Maisons-Laffitte: Al Wukair au sommet du ‘Djebel’


20170410_152656_HDR~2 (2)
AL Wukair et Grégory Benoist

 

        Al Wukair qui porte le nom d’un village au Qatar, va certainement faire connaître tout au long de sa carrière cet endroit à ceux qui ont du mal à s’intéresser à la géographie ou tout simplement à Wikipédia…!

 

 

      Après s’être montré hésitant à la sortie des stalles de départ, puis ensuite devant être sollicité afin de suivre le train rapide assuré par Oriental , leader d’African Ride, le pensionnaire d’André Fabre s’est rapproché en pleine piste, monté aux bras par Grégory Benoist. En moins de temps pour le faire que pour l’écrire, Al Wukair, bien qu’encore un peu bébé est venu crucifier le lauréat du ‘Lagardère‘, National Défense ! African Ride s’est bien comporté en net retrait des deux premiers. On peut dire sans crainte, que ce poulain est de la trempe des Nureyev, Machiavellian, Kingmambo et plus près de nous, Le Havre, Makfi et autres Charm Spirit.

 

L’Allemand, Empire Of The Star à l’issue d’un départ volant a longtemps donné l’impression qu’il allait inscrire le Prix Good Luck à son palmarès, mais comment résister en ce moment à un ‘Fabre‘? Last Kingdom, fils de Fränkel, remarquablement monté par le grand voyageur Silvestre de Sousa, est venu le long du rail pour s’imposer sans problème. Le grand Rayon Vert n’a pas démérité, loin de là.

 

20170410_144133_HDR~2 (2)
Terre et Thierry Thulliez
   Le Prix Balbonella a permis à Jean-Claude Rouget d’en gagner ‘une’ . Dans une course sans train, Middle East, confiée à Grégory Benoist, a trouvé le passage le long du rail pour s’imposer de peu mais surement face à Bijin, toujours présent. Quant à la petite ‘frangine’ de l’exceptionnelle Trêve…sans offusquer Thierry Thulliez, on a le droit d’écrire qu’il n’a pas donné le meilleur parcours à Terre. La fille de Motivator va rapidement prendre sa revanche avec d’autres conditions de course.

 

 

Le Prix Imprudence, pendant du ‘Djebel‘, remporté par des pouliches comme…Miesque, Six Perfections et l’extraordinaire Championne, Moonlight Cloud, a vu cette année une certaine Via Ravenna entrainée par devinez qui…d’inscrire son nom au palmarès de cette épreuve . Au risque de se tromper, le lot ne nous a pas paru d’une énorme qualité. Mais vu le nom de l’entraineur de la lauréate, on va essayer de ne pas être ridicule en écrivant (ouvrons le parapluie) que nous attendons avec impatiente de revoir toutes ses pouliches…

 

Enfin le Prix Jacques Laffitte a été gagné par Ultra entrainé par…et oui ! L’ancien gagnant du Prix Lagardère 2015 s’est imposé de manière correcte devançant le bon Wireless. Ayant peu couru cet Ultra peut si aucun problème de santé ne surgissent cette année, faire une fructueuse année de 4 ans .

 

Une demande d’explications au sujet de la performance de La Punta À la, favorite de la dernière, qui a sombré corps et âme au fin fond du peloton, aurait été un bien pour l’institution…MAIS BON, IL SE FAISAIT TARD ET, PUIS TOUT LE MONDE S’EN FOUT !

 

 

 

Publicités