Head ne sera pas loin du coup, vu ce que l’on a vu pour l’instant en France. On peut noter qu’à peine descendu de sa monture, Olivier Peslier a eu une pensée pour Aurélien Lemaitre qui aurait dû monter la lauréate…La Classe le Monsieur !

 

 

  Dans le Quinté, Calypso Song et Sejo sont à noter sur vos tablettes, mais même les aveugles ont noté !

 

IMG_20180501_155722
Master of Reality et Théo Bachelot deux teigneux à la lutte sont venus rechercher le beau Folamour sur le disque final. Deux chevaux utiles certainement .

 

   
IMG_20180501_162723
      Le Groupe II, Prix du Muguet est revenu au tout bon Recoletos, 3è du Jockey Club et 4è de la The Champion Stakes 2017, loin du phénomène Cracksman, il est vrai. Olivier Peslier a une nouvelle fois monté une course intelligente. Attentiste, Récoletos a placé une pointe de vitesse de toute beauté pour finalement gagner devant le spécialiste du mile, Jimmy Two Times, toujours remarquable sur cette distance. Taareef a un peu déçu au contraire d’Oriental, leader du lauréat, et qui a réussi à sauvegarder la quatrième place, rendant tout heureux son jockey, Stéphane-Melaine Laurent peu habitué a monter les Groupes ! Heshem n’a été que l’ombre de son ombre…à revoir !

 

     Matfog qui nous avait fait impression à Fontainebleau, n’a pu mettre en mangeoire une deuxième victoire, bien que terminant de manière honorable. Et puis, Style Presa n’est peut-être pas n’importe qui…

 

Auteuil: (l’aérodrome), l’hippodrome des avions !

IMG_20180428_155333
   Une compagnie d’aviation a pris place sur l’hippodrome d’Auteuil. Cette compagnie a pour dirigeants deux hommes venus de l’Ouest de la France, en l’occurrence, Royan. Guillaume Macaire et François Nicolle règnent d’une main de fer sur l’Empire de la Butte Mortemart. Voyez-ci bas les preuves !

 

 

   Passons rapidement (puisque cela n’intéresse pas grand monde) sur la première course qui a vu la fin tragique à la rivière du huit de Socha et admirons les beaux avions sur la piste.

 

      Pic d’Orhy, avion tout neuf appartenant à la flotte ‘Nicolle’ comme son second: Goliath du Berlais.

 

     Tunis, bien qu’ayant eu des ratés et son compagnon, Master Dino (flotte Macaire)

 

    Les vieux transporteurs, Farlow des Mottes et son aide Aragorn d’Alalia  (Nicolle)

IMG_20180428_154339
IMG_20180428_153943
Un petit nouveau au nom prédestiné ; Fiumicino vole pour les couleurs de Pierre Pilarski, habitué à l’achat d’avions de luxe ! (Macaire). Pour son premier essai R.A.S.

 

  Whestone, pas spécialement dans un bon jour a réussi à voler et à atterrir correctement malgré quelques trous d’air (Macaire)

 

  Le supersonique , Edward d’Argent assisté par On The Go (flotte Macaire), se sont  permis de ‘couler’ Milord Thomas

 

  Pour les autres compagnies, quelques cerfs-volants ont réussi entre deux atterrissages a se poser sur la piste: Eniocanto, Ejland qui a réussi l’exploit de mettre dans le vent…Kapétienne de la flotte Nicolle…, Ubac des Places !

 

   Mais est-ce vraiment bon pour l’obstacle la domination de ces deux entraineurs? On sait bien que sans concurrence valable, le client a du mal à trouver son compte !

 

 

 

 

Un premier partant à Longchamp. (Acte I)

 
     Pour son premier partant sur l’hippodrome de Longchamp,  Carla O’halloran présentait ce Mardi un inédit dans le renommé Prix de Juigné, Beat Génération. Pour un jeune entraineur c’est toujours un privilège et une joie de se retrouver dans le rond de présentation entouré de casaques prestigieuses. Beat Génération est estimé et cela met encore plus de piment dans cette aventure.

Voici le film de la journée :

DSC00920
12h25: Beat Génération fait son entrée dans la nouvelle arène de Longchamp, tenu en mains par Marie Paris et Hélène Bayet .

DSC00909
12H30:  Fabien Lefebvre est aux ordres. On sent que la pression et quand même là…

DSC00910
12H32: Les chevaux se rendent sous les ordres et les propriétaires dont Monsieur Paul James Smith posent fiers d’avoir élevé le poulain et de le voir capable de débuter à Longchamp.

DSC00912

12H35: le fils de Sixties Icon et de Boleyna est un beau poulain bien qu’encore un peu tendre. Il ne semble pas plus inquiet que cela du changement d’environnement. Une sorte de gros bébé prometteur, vu ses galops du matin à Chantilly.
12H40: sous les ordres. C’est à Fabien et Beat Génération de jouer. Parti franchement des stalles sans faire trop de difficultés pour y pénétrer, le jeune espoir de l’écurie attend tranquillement à l’arrière garde derrière les ‘Ferrari’ . A l’entrée de la ligne d’arrivée, Fabien et Beat Génération choisissent l’extérieur de la piste. A hauteur du pavillon, le poulain flotte quelques peu. Son jockey alors le sollicite d’un coup de cravache et le pensionnaire de Carla accélère de bonne façon pour venir prendre la cinquième place

DSC00913
 12H45: Voilà c’est fini. Le tandem est récupéré par Marie et Hélène afin de revenir aux balances. Fabien explique sa course à ses propriétaires dans un Anglais parfait …

IMG_20180424_125736
13h00 : Beat Generation après avoir été marché dans un rond de détente et une bonne douche, va  se reposer quelques peu avant son retrour à la maison.

DSC00915
 

Longchamp: Des premiers coups de pelles à l’ouverture (suivi des travaux)

171820DSC00876
     Depuis la fermeture de l’hippodrome à sa réouverture, environ tous les 6 mois, nous vous avons montré via le blog, l’avancée des travaux. Que l’on aime ou pas le nouveau Longchamp, il faut avouer que cela a été un sacré chantier.
A cinq jours de l’inauguration, voici un condensé photographique de cette aventure .

 

139764811141512

5

Auteuil: Respect à l’ancien, mais pas de bon cœur !

IMG_20180422_155220
        Le Prix du Président de la République a perdu de son lustre d’antan, mais avec le soleil brillant de mille feux, le public s’est déplacé en nombre correct sur l’hippodrome d’Auteuil par les temps qui courent. Et puis faut dire que la réunion était plutôt gironde avec notamment le Prix Léon Rambaud.

 

      Un fils de la crack, Ma Royale, Espoir Royal a donné le ton à la réunion en enlevant la première à l’issue d’un bon coup de reins final. On notera le grave accident de Valcroix qui est rentré en camion aux écuries, mais vivant. On croise les doigts.

 

         La sympathique écurie de groupe, Passion Racing Club a permis à Pierre Dubourg et Al Roc de remporter le Prix Roger Duchêne, Grand Prix des jeunes Jockeys. On notera que Bonaniversère Papa tombé dès le début, a continué la course sans son cavalier, ne se laissant jamais déborder pour rallier le poteau en tête…signe que ce cheval aime son job !

 

IMG_20180422_151139
      Le Prix du Président de la République a vu le triomphe des hommes de l’Ouest. Balkan du Pécos (Nicolle) remporte le sceptre après une lutte au couteau avec Accentus (Entrainement Leenders). Borice a été remarquable du début à la fin. Un peu plus loin, Fauburg Rosetgri ( notre photo) finissait quatrième, nous semble t-il un peu trop pressé d’en finir.

 

 

    Lou Bucks; à l’issue d’une sacrée pointe de vitesse placée sur le plat a pu rester invaincu en enlevant le Prix de Marsan. Mais Caribean Boy a longtemps donné l’impression de pouvoir le faire. Lake’s Maker est à surveiller de près dans ses prochains engagements.

 

IMG_20180422_163624

IMG_20180422_180307
      Le Prix Léon Rambaud a permis au grand Champion Alex de Larredya de mettre à mal cette ‘effrontée’ de De Bon Cœur qui lui a volé la vedette quelques temps. Remarquablement monté par Théo Chevillard, déjà lauréat avec Balkan du Pécos, le fils de Crillon après avoir pisté sa compagne d’entrainement, De Bon Cœur, est venu la ‘cueillir’ sur le plat. Malgré une bonne défense, ‘la gamine’ a du rendre les armes au vieux Tonton. Pop Art du Berlais a remarquablement couru. On attend une revanche lors de la Grande course de Haies D’Auteuil, mais notre opinion, c’est qu’Alex va être dur à battre…à moins qu’un Anglais, aujourd’hui absent, ne vienne compliquer les plans.

 

  Le Haras de Saint Voir (lauréat de la ‘der’ avec Ding Ding Dong) en pleine forme en ce printemps a mis en mangeoire une nouvelle victoire avec D’Entrée de Jeu, lauréate devant D’Jango entrainé par Patrice Quinton, après une lutte épique. Deal Baie a fini correctement en retrait sous 71kg. A suivre !

 

Fontainebleau: En parler tout simplement…

 

    De mémoire de vieux grognards de la garde, il faut remonter à quelques décennies pour se souvenir d’avoir vu autant de monde sur l’hippodrome de la Solle…Evidemment le soleil était là pour attirer le public, mais aussi une publicité organisée dans la région par les dirigeants ainsi que l’entrée gratuite. Et pourtant aucune vedette coté chevaux était présente ! Moralité: IL FAUT PARLER DES COURSES ET NON QUE DU QUINTE ! Lorsque l’on ne voit  qu’aucune publicité n’a été affichée pour le Prix du Président de la République …on comprend pourquoi tout s’écroule !

 

IMG_20180421_153656
   Voici un exemple de prix que TOUS les hippodromes devraient proposer aux turfistes. Que Longchamp prenne exemple pour les semi-nocturnes de ce qu’il doivent faire s’ils ne veulent pas que les jeudis ne deviennent rapidement un flop … à Fontainebleau: le demi : 2,50 , Vittel citron 2,00.

 

Coté compétitions pas grand chose à se mettre sous la dent.

 

IMG_20180421_163436

      One Cool Dancer  entrainée par Tony Clout a enlevé le Prix de Samois sur Seine de bonne façon. Days of Old , une inédite à Pantall a effectué des débuts qui annonce une prochaine victoire dans un tel lot. So Much Joy devrait elle aussi enlever son maiden.

 

   Le Prix de Vulaines-sur-Seine a donné lieu à une lutte acharnée. C’est d’un nez que Fancytastic a pu se rendre maitre de Lennox. Halloul a plutôt bien fini.

 

 

  La meilleure impression du jour revient à Arecibo, un poulain qui monte les échelons de manière agréable. Léonio, mal parti, en a refait.

 

 

Histoires drôles et certifiées réelles (2)

thGHZ1GX55

   Pour vous conter cette deuxième histoire drôle et réelle, la morale m’oblige à mettre le panneau interdit – de 18 ans !

 

 

     Une nouvelle fois cela se passe sur l’hippodrome du Plateau de Gravelle. Lors d’un dimanche coté pelouse (le coin des purs) à l’arrivée du tiercé, une femme arrive en furie vers son mari (enfin je pense que c’était son mari).
–  Tu touches toi ? dit-elle d’un ton méchant?
– Non et toi?
–  Bah non, il me manque…Ull ! *
Réponse du pseudo mari…
– Ha bon,  pourtant t’aimes ça toi…les miches !

 

* Certains ce rappelleront le nom de ce bon trotteur de l’écurie Levesque, notamment 4ème du Prix de Sélection)

 

 

     

 

Auteuil sous le soleil et devant quelques fantômes !

 

  C’est sous un chaud soleil que s’est disputée cette réunion qui réunissait des lots bien maigres, un peu à l’image du public…fantomatique !

 

IMG_20180418_165158
      Le Prix Claude Cohen ( grand propriétaire disparu) a permis à Pascal Adda de mettre en banque un nouveau petit bâton. Doctor Chalnetta, née de la bonne Maharina, est restée invaincue après sa victoire Bellifontaine le jour de ses débuts. En Avant Garde aurait pu l’emporter en s’appliquant mieux dans ses sauts. Arcadia Sizing n’a pas été très heureux dans ses sauts. On notera pour l’avenir l’excellente fin de parcours d’Américan Master après avoir sauté comme un néophyte. Voici un cheval à suivre de près.

 

  Vision de Maitre a gagné en très bon steeple-chaser. Cet excellent sauteur a battu très facilement Valtor, récent troisième du Prix Troytown …si ce n’est pas de la bonne ligne cela !

 

 

    Opulent d’Oroux, attentiste a conclu honnêtement en retrait de Deniaville, lauréate après lutte avec Aristo des Mottes du Prix Arthur Viel-Picard.

 

 

IMG_20180418_183138

      Philippe Ménager, jockey décédé après une chute sur l’hippodrome de Compiègne, a donné son nom à un Prix. Philippe aurait apprécié la lutte magnifique entre Ebéne du Breuil et Good Lucky. Un instant le beau poulain de Guillaume Macaire a pris un léger avantage, mais Ebene du Seuil, très lutteuse est revenue lui chiper la gagne sur le poteau. Dylidancer a montré qu’avec un peu de métier il pourra dans un proche avenir menacer les deux premiers.

 

 

   Enfin le Prix René Couetil remporté par Echo Sacré, entrainé par Guy Cherel,  aurait pu avoir un autre lauréat, si Eni Light, qui faisait sa rentrée, avait décidé de se rapprocher avant la dernière haie. Oui, je sais, le poulain rentrait, je n’ai pas voulu lui donner une course dure, Etc. etc. (une course comme à la Device en somme). On notera les excellents sauts de El’Ban.