Champions confirmés et en devenir.

20170326_181602_HDR (2)_GF

    Malgré un faible nombre de partants dans certaines épreuves, la journée de dimanche sur l’hippodrome d’Auteuil a attiré un public nombreux avec un nouveau dimanche au galop. Comme quoi on peut amener du monde sur les hippodromes avec une communication digne de ce nom.

 

Dans le Prix Auricula, nous avons assisté à une sévère lutte entre Santa Adelia et Stormy Ireland (très perfectible). Deux pouliches qui aiment ça assurément. La sublime Elimay a tracé une prometteuse fin de course. Crystal Money sera à suivre également avec un peu de métier.

 

 

Caresse d’Estruval n’en a pas sauté beaucoup correctement, mais par sa fin de course on peut se dire que sans toutes ses erreurs, la fille de Poliglote aurait eu raison d’Extrème Sud, remarquable sous 74 kg.

 

Repéré l’an dernier lors de ses premiers pas victorieux sur l’hippodrome de Fontainebleau, l’athlétique, Saint Calvados nous a donné raison. Lauréat de bout en bout,  ce poulain entrainé par Sébastien Culin , confié à Jacques Ricou en remplacement de James Reveley, blessé, a fait belle impression. Certainement un futur tout bon. Dica de Thaix a tracé une bonne fin de course, mais sans mettre réellement en danger le gagnant.

 

20170326_161935_HDR (2)_GF
Device au rond
20170326_162313_HDR (2)_GF
Le Champion se rend au départ

 

Le gros morceau de la journée, le Prix Hypothèse s’est soldé par une lutte ‘aux couteaux’ entre Blue Dragon, fautif à l’avant-dernière haie, Saint Call poussé au maximum dans les tribunes par Isabelle Gallorini et le Crack Device . Le dernier nommé, bien qu’âgé de 5 ans, l’a emporté en réussissant à donner un ultime coup de reins à vingt mètres du poteau. En retrait, Alex de Larredya a effectué une rentrée satisfaisante sur une distance trop courte. Un sacré spectacle, mais gâché par l’interview d’après course…

 

 

Le ‘Bryant Dalahast s’est imposé plaisamment dans le Prix Le Touquet sans vraiment être inquiété par Burn Out, qui a poussé sur sa gauche, finissant isolé coté corde.

 

 

Lovin Way est tombée à l’ultime haie alors qu’elle était compétitive pour un accessit. Classique a bien conclu. A suivre !

 

 

Up Todate Du Casse, reconverti en obstacle à l’âge de 9 ans est resté invaincu en haies. L’inédit en obstacle, Ramssiss a réussi son examen en finissant excellent deuxième. Cyrano Vallis  est à noter sur vos carnets, vu sa fin de course en retrait.

Les vidéos de Meydan:(Arrogate – Jack Hobbs- Vazirabad)

Voici pour les aficionados des courses et surtout du galop qui auraient eu l’impolitesse (ou à la rigueur une excuse vraiment valable) de ne pas avoir regardé ce samedi les courses de DubaÏ, les vidéos des victoires d’Arrogate – Jack Hobbs- Vazirabad. A ce niveau là, on ne voit pas comment ne pas aimer le coté sportif des courses hippiques !

 

 

 

Une journée au trot…

20170325_144934_HDR (2)

Bellissima France, Aubrion du Gers et Carat Williams ont tous les trois un point commun…la classe ! Et puis ces trois champions ont gagné tout en étant grands favoris de leurs épreuves respectives !

 

 

C’est sous un soleil radieux qui donnait des couleurs vives, dignes d’un film de Pedro Almodóvar, à l’hippodrome du Plateau de Gravelle devant un public venu admirer les cracks, que Mathieu Abrivard (malgré un problème de croupière cassée et des problèmes d’allures…), Jean-Michel Bazire et David Thomain ont réussi à faire passer le poteau en vainqueurs à leurs trotteurs respectifs . Les grincheux vont dire que c’est facile de gagner des courses avec de tels chevaux, mais nous leurs rappelleront que le grand, Yves Saint Martin a dit un jour – Un bon jockey c’est celui qui ne perd pas une compétition avec un champion !

 

Voici quelques photos de cette réunion:

 

20170325_145518_HDR (2)20170325_145624_HDR (2)20170325_145630_HDR (2)20170325_145639_HDR (2)20170325_145705_HDR (2)1490459266221 (2)

Le Pin au Haras: SAISON 2017

Voici un superbe endroit pour faire connaissance avec les courses de chevaux comme à l’ancien temps avec le modernisme en plus, mais qui n’a pas mis son emprise sur ce magnifique hippodrome de galop et d’obstacle.

Courses hippiques du Haras du Pin

Les courses du Pin vont bientôt reprendre sur l’hippodrome de la Bergerie.

Voici les dates des 4 réunions de l’année :

Le 8 mai,
le 21 mai (course de poney),
le 8 octobre
et le 15 octobre (course de percheron).

Comme chaque année, des animations et jeux pour tous les âges vous attendent pour passer des journées en famille autour de belles réunions de courses.

View original post

Saint Cloud : L’avenir nous le dira…

20170323_145212_HDR-1 (2)_GF
L’arrivée du Prix François Mathet

   Les courses sont une constante remise en questions. Il est si rare de ne pas se tromper dans l’établissement de nos jeux, pronostiques, achats de chevaux, que l’on peut dire que les courses hippiques sont une école d’humilité. Interdit aux vaniteux cette passion, croyez en notre expérience. Mais comme la majorité des joueurs qui pensent détenir la vérité, une nouvelle fois nous allons nous lancer dans un écrit qui peut nous faire passer pour des ‘ceux là, ils n’y comprennent rien’.

 

 

 

20170323_142511~2 (2)_GF
Plumatic
20170323_141200_HDR~2 (2)_GF
Shakeel
20170323_140856_HDR~2 (2)_GF
Shakeel
20170323_141146_HDR~2 (2)_GF
Polyquick
Le Prix Avenger nous a donné l’impression d’avoir vu un poulain appelé à un avenir certain ou à un certain avenir, entrainé par André Fabre, Plumatic. Très joué, le fils de Dubawi et de la très bonne Plumania s’est envolé dans la phase finale. Sans hésiter, on pense qu’il s’agit là d’un poulain de groupe…Malkoboy a bien tenté de résister à Plumatic, mais seulement un très bref moment. Le sculptural Shakeel avait besoin de courir, mais on sent de la classe chez ce fils de Dalakhani. On The Box, Duhr vont gagner leur course avant la fin du Printemps. On suivra en obstacle les débuts de l’élégant Polyquick …un Poliglote entrainé par Jean-Paul Gallorini.

 

 

Les autres épreuves sont également intéressantes à noter:  Tout d’abord distribuons un mauvais point dans la course réservée aux bébés de 2 ans avec la vision au rond d’une pouliche borgne (cela arrive) mais à qui l’on n’avait pas mis un cache sur l’orbite. Elle faisait de la peine la pauvre Lastyouni, bien que très gaie. Autrefois, il y avait un responsable qui regardait les chevaux au rond et contrôlait leurs états. L’image des courses dépend de toutes ces petites choses qui font le spectacle.

 

 

20170323_131559_HDR-1~2 (2)_GF
Indian Skies
Indian Skies après avoir attendu, s’est imposée de peu mais avec une certaine sécurité dans un lot à revoir avant de juger la gagnante.

 

 

 

Le Prix François Mathet -immense entraineur et maitre d’apprentissage d’Yves Saint Martin– a permis à Pierre-Charles Boudot d’ajouter un nouveau succès à son palmarès. Soleil Marin a fait également une impression telle que l’on va le retrouver au niveau groupe dans les prochaines semaines. My Valentine, lauréat du Prix Policeman à Cagnes sur Mer a tracé une rassurante ligne droite. Go Fast, bien que 5ème sur 5 est également à suivre.

 

 

Magnifique lutte à trois dans le Prix Kizil Kourgan entre Livrable monté par Maxime Guyon, Mille Pieds confié à Christophe Soumillon et Charly Nova (Thierry Thuillez). Vu son geste final, le dernier nommé va prendre sa revanche bientôt. Prost n’avait pas… la même boite de vitesse que les trois premiers, mais n’a pas démérité.

 

 

Rayodor a fait un drôle de truc dans le réclamer de la 7ème course…Venezianus a couru très propre à l’image de Windy King.

 

 

 

Fontainebleau : A Mi Manera gagne à la mode

dsc00244-2
Le magnifique cadre de l’hippodrome de la Solle

    L’hippodrome de la Solle continue son meeting de printemps en proposant des réunions qui conviennent à de jeunes sujets qui peuvent apprendre leur métier sur des parcours plus coulants que ceux d’Auteuil ou de Pau.

 

Le réclamer de la première course a séduit l’écurie Passion Racing qui a glissé un bulletin de plus de 28000 euros afin d’obtenir Pirate du Rheu . Faut dire que la victoire a été plaisante et facilitée par Nathalie Desoutter qui a monté une intelligente course. Pour ses premiers pas, Reds n’a pas mal fini en net retrait. Pirate du Rheu reste à l’entrainement chez François Nicolle.

 

Il faudra oublier la chute de Dollar des Mottes dans le Prix d’Arbonne-la-foret, plus due à une erreur de jeunesse.

 

 

Le Prix du Carrefour de l’Obélisque, course à réclamer, permet de noter que Combarro a fourni une bonne ligne droite dans un lot qui vaut ce qu’il vaut…

 

 

A Mi Manéra un peu déclassée avant le coup , jugée sur ses sorties sur les balais, a fait grosse impression pour ses premiers pas sur les gros. Angela Cara a produit une bonne fin de parcours. Voici deux pouliches que l’on va surveiller à Auteuil.

 

 

Dogra Magra s’est imposée avec facilité dans le Prix du Pavé du Roy, devançant la ‘Marion’ Dors Dine, honnête.

 

 

Baptist’palace  qui bénéficiait de la monte de Nathalie Desoutter (coup de deux) a réglé après une longue lutte, Golddy Crown, très tenace. Dom Priolo a très bien sauté, mais manqué de vitesse sur le plat. Malicar n’a pas été ridicule pour finir.

 

 

Une véritable hécatombe dans le Prix de Provins. A environ deux mille mètres du poteau, une chute collective s’est produite sur le plat. La moitié des participantes se sont retrouvées à terre. Plus de peur que de mal pour les hommes et les chevaux, sauf pour Armel Lotout qui a dû être hospitalisé. Débarrassée de ses rivales, Limnoska n’a eu aucune peine à l’emporter. Bien que l’on n’en saura jamais rien, il nous semble que vu le style, il aurait été difficile de battre cette pensionnaire de Caroline de la Soudière-Niault. Modigliana progresse.

 

 

Un dimanche au trot à Chartres

DSC00395 (2)

   Bien que n’étant pas spécialiste des courses de Trot (mais qui peut se vanter d’être spécialiste aux courses ? ), il est parfois agréable de se rendre en province sur des hippodromes comme celui de Chartres. Au cours de cette agréable journée où le public s’est déplacé (la carte PMU n’est pas valable ici) en nombre, voici  le nom de quelques trotteurs qui pourraient faire les beaux jours de ceux qui suivent cette spécialité.

 

Dans la première course disputée au trot Monté, Cannelle des Près encore assez loin en face, puis à l’entrée de la ligne droite, a fini en boulet de canon pour venir l’emporter sur le poteau. Bristol d’Or est parti comme un fer à repasser, puis n’a cessé de refaire du terrain.

 

 Extra Royal et …Jean-Pierre Dubois ont gagné en finissant le plus fort après avoir sagement attendu non loin des premiers. Evander de Joudes, bien qualifié, s’est montré fautif à mi-ligne droite alors qu’il luttait pour la gagne. Etincellant du Lys  a fini correctement. Edgewood (Julien Dubois..) se sont contentés de suivre.

 

DSC00385

les adversaires de Gross Weight…n’ont pas fait le poids avec lui. Une balade de santé pour ce Suédois. Astor de Rozoy est à noter ainsi qu’Angel Sky, tous deux bons finisseurs en retrait.

 

 

Denver de l’Iton s’est enlevé à l’entrée de la ligne droite alors qu’il pouvait prétendre à un accessit dans une course enlevée avec maestria par D’Artagnan de Lara.

 

 

 

DSC00394 (2)
Clown de Locq, parti lentement, puis auteur d’un bout au premier tour, s’est emparé de la tête pour rallier le poteau en dominant avec grande facilité Côte d’Azur qui n’a rien à se reprocher.

 

 

Quelques photos de cette réunion.

DSC00382DSC00389 (2)DSC00383DSC00384DSC00387 (2)DSC00390 (2)_GF

Auteuil: Une réunion au sommet

20170318_161509_HDR (2)
Le magnifique Darling des Bordes et Bertrand Lestrade

 

   Le Prix Rush revient très souvent à un poulain prétendant à un grand avenir sur les haies. Cette année c’est Echiquier Royal qui a inscrit son nom au palmarès de cette épreuve. A l’issue d’une longue lutte, le représentant de L’Ecurie Papot a eu raison de Master Dino. La belle note sera pour My Way, très bien présenté et excellent finisseur. Honneur des Obeaux, attentiste dans une course sans train, a fourni un très bon effort final. On surveillera  le ‘ColletEnzoworld, loin d’être nul en retrait.

 

Dans le Prix Didier Mescam, en souvenir d’un jockey décédé en course,  Prince Ali a eu raison de son compagnon de couleurs Srelighonn, à  l’issue d’un démarrage sec sur le plat. Discret et Royal, fils de la Championne Ma Royale, s’est bien comporté pour ses débuts sur les gros, malgré une faute au saut de la dernière haie. L’Estran s’est montré vaillant sous 73 kg.

 

La course du Quinté a été presqu’une formalité pour Achour. On notera, Ci Blue et  Rock The Race pour l’avenir.

 

Bagatelle de Thaix a fini très vite son parcours pour s’adjuger le Prix Fernand Roy. Ucello du Mée a longtemps fait illusion sous 74 kg. Ubac des Places n’a pas été ridicule.

 

 

Prix D’Indy-Groupe III : D’vina qui avait l’avantage d’une rentrée en plat, a obligé la Championne, De Bon Cœur à s’employer jusqu’au bout afin que la fille de Vision d’Etat et de Santa Bamba (excusez du peu) reste invaincue en haies. Darling des Bordes n’a rien pu faire contre les deux demoiselles, se comportant toutefois d’excellente manière. Kalifko, attentiste n’a pas mal conclu en net retrait des trois premiers.

 

 

Le ‘gros morceau de la journée’, Prix Troytown (lauréat d’un Grand Steeple de Paris et enterré au cimetière des chiens d’Asnières)
20150920_112451 (2)
La tombe de Troytown

 

a permis à Perfect Impulse de trouver sa place dans la liste des futurs prétendants au Grand Steeple 2017.  Cette fille de Poliglote âgée de 5 ans a dominé les ‘vieux ‘. Pour leur défense faut dire que le vrai objectif n’etait pas ce 18 mars. Storm of Saintly a conclu correctement sous 72kg. Béguin d’Estruval va gagner sa course ce printemps ainsi que Vicomte d’Anjou. La victoire de Perfect Impulse démontre peut-être que la génération des cinq ans est excellente. Palougas, deuxième de ce Troytown 2017 confirme nos écrits !

 

 

D’Entrée de Jeu, repérée lors de ses premiers pas par nos soins, a ridiculisé ses rivales dans le Prix Samaritain. Delta des Obeaux, fautive, en a refait après le saut de la dernière haie. Voici  deux excellentes pouliches !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Compiègne: Tout en pensant à Enghien les Bains…

hippodrome-de-compiegne_1279309801

   C’est avec une pensée pour feu l’hippodrome d’Enghien les Bains-Obstacle que nous avons regardé les deux Prix d’essai (poulains, pouliches) courus cette année sur l’hippodrome de Compiègne. Peut-être sommes nous moins habitués à regarder les courses disputées sur l’hippodrome du Putois que sur celui d’Enghien, mais les deux premières pour trois ans débutants, ne nous ont pas laissé de souvenirs impérissables. Nous allons attendre de voir ce que vaut les lots avant de porter un quelconque jugement définitif.

 

 

Dans le Prix du Mont Cenis, on peut écrire que Francois-Marie Cottin a eu le coup d’œil lorsqu’il a acheté à réclamer sur l’hippodrome de Pau, Corazones. Le fils de Nidor n’a quasiment jamais déçu depuis sa venue dans les boxs de son nouvel entraineur. C’est de bout en bout qu’un petit bâton s’est rajouté à sa musique et cela le plus facilement du monde. A 11 ans, une nouvelle fois Shannon Rock a montré qu’il était loin d’être cuit en réalisant une sacrée rentrée malgré une sotise…de jeunesse au saut de l’ultime haie sur un parcours pas fait pour ses réelles aptitudes. Direction le Murat pour Shannon Rock?

 

Après 15 mois d’absence et un transfuge de chez Guillaume Macaire à Jean-Paul Gallorini, Mon Nickson s’est baladé dans le Prix Solitaire. Faut dire que pour être tout a fait honnête qu’une fois débarrassé de Crack de Rêve et de Pinson du Rheu, tous deux tombés en début de parcours, la tâche du fils de Nickname (Gallorini l’a bien connu) devenait plus facile. Mais après la remontada (mot à la mode au foot) gagnant de Bon Augure, celui de Mon Nickson démontre que l’on peut retrouver tous ses moyens lorsque l’on est un bon cheval.

 

Branle bas a fini très fort, mais la messe était dite pour Amazone du Lemo, imperturbable du départ à l’arrivée. Carmin d’Oudairies a émaillé son parcours de fautes, dommage, il y avait la place pour un lot !

 

Il n’y a  pas eu de course pour Malice des Epeires dans le Prix du Commandant Bossut. Dream Roque a conclu de bonne manière à l’image de Tiger Back en retrait.

 

Liberatore a fini à la vitesse du vent dans le Prix Nouba, mais sans pouvoir remonter D’accord D’accord, qui n’est pas n’importe qui…

Fontainebleau : Ils aiment les belles musiques…

dsc00243-2

   On ne peut dire qu’au départ, la réunion de Fontainebleau attirait l’œil des aficionados de l’obstacle. Mais comme de toute évidence, il ne faut jamais zapper une réunion sur l’hippodrome de la Solle, car il se passe toujours quelque chose sur cet hippodrome.

 

 

D’ailleurs comme très souvent aux courses, la première épreuve est toujours importante à regarder. Le Prix de la Société des Courses du Pin, (hippodrome à connaître), a vu la victoire de Cosi Fan Tutte qui est évidemment…la note du jour ! Pour l’emporter, la fille de Fragrant Mix a donné le tempo dès le départ pour ne jamais être inquiétée, l’emportant de toute une classe sous 72 kg…

 

 

Royal Pocker a rajouté un petit bâton à sa musique impressionnante, suite à sa victoire dans le premier réclamer de la journée. A été réclamer ( 12.557) par un propriétaire à confirmer. Virginia Désir très loin à mille mètres, est venue finir fort à nette distance du gagnant.

 

 

Fontanges est tombée au saut de l’antépénultième haie alors qu’elle possédait encore des ressources.

 

 

Orange Run n’a  pas semblé très à l’aise sur cet hippodrome, il ne faut pas le juger sur cette sortie.

 

Enfin le cross-country a donné lieu à une course palpitante jusqu’au bout. Le favori, Parc Monceau, parti couru, a trop sauté sur sa droite pour pourvoir inquiéter, Ave César, ex  Gallorini qui avait donné d’immenses promesses lors de ses débuts victorieux à Auteuil. Entrainé dorénavant par Pascal Fleurie et monté par Angelo Gasnier (jockey de Bon Augure, ce dimanche) le fils de Daramsar va certainement devenir un sujet utile dans cette spécialité. Gentil Mario grand spécialiste de l’hippodrome de Seiches sur Loir est tombé au saut de l’ultime difficulté alors qu’il était encore bien en course pour le trio…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteuil : Que de notes !

20170312_154450_HDR (2)

    Beaucoup de monde sur l’hippodrome d’Auteuil avec la reprise des dimanches au galop, malgré un programme un peu terne pour un dimanche (Storm Of Saintly, non partant). Mais comme lors de chaque réunion, nous avons vu quelques notes qui nous paraissent compatibles avec réussite lors de vos prochains paris gagnants.

   La première épreuve sur l’hippodrome d’Auteuil est souvent sujet de découvertes. En effet aux alentours de 14H10, trois A.Q.P.S . nous ont particulièrement attiré l’œil. Dance avec Jersey, fils de la bonne Myrtille Jersey, s’est imposé à l’issue d’un démarrage sec après le saut de la dernière haie dans une course sans train. Désir des Roses a terminé en trombe mais trop tard. Dorelko des Obeaux a fourni un bon effort final en léger retrait. Voici quelques poulains qui ont certainement attiré quelques regards outre-Manche…

 

Le Prix Jean-Claude Evain en souvenir d’un grand propriétaire-éleveur a ému plus d’un amoureux des chevaux à l’issue du retour triomphal du Champion Bon Augure. En effet après avoir frolé la mort sur cet hippodrome, puis condamné pour la compétition, le fils de My Risk, s’est imposé après une absence de dix huit mois…Une bien belle histoire comme on aimerait en connaître plus souvent. Pour en revenir à la course, Bon Augure qui ne tire plus comme un treuil, s’est imposé en toute décontraction face au gris Mat Maker, qui a évité la chute à la rivière du huit. Cœur d’Artichaut, bien que découvrant Auteuil, s’est remarquablement comporté, voici un futur lauréat en vue.

 

Le quinté a pu se dérouler dans de bonnes conditions, bien qu’un faux départ a obligé les concurrents à revenir se ranger une seconde fois sous les ordres du starter. Grand Départ a crevé l’écran dans la ligne droite. Il ne faudra pas oublier, Dans le Mil lors de son prochain parcours…

 

Le Prix Duc d’Anjou , épreuve préparatoire au Prix Ferdinand Dufaure , s’est résumé à one man show. Edward d’Argent a …cisaillé ses adversaires. Dalako Morinière a assuré le rythme, et bien que parfait tout au long du parcours, n’a pu résister au final du fils de Martaline. Full Glass a refait un peu de terrain dans la phase finale.

 

Le Prix du Secours Populaire Français a fait la part belle (à quelques minutes de la magnifique victoire de Timoko à Cagnes sur Mer) au monde du trot. Cobra de Larre appartenant à Sylvain Roger et entrainé par Louis Baudron, a crée la surprise en s’imposant facilement devant le marathonien Plumeur.

 

Saintkadam aurait pu inscrire son nom au palmarès du Prix Cousin Pons sans quelques petites bévues pendant son parcours. Capivari, très joué, n’en a pas sauté une…

 

Magneticjim, fils de Galileo…a effectué d’excellents débuts sur les haies après avoir fait une très honnête carrière en plat. Entrainé auparavant par Pascal Bary  le ‘grisou’ d’Alain Couetil n’a trouvé sur sa route qu’un Ramdam qui lors de ses débuts avait battu un certain Crack de Rêve…deux éléments à suivre ce printemps !
Coté jockeys aucun coup de deux: Les huit épreuves donnant droit à huit noms différents.

 

 

 

 

Le printemps Clodoaldien.

20170311_174527_HDR~2 (2)

 

 

     Comme chaque année au mois de Mars,  il est toujours intéressant de venir sur l’hippodrome de Saint Cloud afin de prendre des notes  dans les Listeds. Certains trois ans se sont transformés en bien ou en mal. Ce samedi où un public assez nombreux s’est rendu sur l’hippodrome du Val D’Or, deux courses ( une pour 3 ans et une autre pour quatre ans et plus) attiraient les jumelles des aficionados du galop.

 

 

Le Prix Rose de Mai, pour femelles de trois ans a vu la balade de santé de Music Lover, confiée à Alexandre Roussel. Mademoiselle Marie a fini à la vitesse du vent, mais trop tard. Listen In a fait illusion à mi- ligne droite, puis n’a pu répondre aux attaques des deux premières. Sistercharlie a terminé convenablement son parcours. Voici quatre pouliches qui possèdent de la qualité.

 

Le Prix Altipan, disputé sur 1600 mètres est revenu à Kourkan. Monté dernier par Christophe Soumillon, le fils d‘Américain Post est venu dans son action prendre l’avantage à mi-ligne droite en donnant l’impression de devoir l’emporter de loin, puis a dù resister à Djiguite. Dream Dy , toujours là, s’est montré très accrocheur.

 

Les autres courses ne nous ont pas laissé des souvenirs impérissables. Cependant on notera que dans la première course, Libre comme l’Or a bien prolongé ses efforts dans les deux cents derniers mètres, mais sans mettre en péril, Manahir, lauréat de bout en bout.

 

20170311_175721_HDR (2)
Fabien Lefebvre et Ma Philosophie.

 

Les deux dernières épreuves ont mis en exergue, Hugo Boutin, jeune Gentlemen victorieux avec Ice Cool et Fabien Lefebvre avec Ma Philosophie dans la dernière épreuve. Une victoire obtenue d’un nez à l’issue d’une fin de course tonitruante de la fille de John Quatz.

Chantilly: quelques 3 ans de qualités

20170310_145528_HDR (2)

   Il est si agréable de se rendre sur l’hippodrome des Condés enrobé des premiers soleils printaniers que l’on oublierait presque les problèmes que les courses hippiques rencontrent depuis quelques années.

 

 Dans l’épreuve d’ouverture, Gold Sister après avoir longtemps attendu, a prouvé qu’elle possédait une belle pointe de vitesse en venant crucifier Sivinsk, loin d’être déméritant.

 

Le Quinté +…passons rapidement aux autres courses

20170310_142558 (2)

le Prix du Mont Griffon a permis de découvrir  un excellent ‘Rouget’, Afandem qui s’est littéralement envolé dans la phase finale. On attend avec impatiente ses premiers pas en course sur le turf, en espérant que ce ne soit pas juste un cheval de PSF.

20170310_145838_HDR (2)

Le Prix de Beauvaisis, réservé aux poulains inédits, est revenu à un certain Dramatic Exit. Ce pensionnaire de Jean-Claude Rouget a gagné tout en puissance. Espace, très chuchoté sur l’hippodrome, a fourni une excellente ligne droite à l’image mais plus en retrait, d’Avilieux, de Late News et surtout de Beauregard, bien que 6ème.

 

Duke Falls a réalisé une valeur correcte pour sa rentrée et ses premiers pas dans les handicaps. Monsieur Bandido a bien fini.

 

Le  Prix du Soissonnais , course pour inédites de trois ans, s’est déroulée dans un meilleur temps que les males. Speed As , entrainée par Fabrice Chappet a offert un coup de deux ainsi qu’a son jockey Iorritz Mendizabal. La fille de Motivator n’a pas eu grand problème pour s’imposer face ‘la Frankel’, Middle East, petit modèle, mais gros cœur. Wick All et Autarcie ont fini des plus correctement en retrait.

 

Sant’Amanza a terminé en boulet de canon, mais trop tard dans une course qui a bardé.

 

Enfin le handicap de la dernière nous a permis de noter sur nos carnets; Kings Pack qui a refait l’hippodrome, Avec Laura, excellente fin de course et Koskoroba, pas très heureux au moment du démarrage

On achève bien les chevaux !

  Pourquoi titrer ce coup de gueule en s’inspirant du magnifique film de Sydney Pollack, tiré du roman d’Horace McCoy : On achève bien les chevaux ? Nous avons longtemps hésité avec le Coup de grâce, mais ce titre sonnait trop la fin du combat.

 

 

th (2)

Mayday , mayday  allo mayday !

Depuis quelques années les courses hippiques se dégradent. Cela fait trois, quatre ans que les fissures s’entrouvrent et laissent apparaître des trous dans la carlingue. Quelques stewards tentent bien de prévenir les clients, mais les Pilotes et Co-pilotes restent sourds à leurs appels. L’avion  » AIR HIPPISME’ est solide, mais jusqu’à quand?  L’argent étant le nerf de la guerre, il faut chercher de ce coté là.  Pourquoi cette institution qui fait travailler tant de monde en France en est arrivée là ? Ne nous trompons pas de…cheval, les courses hippiques sont devenues avant tout un jeu d’argent. Il est évident que le coté sportif existe avec notamment les magnifiques athlètes que sont les chevaux.  Les courses Françaises sont réellement en danger et si personne ne met rapidement de l’ordre dans l’avion, l’atterrissage risque d’être catastrophique et va laisser quelques professionnels sur le carreau. D’ailleurs, rien qu’avec les turbulences actuelles, certains se sont déjà envolés vers d’autres cieux…les poches vides.

 

Mais pourquoi qu’une telle catastrophe se dessine?

Nous n’irons pas par quatre chemins. Les turfistes (ne pas confondre avec joueurs) sont lassés de toutes ces choses qui se passent sous le manteau.
1– Trop de courses à déchiffrer et à jouer, donc moins de mises à séparer entre les gagnants, ce qui rend les rapports misérables ( une place payée 1,50 avec 16 partants) ne peut intéresser personne. Faut revenir à deux réunions PMU made in France . Ne pas essayer de jouer sur les terres de la F.D.J. avec des courses qui sont de véritables tombes bancaires pour certains joueurs. Ce qui est « chapardé » à 11h du matin ou bien à 22h ne sera pas dans les recettes des compétitions suivantes.
2– Trop de laxisme chez les Commissaires (ne peut-on pas expliquer publiquement pourquoi le favori a déçu? ). Notamment au trot avec des problèmes d’allures réglés bien au chaud entre amis. Systématiquement il faut convoquer, entraineurs et jockeys afin de leur demander explications sur les contre-performances d’un favori (les favoris sérieux)
3– Les problèmes cet hiver de dopage (Cobalt) découverts grâce à des contrôles étrangers…cela laisse le doute aux turfistes qu’en France certains avaient découvert ces pratiques, mais gardé le silence. Pourquoi ne pas faire comme aux USA, déclarer les traitements , notamment les infiltrations au grand jour?
4– Côté dirigeants, n’en parlons pas. C’est aux professionnels de se bouger et de faire le tri. Mais comme certains entraineurs , jockeys, éleveurs s’occupent de chevaux appartenant aux dits dirigeants…le poisson tourne en rond dans le bocal ou plus exactement, le dada tourne en rond dans son box  !
5– Enfin pour essayer de colmater la brèche dans la carlingue, il faut surtout ne plus se moquer du public, comme le jour de la rentrée d’Auteuil où le PMU a continué de prendre des paris sur le quinté, puis que France-Galop laisse venir les pros (sauf ceux au courant que la réunion ne se disputerait pas ) ainsi que les Turfistes, mais pour ces derniers, cela n’est pas encore grave, ils sont si nombreux à se déplacer en semaine… Enfin la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, la parodie de course dans le Prix Karcimont (quinté+). Il y a tellement à dire sur le comportement des officiels ce jour là que nous n’avons pas envie d’user les touches de notre ordinateur…pour que rien ne se passe de positif.
6– Un petit mot pour conclure: alors que la carte PMU donne droit aux entrées gratuites sur les hippodromes de trot (Vincennes, Enghien les Bains), France galop n’a rien trouvé de mieux que d’hésiter à offrir la gratuité aux détenteurs de la carte (et qui joue avec) sur ses hippodromes (Auteuil, Saint Cloud, Maisons-Laffitte, Chantilly)…Va falloir les doigts d’une seule main pour compter les spectateurs qui vont se déplacer en semaine… (Fontainebleau accepte la carte)
Cet article n’engage que nous, ce ne sont que notre pensée . Mais les courses sont tellement excitantes que l’on ne peut pas rien faire, rien dire, rester juste spectateurs d’une passion que l’on assassine lentement.

 

 

Fontainebleau: Une réouverture prometteuse.

 

c5hhc6awqaetlsn-2

   C’est sous un soleil printanier et devant un public venu en nombre que les sauteurs ont pris d’assaut les pistes de l’hippodrome de Fontainebleau. Une bonne nouvelle à signaler: les dirigeants de la société des courses de la Solle ont décidé de laisser l’entrée gratuite aux possesseurs de la carte PMU, alors que d’autres hésitent encore…

 

 

Le Prix du Canton de Fontainebleau s’est soldé par un one man show de Cotton Bowl dans la phase finale, malgré l’excellente rentrée de High Spirit. Ballactica a bien couru sur les haies avant un probable retour sur les gros.

 

Le Prix de la Société des Courses de Pau est revenu à Lovin Way, auteur d’un mauvais départ et handicapé ensuite par une faute assez sérieuse. Le Polonais, Hubal a longtemps mené, puis a résisté à Lou Wnderful monté au millimètre par Clément Lefebvre. Il nous semble que le lot ne cassait pas trois pattes à un canard.

 

le Prix Général Marion a permis à Dollar des Mottes de mettre un deuxième succès en mangeoire, après celui obtenu à Argentan. Semi déception avec Mount Kailas qui a fait l’accordéon. Vu la qualité des ses sauts, ce pensionnaire de Guillaume Macaire va certainement faire un tour du coté du steeple.

 

Bad and Beautiful était encore bien en course dans le Prix de la Société des Courses de Craon, lorsqu’elle a décidé de quitter ses rivales en se dérobant à mille mètres du disque. Chitta n’a pas eu besoin… de lianes pour franchir toutes les difficultés et réaliser une deuxième course des plus correctes après une rentrée de plus six mois.

 

La fin de course en retrait de Dom Priolo dans le Prix Maurice Gillois est à noter pour l’avenir.

 

Le Prix de la Communauté de Communes du Pays de Fontainebleau, course à ‘réclamer’ a été gagnée facilement par Belle Madrik devançant le bon finisseur Pasquiphard . Meissen, Sandy Cay et Equilibriste seront à suivre dans ce genre de compétitions.

 

c5h3dr7xeaainmr-2
La Polonaise Terapena

 

Enfin l’ultime épreuve de la journée, le Prix du Conseil Municipal de Chailly-en-Bière, a glorifié l’élevage Polonais avec une certaine Terapena entrainée par Greg W. Wroblewski ( lauréat d’une belle course à Pise en février) et montée par le jockey Tchèque, Jan Faltejsek  habitué des pistes Européennes. C’est de bout en bout que cette Térapéna l’a emporté malgré l’excellente fin de course de Chaouia, handicapée par une petite faute à l’ultime haie.

Portrait de Trotteurs: Carat Williams brille dans la grisaille!

20170220_170717_hdr-2_gf

 

 

        Jiosco, Ténor de Baune, Général du Pommeau, Love You, Offshore Dream, Ready Cash, et Bellina Josselyn l’an dernier, ont tous gagné le Prix Ovide Moulinet. Carat Williams, lauréat de ce groupe II, 9 ans après son père Prodigious, est t-il de  la trempe de ces champions ? Lorsque l’on entend son entourage et certains connaisseurs la réponse est sans appel… oui!

 

 

3ème pour ses débuts à Moulin la Marche, Carat Williams n’a pas mis longtemps avant de triompher (hippodrome de Rambouillet). Pas toujours sérieux en début de carrière, l’élève de Sébastien Guarato s’est rapidement remis dans le bon chemin en ne décevant quasiment jamais.
Montant les échelons un par un, le fils de Prodigious est considéré par certains…de valoir Bold Eagle. N’a t-il pas déjà battu un certain Traders ?
Mis dans du coton, Carat Williams a triomphé dans ce Groupe II, bien que n’étant pas à cent pour cent. Après avoir fait un relais avec l’unique adversaire capable de le battre, Charly du Noyer, Carat a assuré le train. Débarrassés de leur rival sur faute à la sortie du dernier tournant, David Thomain et le bel alezan se sont détachés pour l’emporter assez facilement, bien que devant résister (sans que son driver juge de déboucher les oreilles ) à un Cliff du Pommereux, très menaçant à quelques mètres du poteau. Ce Carat Williams est  un trotteur séduisant et bien que sa génération laisse à désirer, il ne devrait pas faire de l’ombre aux chevaux cités en début d’article.

Carnet de voyage (hippique) : Cagnes sur Mer

     Cagnes sur mer et son meeting d’hiver n’attire plus vraiment les regards et pourtant il est si agréable d’assister aux courses que ce soit au galop ou au trot.
Nous préférons passer sous silence toutes les imperfections que l’on a pu constater sur l’hippodrome et ne garder que le coté positif de ce séjour hippique…

 

Voici quelques chevaux à suivre pour la fin de meeting de Cagnes ou pour la reprise des courses en Région Parisienne:

 

Priméro : certainement un bon poulain
Barou a une belle marge devant lui
Uni, pas trop heureuse pour finir. Peut gagner sans problème prochainement
Rip, vu sa fin de course, va en gagner ‘une’ dans peu de temps
Savoken a ridiculisé ses rivaux dans le Grand Prix de la Rivéra dont le bon Apilobar
Apilobar va faire une bonne année de 4 ans.

 

 

Voici quelques photos :

 

dsc00350_gf
Trotteur de retour aux balances

1486491278586_gf

img_20170208_160624-2_gf
King Driver
img-20170207-wa0001-2_gf
Entrainement de Trotteurs
img-20170207-wa0003-2_gf
Trotteur au paddock sous le soleil
img-20170208-wa0002-3
L’Italie n’est pas loin…
img-20170208-wa0004-2
Galopeurs se rendant au départ

img-20170208-wa0006-3

dsc00378-2
Instant de Rêve
dsc00379-2
Une balade pour Savoken dans le Grand Prix de la Riviera

dsc00380-2

dsc00381-2
Ambre Sauvage et Perrine Cheyer (deuxième d’une course pour cavalière)

 

 

Encore la France qui gagne…avec El Calife

corse-in-ostacoli
Photos prise sur le site:  http://www.sanrossore.it/

 

 

        Au moment que Bold Eagle faisait son tour d’honneur devant les caméras et photographes de tous pays sur l’hippodrome de Vincennes, c’est sur les obstacles de l’hippodrome de Pise que l’ancien Macaire,  El Calife représentant la France, a remporté un groupe III en Italie, la Corsa Siepi di Pisa.

 

 

C’est de bout en bout qu’El Calife, cheval peu connu des joueurs du dimanche et qui aurait pu être acheté dans une course à réclamer sur l’hippodrome d’Orléans il y a 3 mois, a triomphé en résistant au Tchèque Tahini. Autre cheval Tchèque ( un pays qui s’affirme en obstacle), Red Shirt, légèrement gêné le long de la corde dans le dernier tournant par le futur gagnant, prendra une bonne troisième place. Monté par le jockey Italien, Romano Raffaele et entrainé par Lageneste Hector, El Calife peut maintenant  très bien viser la Grande Course de Haies de Pise dans quelques semaines, mais le lot devrait voir la participation de concurrents plus redoutables et pourquoi pas un cheval entrainé par…Macaire !
Portant les couleurs du champion Storm Of Saintly et entrainé par Guillaume Macaire, El Calife a été acheté à réclamer 11125 euros par son nouvel entourage sur l’hippodrome de Bordeaux le Bouscat.
Une belle histoire cet El Calife.

 

Voici le film de la course :

 

Le lien de l’hippodrome de Pise:

http://www.sanrossore.it/

 

Arrogate brillant vainqueur de la Pegasus World Cup (Gr.I) – U.S.A

img_2106

Ce Samedi sur l’hippodrome de Gulfstream Park dans la ‘Pegasus World Cup’ tous les aficionados du galop mondial s’attendait à un duel au couteau entre  Arrogate et California Chrome.

 

Dans cette course dotée de 12 millions de dollars, le suspens n’a pas été long à faire trembler le cœur de l’entourage du 4 ans Arrogate. Dès le bout de la ligne d’en face,on devinait qu’Arrogate bien placé le long de la corde,  allait beaucoup mieux que son rival Calfornia Chrome, sorti vite de sa boite de départ et contraint aux extérieurs. A L’entrée de la ligne droite Arroagate plaçait un démarrage de toute beauté alors que le Champion California Chrome perdait des rangs et finissait méconnaissable en pleine piste, semblant pencher sur sa droite. On en saura plus au cours de ces prochains jours, le ou les motifs de cette inexplicable défaite.

 

Cela n’enlève rien au succès du Crack de l’écurie du Prince Abdullah. Bob Baffert ajoutait un nouveau succès de prestige à son incroyable réussite. Mike Smith le jockey du Champion n’a jamais tremblé pendant le parcours, servant juste d’accompagnateur sur le dos de son poulain. Shaman Ghost a bien fini son parcours à distance d’Arrogate  implacable, dégageant un impression d’énorme puissance. Néolitic gardait le second accessit face à  Keen Ice lui aussi bon finisseur.

 

C’est la fin de l’histoire pour California Chrome qui rentre au haras et devrait produire des chevaux qui feront rêver…le spectacle continue.

 

Voici la vidéo de la course :

130ème Grand Prix de Pau-

sans-titre-2
La Casaque hyper classique de Magalen Bryant 
  
        L’écurie Magalen Bryant a brillé de mille feux ce dimanche dans le Grand Prix de Pau. En effet Forthing entrainé par Isabelle Pacault et monté par Geoffroy Ré, s’est imposé dans ce groupe III. Son compagnon de couleurs, Pinson du Rheu a fini aux pieds du podium, perdant le second accessit qu’aux abords du poteau, face au favori Paulougas. Le sympathique (mais pas trop pour les turfistes) Vieux Morvan a crée la surprise après sa rentrée que nous avions plutôt jugé quelconque, mais faut dire que son entraineur est dans une telle forme ! Rasique a bien terminé son parcours après une faute à l’avant dernier obstacle.
Faut dire que le déroulement de la course a laissé à désirer avec notamment la chute de Mali Borgia semble t-il géné par un tassement crée par Speed Fire qui a gêné Resent Full qui à son tour bousculé Mali Borgia, mais les Commissaires en ont jugé autrementBagdad Café a chuté en face alors qu’il semblait bien en course.
Autre chose:  comment cette course prestigieuse en obstacle qui a vu tant de champions, a pu passer si discrètement sans aucune accroche médiatique, sans même être une course servant à un PICK5 ? …On est vraiment mal, très mal comme dit la publicité de Lidl…
Chacun peut juger de ce Grand Prix en cliquant sur le lien:
http://www.france-galop.com/fr/course/detail/2017/O/U2oxVGRZQldyV3NFd3V0UXJ0RTdlZz09