Olivier Peslier met à la Porte (de Madrid), ses adversaires !


20170328_142551_HDR~2 (2)
Tibérian et Olivier Peslier à leur retour aux balances

 

   Un mardi ni gai ni triste. Une journée de course habituelle de semaine attendait les rares turfistes qui viennent plutôt prendre le soleil autour du rond de présentation que de s’affairer autour des innombrables machines de paris restées désespérément seules. Heureusement qu’à part le soleil, Olivier Peslier a fait le buzz au Val d’Or.

 

 

Le Prix de la Porte de Madrid est revenu à Tibérian entrainé par Alain Couetil qui avait recommandé à Olivier Peslier…d’attendre ! C’est ce qu’à fait Olivier mais en menant de bout en bout, en attendant ses rivaux. Après avoir assuré un train de sénateur, le ‘vieux lion’ a démarré sèchement à trois cent mètres du poteau vainement poursuivi par Talismanic. Travelling Man, pris de vitesse au démarrage a fini dans une belle action en pleine piste. Après avoir débuté tard à cause de son caractère le fils d’Oasis Dream semble capable de gagner sa Listed sans problème. Quant à Tibérian, pourquoi pas une carrière de stayer cette année ? Bravo à Olivier Peslier que l’on a peut-être un peu trop vite oublié. Grace à TibérianPeslier va retrouver du baume au cœur.

 

Les autres épreuves étaient bien creuses, cependant voici quelques notes:

 

Stunning Spirit a résisté plus facilement qu’il ne parait à Véranda, deux poulains de valeur.

Prince Admiral a fourni un effort remarqué dans le Quinté+ du jour…

Baroja s’est baladé dans le réclamer réservé aux quatre ans, offrant au passage un coup de deux à Delphine Santiago.

Black Max nous a rappelé que les ‘Pantall‘ volent en ce moment. Mais le lot ne cassait pas trois pattes à un canard.

Zouk longtemps dernière, a trouvé le bon tempo à quatre cent mètres du poteau pour s’imposer à l’issue d’une superbe ligne droite face à la coalition Julien Phelippon: Weekfair et Elusive Blue, également excellent finisseur.

 

 

Advertisements