Auteuil: Il pleut des notes !


20170413_134022_HDR~2 (2)
Ci-Blue deuxième du Prix Rose Or No

    En ce Jour J – 4 avant le ‘Président de la République’ aucun nom de vedettes ne se détachait du programme. Mais nous avons rempli notre carnet de notes pour les deux mois à venir. Comme nous ne sommes pas des ingrats, nous vous conseillons de suivre ces sauteurs lors de leurs prochaines sorties.

 

 

 

Prix Géographie : Gold Filly, adroite comme sa génitrice (Thou in Gold) , s’est imposée de bout en bout sans être inquiétée par Villa Navarre qui n’a pas bien sauté la dernière haie. Carlota s’est montrée excellente sauteuse. Spring In The Air a fini des plus correctement en net retrait.

 

Prix Champoreau : Santa Adelia attentiste est venue chercher, malgré 3 kg de plus à porter, Malaya qui a tenté son salut dans la fuite au bout de la ligne d’en face.

 

Prix The Coyote: Mister Vespone, malheureux au saut de la rivière des tribunes où il est passé dernier, est revenu prendre le second accessit.

 

Prix Rose Or No : Ci-Blue n’a pas démérité dans le Quinté+ en étant monté plus près de la tête cette fois-ci. Une nouvelle fois, Rock of The Race n’a pas fait l’arrivée seulement à cause du poids à porter.

 

Prix Claude Cohen: Spain Bowl n’a pas trouvé d’adversaires à sa taille. Zureka est tombée à l’avant dernière haie, gênant quelque peu Dorelko des Obeaux. Takelot a bien terminé en retrait. Baumanière a fini correctement en net retrait.

 

 

 Prix Nécor  : Diamond Charm a bien poursuivi son effort entamé entre les deux dernières haies. Ahquecoucou a bien fini. Sam a chuté au saut de l’avant-dernier obstacle alors qu’il était encore compétitif pour un chèque. Bonjour Bonsoir a eu un comportement bien passif…à suivre !

 

 

Prix de Borély: Accelerator s’est envolé pour finir.

 

 

Prix du Barry : Tivano D’Authie était encore bien en course pour la victoire au moment de sa chute à l’ultime obstacle. Tito de la Barrière s’est bien comporté sur un parcours bien trop facile pour ses aptitudes, bien que le poids des ans soit là.

 

 

Prix Rose Laurel: Classique a une nouvelle fois bien fini pour son deuxième parcours après longue absence.

 

 

 

 

Publicités